background preloader

Internet nous rend-il seul ? Non !

Internet nous rend-il seul ? Non !
« Nous vivons dans un isolement qui aurait été inimaginable pour nos ancêtres, et pourtant nous n’avons jamais été plus accessibles » via les technologies de la communication et les médias sociaux, estime l’écrivain Stephen Marche pour The Atlantic. La montée de la solitude ? Selon lui, nos médias sociaux interfèrent avec nos amitiés réelles. Pour preuve, Stephen Marche (@StephenMarche) en appelle aux travaux du sociologue Erik Klinenberg (@ericklinenberg), auteur de Going Solo : la montée de l’extraordinaire et surprenant appel à vivre seul . Dans son ouvrage, Klinenberg explique que la vie solitaire se développe plus que jamais : 27 % des ménages américains sont composés d’une seule personne, alors qu’on ne comptait que 10 % de foyers composés d’une seule personne dans les années 50. 35 % des adultes de plus de 45 ans sont chroniquement solitaires, estime une étude de l’AARP (voir le détail .pdf), l’association américaine des personnes retraitées (soit 20 % de plus qu’il y a 10 ans).

http://www.internetactu.net/2012/05/02/internet-nous-rend-il-seul-non/

Related:  internet: une solution contre l'isolement social?mercialfredalicegodefroidsociologie

Internet, quelles relations, quel lien social ? - Cécile Cau Sous couvert d’anonymat, un "mégalo narcissique mythomane pessimiste " s’est emparé d'internet pour construire un site et y raconter ses petites frustrations "… C’est ainsi depuis un an : " Grosse Fatigue " se raconte sur "grosse.fatigue.free.fr" 1. " Le net me permet d’écrire sous couvert mes amertumes quotidiennes. Si vous dévoilez mon identité le truc est foutu ", raconte l’individu qui taira son nom. L’homme invite ainsi les internautes à se glisser "dans le désordre de son bazar intérieur " . Ambition généreuse et égoïste, loin des sites " marketing ", Grosse Fatigue écrit pour " laisser une trace " et, au-delà, " invite les gens à réfléchir à ce qu’il y a derrière son personnage ".

Est-ce qu’Internet nous isole du monde? - Articles - Bien-être Les études se contredisent. Mais Internet constituerait un facteur d’isolement social pour de nombreux individus. De plus en plus de gens passent des heures à surfer pour y effectuer des recherches, y travailler ou pour « discuter » avec des « amis » via les réseaux sociaux. Soi-même comme un autre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Soi-même comme un autre est un ouvrage du philosophe Paul Ricoeur paru au Seuil en 1990. Constatant la disparition de l'ego de l'idéalisme de Descartes ou Kant, il s'efforce de refonder l'ego, le Soi-même, mais désormais en référence permanente à l'Autre. « l'Autre n'est pas seulement la contrepartie du Même, mais appartient à la constitution intime de son sens » (p380). Paul Ricoeur fait dialoguer de multiples traditions de pensées (Philosophie de l'action, narratologie, philosophie analytique, phénoménologie, psychanalyse...) et de multiples philosophes; son œuvre constitue un bon exemple des constructions philosophiques de la fin du XXe siècle, refusant de s'arrêter à une interprétation définitive et préférant intégrer largement les philosophes "autres" dans une "méthode fragmentaire qui a constamment été la nôtre" (p345). Résumé[modifier | modifier le code] Première étude.

Nous ne serons plus jamais déconnectés… Par Hubert Guillaud le 04/09/12 | 18 commentaires | 13,771 lectures | Impression Jenna Wortham (@jennydeluxe) pour le New York Times a commis un de ces papiers faciles sur les vertus de la déconnexion à l’heure d’un monde toujours plus connecté. Alors qu’elle se rendait à la piscine, elle a été invitée à déposer son téléphone et a pu profiter pleinement de sa journée, sans avoir à consulter avec anxiété ses comptes Facebook et Twitter pour regarder ce que ses amis faisaient. La peur de manquer quelque chose (Fomo, pour Fear of Missing Out) que décrivait Caterina Fake, cofondatrice de Flickr, s’évaporait quelques instants. Notre connexion permanente aux médias sociaux nous rend plus attentifs à ce que l’on rate et vous donne le faux sentiment de participer à ce que font les autres par leur intermédiaire, estime Caterina.

Twitter créateur ou destructeur de lien social ? Twitter créateur ou destructeur de lien social ? Accueil > Les chroniques de l'EHED > Twitter créateur ou destructeur de lien social ? Twitter parle de tout le monde, tout le monde parle de Twitter.

3 étapes pour faire un couple : Le rapprochement © Jupiter Sommaire Les signes : « J’ai envie de construire mon avenir avec toi » ; « Si on achetait une maison ? » ; « Je suis prête à faire des efforts pour que ça marche entre nous »… L’étape précédente a permis à chacun de se redéfinir, à ses yeux et à ceux de l’autre. Cette phase consiste maintenant à mesurer la compatibilité de ses attentes respectives et à réfléchir aux moyens que chacun est prêt à fournir pour travailler à la fondation de son couple. Ce n’est plus l’amour entendu comme : « un + un = un » (la fusion), ni « un + un = deux » (la distanciation), mais « un + un = trois » : toi, moi et notre couple. Chiffres réseaux sociaux - 2014 Il est toujours intéressant de disposer de chiffres en rapport avec les réseaux sociaux. Fréquentation, nombre de membres, utilisateurs actifs, activité sur le site et les applications mobiles… Sur le web, de nombreuses statistiques circulent mais certaines sont obsolètes. Afin d’être sûr de disposer des derniers chiffres disponibles, nous mettons régulièrement à jour cette page, rassemblant les principaux chiffres des réseaux sociaux en 2017, en France et dans le monde. Ils sont classés par réseau social et la source des statistiques utilisées est toujours indiquée.

Dictionnaire de l’infra-ordinaire - J'arrive Dans , la rubrique quotidienne qu’il tient dans le JT de Canal +, Christophe Tison épingle les travers du monde . Avec (en vente depuis le 16 juin dernier), ce sont ces manies quasi quotidiennes auxquelles nous ne pensons jamais que le journaliste met en lumière. Ces petits tics que George Pérec appelait "l’infra-ordinaire", le journaliste , auteur de deux livres autobiographiques et l’essai sur les coulisses de la télé, et qui travailla notamment pour les magazines et , en dresse une compilation de définitions tendrement caustiques illustrées par ses propres dessins. Le J’ARRIVE, est un personnage assez répandu qui, au téléphone, répond invariablement : "j’arrive", alors qu’il est encore chez lui à l’heure où il doit, justement, arriver.

Quand la technologie devient l’architecte de notre intimité Par Hubert Guillaud le 19/01/11 | 7 commentaires | 4,325 lectures | Impression “Combien de fois par jour vérifiez-vous votre e-mail ? Dès votre réveil ? Avant de vous coucher ? Une douzaine de fois entre les deux ? En quoi et pourquoi les dispositifs médiatiques en réseaux affecteraient-ils les échanges et la relation ? - Jean-François Cerisier Il y a une vingtaine d'années à peine, au cours de l'année scolaire 1983-1984, une institutrice d'une école primaire poitevine invitait l'un de ses voisins à venir témoigner de son expérience auprès de ses élèves de CM2. Celui-ci venait de passer un an à la base française de Terre Adélie en qualité de technicien, responsable du chauffage de la base. Inutile de dire combien les échanges avec les élèves furent passionnés, empreints de curiosité et d'admiration. La rencontre fut l'objet d'étonnements réciproques ; elle était extraordinaire au sens propre du terme. Année scolaire 1999-2000, cherchant sur internet des ressources documentaires traitant de l'Antarctique pour proposer à ses élèves de 6ème l'étude d'un paysage désertique, une enseignante du Val d'Oise obtenait l'adresse électronique de scientifiques des trois stations australiennes antarctiques.

Related: