background preloader

OuiShare

OuiShare
Seats2Meet Offers Hard Data on the Serendipity of coworking by Shareable #Coworking continues to rise in popularity across the globe, especially among freelancers and startups who want the benefits of community without the hassle and cost ...of negotiating leases and building out spaces. According to the 2013 Global Coworking Census, nearly 2,500 coworking sites in eighty countries existed as of February 2013, and that number is expected to grow as technology continues to evolve and facilitate new, more decentralized business models. Now, seats2meet.com (S2M), a Dutch workspace network that connects users, called “knowmads,” with each other and commercial spaces across cities in Europe, has developed some hard data on the value created by coworking spaces for the people and businesses who use them.

https://www.facebook.com/OuiShare

Related:  Economie collaborative / P2P economy

La régulation de l’économie collaborative en question En septembre, rapporte Ron Lieber pour le New York Times, Nigel Warren a loué la chambre qu’il occupe dans son appartement à New York sur Airbnb pour 100 $ la nuit. Mais à son retour quel ne fut pas sa surprise d’être convoqué par son propriétaire et les agents de la ville de New York pour avoir enfreint plusieurs interdictions et se retrouver condamné pour plus de 40 000 $ d’amendes ! En effet, les lois locales ou votre contrat de location peuvent interdire la sous-location voir la location de courte durée. A New York, par exemple, vous ne pouvez pas louer d’appartements ou de chambres pour moins de 30 jours, sauf si vous vivez dans les locaux en même temps. Des lois plus restrictives existent encore à San Francisco ou à la Nouvelle-Orléans, mais également à Paris ou Londres. Et il existe des règlementations à suivre pour devenir maison d’hôte ou Bed & Breakfast.

Et si la consommation collaborative était l’avenir ? * La mairie de Paris souhaiterait interdire la location saisonnière courte durée, notamment entre particuliers, sous prétexte que les appartements qui se louent de courte durée sont autant d’appartements qui ne peuvent pas être loués en longue durée aux Parisiens. Ainsi plus de 200 parisiens auraient reçu un avertissement du fait qu’ils louent leur appartement. Ne peut-on pas utiliser un bien qu’on possède de manière libre et laisser l’économie du partage se déployer en France comme elle le fait très rapidement partout dans le monde ? Et bien si ! avec OuiShare, un blog sur l’économie collaborative qui est devenu, après un an et demi, une communauté sur le même thème.

Consommation collaborative Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La consommation collaborative désigne un modèle économique où l'usage prédomine sur la propriété : l'usage d'un bien, service, privilège, peut être augmenté par le partage, l'échange, le troc, la vente ou la location de celui-ci. Cette optimisation de l'usage est une réaction à la sous-utilisation classique supposée des : biens ;services ;privilèges ;

Vivre autrement Dans le train qui file vers Nantes, Emile, 10 ans, reste bouche bée devant une petite photographie jaunie. « Mais pourquoi vous ne montiez pas ensemble dans les voitures ? » Retrouvé la veille, en plein déménagement, le cliché est vieux de vingt-deux ans. Il montre une ribambelle d’autos à un seul occupant, à l’arrêt, à l’entrée de Lille (Nord), un lundi matin de mars 2000. Un « embouteillage ».

Les agriculteurs partagent leur tracteur. Et si on faisait comme eux ? Pour plus d’efficacité, ils font les foins ensemble avec des engins achetés en commun. Dur de trouver l’harmonie quand on travaille avec ses concurrents. Christophe, Philippe, Florian et Sylvie devant leur première récolte de foin de l’été 2012 (Fanny André/Rue89) La montée de la consommation collaborative « La consommation collaborative correspond au fait de prêter, louer, donner, échanger des objets via les technologies et les communautés de pairs », explique le site éponyme lancé par Rachel Botsman et Roo Rogers, les auteurs de What’s mine is yours, the rise of collaborative consumption (Ce qui est à moi est à toi, la montée de la consommation collaborative). Ceux-ci affirment d’ailleurs que cette pratique est en passe de devenir un « mouvement ». Un mouvement qui va des places de marchés mondiales comme eBay ou Craiglist à des secteurs de niches comme le prêt entre particuliers (Zopa) ou les plates-formes de partage de voitures (Zipcar). « La consommation collaborative modifie les façons de faire des affaires et réinvente non seulement ce que nous consommons, mais également comment nous consommons », affirment ses défenseurs. Vidéo : la vidéo promotionnelle du livre de Rachel Botsman et Roo Rogers.

Posséder, c’est dépassé ! Principales tendances motrices La crise économique et écologique, qui devient également sociale et politique Les réseaux sociaux, qui aident à transformer la contrainte (et la rage contre le "système") en énergie positive, tournée vers la recherche de solutions à la fois personnelles et collectives Signes avant-coureurs Le développement de différentes formes de "consommation collaborative" : achats groupés, partage de ressources et de capacités, "consumer to consumer" (don, troc, location, revente de biens)… L’"économie de fonctionnalité" : faire payer un service (transport, chauffage, éducation, culture, soins, etc.) ou l’usage d’un bien plutôt que ce bien lui-même.

L’open source : l’esprit du don La propriété intellectuelle libre (open source) ne se limite pas à l’informatique. Plusieurs réalisations de projets en agriculture, production d’énergie ou dans l’industrie prouvent que l’auto-construction, les licences libres et le partage de savoir-faire sont efficaces, moins coûteux et à la portée de tous. “Dis Joseph, cela te dirait qu’on édite un livre et qu’on monte des formations ? ” C’est ainsi qu’un beau jour, au milieu des champs, Fabrice Clerc propose à Joseph Templier de se lancer dans l’écriture d’un guide collectif sur l’auto-construction d’outils pour le maraîchage biologique ; Une aventure de deux ans et demi.

Economie collaborative, un vecteur de participation et de lien social Voici un dossier présentant l'économie collaborative. N'hésitez pas à l'alimenter par vos expériences et vos actions ! Qu’est ce que l’économie collaborative ? Les outils web et la crise ont favorisé l’émergence d’alternatives aux modes de consommations traditionnels. L’économie collaborative désigne un modèle économique faisant primer l’usage sur la propriété.

Related: