background preloader

Les semences, patrimoine de l'humanité ou de l'industrie ? (France 3 Bretagne)

Comment informer de façon neutre sur les OGM ? Le 19 septembre dernier, le Nouvel Observateur publiait en exclusivité une étude scientifique menée dans le plus grand secret par l'équipe du chercheur en biologie moléculaire Gilles-Eric Séralini. Pendant deux ans, des rats ont été nourris au maïs OGM NK 603 et les résultats montrent un nombre très important de tumeurs. Cette étude est la première de si grande ampleur et pourtant les critiques ne se sont pas faites attendre. Les études scientifiques donnent souvent des résultats contradictoires. Dans ces conditions, comment les journalistes peuvent-ils informer correctement sur les OGM ? Quelles sont les études vraiment fiables ? De gauche à droite : Jean-Claude Jaillette, Mariette Darrigrand et Sylvestre Huet Mathias Mégy © Radio France Pour répondre à ces questions : - Sylvestre Huet, journaliste scientifique à Libération depuis 1995 et actuel président de l'Association des journalistes scientifiques - Stéphane Foucart, journaliste au Monde, chargé des sciences de l'environnement

Pesticides systémiques, les apiculteurs européens veulent l’interdiction | Nature to Share Les OGM sont de véritables poisons selon une étude financée par Auchan et Carrefour Les OGM sont de véritables poisons selon une étude française Des chercheurs français ont étudié secrètement, pendant deux ans, 200 rats nourris au maïs transgénique. Tumeurs, pathologies lourdes… une hécatombe. Et une bombe pour l’industrie OGM.C’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine "Food and Chemical Toxicology" – une référence en matière de toxicologie alimentaire – en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l’université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Même à faible dose, l’OGM étudié se révèle lourdement toxique et souvent mortel pour des rats. En 2006, c’est comme un véritable thriller que commence cette recherche, dont le maître d’œuvre, Gilles-Eric Séralini, divulgue lui-même les conclusions dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine ("Tous cobayes !" Comment ?

Les mauvaises associations des légumes au potager biologique Les associations défavorables Les mauvaises associations des légumes sont une des causes d'échec. Exemple : l'ail est néfaste à tous les choux et aux légumineuses. Par contre, l'ail est une bonne association à côté des : carottes, concombres, fraises, oignons, poireaux et tomates. Pour tous les autres légumes, sauf choux et légumineuses, les associations sont à faire et peuvent être bénéfiques. Mauvaises associations Ail avec : tous les choux-fève-haricots-pois Aubergine avec : pomme de terre Bette avec : basilic-betterave-épinard-poireau-tomate Betterave avec : bette-carotte-épinard-haricot-poireau-tomate Carotte avec : bette-betterave-carotte-menthe Céleri avec : céleri-laitue Chou blanc, chou rouge, chou de Milan, chou de Bruxelles avec : ail-échalote-oignon-panais-poireau-radis Chou-fleur avec : choux-oignon-pomme de terre Chou-rave avec : fraisier-radis Concombre avec : pomme de terre-radis Courgette avec : concombre-radis Épinard avec : bette-betterave Fenouil avec : chou rave-choux-haricots-tomate choux

EXCLUSIF. Oui, les OGM sont des poisons ! (Cet article paraît dans le "Nouvel Observateur" daté du 20 septembre 2012) C’est une véritable bombe que lance, ce 19 septembre à 15 heures, la très sérieuse revue américaine "Food and Chemical Toxicology" - une référence en matière de toxicologie alimentaire - en publiant les résultats de l’expérimentation menée par l’équipe du français Gilles-Eric Séralini, professeur de biologie moléculaire à l'université de Caen. Une bombe à fragmentation : scientifique, sanitaire, politique et industrielle. Elle pulvérise en effet une vérité officielle : l’innocuité du maïs génétiquement modifié. Lourdement toxique et souvent mortel Même à faible dose, l’OGM étudié se révèle lourdement toxique et souvent mortel pour des rats. En 2006, c’est comme un véritable thriller que commence cette recherche, dont le maître d’œuvre, Gilles-Eric Séralini, divulgue lui-même les conclusions dans un ouvrage à paraître la semaine prochaine ("Tous cobayes !" Nom de code In Vivo Pathologies lourdes, tumeurs mammaires

{sciences²} A5 29-05-12 Taches vulpin Peut-on cultiver à grande échelle nos plantes principales sans herbicides ? Ou avec un recours très réduit à ces puissants outils chimiques qui ont joué un rôle décisif dans "l'industrialisation" de l'agriculture ? Il y a plus de dix ans, l'INRA, Institut national de recherche agronomique, a lancé une expérience de longue durée pour étudier cette question sur son site d'Epoisses, près de Dijon (photo d'un des champs expérimentaux). J'invite le lecteur à réfléchir aux relations entre cette approche et le débat soulevé par l'étude de Gilles-Eric Seralini sur un maïs transgénique résistant au Round Up de Monsanto, puisqu'il s'agit d'un des herbicides les plus utilisés en agriculture (lire ici un premier commentaire sur cette affaire). Ci dessous, un reportage paru vendredi dernier dans Libération. «Et voilà notre fierté de l’année.» A6 29-05-12 tache vulpin 2 Ce champ de blé si particulier se trouve sur le site d’Epoisses (Côte-d’Or) de l’Inra, près de Dijon.

Liste des aliments contenant des OGM -- Santé et Bien-être Depuis 1998, Greenpeace édite et actualise ce guide pour pallier les insuffisances de l'étiquetage et donner aux consommateurs une information leur permettant de choisir une alimentation sans OGM. Pour le réaliser, Greenpeace envoie un questionnaire aux industriels de l'agroalimentaire afin de savoir s'ils utilisent des produits élaborés à partir d'animaux nourris aux OGM. Selon leurs déclarations, ces produits sont classés dans l'une de ces trois catégories : Vert : le fabricant garantit ne pas utiliser de produits issus d'animaux nourris aux OGM. Orange : le fabricant affirme avoir entamé une démarche pour exclure les OGM mais ne peut pas encore garantir qu'il n'en utilise plus du tout. Rouge : le fabricant ne garantit pas que la fabrication de ses produits se fait hors de la filière OGM ou bien n'a pas répondu au questionnaire. N'oubliez pas : le pouvoir est dans le caddie ! Aliments pour bébés Produits diététiques Aliments pour animaux de compagnie Oeufs Poissons Biscuits apéritifs Soupes

L'amarante résiste aux OGM et au Round-Up Bonjour et merci de votre visite, Savez-vous qu’en 1958 un logement valait en moyenne 70 loyers et que 40 ans plus tard, en 1998, il fallait dépenser en moyenne 133 loyers pour devenir propriétaire ? Savez-vous qu’en 2008, au plus haut de la bulle, un logement coutait en moyenne 262 loyers et que les prix étaient surestimés de 80% ? L'objectif de ce blog est de vous permettre de suivre l’actualité du marché immobilier et de vous aider à comprendre pourquoi les prix peuvent monter mais aussi descendre. N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter, cela vous permettra d’être informé d'une nouvelle publication. La plupart des graphiques sont disponibles en version PDF par un simple clic sur l'image. Si de votre côté vous avez un article intéressant à me proposer, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse suivante: bulle.immo160@free.fr Nombre de visites

270.000 fermiers bio se lèvent contre Monsanto Près de 300 000 agriculteurs biologiques ont porté plainte contre le « géant » agricole Monsanto qui a, ces dernières années, écrasé méthodiquement l’agriculture bio indépendante. Le 30 mars, l'équivalent de 270.000 plaignants ont intenté un procédure judiciaire pour tenter de garder une part du marché mondial à l'alimentation bio indépendante. La plainte provient de près de 60 fermes familiales, d'entreprises semencières et d'organisations agricoles biologiques. Ce collectif mené par OSGATA - Organic Seed Growers et Trade Association - enjoint Monsanto de ne pas contaminer les exploitations par les OGM de colza Genuity® et Roundup Ready®. Ces agriculteurs bio disent que leurs cultures de maïs, coton, betteraves à sucre ainsi que d'autres ont été contaminées par les OGM Monsanto, et que même si la contamination fut largement naturelle et involontaire, Monsanto persiste à poursuivre des centaines d'agriculteurs pour violation de brevet.

Related: