background preloader

La fin de la vie privée sur facebook

La fin de la vie privée sur facebook
Enfin ! la vie privée devient sujets d’actualité et d’inquiétudes, dans un monde où chacun est suivi continuellement par des entreprises et par l’État. Avec une interconnexion croissante et l’échange d’information par les réseaux qui s’étend, nous pouvons potentiellement partager avec le monde entier, en toute transparence et instantanément, nos moindres faits et gestes. Internet étire désormais sa toile jusque dans nos téléphones portables. Alors, forcément, ça crée des ruptures. Les conséquences se font sentir au-delà de la technologie, ce sont nos comportements qui changent. Est-ce vraiment le cas ? Peut être pas, car en dépit de ces nouvelles pratiques sociales sur le Web, la vie privée reste au centre des préoccupations. Ainsi, beaucoup s’insurgent contre la nouvelle politique de Facebook concernant la confidentialité. The Age of Privacy is OverReadWriteWeb Alors, sur Facebook, point de vie privée. Remettons-nous donc un peu dans le contexte. Alors comment en est-on arrivé là ? Related:  Dossier sur la Loi relative au renseignement

Pour en finir avec la « vie privée » sur Facebook Le licenciement de ces trois salariés de la société Alten qui, s'étant épanchés sur Facebook, avaient été accusés d'"incitation à la rébellion" (ils avaient promis de "rendre la vie impossible" à leur hiérarchie) est, paradoxalement, une bonne nouvelle. Pourquoi ? Parce que, et je me tue à le répéter, dans mes articles (Droit à l'oubli : et la CNIL, c'est du poulet ?), à longueurs d'entretiens (voir le dernier, pour Ecrans.fr, le podcast de Libé) et, bien évidemment, dans le livre que j'ai consacré à ce sujet (La vie privée, un problème de vieux cons ?) Comment peut-on espérer pouvoir mener une "vie privée" dès lors que l'on s'exprime devant des dizaines, et plus souvent encore des centaines, d'"amis" qui n'en ont souvent que le nom, et que l'on ne connaît généralement pas vraiment ?... Ecrans.fr, le podcast: spécial vie privée sur Internet Télézapping : Facebook, "attention à vos amis !" En janvier 2010, il avait été un des premiers à se féliciter de la fin de la vie privée sur Facebook :

Facebook a manipulé les informations reçues par 700 000 internautes 01net le 30/06/14 à 08h36 Une manipulation qui dérange. Les sites Internet étudient régulièrement le comportement des internautes. Pendant une semaine, du 11 au 18 janvier 2012, Facebook et des scientifiques des universités Cornell et de Californie à San Francisco, ont utilisé le système d'algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d'utilisateurs afin d'étudier l'impact sur leurs émotions. Les auteurs cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait la teneur de ce qu'ils postaient eux-mêmes sur le site. « Les états émotionnels sont communicatifs et peuvent se transmettre par un phénomène de contagion, conduisant les autres personnes à ressentir les mêmes émotions sans en être conscientes, écrivent les auteurs de cette recherche. L'étude suscite une attention grandissante sur la Toile après des articles publiés samedi sur des sites d'informations américains. Get off Facebook. Justifications

La loi renseignement se met en place 07/01/2016 à 05:00, actualisé à 07:35 Vu 52 fois C’est le pendant « renseignement » à la loi antiterroriste de 2014. Définitivement promulguée le 24 juillet 2015, après sa validation par le Conseil constitutionnel, la loi relative au renseignement est l’une des réponses du gouvernement aux attentats de janvier. Il est encore bien trop tôt pour tirer un bilan de son efficacité. Pour une raison simple : tous les dispositifs de la loi ne sont pas encore entrés en vigueur, la faute à des décrets d’application encore en attente. La Commission nationale de contrôle des techniques de renseignement (CNCTR), nouvelle autorité administrative qui doit encadrer la surveillance, est pleinement active depuis octobre, avec la nomination de son président.

Internet responsable | Respecter la vie privée et le droit à l'image Page mise à jour le 01 septembre 2011 Apprendre à respecter les éléments constitutifs de la vie privée d’une personne, ainsi que son image. Comprendre les enjeux de la publication d’informations personnelles sur Internet. Cas concrets Lors d’un voyage à Paris, un internaute a photographié, sans le vouloir au premier plan, un couple qu’il ne connaissait pas au pied de la tour Eiffel. En diffusant la photo sur son blog, il se rend compte que ce couple est clairement identifiable. Un jeune homme a filmé une amie lors d’une soirée et a diffusé la vidéo sur Internet (réseau social, blog). Les bonnes questions à se poser Que faire pour ne pas porter atteinte à la vie privée d’autrui sur Internet ? Présentation Le droit à la vie privée est le droit pour chaque personne, quels que soient son rang, sa naissance, sa fortune, son âge, de voir respecter sa vie privée et intime. Témoignage Conseils En savoir plus… Ressources de référence L'utilisation de l'image des personnes Fiche détaillée enseignantparent

Facebook, de nombreuses polémiques sur la vie privée Le journal Metro a annoncé, lundi 24 septembre que d'anciens messages privés publiés sur Facebook avaient été rendus publics sur le bloc des publications des amis sur le mur de nombreux utilisateurs. Mais le réseau social dément : il s'agirait en réalité d'anciens messages publiés sur les murs des utilisateurs, auxquels le passage à la Timeline de Facebook a donné une nouvelle visibilité. Le gouvernement français a saisi la CNIL. 4 février 2004 : les débuts de Facebook Après avoir créé Facemash, qui permettait de classer les étudiants de Harvard en fonction de leur physique, Mark Zuckerberg lance Facebook. Septembre 2006 : nouveau statut pour le réseau social Les ingénieurs de Facebook intègrent le fil d'actualité, agrégation des "statuts" des amis présents sur le réseau social. Novembre 2007 : publicité ciblée Facebook lance Beacon, un système publicitaire fondé sur l'utilisation des relations personnelles des usagers. Février 2009 : "j'aime" Mai 2010 : "amis" visibles

La loi sur le renseignement ressort (presque) indemne de l'hémicycle Toutes les bonnes choses ont une fin : après quatre jours de séances publiques, les députés ont achevé l'examen du projet de loi sur le renseignement, “progrès important pour nos démocraties” pour Manuel Valls, liberticide pour bien d’autres. Comment le texte est-il ressorti de quatre jours de débats, d'amendements, d'alinéas en tous genres, d'aveux inattendus et de questions sans réponse ? Pas franchement essoré, et en aucun cas dépouillé de ses articles les plus polémiques. @si a passé la semaine sur le site de l'Assemblée Nationale. Il y avait deux fois plus de monde devant l’Assemblée nationale pour manifester contre ce projet de loi, lundi, que de députés dans l’hémicycle pour en commencer l'examen. Il faut dire qu’en annonçant depuis longtemps qu’elle voterait en faveur du texte, l’UMP avait tué tout suspens. Ce qui a (un peu) changé

Loi renseignement : on a vérifié le « vrai/faux » du gouvernement Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Les Décodeurs et Martin Untersinger L'examen du projet de loi sur le renseignement a débuté lundi 13 avril à l'Assemblée. Rarement un texte n'aura été l'objet d'autant de critiques de la part de la société civile. A la tribune du Palais-Bourbon, le premier ministre, Manuel Valls, a eu l'air agacé par la récurrence de certaines critiques, « dont certaines confinent à la caricature », selon ses dires. Prenant exemple sur les pratiques de vérification factuelle qui prennent de l'ampleur dans les médias, le service de communication du gouvernement a publié sur son site une liste d'arguments vrais et faux pour tenter de distinguer « l'info de l'intox ». 1. « Le projet de loi offre des moyens supplémentaires aux services de renseignement » Le gouvernement dit « vrai » Nous disons PLUTÔT VRAI C'est un argument martelé par le gouvernement : ce texte permet d'adapter les techniques et le cadre légal au XXIe siècle. Le gouvernement dit « Faux » Nous disons Vrai 6. 7

N° 2669 - Projet de loi relatif au renseignement Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 19 mars 2015. relatif au renseignement. (Renvoyé à la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale de la République, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.) au nom de et par M. Manuel VALLS, Premier ministre, par Mme Christiane TAUBIRA, garde des sceaux, ministre de la justice, par M. et par M. Mesdames, Messieurs, Le renseignement permet de connaître et de prévenir les risques et les menaces pesant sur notre pays et sa population, ainsi que de mieux appréhender les grands enjeux auxquels ils sont confrontés. Le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013 a, quant à lui, rappelé que la « fonction de connaissance et d’anticipation » était un élément fondamental de la stratégie de sécurité nationale et la « condition de décisions libres et souveraines ». Pourtant la réforme demeure inachevée. Article 1er

Related: