background preloader

ORBIS

ORBIS

http://orbis.stanford.edu/#

Related:  Cartes Romaine Antiquecarte romaine antiqueEmpire romainBazar temporaire 3Géographie antique

Voie romaine Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Voie. Carte des principales voies romaines sous Hadrien (vers 125). Par ailleurs, Voie romaine peut être une partie d'un odonyme, c'est-à-dire, un indicateur du type de voie suivi d'un nom propre. Une Google map de l'Empire romain Des historiens, géographes et informaticiens de l’université de Stanford, qui partagent une même passion pour l’Antiquité, ont créé un logiciel pour le moins insolite : il permet de calculer des itinéraires entre deux villes comme si l’on vivait au temps des Romains. La carte de l’Empire reproduite par les scientifiques est une reproduction fidèle du réseau de transport romain. Elle compte plus de 750 grands lieux de passages, un réseau de 84 000 km, et plus de 900 routes maritimes, selon nos confrères de Science & Vie Junior qui ont repéré la carte. Sélectionnez votre moyen de transport (char à boeufs, dos d’âne ou à pied), la période de l’année prévue pour le départ et l’argent que vous êtes prêt à investir, et c’est parti pour un voyage dans le temps !

Voies romaines en Gaule Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les voies romaines en Gaule sont le développement par les Romains d'un réseau routier préexistant à leur arrivée. Historique[modifier | modifier le code] L'opinion générale selon laquelle les Romains seraient à l'origine de l'ensemble du réseau de voies antiques en Gaules n'est pas exacte. Ainsi, Jules César, dans son œuvre De Bello Gallico (Commentaires sur la Guerre des Gaules), qui relate ses six années de campagne en Gaule, évoque la rapidité avec laquelle ses légions ont progressé sur le sol gaulois grâce à un réseau routier important et performant.

Itinéraire d'Antonin Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Itinéraire d’Antonin (en latin Itinerarium Antonini Augusti) est un guide de voyage de la Rome antique, qui recense les villes-étapes de l’Empire romain, et les distances les séparant. Il nous est connu par vingt manuscrits qui vont du VIIe au XVe siècle. Présentation[modifier | modifier le code] Les premiers temps de l’Eglise. De saint Paul à saint Augustin Les premiers temps de l’Eglise. De saint Paul à saint Augustin, textes présentés par M.F. Baslez, Paris, Gallimard, collection Folio histoire, 2004, 843 pages. Compte-rendu réalisé par Marianne Bertrand, Lycée A. Malraux, Allonnes.

Bornes Milliaires : Voies romaines 1 . EXPANSION et STRATEGIE. Bien que les voies romaines ne soient pas le sujet que je désire traiter (pour maîtriser un sujet, il faut savoir se limiter !), il est difficile de faire un exposé sur les bornes milliaires sans parler des voies auxquelles elles se rapportent. Le réseau routier de l'Empire romain. Au point de vue stratégique, la défense de l'empire romain n'était pas seulement assurée aux frontières; les mesures prises de ce côté furent complétées par la construction d'un vaste réseau de routes, routes militaires d'abord, mais qui servirent à tous les besoins d'une circulation d'hommes et de marchandises de plus en plus active. Nous ne nous occuperons de ces routes qu'au point de vue politique. L'importance de ces grandes voies était telle qu'Auguste s'en fit attribuer l'administration par une loi spéciale (20 av.

Liste de voies romaines Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Liste des voies romaines, classées dans cet article par anciens ensembles géopolitiques de voies romaines : Voies romaines en Gaule[modifier | modifier le code] Voies romaines en Corse[modifier | modifier le code] Via Corsica, de Mariana par Aleria, Præsidium, Portus Favonius vers Pallas (côte Est de la Corse). Voies romaines en Hispanie et en Lusitanie[modifier | modifier le code] Quelques atlas numériques de l’Antiquité sur le Net Le web est devenu une déclinaison évidente pour de nombreux projets scientifiques notamment ceux à caractère géographique. La présentation et la diffusion des résultats s’en trouvent dès lors facilitées et élargies. La cartographie en ligne a suivi ce mouvement de démocratisation du savoir d’où le développement récent, dans de nombreuses disciplines, de projets ambitieux d’atlas numériques, de répertoires de lieux et de portails cartographiques à destination d’un large public. Nous vous proposons ici une sélection, non exhaustive, d’atlas archéologiques et historiques centrés, Maison de l’Orient et de la Méditerranée oblige, sur les temps anciens. Ces atlas nous ont semblé pertinents pour celles et ceux qui travaillent sur ces époques et ces problématiques.

★ Projet Mythologie Hier, l'un de mes élèves a apporté en classe un "Mytholo…Jeux", fabriqué par Sylvie de Soye. Je vous copie-colle la présentation : Ce jeu est formé de 40 paires composées chacune d’une illustration et d’un petit texte explicatifqui en raconte l’histoire : une expression d’origine mythologique et sa signification.Les mots-clefs en gras sur les cartes-textes servent de points de repère, et permettent de ne paslire le texte tout entierCes expressions permettent de raconter des légendes de la Guerre de Troie, de l’Iliade, del’Odyssée…Ce jeu est composé de 10 petites règles très faciles et très connues : du jeu d’associations auquiz, en passant par le jeu du dictionnaire ou « Inventons une histoire » pour les plus jeunes…Qui est sorti de la cuisse de Jupiter ?Pourquoi le talon d’Achille est-il le point faible de quelqu’un ?Morphée…homme ou femme ?On s’amuse à découvrir l’origine et la signification de ces expressions, nées des belles légendesracontées dans ce jeu.

Le litus saxonicum Ligne de fortifications construites vers 390 de la Flandre au Cotentin et sur la côte anglaise pour empêcher les invasions des Saxons et des Scots. Les troupes frontières (limitanei) ont été remplacées dès la seconde moitié du IVe s. par des mercenaires fédérés, des colons francs et saxons. Un tribun résidant à Granona in litore saxonico commandait la partie nord-ouest du dispositif. Le système défensif, limité à la Manche et à la Mer du Nord reposait sur quatre points d'appuis : Constantia (appelée Cosedia sur la table de Peutinger, Coutances est renommée Constantia, sûrement au Bas-Empire, en l'honneur d'un empereur du nom de Constance (-Chlore?), ou de Constantin), Rotomago (Rouen), Abrincatis (Avranches) et Granona.La localisation de ce dernier point d'appui nous est inconnue, voici certaines des propositions : Chacune de ces villes avait un contingent.

Related:  A Classer