background preloader

Neptune

Neptune
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Neptune. Neptune est la huitième et dernière planète du Système solaire par distance croissante au Soleil[1]. est une version stylisée du trident du dieu Neptune, tandis que son symbole alternatif représente les initiales de Le Verrier. Neptune est également observée par Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande (1732-1807) le et par John Herschel, fils de William Herschel (qui a découvert Uranus), sans rien noter de particulier. Johann Gottfried Galle. Urbain Le Verrier. John Couch Adams. Lors d'une réunion de la British Association for the Advancement of Science, George Biddell Airy rapporta que les tables de Bouvard étaient erronées de plus d'une demi minute d'arc. Étudiant à Cambridge, John Couch Adams tomba le sur le rapport d'Airy concernant le problème de l'orbite d'Uranus et fut intéressé par la question. Perturbations d'Uranus dû à la présence de Neptune. Outre-Manche, la déception est grande. Related:  Neptune

Saturne Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Saturne. Saturne est la deuxième planète la plus massive du Système solaire, 3,3 fois moins que Jupiter, mais 5,5 fois plus que Neptune et 6,5 fois plus qu'Uranus. Saturne est la seule planète du Système solaire dont la masse volumique moyenne est inférieure à celle de l'eau : 0,69 g/cm³. La haute atmosphère de Saturne est constituée à 93,2 % d'hydrogène et à 6,7 % d'hélium en termes de molécules de gaz (96,5 % d'hydrogène et 3,5 % d'hélium en termes d'atomes). La quantité d'éléments plus lourds que l'hélium n'est pas connue avec précision, mais on suppose que leurs proportions correspondent aux abondances initiales lors de la formation du Système solaire. Saturne a une température interne très élevée, atteignant probablement 12 000 K dans le noyau, et dégage, à l'instar de Jupiter, plus d'énergie qu'elle n'en reçoit du Soleil. Animation du système nuageux polaire hexagonal.

Neptune la 8ème planète Neptune est la huitième planète en partant du Soleil. Elle orbite à environ 4 milliards de kilomètres et effectue une rotation autour du Soleil en 165 ans. Neptune est la première planète découverte grâce à des calculs mathématiques. En effet, cherchant à expliquer les anomalies observées dans le mouvement d'Uranus le mathématicien Jean Joseph Urbain Le Verrier déduit l'existence de Neptune. Puis il s'adressa à son ami Johann Gottfried Galle qui découvrit la planète à 52'' de la position indiquée par Le Verrier, le 23 septembre 1846. Cette planète avait déjà été observée en 1795 par Lalande qui l'avait prise pour une étoile. De plus Le Verrier avait été devancé par un étudiant de Cambridge, John Adams qui avait localisé la planète dès 1843, mais ses travaux n'avaient pas été pris au sérieux. Voyager 2 fut le seul vaisseau spatial à s'approcher de cette planète (le 25 août 1989). Neptune tourne sur elle-même en 17 h 52 min. Son atmosphère est compose d'hydrogène et d'hélium. Photographies

Neptune Neptunepar Vincent Molletpublié le 03 mars 2002, mis à jour le 22 juillet 2006 Neptune fut la première planète à être découverte par calcul plutôt que par des observations régulières du ciel. Des perturbations inexpliquées dans l'orbite d'Uranus amenèrent deux mathématiciens (Urbain Jean Joseph Le Verrier et John Couch Adams, indépendamment l'un de l'autre) à émettre l'hypothèse de l'existence d'une planète plus lointaine qui influerait sur celle-ci. Ils en calculèrent la position et la planète put ainsi être observée pour la première fois le 23 septembre 1846 par Johann Gottfried Galle (de l'observatoire de Berlin) et Louis d'Arrest (un étudiant en astronomie), sur base des prédictions de Le Verrier. Depuis sa découverte par Galle, Neptune n'a pas encore effectué un tour complet du Soleil puisqu'il lui faut 165 ans pour boucler son orbite, à une distance moyenne de 4,5 milliards de km de notre étoile. A l'heure actuelle, on aurait dénombré treize satellites de Neptune. Neptune

La planète Neptune 13/04/2014 19 h 44 Missions spatiales vers Neptune Une découverte calculée Bien que repérable aux jumelles, la huitième planète du système solaire reste décevante au télescope, même à forte puissance. Une vision inattendue Neptune fut survolée, après un périple de douze ans, par la sonde Voyager-2 en août 1989. Des cirrus de méthane gelé, surplombant la haute atmosphère de 50 km, projettent leur ombre sur l´hémisphère Nord de Neptune. Mais bien que similaire par bien des aspects : une couleur à prédominance bleue en raison d´une forte concentration de méthane gazeux dans l´atmosphère, dimension, structure interne, ..., la vision de Neptune révéla une atmosphère turbulente bien plus proche de celle de Jupiter. Des stries sombres et claires alternées entourent le globe de la planète. La grande tache sombre de Neptune. Avec Saturne, Neptune est la planète qui possède les vents les plus violents : plus de 1 000 km · h-1. Des anneaux atypiques Triton : un satellite de glace

Uranus Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Uranus. La constellation du Taureau, où Uranus est observée à tort comme étoile. Uranus fut observée à de nombreuses occasions avant que son caractère planétaire ne soit formellement identifié : elle est en général prise pour une étoile. La plus ancienne mention date de 1690 lorsque John Flamsteed l’observe au moins six fois et la catalogue sous le nom de 34 Tauri. [PDF] Texte de Herschel à propos de sa découverte. Il écrit dans son journal : « dans le quartile près de ζ Tauri… soit [une] étoile nébuleuse soit peut-être une comète[N 1]. » Le 17 mars, il note, « j’ai regardé la comète ou étoile nébuleuse et, comme elle avait changé de place, j’en ai déduit que c’était une comète et non une nébuleuse[N 2]. » Lorsqu’il présente sa découverte à la Royal Society, il continue d’affirmer que c’est une comète mais la compare aussi implicitement à une planète[N 3]: William Herschel. Uranus, dieu romain du ciel.

Planète Neptune, géante gazeuse de glace-Planète Astronomie : planètes et satellites du système solaire Neptune n'est pas visible à l'œil nu et comme Uranus, elle n'a été découverte qu'après l'invention du télescope. Pourtant, cette découverte se démarque de celle des autres planètes : elle a été faite uniquement par le calcul à partir de la trajectoire et des caractéristiques d'Uranus. Le télescope ne servira qu'à la confirmation de la découverte. Plusieurs astronomes ont manqué de faire la découverte par les moyens traditionnels (observation au télescope). Les dessins astronomiques de Galilée montrent qu'il a observé Neptune le 28 décembre 1612 alors qu'il regardait Jupiter. Neptune est également observée par Joseph Jérôme Lefrançois de Lalande (1732-1807) le 10 mai 1795 et par John Herschel, fils de William Herschel (qui a découvert Uranus), sans rien noter de particulier. Déjà en 1788, la planète Uranus récemment découverte, ne semblait pas se conformer au modèle d'orbite que les astronomes avaient prédit. Outre-Manche, la déception est grande.

Introduction de la planète Neptune Neptune À la longue, les hommes n'atteignent que ce qu'ils visent. -Thoreau Table des matières Autres informations sur Neptune Système d'anneaux de Neptune Neptune est la plus éloignée des planètes géantes gaseuses. Les deux tiers internes de Neptune sont composés d'un mélange de roche fondue, d'eau, d'ammoniaque et de méthane liquide. Neptune est une planète dynamique avec plusieurs grandes taches sombres qui rappellent les ouragans de Jupiter. On a observé sur Neptune les vents les plus violents jamais enregistrés sur une planète. Neptune a quatre anneaux, lesquels sont très étroits et pâles. Le champ magnétique de Neptune, comme celui d'Uranus, est penché à 47 degrés de son axe de rotation et est décalé d'au moins 0.55 rayon (presque 13,500 kilomètres ou 8,500 miles) du centre physique de la planète. Neptune Cette image de Neptune a été prise par Voyager 2 le 20 août 1989. Le système de tempête connu sous le nom de "la Grande Tache sombre" était remarquable par son absence.

Caractéristiques Jupiter, la plus grosse et la plus massive des planètes, constitue le centre d'un vaste système de satellites et d'anneaux étudié de près par plusieurs sondes spatiales : Pioneer-10 en décembre 1973, Pioneer-11 en décembre 1974, Voyager-1 en mars 1979, Voyager-2 en juillet 1979, Ulysses en février 1992, Galileo de décembre 1995 à septembre 2003, New Horizons en février et mars 2007. À la différence des planètes telluriques et à l'instar des trois autres planètes géantes, Jupiter ne possède pas de surface solide : il s'agit d'une boule de gaz – essentiellement de l'hydrogène et de l'hélium – qui entoure un noyau probablement composé de fer et de silicates, auxquels s'ajoutent probablement des « glaces d'eau », d'ammoniac et de méthane. Jupiter possède un champ magnétique, une magnétosphère et une ionosphère, et est caractérisé par d'intenses émissions radioélectriques.

Un satellite de plus pour Neptune ! Un petit corps de 20 km a été détecté autour de Neptune grâce à des images d'archives du télescope spatial Hubble. Cette découverte porte à 14 le nombre de satellites de la planète. S/2004 N1 orbite à quelque 100000 km de Neptune, entre Larissa et Protée, deux autres satellites de 200 et 420 km. « Un coup de tête » « La sonde Voyager 2, qui est passé près de Neptune en 1989 et a découvert plusieurs satellites, n'avait pas la sensibilité nécessaire pour détecter celui-ci », explique Emmanuel Lellouch, de l'observatoire de Paris. Il faut en effet combiner une dizaine d'images du télescope spatial Hubble pour voir apparaître un léger halo à la place du satellite. L'astronome s'intéressait aux minces arcs qui entourent Neptune. En compilant 150 images d'archives du télescope Hubble prises entre 2004 et 2009, il a observé que ce point orbitait autour de Neptune en 23 heures : la preuve qu'il s'agit bien d'un satellite, et non d'un artefact de l'image. Des découvertes à venir ?

Related: