background preloader

0000.pdf

0000.pdf

Enseigner et apprendre à l'ère numérique Par apprentissage informel nous entendons les apprentissages incidents, buissonniers, en marge des cours officiels, les rencontres, les aléas, les incidents qui nous procurent des découvertes. Les apprentissages réalisés à l’occasion d’autres activités. Toute forme de socialisation. Dans une « économie de la connaissance » les apprentissages formels sont soit très monétisés, c’est l’effet des « marques éducatives » des grandes écoles et universités, soit démonétisés c’est ce qui se produit avec plus de 120 000 décrocheurs tous les ans. Plusieurs phénomènes viennent transformer les rapports aux savoirs tant de la part de ceux qui apprennent que de ceux qui ont pour vocation d’enseigner. Les phénomènes se conjuguent et agissent les uns sur les autres contribuant à bouleverser les situations d’apprentissages.

De la Craie à l'Ecran L’intégration d’équipements numériques dans la salle de classe ouvre de nouvelles possibilités pédagogiques. Pour comprendre de quelle manière le travail des enseignants est impacté par cette transformation, nous avons demandé à plusieurs d’entre eux de nous raconter leurs expériences. Découvrez leurs témoignages et notre synthèse ci-dessous. Le numérique repousse les murs de la classe Les outils numériques sont des instruments familiers des élèves qui s’en servent aujourd’hui assez largement en dehors de l’école. « Le numérique a changé le rapport au savoir, et au temps d'apprentissage : enseignant, je ne suis plus le référent en matière de connaissances, et la présence en classe n'est plus la seule occasion d'apprendre : grâce à la mobilité du numérique, les élèves poursuivent leurs apprentissages en dehors de l'espace et du temps de la classe. » « Il offre des possibilités d’accès à des ressources et des contenus variés, riches, interactifs, adaptés. » L’enseignant-médiateur

index.html Conseil strategique academique du numerique La loi d’orientation et de programmation sur la refondation de l’école fait une large part au numérique éducatif en instaurant un service public du numérique éducatif dont l’un des objectifs est de mettre à disposition des écoles et établissements des services numériques prolongeant ainsi l’offre des enseignements, et facilitant l’aide personnalisée aux élèves. Dans ce nouveau contexte, un schéma de gouvernance académique du numérique a été mis en place. La gouvernance académique interne sur le numérique s’inscrit dans le cadre du SDASIN (Schéma Directeur des Systèmes d’Information et du Numérique) dont l’académie vient de se doter. Elle s’articule autour d’un comité stratégique du numérique et de comités techniques, associant notamment les corps d’inspection pédagogique, les acteurs du numérique (Délégué académique au numérique, Direction des systèmes informatiques, CATICE) et le CRDP. A l’ordre du jour : Pour en savoir plus :

Publication L'ouvrage du Collectif de Gilly-les-Cîteaux aux éditions Educagri et un article dans la revue Actualité de la formation permanente. Ces publications rendent compte des travaux et des résultats de la conférence de consensus qui a réuni en 2008 une douzaine d'experts de « terrain » et de « la recherche ». Elles constituent des ressources pour les enseignants, formateurs, chercheurs, étudiants, tout acteur de l'éducation et de la formation concerné par la question de l'individualisation. L'ouvrage du Collectif de Gilly-les-Cîteaux « La formation individualisée » sous la direction d'Anne-Françoise Trollat et Claire Masson de l'unité de recherche « développement professionnel et formation » de l'institut Eduter, vient de paraître chez Educagri éditions. Pour plus d'informations sur l'ouvrage, téléchargez le communiqué au format pdf lisible avec le logiciel Acrobat Reader. Un article d'Anne-Françoise Trollat : « La formation individualisée - Une conférence de consensus : comment ?

Ecole numérique : délégué académique et nouvelle gouvernance territoriale | Actualité des nouvelles pratiques publiques Actualités Vendredi 24 Mai 2013 Le Café pédagogique publie sur son site Internet la note que le ministre de l’Education nationale, Vincent Peillon, a adressée aux recteurs d’académie avec pour objet la "déclinaison au niveau académique de la stratégie numérique du ministère", dont l'objectif est : "faire entrer l’Ecole dans l’ère du numérique", stratégie présentée par le ministre le 13 décembre dernier, dans le cadre de la "refondation de l’Ecole ". "Il revient aux recteurs d’assurer la mobilisation de tous autour de cette ambition et de définir les modalités de fonctionnement de la gouvernance académique", souligne la note, qui décline, sous la forme d’une véritable feuille de route, les différents points à mettre en œuvre, selon un calendrier précis : Quant à la mise en place d’une gouvernance territoriale et la contractualisation avec les collectivités, il s’agira, pour les recteurs, de "renforcer le partenariat" avec celles-ci. Aller plus loin La note publiée par le Café pédagogique

MOOC et e-learning, quelles différences ? La semaine passée, une internaute a adressé une question à Thot sur Twitter : "Quelle différence entre MOOCs et e-learning ?" "Difficile de répondre en 140 caractères..." a répondu notre community manager... Voici donc la réponse, un peu plus longue. Au sens strict du terme, le MOOC est une des modalités de l'e-learning. Mais cette réponse n'épuise pas le sujet. E-learning, e-learning et e-learning Très schématiquement, on range dans la catégorie "e-learning" trois objets / dispositifs distincts : - Le cours en ligne fermé, distribué par un organisme de formation ou un établissement d'enseignement, destiné à un groupe d'apprenants régulièrement inscrits et ayant donc acquitté des droits d'inscription, distribué sur une plateforme (Learning Management System ou LMS), dispensé seul ou dans le cadre d'un parcours de formation, diplômant ou pas. Exemples : La formation à distance à l'Université Laval (Québec) : Massifs, et ça change tout

Renforcer l’attractivité de son territoire grâce au numérique dans les établissements La fermeture des établissements scolaires du premier ou second degré pour cause de désertion des territoires n’est malheureusement plus un fait surprenant. Après les déserts de santé, pourrions-nous connaître des déserts éducatifs ? Quelles solutions l’Etat comme les territoires mettent-ils en place pour y remédier ? Les différentes politiques de la ville ont, depuis des décennies, envisagé des stratégies pour attirer les populations sur les territoires grâce au développement économique, ou à l’emploi. Aujourd’hui, les infrastructures numériques sont devenues l’un des fers de lance de l’attractivité territoriale dont fait partie le numérique dans les écoles. Et si au-delà des murs et des équipements, les usages innovants avec les technologies numériques pouvaient avoir un impact sur l’attractivité des établissements et des territoires ? Depuis, le numérique dans les écoles n’a eu de cesse d’évoluer et les programmes de se multiplier. « L’effet vitrine des collèges connectés »

Comprendre l'apprentissage pour enseigner Nous partirons de l’un de nos principes : Enseigner, c’est mettre en place des situations (des dispositifs, des situations-problèmes, des activités … et pourquoi pas un bon exposé de synthèse) dans lesquelles l’étudiant(e) pourra apprendre. Ce « pourra » marque son intentionalité et une certaine indétermination. Nous nous baserons aussi sur une vidéo » Teaching teaching & Understanding understanding » qui tout à la fois inspire et illustre notre propos. « Teaching Teaching & Understanding Understanding » is an award-winning film about university and tertiary teaching generally. We follow Susan and Robert in their studies. Susan is a model student using learning activities that deepen her understanding; Robert uses low level activities that only just scrape him a pass. Le livre peut être examiné sur Scribd : Teaching for Quality Learning at University on Scribd Bien. I. Le défi pour l’enseignant est d’engager Robert dans un apprentissage en profondeur. 1. - Les motivations à apprendre II.

Ludovia 2013 : Gouvernance territoriale du numérique Après avoir imaginé l’établissement du XXIème siècle lors des sessions 1 et 1bis du séminaire Collectivités territoriales à Ludovia 2013, Laurent Brisset, animateur de la session 2, nous proposait à présent d’étudier le cadre dans lequel la gouvernance de ces projets pourra se dessiner et se réaliser. Comment s’adapter au changement et aux nouvelles compétences que définit la loi sur la refondation de l’école ? Quelle gouvernance territoriale peut-on espérer pour mener à bien les projets éducatifs numériques ? Pour en débattre, trois acteurs d’expérience en la matière : Dominique Provot, chargée de mission e-education à l’agence départementale Numérique 64, Charline Genet, chargée de mission au Développement numérique du Conseil Régional d’Auvergne et Philippe Molès, consultant et conseiller aux usages du numérique, Mission Ecoter. La collectivité : simple financeur ou réel partenaire de l’Education Nationale ? Maintenance : le nerf de la guerre ? Autre région, autre politique.

De la proximité en formation à distance - Jacques Rodet Adrien Ferro lors de la conférence qu’il a donnée au récent ilearning Forum (cf. la vidéo remarquait que le contraire de la distance n’est pas la présence mais la proximité. Le contraire de la présence étant l’absence. Il ravivait ainsi le propos que Geneviève Jacquinot tenait en 1993 dans son article Apprivoiser la distance et supprimer l’absence ? ou les défis de la formation à distance (Revue Française de Pédagogie, 102, 55-68) Cette notion de proximité me semble pouvoir être interrogée à partir de la posture de l’apprenant. L’apprenant proche de lui-même Etre proche de lui-même pour un apprenant consiste dans un premier temps à reconnaître, à accepter son statut d’apprenant. Accepter la situation d’apprenant c’est avoir fait le constat de la nécessité d’aborder des champs de connaissance nouveaux pour soi. L’apprenant proche de ses pairs L’apprentissage est un acte social ! L’apprenant proche de son tuteur L’apprenant proche du concepteur de la formation

Related: