background preloader

Réseau Education Sans Frontières

Réseau Education Sans Frontières
Related:  PEDAGOGIE ALTERNATIVE

# numéro lambda # Le Quotidien des sans-papiers DAL | Droit Au Logement Dionyversité - Université populaire - Accueil Système «Eurodac» Règlement no2725/2000 du Conseil du 11 décembre 2000 concernant la création du système «Eurodac» pour la comparaison des empreintes digitales aux fins de l’application efficace de la convention de Dublin. Le système Eurodac permet aux pays de l’Union européenne (UE) de participer à l’identification des demandeurs d’asile et de personnes ayant été appréhendées dans le contexte d’un franchissement irrégulier d’une frontière extérieure de l’Union. En comparant les empreintes, les pays de l’UE peuvent vérifier si un demandeur d’asile ou un ressortissant étranger se trouvant illégalement sur son territoire a déjà formulé une demande dans un autre pays de l’UE ou si un demandeur d’asile est entré irrégulièrement sur le territoire de l’Union. Il se compose d’une unité centrale gérée par la Commission européenne, d’une base de données centrale informatisée d’empreintes digitales et de moyens électroniques de transmission entre les pays de l’UE et la base de données centrale.

Délinquance, justice et autres questions de société Le littoral fait toujours l'objet de nombreuses convoitises : pressions foncières importantes, urbanisation accélérée, projets économiques axés sur le tourisme… le tout au détriment du maintien des activités agricoles, maritimes locales respectueuses de l’environnement et des espaces naturels riches de leur biodiversité. Avec la loi « Littoral », la France a préfiguré et donné à voir ce que peut être une politique concrète de développement durable avec ses dimensions économiques, sociales et environnementales. Depuis plusieurs années et particulièrement depuis un an, des parlementaires prônent l'assouplissement de la loi. Il s’agit en réalité de l'affaiblir, tout en feignant d'en louer les mérites. Telle est la scène qui s'est à nouveau jouée à l’Assemblée Nationale, selon un scénario bien au point : la rédaction d'amendements de dernière minute, non concertés, sans étude d'impact, discutés hâtivement. L’exact contraire, au fond, de ce que devrait être une démocratie participative.

Campagne contre la double violence Pour les femmes étrangères, une violence peut en cacher une autre. Aux violences qu’elles peuvent subir en tant que femmes – dans leur pays d’origine, pendant leur exil ou en France - s'ajoute trop souvent la violence de l’administration française parce qu'elles sont étrangères. Ne faisons ni une ni deux : exigeons une véritable protection. Bien souvent, les femmes étrangères sont victimes d’une double discrimination. En tant que femmes, elles sont confrontées à des discriminations spécifiques dans leur pays et en tant qu’étrangères elles sont soumises à un ensemble... Témoignages de bénévoles des permanences juridiques Témoignages de bénévoles recevant des femmes migrantes victimes de violences: Bénévoles à la permanence qui accueille des femmes étrangères victimes de violences conjugales, nous tenons à témoigner de la situation injuste... Ni une ni deux, le film Ni une, ni deux envoyé par comcimade. - Regardez des web séries et des films. Double violence, j'ai vécu, j'ai réussi Les soutiens

Le blog du Collectif de soutien au Peuple Mapuche en France Le projet En réponse à l’invitation de La Semeuse (Centre d’art Les Laboratoires d’Aubervilliers), Yes We Camp intervient d’avril à juillet 2014 sur un terrain en friche près du métro Quatre Chemins à Aubervilet liers. Nous proposons aux habitants et aux équipes locales de prendre part à la conception et la mise en œuvre d’un programme d’occupation permanente du site pendant 10 semaines. L’objectif est de mettre en place un programme d’activités et des aménagements permettant l’ouverture et l’activation d’un espace public, dont les habitants sont les principaux acteurs et bénéficiaires. Notre travail consiste aussi à permettre aux habitants d’investir le lieu durablement, après notre départ. Notre manière d’intervenir est ancrée dans des actions simples, du quotidien, dont nous serons partie prenante, le “faire” étant une manière d’inviter à faire : marcher, construire, jardiner, se reposer, manger, accueillir, être accueillis. Le projet reçoit le soutien de la ville d’Aubervilliers.

Related:  Politique