background preloader

RESF

RESF

Le Quotidien des sans-papiers Dionyversité - Université populaire - Accueil DAL | Droit Au Logement Système «Eurodac» Règlement no2725/2000 du Conseil du 11 décembre 2000 concernant la création du système «Eurodac» pour la comparaison des empreintes digitales aux fins de l’application efficace de la convention de Dublin. Le système Eurodac permet aux pays de l’Union européenne (UE) de participer à l’identification des demandeurs d’asile et de personnes ayant été appréhendées dans le contexte d’un franchissement irrégulier d’une frontière extérieure de l’Union. En comparant les empreintes, les pays de l’UE peuvent vérifier si un demandeur d’asile ou un ressortissant étranger se trouvant illégalement sur son territoire a déjà formulé une demande dans un autre pays de l’UE ou si un demandeur d’asile est entré irrégulièrement sur le territoire de l’Union. Il se compose d’une unité centrale gérée par la Commission européenne, d’une base de données centrale informatisée d’empreintes digitales et de moyens électroniques de transmission entre les pays de l’UE et la base de données centrale.

Campagne contre la double violence Pour les femmes étrangères, une violence peut en cacher une autre. Aux violences qu’elles peuvent subir en tant que femmes – dans leur pays d’origine, pendant leur exil ou en France - s'ajoute trop souvent la violence de l’administration française parce qu'elles sont étrangères. Ne faisons ni une ni deux : exigeons une véritable protection. Bien souvent, les femmes étrangères sont victimes d’une double discrimination. En tant que femmes, elles sont confrontées à des discriminations spécifiques dans leur pays et en tant qu’étrangères elles sont soumises à un ensemble... Témoignages de bénévoles des permanences juridiques Témoignages de bénévoles recevant des femmes migrantes victimes de violences: Bénévoles à la permanence qui accueille des femmes étrangères victimes de violences conjugales, nous tenons à témoigner de la situation injuste... Ni une ni deux, le film Ni une, ni deux envoyé par comcimade. - Regardez des web séries et des films. Double violence, j'ai vécu, j'ai réussi Les soutiens

Le projet En réponse à l’invitation de La Semeuse (Centre d’art Les Laboratoires d’Aubervilliers), Yes We Camp intervient d’avril à juillet 2014 sur un terrain en friche près du métro Quatre Chemins à Aubervilet liers. Nous proposons aux habitants et aux équipes locales de prendre part à la conception et la mise en œuvre d’un programme d’occupation permanente du site pendant 10 semaines. L’objectif est de mettre en place un programme d’activités et des aménagements permettant l’ouverture et l’activation d’un espace public, dont les habitants sont les principaux acteurs et bénéficiaires. Notre travail consiste aussi à permettre aux habitants d’investir le lieu durablement, après notre départ. Notre manière d’intervenir est ancrée dans des actions simples, du quotidien, dont nous serons partie prenante, le “faire” étant une manière d’inviter à faire : marcher, construire, jardiner, se reposer, manger, accueillir, être accueillis. Le projet reçoit le soutien de la ville d’Aubervilliers.

Le blog du Collectif de soutien au Peuple Mapuche en France Test de dépistage | www.aides.org Un test de dépistage du VIH, le virus du sida, peut se faire après une certaine période qui suit une prise de risque. On peut aussi faire le test régulièrement pour savoir où l'on en est. Il existe plusieurs techniques (tests classiques par prise de sang, test rapide avec résultats en quelques minutes). Plus on est dépisté tôt, mieux c'est. Tous les détails ci-dessous. C'est anonyme, confidentiel et gratuit. Celui-ci peut vous prescrire une ordonnance pour aller faire une prise de sang dans un laboratoire d'analyses sanguines. Résultat en 30 minutes grâce au test rapide. Vous vous sentez appartenir à l’une des ces communautés ? Quand faire le test de dépistage du VIH ?

A l'école des sans-papiers Après quinze jours d’enfermement au Centre de rétention de Nimes avec leurs enfants, Vrej et Nariné sont repassés devant le Juge des libertés vendredi 22 août à 10 heures pour une éventuelle prologation de leur emprisonnement ou une mise en liberté. (Lire billet précédent.)Que le matin fut long, et l’attente stressante. Vers 12 heures nous apprenions que Nariné et les enfants, Edo et Hassan, étaient libérés pour raison de santé. Vrej, lui, n’est pas libéré mais maintenu au centre de rétention. Il faut alors aller chercher immédiatement Nariné, Edo et Hassan car ils ne peuvent plus rester une minute de plus au CRA même pour nous attendre. Avec les amis de RESF30 nous organisons leur sortie. Le retour est difficile. Nariné peut, elle aussi, enfin, parler longuement à Vrej par téléphone. Pourtant tout reste à faire encore, Vrej est toujours détenu et ils n’ont toujours pas de papiers. La mobilisation des Tournonnnais a prouvé que cette famille avait sa place dans notre ville.

Related: