background preloader

0000.pdf

0000.pdf

Enseigner et apprendre à l'ère numérique Par apprentissage informel nous entendons les apprentissages incidents, buissonniers, en marge des cours officiels, les rencontres, les aléas, les incidents qui nous procurent des découvertes. Les apprentissages réalisés à l’occasion d’autres activités. Toute forme de socialisation. Dans une « économie de la connaissance » les apprentissages formels sont soit très monétisés, c’est l’effet des « marques éducatives » des grandes écoles et universités, soit démonétisés c’est ce qui se produit avec plus de 120 000 décrocheurs tous les ans. Plusieurs phénomènes viennent transformer les rapports aux savoirs tant de la part de ceux qui apprennent que de ceux qui ont pour vocation d’enseigner. Les phénomènes se conjuguent et agissent les uns sur les autres contribuant à bouleverser les situations d’apprentissages.

Créer des tutoriels On en a tous déjà vu, ils ont été conçus pour enseigner l'utilisation de logiciels mais ils servent maintenant dans une foule de domaines variés tels que le bricolage à la maison, les réparations de voitures, la découpe d'une citrouille pour l'Halloween et j'en passe. Les tutoriels, les tutos pour les intimes, constituent, si on pouvait les rassembler en un seul endroit - quoique Youtube doive en contenir une proportion relativement importante - une bibliothèque quasi infinie de leçons visuelles. Si vous possédez des compétences ou des connaissances pointues dans un domaine particulier, et que le dit domaine puisse se montrer, pourquoi ne pas apporter votre contribution? Voici quelques outils qui permettent de créer des tutoriels sans peine, ou presque. Screenr - application Java qui fonctionne sur Mac et PC, Screenr est gratuit dans sa version de base et permet de créer des tutoriels facilement. Jing - un petit logiciel à télécharger développé et distribué par TechSmith.

index.html L’innovation éducative : une question économique L’éducation paraît partout en crise. Les plus grandes écoles se posent des questions non seulement sur l’avenir de l’éducation, mais également sur comment apprendre à l’heure des nouvelles technologies. Comme si leur intégration nécessitait de reposer en profondeur la question de l’apprentissage dans une société qui nous semble toujours plus complexe. Pourtant, les résultats de l’informatisation à l’école n’ont pas été forcément ceux attendus : comme le soulignait l’année dernière Matt Richtel dans sa série pour le New York Times. Là où il s’est installé, le numérique n’a pas eu d’effet majeur sur les résultats scolaires des élèves. Quand la question économique prime sur la réponse éducative Nicholas Negroponte, le fondateur du Media Lab du MIT et le promoteur du programme OLPC allait récemment, dans une tribune pour la Technology Review jusqu’à défendre l’apprentissage sans école. La radicalité du propos de Nicolas Negroponte s’explique peut-être par l’échec relatif de l’OLPC.

Publication L'ouvrage du Collectif de Gilly-les-Cîteaux aux éditions Educagri et un article dans la revue Actualité de la formation permanente. Ces publications rendent compte des travaux et des résultats de la conférence de consensus qui a réuni en 2008 une douzaine d'experts de « terrain » et de « la recherche ». Elles constituent des ressources pour les enseignants, formateurs, chercheurs, étudiants, tout acteur de l'éducation et de la formation concerné par la question de l'individualisation. L'ouvrage du Collectif de Gilly-les-Cîteaux « La formation individualisée » sous la direction d'Anne-Françoise Trollat et Claire Masson de l'unité de recherche « développement professionnel et formation » de l'institut Eduter, vient de paraître chez Educagri éditions. Pour plus d'informations sur l'ouvrage, téléchargez le communiqué au format pdf lisible avec le logiciel Acrobat Reader. Un article d'Anne-Françoise Trollat : « La formation individualisée - Une conférence de consensus : comment ?

LeWebPédagogique MOOC et e-learning, quelles différences ? La semaine passée, une internaute a adressé une question à Thot sur Twitter : "Quelle différence entre MOOCs et e-learning ?" "Difficile de répondre en 140 caractères..." a répondu notre community manager... Voici donc la réponse, un peu plus longue. Au sens strict du terme, le MOOC est une des modalités de l'e-learning. Mais cette réponse n'épuise pas le sujet. E-learning, e-learning et e-learning Très schématiquement, on range dans la catégorie "e-learning" trois objets / dispositifs distincts : - Le cours en ligne fermé, distribué par un organisme de formation ou un établissement d'enseignement, destiné à un groupe d'apprenants régulièrement inscrits et ayant donc acquitté des droits d'inscription, distribué sur une plateforme (Learning Management System ou LMS), dispensé seul ou dans le cadre d'un parcours de formation, diplômant ou pas. Exemples : La formation à distance à l'Université Laval (Québec) : Massifs, et ça change tout

Comment former des profs innovants ? Comment forme-t-on les enseignants à l’innovation ? C’est une des questions à laquelle ont essayé de répondre les participants du 8e colloque des QPES (Questions de pédagogie dans l'enseignement supérieur) organisé à Brest du 17 au 19 juin 2015. Un enseignement difficile à définir et encore à l’état d’expérimentation, selon Tiphaine Liu, chercheuse en innovation à l’ENS Cachan. À Lasalle Beauvais, la pédagogie érigée en stratégie Depuis 2012, l’Institut Lasalle Beauvais s’est donné comme mission de soutenir le développement pédagogique des enseignants avant de proposer des outils innovants, explique Pascale Rigaud, directrice des études. Un "rendez-vous pédagogique" a lieu une fois par mois autour de thèmes tels que l'évaluation interactive d'un rapport de stage, le cours idéal ou encore l'évaluation des apprentissages. Cette pratique réflexive individuelle puis collective favorise l'émergence de l'enseignant innovant. À Toulouse, les jeunes enseignants ciblés

Comprendre l'apprentissage pour enseigner Nous partirons de l’un de nos principes : Enseigner, c’est mettre en place des situations (des dispositifs, des situations-problèmes, des activités … et pourquoi pas un bon exposé de synthèse) dans lesquelles l’étudiant(e) pourra apprendre. Ce « pourra » marque son intentionalité et une certaine indétermination. Nous nous baserons aussi sur une vidéo » Teaching teaching & Understanding understanding » qui tout à la fois inspire et illustre notre propos. « Teaching Teaching & Understanding Understanding » is an award-winning film about university and tertiary teaching generally. We follow Susan and Robert in their studies. Susan is a model student using learning activities that deepen her understanding; Robert uses low level activities that only just scrape him a pass. Le livre peut être examiné sur Scribd : Teaching for Quality Learning at University on Scribd Bien. I. Le défi pour l’enseignant est d’engager Robert dans un apprentissage en profondeur. 1. - Les motivations à apprendre II.

De la proximité en formation à distance - Jacques Rodet Adrien Ferro lors de la conférence qu’il a donnée au récent ilearning Forum (cf. la vidéo remarquait que le contraire de la distance n’est pas la présence mais la proximité. Le contraire de la présence étant l’absence. Il ravivait ainsi le propos que Geneviève Jacquinot tenait en 1993 dans son article Apprivoiser la distance et supprimer l’absence ? ou les défis de la formation à distance (Revue Française de Pédagogie, 102, 55-68) Cette notion de proximité me semble pouvoir être interrogée à partir de la posture de l’apprenant. L’apprenant proche de lui-même Etre proche de lui-même pour un apprenant consiste dans un premier temps à reconnaître, à accepter son statut d’apprenant. Accepter la situation d’apprenant c’est avoir fait le constat de la nécessité d’aborder des champs de connaissance nouveaux pour soi. L’apprenant proche de ses pairs L’apprentissage est un acte social ! L’apprenant proche de son tuteur L’apprenant proche du concepteur de la formation

Quels usages du numérique dans les écoles québécoises ? Le Cefrio un réseau de chercheurs qui conseille le gouvernement québécois, publie une intéressante étude sur "les usages du numérique dans les écoles québécoises". L'étude concerne en fait le primaire et le secondaire et elle vise à détecter des tendances lourdes sur la dernière décennie dans le monde scolaire. On en retiendra ici que quelques points d'une étude qui mérite d'être parcourue plus en détail. L'étude

Related: