background preloader

Bâtiment et construction

Bâtiment et construction

CERTU - Etat exemplaire - rénovation thermique et travaux d’accessibilité handicapés des bâtiments publics Consommation d’énergie, habitat et développement durable L’habitat, et le secteur du bâtiment en général, est fortement consommateur d’énergie. La consommation d’énergie dans les habitations représente 43 % de la consommation totale d’énergie en France et 25 % des émissions de gaz à effet de serre. L’énergie est destinée : au chauffage à l’éclairage à la climatisation à l’utilisation de l’eau chaude pour la toilette et la cuisine à l’utilisation des appareils électriques (réfrigérateur, télévision, four, ordinateur etc.) Pour réduire la consommation d’énergie dans l’habitat et les gaz à effet de serre qui en résultent, il s’agit de réduire les besoins et la consommation, en adoptant dans le bâtiment des techniques performantes en termes d’efficacité énergétique : isolation ventilation inertie thermique (capacité à stocker de la chaleur dans les murs, le plancher...) éclairage naturels équipements économes Il s'agit également pour tous les citoyens d'adopter durablement des comportements et des automatismes économes en énergie :

Habitat humain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Habitat. L'habitat humain est le mode d'occupation de l'espace par l'homme à des fins de logement. Il se décline en habitat individuel et en habitat collectif. Définitions[modifier | modifier le code] Habitat individuel[modifier | modifier le code] L'habitat individuel abrite une seule famille. Habitat collectif[modifier | modifier le code] L’habitat collectif regroupe plusieurs habitats individuels[réf. nécessaire]. Habitat semi-collectif[modifier | modifier le code] Cet habitat est un groupement d’habitations qui a des caractéristiques de l’habitat individuel. Habitat sous influence environnementale[modifier | modifier le code] Contraintes physiques[modifier | modifier le code] D'espace[modifier | modifier le code] En Europe, l'architecte Le Corbusier s'est illustré dans la conjugaison d'impératifs sociaux (cohésion sociale, lien social…) et techniques (insonorisation, fonctionnalité…). La case diola La case bambara

HABITAT - L'habitat contemporain, Un habitat pour l'homme d'aujourd'hui Le mot « habitat » n'a pas d'équivalent exact dans toutes les langues et sa définition soulève en France des discussions byzantines. Le Conseil économique a demandé en 1949 à l'architecte Le Corbusier de faire une proposition pour une « charte d'habitat ». Or c'est la notion d'habitation, et non celle d'habitat vu comme un environnement de la vie, que Le Corbusier a placée au centre de son rapport. Le IXe Congrès international d'architecture moderne (C.I.A.M.), réuni en 1955 à Aix-en-Provence avait également comme but la création d'une « charte d'habitat ». Malgré de longues discussions, les nombreux architectes venus du monde entier se sont trouvés dans l'impossibilité de clarifier la notion d'habitat par rapport à celle d'habitation. L'habitat était considéré comme une habitation totale, c'est-à-dire « le logis » et ses « prolongements ».

Related: