background preloader

Careers Advice - Jobs Information & Resources

Careers Advice - Jobs Information & Resources
Related:  Choix de carrière

The National Graduate Careers Conference 2015 The National Graduate Careers Conference 2015 was held at 30 Euston Square on Wednesday 20th May. Hosted by High Fliers Research, the conference was held exclusively for Heads of Careers at the UK's top schools and sixth form colleges. Conference Presentations Copies of the slides presented during the day, along with PDFs of The UK Graduate Careers Survey 2015 and The Graduate Market in 2015 are available to download, using the links below. The Graduate Market in 2015Latest analysis of graduate vacancies, starting salaries and recruitment requirements of organisations in The Times Top 100 Graduate Employers. The UK Graduate Careers Survey 2015The results of a major on-campus survey examining the career plans of over 18,000 final year students from the top thirty universities in the UK. Understanding the Graduate Recruitment ProcessA step-by-step introduction to the application & selection processes that employers use when recruiting graduates for their organisations. Research Summaries

Milieu de carrière : se redéfinir socialement et professionnellement Sylvaine Pascual – Publié dans Vie professionnelle En début de carrière, nous avons tous pris des décisions quant à nos vies personnelles et professionnelles qui correspondaient à ce dont nous avions besoin à ce moment-là. Cependant, parce que la routine nous rattrape, nous omettons souvent de réévaluer ce que nous voulons et nous nous retrouvons ancrés dans les conséquences de décisions prises il y a longtemps et l’écart se creuse parfois entre elles et nos aspirations dans le présent. L’écart entre le professionnel de nos débuts et celui que nous sommes devenus A mesure que l’écart se creuse entre la personne que nous étions en début de carrière et celle que nous sommes aujourd’hui, nous perdons en sens, en direction, en mouvement. Les objectifs d’hier ont été atteints, nous n’en avons pas fixés d’autres : Ancrés dans l’image de la personne que nous étions lorsque nous avons pris ces décisions, nous restons à l’écart de notre propre évolution, peu conscients d’elle. Voir aussi

Set up as a sole trader If you’re a sole trader, you run your own business as an individual and are self-employed. You can keep all your business’s profits after you’ve paid tax on them. You’re personally responsible for any losses your business makes. You must also follow certain rules on running and naming your business. Check what counts as self-employed if you’re not sure about your status. How to register To set up as a sole trader, you need to register for Self Assessment and file a tax return every year. Your responsibilities You’ll need to: keep records of your business’s sales and expenses send a Self Assessment tax return every year pay Income Tax on your profits and Class 2 and Class 4 National Insurance - use HMRC’s calculator to help you budget for this You’ll need to apply for a National Insurance number if you’re moving to the UK to set up a business. You must register for VAT if your turnover is over £85,000. Working in construction industry Naming your business Business names Sole trader names must not:

Contact an adviser - 13 to 18 years old | Contact us | Careers Helpline TopLeft We would love to hear from you If you've got any questions, or would like access to the Skills to Succeed Academy, please get in touch. We can talk about jobs, careers, learning or training. Skills to Succeed Academy Phone and callbackCalls from a landline are free. Before you call Calls can take up to 30 minutes, depending on what you want to talk about. think about why you are calling - do you have you a specific question or are you looking for general advice? We love your honest opinions... We are always looking at ways in which to improve the service we offer. 首页 - 中国留学人员广州科技交流会 Carrière: t’as le profil, coco? Sylvaine Pascual – Publié dans : Vie professionnelle Donnez un coup de pied dans les publications emploi et il tombe du « profil » en veux-tu en voilà. Des armées mexicaines de profils normés, prêts à l’emploi avec une jolie étiquette d’employabilité ou de réussite assurée. Et si vous ne rentrez pas dans ces cases prêtes à cocher, gare à vous, bande de casse-cou imprudents et irréfléchis! Ou comment les profils types sont des freins crétins à la transition de carrière. T’as pas le profil Coco Ils sont légions, les amateurs de cases rassurantes qui veulent vous faire ingurgiter des définitions normées sans se préoccuper des éventuelles indigestions générées. Il en va ainsi pour les « profils ». Car ces profils s’articulent autour de qualités pré-mâchées et se targuent d’apporter une réponse claire à une question omniprésente dans les inquiétudes des candidats à une évolution professionnelle: t’as le profil ou tu l’as pas, coco. Tu l’as pas, le profil? Etc. Voir aussi: Redécouvrir nos talents

Help with moving from benefits to work You may be able to get New Enterprise Allowance to help you: start your own business develop your business, if you’re already self-employed Starting your own business You could get mentoring and a grant to help you start your own business through New Enterprise Allowance. You may be eligible if you’re over 18 and either: you or your partner get Universal Credit, Jobseeker’s Allowance or Employment and Support Allowance you get Income Support and you’re a lone parent, sick or disabled What you’ll get You’ll get a mentor who’ll give you advice and support to help you set up your business and start to trade. Once you’ve made a business plan that your mentor has approved, you: may get a weekly allowance worth up to £1,274 over 26 weeks can apply for a loan to help with start-up costs How to get New Enterprise Allowance Talk to your Jobcentre Plus work coach. Developing your business If you’re self-employed and getting Universal Credit, you may be able to:

National Careers service Savoir se respecter pour faire les bons choix de carrière Chaque semaine qui passe nous présente dans la presse son nouveau membre dans la famille « burn-out ». Burn-out parental, “burn-in”, “bore-out”…Même nous, on a écrit quelque chose l’an dernier sur le « burn out de la recherche d’emploi », tellement ce terme était utilisé à toutes les sauces. Et cette semaine, je lisais un article sur le concept de « burn-out estival »…Le burn-out « spécial été ». Mouais. Pour moi, une période de surmenage temporaire parce que les enfants ne sont pas à l’école ne doit pas être confondue avec un vrai syndrome d’épuisement qui dure, et qui sait mener à la dépression…voire au suicide. Quand le mal-être au travail donne envie de changer de vie N’empêche que même si le mot « burn-out » est plutôt galvaudé en ce moment, on en parle. Nous ne nous sentons pas entendus. Parfois, nous sommes mis au placard parce qu’on ne peut pas nous virer et qu’on est devenus trop chers. Alors on a envie de changer de vie professionnelle, pour changer de vie tout simplement…

Reconversion professionnelle : brouhaha intérieur et leadership de soi Le bouillonnement d’idées, les questionnements, le champs des possibles, le manque de confiance, les craintes, les idées reçues, la méconnaissance de soi, les héritages, les systèmes de convictions… les freins qui entravent identification, validation et mise en œuvre de pistes de reconversion sont nombreux et laissent les candidats à la reconversion plus perplexes que réjouis. Nous l’avons vu, le leadership de soi est un moyen de calmer ce brouhaha intérieur et de s’offrir la possibilité de réfléchir sereinement à son projet. Voici trois axes pour le développer. Pour certains, le désir de changer de métier s’est installé, mais au delà, le reste n’est que flou et confusion : ils ne savent pas par quel bout prendre ce désir qui, s’il est omniprésent, ne s’exprime pas exactement en soliloque intelligible du porte-parole de leur gouvernement intérieur. 1- Du renforcement de l’estime de soi 2- Du renforcement des compétences relationnelles 3- De la compréhension des mécanismes émotionnels

S'appliquer le" principe de Tarzan" pour gérer sa carrière Ce concept intéressant et plutôt drôle (hé oui, on n’y pense pas assez, à Tarzan pour sa carrière !), a été inventé par Richard Kirby, un consultant en RH et coach professionnel de carrière américain. Il en parle ici. La métaphore de Tarzan pour développer sa carrière C’est une métaphore assez simple à comprendre : Rappelez-vous de Tarzan. Comment fait-il, d’ailleurs, pour ne pas tomber et se faire très mal ? « Il ne lâche pas la liane à laquelle il est accroché, tant qu’il n’a pas attrapé la suivante » En gros, qu’est-ce qu’il fait, notre super-héros ? Et ça, c’est très bon pour votre développement de carrière. Conseil de coach professionnel : Vivez avec le principe de Tarzan pour pouvoir vous trouver dans de bonnes dispositions le moment venu, lorsque vous aurez une décision à prendre, ou lorsque vous devrez subir une décision que l’on aura prise pour vous ( au hasard : licenciement, plan social, restructuration, etc.), et aussi pour que le changement ne vous fasse pas peur. Articles liés

Propulsez votre carrière de l'avant en capitalisant sur les avantages de la négociation / Guide Maestro Conseils Article écrit par Normand Biron, IC Formation. Quels sont les ingrédients essentiels pour réussir en milieu du travail ? Le travail acharné, les compétences communicationnelles, et une généreuse dose de chance jouent tous un rôle. Un autre ingrédient clé qui est souvent négligé est la capacité à reconnaître et à tirer profit des occasions de négocier pour votre réussite professionnelle. Pourquoi est-il si important de bien négocier en affaires ? Parce que notre rôle dans notre organisation et dans notre industrie est constamment soumis à la négociation. Négocier pour une carrière à la hauteur de vos attentes Nous connaissons tous la valeur de la négociation de notre rémunération. Au lieu de chercher l'emploi qui constituera votre « destination finale », pensez plutôt en termes de préparer le prochain emploi et peut-être même celui d'après. Négocier votre rôle Une fois que nous sommes au travail, nous négligeons souvent de négocier avec assurance pour notre réussite professionnelle.

Mieux qu’un bilan de carrière, la synthèse de votre être - DIALOGON 5 décembre 2019 par jerome lecoq MiettesIls analysent, ils déconstruisent. Ils se précipitent sur les miettes et en font leur habitacle. (O.B.) Si vous vous retournez aujourd'hui en milieu de parcours ou de “carrière”, comme j'imagine nombre d'entre vous le sont, voyez-vous une cohérence, une synthèse, une idée, derrière votre carrière ? Y a-t-il une ligne directrice ou bien vous êtes vous contenté.e de “rebondir” comme on dit aujourd'hui, de poste en poste, d'entreprises en entreprise, au gré des opportunitées qui s'offraient à vous ? Si vous avez analysé vos expériences, les avez-vous synthétisées ? Si c’est le dernier cas votre parcours n’a pas plus de cohérence que celui d’une balle rebondissante. Si vous avez analysé vos expériences, les avez-vous synthétisées ? C’est le sens de l’adage socratique selon lequel “une vie sans examen ne vaut pas la peine d’être vécue”. Rien de honteux là-dedans mais rien de vraiment noble non plus, pas de quoi pavaner.

Prépa, carrière, belle voiture... Ces symboles de la réussite dont on ne veut plus | Les Echos Start Publié le 27 sept. 2020 à 19:00Mis à jour le 29 sept. 2020 à 18:19 « Qu'est-ce que ça veut dire, réussir ? Quel sens je veux donner à ma vie ? Qu'est-ce qui importe, vraiment ? Astrid, bonne élève, matheuse, a pourtant coché toutes les cases de la réussite traditionnelle : prépa, grande école de commerce, un premier CDI avant même le diplôme à Londres. Un choc. Je travaillais entre 40 et 45 heures par semaine. Les médias raffolent de ces histoires (nous les premiers !) 1. Dans un monde incertain, complexe et ambigu, qui trace encore un plan de carrière ? Même les plus choyés, ceux qui intègrent les graduate programmes, ce premier CDI en or qui offre aux jeunes talents une diversité des missions et un accompagnement sur mesure, se montrent volatils. La dernière enquête du cabinet Deloitte publiée cet été montre que plus de la moitié des jeunes de la génération Z s'attend à quitter son employeur dans les deux ans. 2. 3. 4. 5. 6. Paris. 7. 8. Bye bye le gros SUV ou la voiture de fonction.

Related: