background preloader

Phénomène rare : un trou noir supermassif avale une étoile

Phénomène rare : un trou noir supermassif avale une étoile
Related:  science : L'universA Classer 8

Supernova Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La supernova SN 1994D (le point blanc brillant en bas à gauche de l'image), dans la partie externe du disque de la galaxie spiraleNGC 4526 (photo datant de 1994). Une supernova est l'ensemble des phénomènes conséquents à l'explosion d'une étoile, qui s'accompagne d'une augmentation brève mais fantastiquement grande de sa luminosité. Les supernovas[2] sont des événements rares à l'échelle humaine : leur taux est estimé à environ une à trois par siècle dans notre Voie lactée. Il est à noter qu'à notre époque aucune supernova n'a été observée dans notre galaxie, la Voie Lactée, depuis l'invention du télescope. Elles ont eu et jouent encore un rôle essentiel dans l'histoire de l'Univers, car c'est lors de son explosion en supernova que l'étoile libère les éléments chimiques qu'elle a synthétisés au cours de son existence — et pendant l'explosion même —, pour être diffusés dans le milieu interstellaire. Étymologie[modifier | modifier le code]

Observez en direct le passage de l’astéroïde ! La Terre va de nouveau être « frôlée » par un astéroïde. Un gros caillou de 2,7 km de diamètre va en effet passer près de notre planète ce vendredi soir aux alentours de 22h30. Baptisé 1998 QE2, cet astéroïde ne représente aucun danger puisqu’il devrait passer à environ 5,8 millions de kilomètres de notre planète, soit à peu près 15 fois la distance Terre-lune. En revanche, elle fera la joie des astronomes, en herbe ou confirmés. Publicité Les scientifiques, eux, en profiteront pour l’étudier de plus près. « L'astéroïde 1998 QE2 est une cible de grand intérêt pour le radio télescope de Goldstone en Californie et le télescope d'Arecibo à Porto Rico, car nous espérons obtenir des images de haute résolution qui pourront révéler un grand nombre de caractéristiques de sa surface » indique l’astronome Lance Benner, responsable du radar de Goldstone au Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena en Californie.

Le CERN crée-t-il des trous noirs ? | Angels & Demons - The science behind the story L'apparition de trous noirs au Grand collisionneur de hadrons (LHC) est très peu probable. Cependant, selon certaines théories, la formation de minuscules trous noirs « quantiques » est possible. L'observation d'un tel phénomène serait un événement, car cela nous permettrait de mieux comprendre l'Univers ; le phénomène ne présenterait d'ailleurs aucun danger. Deux sortes de trous noirs Les trous noirs se forment dans l'espace lorsque certaines étoiles, plus grandes que notre Soleil, s'effondrent sur elles-mêmes à la fin de leur vie. Les trous noirs concentrent une très grande quantité de matière dans un espace très réduit. Les spéculations relatives à l'éventuelle formation de trous noirs aux LHC concernent les particules produites lors de la collision entre des paires de protons. L'expérience de la nature Les collisions de particules – que créent les expériences du LHC – se produisent continuellement dans la nature. Et si les collisions du LHC produisaient un trou noir ?

Une inévitable collision entre la Voie Lactée et Andromède Selon l’agence spatiale américaine, la Voie Lactée et la galaxie d’Andromède entreront inévitablement en collision l’une avec l’autre. Cela nous laisse tout de même 4 milliards d’années pour voir venir la collision la plus cataclysmique qui soit. Andromède (ou M31) est une galaxie située à 2,5 millions d'années-lumière de la Voie lactée (une année-lumière correspondant à 9.460 milliards de km). Pourtant, un astrophysicien de la NASA travaillant au Space Telescope Science Institute (STScI) de Baltimore a indiqué, lors d’une conférence de presse, que "statistiquement une collision frontale entre la galaxie d'Andromède et la Voie Lactée" était inévitable. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter Pour arriver à de telles conclusions, Roeland van der Marel et son équipe ont mesuré la vitesse et la direction de la trajectoire d'Andromède.

Le trou noir et le côté obscur de la force | Infusion de sciences Le trou noir, c’est un peu le Dark Vador de la force de gravité. Il est en fin de vie mais est plus puissant que jamais et ne rêve que d’engloutir tout ce qui passe à sa portée. Et bien sûr, ce qui intéresse tout le monde, c’est la façon dont il est passé du côté obscur. En d’autres termes, comment un trou noir naît-il ? C’est cette question qu’éclaire la toute récente découverte des astrophysiciens Heino Falcke et Luciano Rezzolla. Sa vie commence sous forme d’une étoile très massive, au moins plusieurs dizaines de fois la masse du Soleil. L’étoile s’effondre sur elle-même jusqu’à ce que sa taille soit comparable à celle de la Terre. Mais cela ne suffira pas à sauver l’étoile. La matière dévorée On peut définir simplement un trou noir comme une énorme quantité de matière concentrée dans un tout petit volume, de telle sorte que, en dessous d’une certaine distance au trou noir, appelé horizon, rien ne peut échapper à son attraction gravitationnelle, pas même la lumière.

Naine blanche Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Une naine blanche est un objet céleste de forte densité, issu de l'évolution d'une étoile de masse modérée (de 8 à 10 masses solaires au maximum[1]) après la phase où se produisent des réactions thermonucléaires. Cet objet a alors une taille très petite comparativement à une étoile, et conserve longtemps une température de surface élevée, d'où son nom de « naine blanche ». Début 2009, le projet Research Consortium on Nearby Stars dénombre huit naines blanches dans les cent systèmes stellaires les plus proches du système solaire[3], mais étant donné la rareté des étoiles de grande masse, elles représentent le destin de 96 % des étoiles de notre galaxie[4]. Du fait de l'évolution de leur étoile parente (dictée par sa masse), les naines blanches existant aujourd'hui sont habituellement composées de carbone et d'oxygène. Découverte[modifier | modifier le code] Edward Charles Pickering Caractéristiques physiques[modifier | modifier le code]

Notre trou noir central mangerait des astéroïdes tous les jours Une vue d'artiste montrant les astéroïdes orbitant autour du nuage de gaz chaud entourant lui-même le trou noir supermassif de la Voie lactée. © Nasa/CXC/M. Weiss Notre trou noir central mangerait des astéroïdes tous les jours - 2 Photos Découvrez notre dossier sur les trous noirs Depuis des années, le télescope Chandra consacre une partie de son temps d’observation au trou noir central dont on sait qu’il ne va pas tarder à avaler un nuage interstellaire. Les astrophysiciens ont ainsi découvert que chaque jour ou presque, durant quelques heures, sa luminosité dans le domaine X était multipliée jusqu’à une centaine de fois par un flash. Un groupe de chercheurs a mis en ligne un article sur arxiv dans lequel il propose une explication à ces curieux phénomènes. Au centre de cette image se trouve Sgr A*, le trou noir central de la Voie lactée observé en rayons X par Chandra. On sait que de temps en temps, le trou noir central d’une galaxie avale des étoiles entières. A voir aussi sur Internet

Les champs de torsion, la clé de la « Théorie du Tout » incluant la conscience On attribue généralement la première recherche concernant la découverte du « champ de torsion » appellée aussi « 5ème force », au russe le Pr Mychkine dans les années 1800. C’est un collègue d’Einstein, le Dr Eli Cartan qui a le premier appelé cette force champ de « torsion » en 1913 en référence à ce qu’il décrivait comme des mouvements de torsion à travers la trame de l’espace-temps. Dans les années 1950, le scientifique russe d’ avant garde Dr. Les scientifiques russes auraient écrit près de 10.000 documents sur le sujet dans les seules années 1990. Torsion signifie essentiellement «tordre» ou «en spirale». On estime que l’inluence des champs de torsion sont capables d’influencer les états de spin. Kozyrev, le temps et la torsion Dr Kozyrev a découvert que les pensées et les sentiments humains pouvaient générer des ondes de torsion. Le scientifique russe Dr. Les ondes de torsion ont le potentiel d’initier un changement de paradigme fondamental. Selon A. Conclusions References D.G.

Découverte d’une nouvelle galaxie en forme... de rectangle Une équipe internationale d’astronomes a récemment découvert la première galaxie en forme de rectangle. L’insolite nébuleuse, baptisée LEDA 074886 ressemble étonnamment à une émeraude taillée. Voilà une découverte pour le moins surprenante ! En scrutant la constellation de l’Eridan située à 700 millions d'années-lumière de la Terre, des chercheurs en astronomie ont identifié une galaxie très particulière puisqu’il s’agit de la première à être de forme rectangulaire. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter La découverte est le fruit d’un programme de recherche indépendant mené au sein de l'Université de technologie Swinburne à Melbourne, en Australie. La forme rectangulaire résulterait de la prise de vue Les connaissances actuelles distinguent dans l’univers trois formes de galaxies : les elliptiques, les spirales et les irrégulières.

Pourquoi est-il impossible de se sortir d’un trou noir ? (1/2) Le concept de trou noir a de quoi heurter notre sens commun. Une région de l’espace dont rien ne pourrait s’échapper, même pas la lumière ? Difficile à envisager, n’est-ce pas ? Et si on imaginait aller dans un trou noir avec une fusée équipée d’un moteur hyper-méga-supra-giga-puissant ? Eh bien non ! Mais comme le sujet est riche et complexe, j’ai décidé de vous raconter tout cela en deux parties ! Cette semaine, nous allons voir comment l’idée de trou noir peut être appréhendée de manière très simple, en utilisant seulement la physique que l’on voit au lycée. La semaine prochaine, nous verrons comment convenablement traiter le sujet dans le cadre de la relativité générale, et pourquoi il est donc vraiment impossible de se sortir d’un trou noir. La force de gravité de Newton Avant de parler de trou noir, considérons un astre normal, par exemple une planète ou une étoile. sa masse et où est votre masse, et est la constante de gravité. est importante et son rayon petit. La vitesse de libération

Related: