background preloader

Quelque(s) Chose(s) - [ textes images sons articulations ]

Quelque(s) Chose(s) - [ textes images sons articulations ]

http://www.mathilderoux.fr/

Related:  GéolittératieBlog-littérature

LIMINAIRE Ce workshop, au Centre culturel Bellegarde à Toulouse qui s’est déroulé du 8 au 10 avril 2015, dans le cadre du festival Empreintes numériques, a été l’occasion d’expérimenter pendant trois jours, la rephotographie, en utilisant la photographie, la vidéo, l’enregistrement sonore, et l’écriture. En explorant les rues de la ville, les participants ont pris le premier jour sous un magnifique soleil, des photographies pour confronter les jours suivants par photomontage et plusieurs autres procédés de composition et de mixage, ces images de la ville d’aujourd’hui à celles d’hier, principalement des cartes postales anciennes en provenance des Archives municipales de Toulouse). La ville est comme notre mémoire, un palimpseste indestructible dans lequel il nous arrive de croiser les fantômes d’un temps ancien, qui peuvent surgir à tous moments entre les strates de nos souvenirs. La ville est à inventer : un espace à traverser, un temps à explorer.

Mathilde Roux - Collages Mathilde Roux Collages | rdv | vidéos | vus par | contact | rss Yves Pagès 30 octobre 2015 [Rêverie d’un chômeur solitaire soumis aux aléas de l’Acronymat.] Perdu dans un dédale éclairé aux néons, un couloir après l’autre, je frappais à chaque porte sans succès, pressé de répondre au Dernier Avertissement Comminatoire (DAC) du Service des Déclarations Frauduleuses (SDF) qui menaçait d’interrompre leur versement mensuel – en l’espèce ma seule ressource d’existence – et, pire encore, d’exiger le remboursement d’un Trop Perçu Abusif (TPA) par un « divorcé inactif en fin de droits », alias moi-même, si je ne fournissais pas sans délais les preuves tangibles que cette Inaptitude à s’Auto-Entreprendre (IAE) n’était point le fruit d’une Mauvaise Volonté Patente (MVP) ou d’un Complément de Revenu Illicite (CRI) dont j’aurais camouflé l’origine, avec le risque infamant d’être incriminé sous le motif d’un Cumul de Bénéfices Indus (CBI). L’énumération obsédante m’avait mis la puce à l’oreille. [Aurillac, 23 août 15] [Thorigné-Fouillard, domaine de Tizé, mi-juin 15]

diafragm café grec 22 janvier, par SebMénard en attendant la route je bois du café « à la grecque » sans penser aux milliers de kilomètres ni même sans rien penser on est au calme et on attend la fin d’une saison quelques nouvelles 21 janvier, par SebMénard il neige je lis Le journal de la crise de 2006 2007, 2008, d’avant et d’après de Laurent Grisel et nous recevons un message de Grèce ils disent qu’on peut venir il reste encore des lentilles des œufs des herbes et un lit dans la maison (...) Allongée dans un canoë 16 janvier, par SebMénard or donc ce jour-là sur la route de l’est (surprise) et quelques centaines de mètres avant de rencontrer celui qui roule en fixie depuis Prague j’ai eu la vision d’une femme une femme allongée dans son canoë et alors elle file sur l’eau vers (...)

Institut culturel – Google Google s'est associé à des centaines de musées, d'institutions culturelles et d'archives pour héberger en ligne des trésors culturels du monde entier. Grâce à une équipe dédiée d'ingénieurs, nous mettons au point des outils qui permettent aux acteurs du secteur culturel d'afficher en ligne les divers héritages culturels et de les rendre ainsi accessibles à tous. L'Institut culturel de Google vous permet d'avoir accès à des œuvres d'art, des monuments et des sites du patrimoine mondial, ainsi qu'à des expositions numériques qui vous en apprendront plus sur les archives d'institutions culturelles du monde entier. S'abonner à l'Institut culturel sur YouTube Suivre l'Institut culturel sur Google+

Je ne me souviens plus de l’été C’est un pavillon qui ressemble presque trait pour trait à celui qui est sur sa gauche, à celui qui se trouve sur sa droite aussi. De la rue, j’aperçois le jardin, à l’abandon d’hiver, la façade teintée de bleu, les cyprès aussi qui font la fête au vent… et une lumière à l’étage, derrière la grande fenêtre aux volets non tirés. Derrière la grande fenêtre aux volets non tirés je vois le lit, à l’intérieur, je vois le grand lit et ces deux têtes d’enfants qui dépassent de la couette chaude. C’est le premier jour de décembre, il fait grand froid, je ne me souviens plus de l’été ici juste le vent glacial, c’est peut-être pour cela que mon coeur se serre encore plus fort je me mens si facilement c’est la faute du vent bien sûr c’est la faute du vent… Le petit garçon regarde un écran placé devant lui, il sourit par moments, la petite fille regarde le petit garçon et sourit de ses sourires. Il fait grand froid et je reste longtemps à les regarder, trop longtemps sans doute.

Antoine Brea Si tu veux le vent c'est simple, c'est une masse de gaz en mouvement à la surface d'un plan, à la surface d'une planète. Et il y a comme pour toutes choses il y a des mouvements doux et des mouvements violents, voilà. Mais les vents les plus violents soufflent sur Neptune, sur Neptune et sur Saturne ils soufflent, mais pas par ici. Si tu veux le vent vient d'un frottement, c'est le frottement de l'énergie solaire d'avec la rotation de la planète, c'est le frottement des deux qui crée le vent, quelque part. Et si tu vas par là ce qui fait le vent, précisément, c'est l'écart dans ce frottement, c'est l'écart de température entre l'équateur et les pôles, qui cause une différence de pression, à la surface, de l'atmosphère.

Cartographie littéraire : De Chambéry à Londres avec Caroline Duret Le numérique offre de nouvelles façons d’écrire, donc de s’approprier le monde. En témoigne un outil fréquemment utilisé par les internautes : les cartes en ligne, que chacun peut explorer et personnaliser à sa guise et qui peuvent même devenir un support de l’écriture. Caroline Duret, professeure de lettres, a ainsi mené avec des lycéens de Chambéry un foisonnant projet de géolittératie : « Les peintres de la vie moderne 2.0 ». A l’instar de Baudelaire faisant de la ville un territoire où renouveler la poésie, les élèves sont invités à explorer tout à la fois Londres et les nouvelles formes d’écriture du 21ème siècle. Au final, une carte collective recueille leurs productions diverses, créatives et multimodales.

l’eau recueille – temps contraires la terre le vent tombent s’écoulent, l’eau recueille, l’eau s’élève, l’eau se lève en silence, relie nuit au jour, grossit à l’horizon, l’eau tremble le vent, suspend la ronde des vols, plisse les nuages, l’eau recueille les restes du fracas des gels et des brasiers, l’eau disperse les vagabondes fleurs sans terre, l’eau recueille les nuages las et les sueurs de la terre, l’eau recompose les colonies égarées, l’eau perd la mémoire épouse tous les oublis, la pluie s’abat l’eau frétille, éblouit à perte de vue, l’eau lézarde, jaillit dans les grottes, glane les graines, s’abrite aux fruits, l’eau n’éteindra pas le feu, l’eau préférera la nuit Solaris (1972) Andrei Tarkovski About these ads WordPress: J'aime chargement…

MapJam. Créer des cartes personnalisées MapJam est un outil en ligne qui permet de créer et de partager de magnifiques cartes géographiques personnalisées. MapJam est un excellent outil pour produire des cartes avec des point d’intérêt géolocalisés contenant de l’information multimédia. Destiné à l’origine à tous ceux qui ont besoin de créer un plan d’accès à un lieu, MapJam peut aussi très facilement être utilisé dans un cadre scolaire. L’utilisation de MapJam est assez simple. le dernier des mahigan : gisent sur le sol nu de la mégapole gisent sur le sol nu de la mégapole 13 novembre 2013 Et à l’extrême les arrêtés, gisent sur le sol nu de la mégapole.

Related: