background preloader

Le conflit socio cognitif

http://www.scolalor.org/svpalg/IMG/pdf/le_conflit_socio_cognitif.pdf

Related:  conflit sociocognitifCognition et apprentissageCrecherche et histoireNeurosciences - A Classer

Le lien entre la theorie de l'esprit et le conflit sociocognitif - Sarah Begert 3.3.1. Le conflit socio-cognitif et le marquage social Les études sur le conflit socio-cognitif se sont développées à partir des travaux réalisés par Doise, Mugny et Perret-Clermont en 1975. Doise explique le lien entre l'élaboration de nouvelles réponses cognitives et le conflit socio-cognitif à partir du concept de marquage social. Le marquage social définit toute situation socio-cognitive où une correspondance existe « entre la nature des relations qui sont établies ou s'établissent entre des partenaires sociaux, et la nature des relations cognitives impliquées dans la tâche qui médiatise la relation entre ces partenaires. Dans certaines conditions, ces correspondances peuvent favoriser l'élaboration cognitive, notamment lorsqu'il existe entre elles une isomorphie saillante.» (1997, p.121) Le mécanisme par lequel le marquage social assure l'élaboration de nouvelles réponses cognitives est le conflit socio-cognitif.

Au début était le sociocognitif J’enseigne dans une UE d’initiation à la psychologie cognitive. L’UE, en FOAD, rassemble des étudiants de métropole et d’outre-mer qui, a priori, ne se connaissent pas et ne se rencontreront peut-être physiquement jamais. J’ai donc mis en place un dispositif qui encourage les interactions pour combattre l’isolement et la solitude dans l’effort. Ce dispositif recourt largement aux outils technologiques d’accès à l’information numérique et aux données censées être discutées et appropriées. La première étape a été celle de faire agréger collectivement des pages web à propos du terme « sociocognitif ». Son usage est courant dans les milieux professionnels de la formation et de l’analyse du travail qui concernent une grande partie des étudiants de cette UE.

Conflit cognitif La théorie du conflit sociocognitif constitue, depuis les années 80, l'hypothèse centrale de la psychologie sociale du développement, ou en d'autres termes, des théories de la construction sociale de l'intelligence. celles-ci considèrent l'interaction sociale comme l'un des éléments clés du développement intellectuel de l'individu. "L'objectif de la théorie n'est pas de proposer un modèle descriptif original du développement de l'intelligence. Le cadre retenu concernant l'ontogénse et la filiation des stades est celui de la théorie piagétienne dont la théorie du conflit sociocognitif adopte les points de vue constructiviste et structuraliste. En tant que théorie psychosociale du développement de l'intelligence, son apport original concerne le mécanisme de la construction cognitive.

Théories de l'apprentissage Approche historique des théories de l'apprentissage Actuellement, certains didacticiens s’accordent pour regrouper les modèles de l’apprentissage selon trois courants : le modèle transmissif, le modèle béhavioriste et le modèle socio-constructiviste (Gagnebin, Guignard et Jaquet, 1997, p. 36). La conception transmissive de l’apprentissage, très ancienne, prétend que " pour apprendre, l’élève doit être attentif, écouter, suivre, imiter, répéter et appliquer " (p. 36).

De Piaget à Vygotski La psychologie de Vygotski s’appuie sur l’idée que les facultés rationnelles dépendent du contrôle et de la régulation des processus cognitifs au niveau conscient, grâce à l’utilisation d’« outils » cognitifs médiateurs de la pensée. C’est pourquoi elle subordonne le développement cognitif de l’enfant à son appropriation progressive de construits culturels, et notamment de construits organisés tels que le langage et les systèmes conceptuels. L’idée suivant laquelle l’apprentissage interagit avec le développement confère un rôle clé à l’éducation formelle et, à cet égard, à l’asymétrie de la relation adulte-enfant dans le processus d’apprentissage. Cette dynamique du développement intellectuel s’oppose à la dynamique piagétienne pour laquelle le moteur du développement est un processus d’auto-équilibration d’origine interne. Piaget centre son modèle de développement des facultés cognitives sur l’idée d’interaction entre l’individu et son environnement.

Le conflit socio-cognitif et l'apprentissage de la conservation des quantités chez les enfants en troubles d'apprentissage de niveau primaire Emond, Dominique. (1989). Le conflit socio-cognitif et l'apprentissage de la conservation des quantités chez les enfants en troubles d'apprentissage de niveau primaire. Mémoire de maîtrise, Université du Québec à Chicoutimi. Bien que certains auteurs aient montré que le développement opératoire des enfants en troubles d'apprentissage ne s'écarte pas de la genèse normale, on a pu constater que leur rythme de développement diffère de celui des enfants normaux, du moins lors du passage de la pensée intuitive à la pensée opératoire. Les enfants en troubles d'apprentissage prendraient un an et demi â deux ans de retard sur le plan structural, comparativement aux enfants normaux dans cette période de développement. Une manière de comprendre ce retard réside dans les expériences d'apprentissage.

Kant a-t-il inventé les sciences cognitives ? La référence à Emmanuel Kant revient régulièrement dans les sciences cognitives contemporaines. Filiation réelle ou coquetterie rhétorique ? Les sciences cognitives sont-elles kantiennes ? Voici une question qui ne devrait pas préoccuper outre mesure le citoyen ordinaire. Pourtant, elle devrait être considérée comme de la plus haute importance par ceux qui se préoccupent du fonctionnement de l’esprit humain. PASTRÉ Pierre. La didactique professionnelle. Approche anthropologique du développement chez les adultes 1Pour introduire son ouvrage La didactique professionnelle, nom donné à une théorie de l’activité dont il est le concepteur, Pierre Pastré met l’accent sur le développement des humains « dans et par le travail », en se plaçant non pas du point de vue cognitiviste, mais du point de vue psychologique du « sujet capable » (Rabardel, 2005), celui qui dit « Je peux » avant de dire « Je sais ». Pastré fait partie de ceux qui pensent le développement des adultes tout au long de leur vie professionnelle, où il estime que se mêlent indissociablement construction de l’expérience et développement de nouvelles ressources cognitives lorsque les conditions sont réunies pour favoriser une intelligence au travail. Si ce développement au travail est toujours « son combat », pour autant, au vu de la situation sociale actuelle, il constate que plus l’intelligence se développe au travail et plus se développe aussi la fragilité psychologique des acteurs.

Related: