background preloader

Pour et contre

Pour et contre
Les scientifiques espèrent que les cellules souches humaines ouvriront des voies totalement nouvelle pour soigner des affections incurables comme la maladie de Parkinson, les maladies cardio-vasculaires, la maladie d'Alzheimer, les paralysies, les attaques cérébrales et le diabète. A l'heure actuelle, les cellules souches sont prélevées sur des embryons humains quelques jours seulement après la fécondation. A ce stade, l'embryon a la taille du quart d'une tête d'épingle ! "Instrumentaliser" ainsi l'embryon humain soulève d'énormes problèmes éthiques. C'est pourquoi les scientifiques espèrent qu'à l'avenir, ils seront capables d'utiliser des cellules souches prélevées sur des adultes ayant donné leur consentement. Est-il -il éthiquement acceptable d'utiliser un embryon comme "usine" productrice de cellules souches? Un embryon est-il déjà un être humain, ou bien n'est-ce qu'un simple amas de cellules? A quel moment un embryon ou un fœtus deviennent-ils un être humain? Related:  TPE clonage et ethique

Législation La question du clonage touche à la bioéthique. Apparue en 1982-83, le mot bioéthique désigne l'étude des préceptes moraux qui doivent ou devraient accompagner toute pratique médicale, toute intervention biologique sur l'être humain depuis sa conception. Des commission se réunissent régulièrement pour étudier une multitude de thème ou de cas concrets. En France la législation en matière de bioéthique est récente et particulièrement délicate. L'urgence des lois en la matière s'est faite au cours des dernières année du fait des progrès dans certains domaines de la biologie et de la recherche médicale qui ont amené le développement de certaines pratiques dangereuses en matière de reproduction, génétique... Le dispositif législatif majeur s'articulait jusqu'à présent autour de 3 grandes lois : 1975 : loi Veil (IVG) 1976 : loi Caillevet (Prélèvement d'organe) 1989 : loi Huriet (Protection des personnes se soumettant à des essais biomédicaux) loi sur le respect du corps humain

Premier clonage d’embryon humain Dimanche 25 novembre 2001, la firme américaine Advanced Cell Technology annonce la création du premier clone d'embryon humain. Pas question pour autant de cloner des bébés, mais plutôt d'obtenir des cellules souches potentiellement capables de traiter des maladies incurables. Cette première mondiale suscite autant d'intérêt de la part des sociétés de biotechnologies que de controverses éthiques. Retour sur cet événement. Le gynécologue italien Antinori promettait le premier embryon cloné avant fin 2001. Et bien, ces "cloneurs" de l'extrême se sont finalement fait coiffer au poteau par la firme américaine Advanced Cell Technology. Un Clone à Durée Déterminée qui ne passe pas sa période d'essai Depuis quelques années, on peut dire que les chercheurs clonent et "déclonent" à plein tube à essai. Car c'est bien des prémices du début d'un développement embryonnaire dont il s'agit actuellement. Tempête autour de l'éprouvette Biotechnologies : nouvel eldorado ou nouveau western ? David Bême

Comment est perçu le clonage humain ? 1. Opinion des scientifiques et personnalités vis à vis du clonage humain On a distingué 2 types d'avis : Avis favorables au niveau social Joshua Lederberg, prix nobel de médecine, a défendu le clonage humain comme moyen de reproduire « les individus supérieurs ». Joseph Flechter, université de Virginie, écrivit que « la société pourrait avoir besoin de clones humains spécialisés pour remplir certains rôles particuliers, par exemple des individus spécialement résistants aux radiations, ou dotés d'une toute petite taille pour les vols à haute altitude et les vols spaciaux. MacFarlane Burnet, prix nobel de médecine en 1960, publia en 1978 un livre pour expliquer l'intérêt qu'aurait la société à mettre en œuvre une sélection génétique systématique des individus. Avis favorables au niveau médical Simon Fishel (embryologiste anglais) est favorable à l'idée de faire un clone d'un malade pour produire des cellules souches embryonnaires pouvant être utilisées pour réparer des tissus endommagés. 2.

Clonage : tout savoir sur le clonage Les progrès de la médecine sur le clonage partagent l’opinion publique et provoquent des débats sur la bioéthique. Le mot clone vient du grec klon et désigne une petite branche ou une jeune pousse. Aujourd’hui le terme clone décrit un individu génétiquement identique à un autre, donc par définition les vrais jumeaux (« jumeaux monozygotes ») sont des clones naturels car ils sont génétiquement identiques. Mais il y a une différence à faire entre le clonage reproductif et thérapeutique. Actualités

Définition du clonage Reproduction asexuée : Création d'organismes à partir d'un organisme parental unique, sans apport de matériel génétique nouveau. Tous les organismes obtenus par reproduction asexuée d'un organisme particulier ont un ensemble de gènes identiques dans le noyau de leurs cellules : ils forment un clone. Dans la nature, la reproduction asexuée est observée dans le règne végétal et chez certains animaux invertébrés ; elle donne naissance à des individus génétiquement semblables. Au contraire, la reproduction sexuée produit des individus qui sont génétiquement différents. Cette diversité, qui est à la source de l'évolution et de la sélection naturelle, a une telle importance qu'on la trouve chez presque tous les animaux, vers, insectes et vertébrés. Mais, attention, il faut bien distinguer 2 types de clonage : il faut distinguer le clonage reproductif, aboutissant à la naissance d'êtres humains et le clonage non reproductif, qui ne conduit pas à la naissance d'un enfant.

Les grandes dates du clonage Les informations recueillies lors de votre inscription sont destinées à Doctissimo SAS et les sociétés du groupe Lagardère Active (sauf opposition de votre part) pour les finalités suivantes (i) inscription aux Newsletters doctissimo.fr, (ii) proposition de messages et contenus adaptés à votre profil (iii) recevoir les bons plans et offres commerciales des partenaires de Doctissimo. En application de la réglementation applicable (Loi 78-17 du 6 janvier 1978 modifiée) vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement et d’opposition et la possibilité de définir des directives relatives au sort de vos données après votre décès. Pour exercer vos droits, contacter Doctissimo à l’adresse suivante : contact@doctissimo.fr en justifiant de votre identité.

1.Qu'est-ce que le clonage ? - Le clonage 1) Définition clonage thérapeutique et clonage reproductif. Tout d'abord l'étymologie du mot clone vient du grec "klon" qui signifie "jeune pousse". Ce therme scientifique fut employé pour la première fois en 1903,par le botaniste H.J Webber,pour désigner des plantes reproduites de manière asexuée. Le principe du clonage est de reproduire à l'identique un organisme vivant en un ou plusieurs exemplaires. Actuellement,il existe deux types de clonage: Le clonage reproductif (dit clonage embryonnaire) et le clonage thérapeutique (dit clonage cellulaire). Dans un premier temps,nous allons définir le clonage reproductif. Le clonage thérapeutique lui,n'a pas pour objectif de produire un individu,mais des cellules somatiques c'est à dire uniquement des cellules de certains tissus (cellules de la moelle osseuse, cellules musculaires du coeur...) provenant de l'individu malade,évitant les risques de rejet. 2) L'histoire du clonage.

QR sur le clonage avec avantages et inconvénients by thomas51460 Oct 16

Related: