background preloader

Avons-nous de “vrais amis” sur les sites sociaux

Avons-nous de “vrais amis” sur les sites sociaux
Par Hubert Guillaud le 02/04/09 | 14 commentaires | 12,013 lectures | Impression On le sait, les sites sociaux prennent de plus en plus d’importances dans nos usages quotidien. La dernière étude de Nielsen (.pdf) sur le sujet, souligne d’ailleurs que les sites sociaux sont devenus le 4e usage des internautes (passant devant l’e-mail, mais demeurant derrière la recherche ou l’accès aux portails d’information). Parmi tous les chiffres disponibles sur Facebook, Cameron Marlow, sociologue chez Facebook, en a récemment publié quelques-uns d’intéressants qui précisent la teneur du graphe social qui nous relie à nos relations sur Facebook. La question à laquelle a cherché à répondre le chercheur est de savoir si Facebook permet d’augmenter la taille de nos réseaux personnels. Cameron Marlow et ses collègues ont identifié 4 types de relations différentes : Si l’on en croit les résultats obtenus par Cameron Marlow et son équipe, nos relations soutenues sont plutôt rares sur ce type de plateforme.

http://www.internetactu.net/2009/04/02/avons-nous-de-vrais-amis-sur-les-sites-sociaux/

Disséquer l’amitié en ligne Par Hubert Guillaud le 28/12/06 | 9 commentaires | 9,742 lectures | Impression “Es-tu mon ami ou pas ?” Pour danah boyd, cette question existentielle qui parcourt les cours de récréation, est une clé pour comprendre le fonctionnement des réseaux sociaux en ligne. Dans le fonctionnement de Friendster ou MySpace qu’elle a particulièrement étudiés, les participants doivent sélectionner qui ils autorisent à être “leur ami”, c’est-à-dire à les inscrire dans leur liste personnelle (et souvent publique) de contacts de prédilection. Ce choix, public, structure la participation en réseau, explique-t-elle dans la dernière livraison de First Monday. “La fonction d’”amitié” permet aux utilisateurs de produire des communautés au sein des sites de réseaux sociaux.

google-facebook-l-enjeu-de-la-vie-privee_1548925_1477893 Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Thomas Baïetto et Laurent Checola Depuis sa création, en 2004, le réseau social Facebook a fait l'objet de nombreuses polémiques sur la question de la vie privée. A peine lancé, le service Google+ suscite également des interrogations. Comparatif entre les deux réseaux sociaux sur cette question. Profils publics, profils privés A partir du 31 juillet, un profil Google+ ne pourra plus être privé.

Usages d’Internet chez les adolescents : connaître, comprendre, éduquer : présentation mise à jour Le SCEREN / CRDP de l’Académie de Versailles via son site CToutNet vient de mettre à jour la présentation de référence : Citoyen de l’Internet sur l’usage d’Internet par les adolescents nommé exactement : « Usages d’Internet chez les adolescents : connaître, comprendre, éduquer ». Ce dossier comprenant 59 diapositives fournit des chiffres actualisés sur les pratiques adolescentes des technologies et des outils connectés ainsi que des bases de réflexion et d’échanges pour la communauté éducative (enseignants, parents…) dans un objectif d’éducation à la citoyenneté.La présentation « Usages d’Internet chez les adolescents : connaître, comprendre, éduquer » est diffusée sous licence Creative Commons BY-NC-ND 2.0 avec une disponibilité sous plusieurs formats : … avec en complément :

Marc L*** Mis en ligne le mercredi 7 janvier 2009 ; mis à jour le mardi 28 avril 2009. Bon annniversaire, Marc. Le 5 décembre 2008, tu fêteras tes vingt-neuf ans. Tu permets qu’on se tutoie, Marc ? Cyberharcèlement et droit à l’image sur Internet et Facebook : séquence pédagogique par un professeur documentaliste de Guingamp (22) Natacha Dugas, professeur documentaliste au lycée professionnel Montbareil de Guingamp (22) a élaboré des séances pédagogiques pour des élèves de CAP 1re année et de 2de Bac Pro sur le cyberharcèlement et le droit à l’image sur Internet et Facebook. « L’idée est, en une heure, de leur rappeler ce qui est interdit (et puni par la loi) mais aussi de leur donner des éléments pour se défendre ». Ces séquences sont préparées en amont par une enquête anonyme qui permet d’envisager des échanges à partir des questions et sujets qui concernent directement les élèves. Cette enseignante met à disposition sur Google Document les documents élaborés par ses soins pour ces séances :

Réseaux sociaux : vers la fin de la vie privée ? Les acteurs des médias sociaux comme Facebook tentent de prouver que leurs plates-formes encouragent la diversité culturelle en exposant les utilisateurs à un large panel de points de vue. Mais la popularité de ces réseaux a donné lieu à un débat évoquant la fin de la vie privée, ou du moins son érosion progressive, le partage de contenus se généralisant à travers des réseaux toujours plus vastes et homogènes. Ces nouvelles technologies permettent aux entreprises, comme aux Etats, une intrusion sans précédent dans la vie privée. Mais les individus semblent devenir plus tolérants aux intrusions dans leur vie personnelle, et voudraient même participer à cet espionnage dont ils sont la cible. Cette hypothèse de la fin de la vie privée pourrait avoir un impact considérable sur l’environnement culturel, économique et politique.

L’usurpation d’identité sur internet & les réseaux sociaux - Murielle cahen L'identité numérique est un des sujets en vogue depuis 2009. Beaucoup en ont parlé. Si cette question est cruciale depuis l'arrivée du web, sa démocratisation et l'explosion des réseaux sociaux tels que Facebook ont accéléré la prise de conscience. En effet, à travers des profils trop explicites, des commentaires trop acerbes chacun peut se faire piéger ou tout au moins être discrédité. Partant, si ces réseaux sont des outils de communication reconnus, il ne faut pas en abuser et les utiliser à bon escient. A priori, des clauses de confidentialité existent pour protéger les internautes, mais souvent celles-ci sont mal connues ou mal utilisées ou tout simplement partiellement inefficaces.

Kit pédagogique Identité numérique – Ma vie numérique (à destination des adolescents) La Mission TICE du Centre Régional de Documentation Pédagogique (CRDP) de l’Académie de Versailles complète aujourd’hui le MémoTice : « Ma vie en numérique » (téléchargeable ici en pdf), brochure pédagogique à destination des adolescents et des enseignants dont nous avions évoqué la parution en septembre dernier sur NetPublic.fr, par le Kit pédagogique Identité numérique – Ma vie numérique. Accompagnant le MémoTICe « Ma Vie en numérique », le CRDP vient de mettre en ligne des documents pédagogiques permettant de mettre en place des activités ou ateliers en classe (voire en EPN, espace public numérique) sur les questions de la gestion de l’identité numérique chez les jeunes : Comment gérer son identité numérique ? Quelles informations mettre en ligne ?? Avec qui partager ses infos ??

Facebook, destructeur d’amitiés ? Une énorme majorité des internautes utilisent Facebook, ce même panel passe son temps à critiquer le réseau. Voilà quelques points d'une nouvelle étude qui ne risquent pas de bouleverser cette tendance, car Facebook tue les amitiés et provoquent des bagarres. A la base – on pourrait presque dire ‘Jadis’, – Facebook avait pour but originel de galvaniser les relations sociales. Dans un univers parallèle et utopique, le réseau de Mark Zuckerberg était un lieu qui permettait de rester en lien avec ses véritables amis, malgré les années ou la distance.

Réseaux sociaux en classe : une révolution pédagogique ? Professeur d’histoire-géographie et d’éducation civique dans un lycée professionnel de La Rochelle, Laurence Juin est l’une de ces aventurières du web 2.0 en classe. « Facebook est bloqué au lycée depuis un an car il y a eu des dérives. Je suis partie de là pour commencer à utiliser Twitter et en tirer quelque chose de positif. Les élèves signent une charte d’utilisation qu’ils ont élaborée, ils doivent écrire leurs messages de 140 signes en français correct, en utilisant des mots-clé. Cela leur apprend par exemple à prendre des notes rapidement, à les éduquer aux médias (quelles photos publier ou non sur Internet), à échanger entre élèves en réseau ou avec des étudiants indiens.

News, Augmented » Internet: les jeunes savent se protéger, mais pas se contrôler [lu sur LExpress.fr] Contrairement aux idées reçues, les jeunes sont plus sensibles aux risques encourus et se protègent souvent mieux que les adultes des "dangers" de la toile. Par contre, ils peinent parfois à mesurer la gravité de leurs actes sur le net, selon des spécialistes interrogés par l'AFP. Pierre-Yves Lebeau, chef de projet à l'Office Central de Lutte contre la Criminalité liée aux Technologies de l'Information (OCLCTIC), relève ainsi un "manque flagrant de connaissance des jeunes sur ce qu'ils n'ont pas le droit de faire sur la toile" : On rencontre des jeunes qui n'ont aucune conscience des conséquences de leurs actes, de ce qu'ils postent.

Les jeunes et internet : Deux enquêtes instructives Viennent de paraître deux enquêtes qui étudient les pratiques des adolescents sur internet : l’une porte sur les usages de Facebook par les collégiens et lycéens ; l’autre analyse le rapport des jeunes à la culture à l’ère du numérique. Les résultats de ces enquêtes s’avèrent particulièrement intéressants et édifiants dans la mesure où ils permettent de confronter le discours dominant et la réalité des pratiques. Ils peuvent ainsi éduquer notre regard sur les élèves en combattant certaines idées reçues. Ils constituent aussi une invitation à faire d’internet à l’école un véritable espace éducatif.

Related: