background preloader

Un jeu de role Concertation prise de decision...

Un jeu de role Concertation prise de decision...
Concertation et prise de décision dans le domaine de l'environnement. La place de la concertation dans la mise en œuvre du développement durable. Application sur un cas concret : "traitement multi-filières de déchets ménagers avec valorisation énergétique sur le territoire d'une métropole méditerranéenne" Objectifs : Ce module de formation « Concertation et développement durable » présenté sous la forme d’une étude de cas non linéaire de type "Jeu de rôles" est un outil pédagogique à l'usage des formateurs, utilisable selon les modalités présentielle, distancielle ou hybride. En formations initiales, et/ou en formation professionnelle, des apports sur la démocratie participative et le débat public s'avèrent nécessaires pour percevoir la concertation et la communication comme base pour toute prise de décision indispensable à l'atteinte d'un consensus. But du jeu : Permettre aux apprenants de cerner les différents intérêts des acteurs, d’identifier les conflits et les stratégies d’alliance.

ex analyse d'une ressource FLE "La banlieue" 1Un groupe d'étudiants de master 1 de FLE de l'université Paris 3 (donc des étudiants en didactique des langues se destinant à l'enseignement du FLE) a observé le produit au cours d'un module sur les TIC (Technologies de l'Information et de la Communication) et la didactique des langues. Une discussion s'est ensuite engagée sur le forum d'une plate-forme de formation à distance à partir de quelques questions posées par l'enseignante (Françoise Demaizière). Certains étudiants ont rédigé un travail écrit. 2.1. 1 Attention, la version qui est analysée est une version qui a depuis été corrigée, certaines des re (...) 2"La banlieue" ( se présente comme l'une des rubriques du site Lexique FLE ( 3Le site s'adresse aux étudiants de FLE. 2.2. 2.3. 6Pour cela, on lui propose un itinéraire qui va lui permettre de recueillir des témoignages. 2.4. Figure 1 - L'écran d'entrée de "La banlieue". Figure 2 - Le parcours. 7.1. 7.2.

ex Activités Maths « Pyramides de sucres » Cet article est paru dans la revue PLOT n°21 (Partager Lire Ouvrir Transmettre) de l’APMEP ( Association des Professeurs de Mathémathiques de l’Enseignement Public). Les professeurs des écoles peuvent y adhérer, c’est très enrichissant. Enseignante spécialisée à dominante pédagogique[1], j’ai mené cette activité avec trois élèves de CM2 en difficulté en vue d’animer un atelier mathématique dans un « Forum des sciences »[2] organisé sur la commune de Châtenay-Malabry où je travaille. Cette activité peut aussi donner lieu à un stand pour la fête de fin d’année de l’école, à un défi dans le cadre d’une liaison CM2/6ème… Ces élèves se vivaient « nuls en maths », ils avaient des difficultés à manier et ordonner les grands nombres et à traiter des problèmes, surtout ceux relevant de la multiplication et de la division. Bien sûr, nous construirions la pyramide sur notre stand. Anticiper : Je leur ai donc demandé de la dessiner sur papier quadrillé et de vérifier leur résultat. S’organiser :

Laisser les étudiants décider du poids relatif de chaque évaluation Sur The Teaching Professor Blog, hébergé par le site américain Faculty Focus, Maryellen Weiner, professeure émérite au college de l'université d'état de Pennsylvanie et par ailleurs considérée comme une référence outre-Atlantique en matière de pédagogie universitaire, a livré récemment plusieurs billets traitant des modalités d'évaluation des connaissances des étudiants. L'un de ces billets est particulièrement stimulant : Giving Student Choices On How Assignments Are Weighted explore en effet l'hypothèse suivante : et si nous laissions les étudiants décider eux-mêmes, individuellement, du poids relatif de chaque épreuve dans la composition de la note finale ? Par exemple, si une série de quiz ou d'exercices courts valent par défaut 20 % de la note finale, les étudiants peuvent majorer ce poids jusqu'à 30 %, et abaisser d'autant la valeur de l'examen terminal. Les tests Les résultats : majoritairement décevants Maryellen Weiner elle-même a testé ce dispositif dans une de ses classes.

L’apprentissage par définitions : méthode, exemples et usages L’apprentissage par définitions est une méthode quasi universelle d’auto-apprentissage que tous peuvent utiliser dans tous les domaines. Je n’ai jamais rencontré de restrictions à son utilisation. Elle mène tous et chacun à une compréhension assez complète, à son niveau, à son rythme ou au rythme de groupe qui l’emploie. L’apprentissage par définitions consiste : 1- À obtenir quelques références clés d’un domaine, ce peut être un texte fondateur, un manuel ou un article spécialisé; une personne curieuse peut prendre simplement un mot. 2- De là, on circonscrit sommairement les limites du contexte du mot; par exemple si on sait que ça concerne la biochimie, on n’ira pas au delà de l’interface entre la biochimie et la chimie ou entre le biochimie et la biologie. Ces deux étapes prennent moins de deux minutes. 3- À partir des références, on prend un mot significatif du domaine et on obtient sa définition complète, qui s’applique au contexte, et son étymologie. Une définition complète. Limite

L'empowerment, une pratique émancipatrice - Marie-Hélène BACQUÉ, Carole BIEWENER Attention, livre important pour toutes celles et ceux qui questionnent l'incapacité des politiques et des experts à répondre aux défis de notre époque troublée. Et qui s'interrogent sur la façon dont les citoyen(ne)s peuvent construire des alternatives. Ce questionnement est en effet à l'origine, dans les États-Unis d'après-guerre, du concept d'empowerment, désignant le « pouvoir d'agir » des individus et des collectifs. Ce concept a connu depuis un succès planétaire dans le monde anglophone. Mais il n'a percé que plus récemment dans les autres espaces culturels, dans les milieux du travail social comme dans la littérature du management. D'où l'utilité de ce livre très pédagogique, qui synthétise la foisonnante littérature anglophone sur la notion d'empowerment. Introduction. Les réflexions actuelles autour d'une réinvention de la politique de la ville mettent en relief l'engouement, dans le champ politique et social, pour la notion d'empowerment. 24/01/2013 - Politis Empowerment.

Achat de formation : comment faire son cahier des charges ? Existe-t-il des modèles de cahier des charges de formation ? Il n'y a pas de modèle universel, mais des cahiers de charges dont les grandes orientations s'inspirent le plus souvent des normes Afnor ou élaborés par les branches professionnelles, via leur OPCA par exemple. Les concepteurs de ces documents s'appuient également sur les pratiques d'achat de formation observées sur le terrain. Quelles sont les grandes lignes d'un cahier des charges ? Les rubriques récurrentes sont : l'identification de la formation et de l'entreprise acheteuse, le projet de formation (qu'est-ce qui a motivé ce projet ? Doit-on préciser le processus d'évaluation de la formation dans le cahier des charges ? Oui, l'entreprise doit préciser ses attentes sur les modes d'évaluation (formation qualifiante ou pas, simple évaluation sur la base d'un questionnaire, évaluation avec un hiérarchique). L'achat de formation est-il externalisable ? Quelles sont les erreurs à éviter dans la rédaction d'un cahier des charges ?

Related: