background preloader

Le Soleil

Le Soleil
Le Soleil est une étoile de 1 392 000 km de diamètre (109 fois le diamètre de la Terre) parmi les milliards de notre galaxie, la Voie lactée. Il est la principale source d'énergie, de lumière et de chaleur dans le Système solaire, ce qui a permis la vie sur Terre. C'est aussi la seule étoile dont il est possible d'observer la composition de près. Le Soleil ne tourne pas aussi rond partout : alors que sa surface effectue une révolution tous les 25,40 jours à l'équateur, il ne lui faut pas moins de 36 jours aux pôles. Cette rotation est responsable de l'activité. En tournant sur lui-même il crée un champ magnétique 5 000 fois plus intense que celui de la Terre. L'énergie solaire se crée profondément dans le noyau du Soleil. Evolution de la température du Soleil de la Photosphère à la Couronne solaire A l'intérieur du Soleil, se trouve un noyau qui occupe 15 % du Soleil, à une température de 14 millions de degrés où l'hydrogène est transformé en hélium par réaction nucléaire. Related:  Soleil

soleil en éruption Étoile autour de laquelle gravite la Terre. Introduction Le Soleil est l'une des quelque 100 milliards d'étoiles de la Galaxie. Historique des principales découvertes sur le Soleil Lorsqu'il découvre, en 1611, la rotation du Soleil en se fondant sur le mouvement des taches solaires, Galilée inaugure les études modernes du Soleil. Le champ magnétique intense des taches solaires fut découvert par George Ellery Hale en 1908. Le Soleil, une étoile naine Le Soleil, comparé aux plus grandes étoiles connues, dont les diamètres sont 1 000 fois supérieurs au sien et dont les masses peuvent atteindre près d'une centaine de fois sa masse, est une étoile tout à fait moyenne, mais c'est un astre de taille respectable par rapport aux minuscules étoiles rouges. La structure du Soleil De son cœur jusqu'à sa couronne et à son vent solaire – qui s'étend jusqu'à la Terre et au-delà – le Soleil comporte plusieurs zones ayant chacune des caractéristiques physiques. Le cœur du Soleil La zone radiative du Soleil

Super tempête solaire au mois de Mai : Que nous cache la NASA ? Super tempête solaire au mois de Mai : Que nous cache la NASA ? Nous ajoutons à l'excellent article de Rorschach que la NASA a envoyé voici quelques mois une note aux familles les invitant à lire un manuel de survie dans lequel est expliqué comment protéger les siens. Sachez aussi qu'aujourd'hui, une simple tempête solaire peut affecter le nucléaire. WikiStrike Périodiquement, les scientifiques de la NASA émettent des pronostics alarmistes à propos d’une tempête solaire qui reléguerais notre civilisation au moyen âge. L’un de ces savants, le docteur Richard Fisher, directeur de la division Heliophysique de la NASA a même donné une interwiew des plus alarmistes au journal « The Telegraph« . Il ajoute que de larges régions seraient privées de courant, que les réparations seraient difficiles et prendraient beaucoup de temps, « Ce sera une cause de problèmes majeurs pour le monde », » la tempête bouleversera le champ magnétique terrestre et les systèmes ne fonctionnerons plus ».

Une gigantesque éruption solaire filmée par la NASA Les images d'une rare éruption solaire massive advenue le mois dernier viennent d’être diffusée par la NASA. Ces séquences ont été enregistrées par IRIS (l’Interface Region Imaging Spectrograph), le télescope spatial de l’agence américaine. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Le 9 mai dernier, le télescope spatial IRIS (Interface Region Imaging Spectrograph) a enregistré à la surface du Soleil, une éjection de masse coronale (EMC) d’une ampleur exceptionnelle. De manière générale, ce genre de phénomène se manifeste suite à une éruption solaire sous la forme d’une éjection massive de plasma. Les particules solaires émanant de cette éruption ont été diffusées à une vitesse estimée à près de 2,4 millions de kilomètres par heure. Un coup de chance "Nous nous concentrons sur des régions actives pour essayer de voir une éruption ou une EMC", a commenté Bart De Pontieu, du Lockheed Martin Solar & Astrophysics Laboratory de Palo Alto en Californie.

Comment se protéger des éffets d'une super-tempéte solaire Survivalisme : Comment se protéger des éffets d'une super-tempéte solaire Cela fait déjà un certain temps que les chercheurs de vérité prennent en comptela menace que fait peser une super-tempête solaire sur notre civilisation. Désormais, certains médias officiels commencent timidement à évoquer ce risque majeur. Selon ces derniers, les prochains mois pourraient s'avérer dangereux pour les réseaux de communications et les satellites. En outre, des pannes de courant générales (black out) pourraient également survenir, paralysant une région du monde quelques semaines voire plusieurs mois. Pour ce sujet comme pour tant d'autres, les médias alternatifs dits "conspirationnistes " jouent un rôle précurseur en proposant des informations qui serons avalisées ultérieurement par les médias officiels. C'est ainsi que les chercheurs de vérités connaissent déjà les risques encourus au niveau des réseaux de transport électrique, des réseaux de distribution d'eau et même des centrales nucléaires.

Une étonnante lumière verte observée lors d'un coucher de Soleil en Australie Une vidéo circulant sur le net montre un coucher de Soleil assez insolite filmé à Perth en Australie. Alors que le disque flamboyant disparait peu à peu à la surface, des lumières vertes apparaissent à son sommet. Un phénomène étrange mais pas inconnu appelé "rayon vert". Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Rouge, orange, jaune,... Aussi étonnant qu'il paraisse, ce phénomène n'est pas une illusion, il est bien réel et est même bien connu. Généralement, le phénomène dure à peine quelques secondes avant de disparaitre. Des couleurs plus ou moins visibles La lumière du Soleil est composée de plusieurs couleurs (ou longueurs d'onde) allant du rouge, au violet, en passant par orange, jaune, vert, bleu. Ceci va avoir pour effet de décomposer la lumière en ses différentes couleurs. Ceci se couple au phénomène de diffusion de la lumière. Un phénomène rare Lorsque l'astre atteint l'horizon, la réfraction des rayons est maximale.

Une tempête solaire causerait un black-out total sur Terre L'activité du soleil mérite d'être surveillée. Ces derniers temps, l'étoile est particulièrement active, provoquant des éruptions hautes de plusieurs dizaines de milliers de kilomètres aux températures frôlant le million de degrés. Le rapport avec la terre ? Les explosions projettent d'importantes quantités de matières solaire capables de traverser les 150 millions de kilomètres qui séparent le soleil de notre planète en moins de 5 jours. La plupart du temps, ce nuage est stoppé par le champ magnétique qui entoure la planète. Mais parfois, des morceaux parviennent à le traverser, provoquant notamment les aurores boréales que l'on peut observer aux deux pôles. Des risques de tempête magnétique Seulement, les conséquences pourraient être plus graves si le phénomène s'intensifiait : la création d'une tempête magnétique causant l'arrêt complet de l'ensemble des équipements électroniques. Un tel phénomène ne serait pas inédit.

Une violente tempête solaire a failli causer le chaos sur Terre Une nouvelle analyse des données du Solar Terrestrial Relations Observatory (STEREO) par des experts chinois et américains a révélé un scénario presque catastrophe. Selon eux, en 2012, une tempête solaire gigantesque aurait frappé tous les systèmes électroniques de la planète si elle s'était produite juste neuf jours plus tôt. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter La Terre l'aurait-elle échappé belle, le 23 juillet 2012 ? En effet, d'après les scientifiques, ces éjections ont manqué notre planète de peu. Les scientifiques pensent que ces explosions solaires auraient enveloppé la Terre de feux d'artifices magnétiques. Un coût démesuré Les données solaires de STEREO, les satellites jumeaux, ont montré que, le 23 juillet 2012, une énorme éjection de masse coronale a jailli d'un côté du Soleil à une vitesse de 2.896 à 3.540 km par seconde, soit quatre fois la vitesse d'une tempête magnétique classique. Des éjections en série (Crédit photo : NASA)

Avis de tempête solaire sur le GPS et les réseaux cellulaires La NASA avait tiré la sonnette d'alarme et 2013 devait être l’année d’une tempête solaire historique et cataclysmique… qui n’est toujours pas arrivée. Le Soleil connaît néanmoins un pic d’activité qui pourrait avoir des conséquences sur nos équipements électroniques. Les aurores boréales sont les manifestations les plus visibles de l’activité solaire. Image (cc) Jim Trodel. En théorie, l’activité du Soleil est régie par un cycle d’une période moyenne de 11 ans ; en pratique, cette période peut varier de 10 à 13 ans. Les images du satellite Solar Dynamics Observatory (SDO), placé en orbite héliosynchrone, permettent d’observer un des plus grands trous coronaux observés ces derniers mois. En bleu très foncé (couleurs simulées à partir d’une observation dans des longueurs d’onde du domaine ultraviolet), le trou coronal visible ces derniers jours. Les différentes altitudes des satellites (cliquez pour agrandir). Que craindre, donc en cas de véritable tempête solaire ?

Related: