background preloader

Emploi : Les entreprises deviennent accros aux «serious games »

Emploi : Les entreprises deviennent accros aux «serious games »
Former, tester, recruter… Les «business games» sont déployés pour de multiples objectifs, qui vont du recrutement à la formation des salariés ou même la conduite de projet. Alors, learning by playing? L'Oréal, Orange, Michelin, Total… plus de la moitié des sociétés du CAC 40 utilisent des «serious games» conçus spécialement pour leurs salariés. Mais le marché s'ouvre à de nouvelles cibles. En 2010, les serious games généraient 1,5 milliard d'euros de chiffre d'affaires dans le monde. Ces «jeux sérieux» utilisent les ressorts du jeu vidéo pour former, tester ou se faire connaître à grande échelle. La problématique de Michelin? D'outil de formation, le business game se transforme vite en outil d'entraînement. Le jeu s'invite partout: préparation à l'entretien annuel d'évaluation, formation aux risques psychosociaux, évaluation des collaborateurs. Bientôt sur iPad et smartphones Certaines sociétés le font intervenir dans leur recrutement dès le sourcing. Peut-on aller plus loin? Related:  Articles Serious Gamegonagueb

Le meilleur des serious games réuni Ce 11 mai en Belgique, les professionnels des serious games, ces jeux vidéo à vocation professionnelle, pédagogique ou politique, se réunissaient pour plancher sur les évolutions de leur secteur. D'ici à trois ans, les serious games devraient représenter un marché de 10 milliards de dollars. Ce 11 mai à Louvain-la-Neuve en Belgique, la conférence SeriousGame.be a réuni les chercheurs, développeurs, éditeurs et entrepreneurs les plus impliqués dans la production et la diffusion des serious games (jeux sérieux). À visée informative et éducative, le serious game offre une narration ludique permettant à un message d’être mieux assimilé. Une étude IDATE sur les données de 2010 estime que le marché du serious game atteindra 10 milliards de dollars en 2015, alors qu’il n’était que d’1,5 milliards en 2010. Ce soir il conclut À l’occasion de la conférence, le prix “Now.Belle” récompensant le meilleur serious game éducatif a été attribué au jeu “Ce soir il conclut” de Jordane Paquet.

Jouer sérieusement en SVT Au lycée Romain Rolland d’Ivry, Martine Pernodet utilise des jeux sérieux pour enseigner les SVT en section européenne anglais. Contexte et mise en place La section européenne anglais est une section d’enseignement dans laquelle les stratégies d’apprentissage ludique ont leur place. Pour des questions de cultures enseignantes, le jeu y est souvent mobilisé. Les enseignants français officiant dans les sections européennes anglais s’inspirent des méthodes utilisées outre-Manche. Au Royaume-Uni, pour faciliter les interactions entre élèves, des jeux de rôle sont souvent utilisés dans l’apprentissage des langues. De plus, en SVT, les enseignants ont l’habitude d’avoir recours à des logiciels de simulation et à des logiciels de modélisation en trois dimensions. Enfin, le fait que l’enseignement de la biologie soit le cadre dans lequel se développent les pratiques pédagogiques fondées sur des supports vidéoludiques au lycée Romain Rolland n’est sûrement pas un hasard non plus.

Mission RPS , un jeu pour prévenir les risques psychosociaux Publié le 01-APR-14 par ANACT | Imprimer Le centre de formation de la CCI de Lyon a conçu un jeu dédié aux risques psychosociaux (RPS) inspiré de la démarche de l’Anact. Objectifs : simuler des situations de tension dans l’entreprise et permettre aux participants de prendre des décisions et d’agir pour les réguler. Présentation du jeu "Mission RPS" est un jeu de plateau qui peut accueillir jusqu’à douze joueurs. Mission RPS n'est pas un jeu de compétition. Comment se déroule une partie ? La présence d'un formateur professionnel, spécialiste des risques psychosociaux, est incontournable. "Le formateur est aussi présent pour encourager les questionnements, favoriser les échanges, les témoignages. Depuis la création du jeu en 2011, de nombreux joueurs se sont essayés à cette nouvelle modalité de formation. "Mission RPS" permet aux joueurs d’apprendre par l’action. A la fois pédagogique et ludique, Mission RPS rassemble tous les éléments de fond qui constitue le serious game. Comment jouer ?

Les "serious games" se répandent dans l'entreprise. Les serious games* au service de la formation interne de l’entreprise et de de l’évolution professionnelle des cadres. Les serious games comme outils de formation sont utilisés par différentes entreprises et peuvent répondre à des besoins variés : former à des techniques de vente, à une réglementation, former à l'entretien annuel d'évaluation, à la conduite de réunion, les forces commerciales à la maitrise de l'argumentaire client, ou encore sensibiliser les directeurs ou les responsables à la gestion d'équipe ect . Voici quelques exemples d’application : Le groupe Renault a, lui, conçu un jeu destiné à booster sa force de vente : 18 000 commerciaux de 40 pays sont formés. Dans un autre domaine, EDF fait appel à un serious game pour préparer les entretiens annuels d'évaluation. Les serious game sont aussi utilisés pour déterminer des besoins en formation. Les serious games au service du recrutement Article rédigé par Julie Bordier.

Serious Game : simple tendance ou révolution des pratiques ? | HR Innovation Camp Les serious games ont fait leur apparition dans le monde de l’entreprise en 1993, avec le jeu Brandstorm de L’Oréal, challenge marketing qui avait pour but de faire connaître la marque auprès des jeunes. Même s’ils sont aujourd’hui considérés comme une nouvelle pratique innovante du secteur RH des entreprises, ils sont encore largement inconnus : 74 % des personnes interrogées par le cabintet Vento déclarent à ce jour ne connaître aucune entreprise en proposant. Et pourtant, ces jeux ont bien évolué depuis leurs débuts. Il en existe deux types : ceux utilisés pour la formation et ceux utilisés pour le recrutement, le développement de la marque employeur et l’attraction des talents. Pour la formation, ces « jeux sérieux » permettent de faire monter en compétence et de retenir les salariés, en leur proposant une nouvelle approche de l’apprentissage. Pourquoi cette innovation ? Les entreprises se tournent donc de plus en plus vers cette nouvelle forme d’apprentissage, que ce soit pour:

Analyses de serious games par un public étudiant | Michel Lavigne Colloque Serious Games et Outils de simulation programmes de sensibilisation aux dangers desaddictions, au développement durable, logicielséducatifs… 3. Résultats quantitatifs Alors que nous avons démarré ce travail nous avons étésurpris de constater qu’aucun étudiant ne savait ce qu’estun serious game et pour la plupart ils n’en avaient jamaisentendu parler. 4. Si l’objectif de séduction créé par la mise en œuvred’univers très soignés semble fonctionner, ni le plaisir ludique ni l’efficacité ludique ne semblent au rendez-vous.Concernant les univers les étudiants les trouvent« réalistes », « sympas », ils apprécient la qualité desscénarisations avec des dialogues qui reprennent leséléments de langage des « jeunes » ou la qualité d’universgraphiques qui évoquent le monde de la bande dessinée.Mais pour la plupart des programmes analysés, lesétudiants considèrent que ce ne sont pas des jeux. 5. mimicry Références Alvarez Julian, Djaouti Damien, (2010), Introduction au serious game

Serious game, effet de mode ou réel levier d’amélioration des conditions de travail ? Publié le 04-MAR-14 par ANACT | Imprimer Une visite à la Serious Game Expo 2013 nous a permis de mesurer l’intérêt grandissant du secteur du jeu pour les problématiques de l’entreprise, dont les conditions de travail. Certains jeux par exemple abordent la prévention des risques psychosociaux (RPS) : mais comment inscrire l’utilisation d’un jeu dans une démarche de prévention ? Quelle est l'articulation avec d’autres outils existants ? Le serious game, un outil de sensibilisation et de réflexion sur les RPS Le serious game présente des atouts a priori intéressants pour prévenir les risques psychosociaux (RPS). Le serious game donne la possibilité au joueur d’exprimer des choses qui le touchent sans parler forcément de lui, et d'exprimer des réalités de travail en désamorçant l'aspect "à vif" du sujet. Un outil complémentaire pour mettre le travail au cœur du débat Pour cela, une démarche dans laquelle le joueur mis en situation partage son expérience semble encore plus profitable.

Ces entreprises qui chouchoutent leurs salariés Microsoft, Accenture, Total et d'autres rivalisent d'originalité pour accroître le confort au travail de leurs salariés. Objectif: motiver leurs troupes et valoriser leur marque employeur. Les bureaux de Google France.Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA/Le Figaro Dans le hall, une 2CV rouge trône sur une moquette bleue. Comme Google, les entreprises qui investissent pour le confort au travail de leurs salariés sont de plus en plus nombreuses. Une piscine chez Total L'espace pwCool de PricewaterhouseCoopers. Dans le cadre de son projet «Moving forward» («Allons de l'avant»), la succursale française d'Accenture a par exemple installé des cocons design pour les conciliabules de ses employés, et un «happenspace» où se déroulent spectacles, concerts ou projections. Mesures d'affichage? «Le salarié n'est pas dupe» Des espaces de réunion chez Accenture. Dans ces grosses entreprises, qui peuvent se permettre de tels investissements, ces avantages font aussi partie des attentes du salarié.

Serious games : les premiers retours d'expérience en France - Journal du Net Solutions Air France, BNP Paribas, L'Oréal, Axa... Plusieurs grands groupes français se sont engagés dans des projets visant à exploiter le jeu vidéo au profit de la formation. Le point. Présents depuis une dizaine d'années dans les entreprises et les administrations et universités, les serious games font maintenant partie intégrante de leur arsenal des outils de formation. Estimé à plus de 40 millions d'euros en 2010, le marché français du serious game recense près d'une centaine d'éditeurs et fournisseurs spécialisés dans leur création et mise en œuvre. Mais, les serious games s'étendent à d'autres domaines plus inattendus, comme le secteur médical. Les serious games se sont depuis ouverts aux entreprises de taille plus modeste Alors qu'ils ont pendant longtemps ciblé les grands comptes, les serious games se sont depuis ouverts aux entreprises de taille plus modeste. Le serious game s'insère dans la stratégie de formation interne des entreprises

Tout le monde-ux La prochaine conférence le 10 avril 2014 sera sur “Le UX et l’Agile“ Lien pour la web diffusion gracieuseté de w.illi.am dès 18h30 On entend beaucoup parler de la méthode Agile et plus près de nous, du UX Agile et du Lean UX. En quoi ces méthodes consistent-elles? Nos invités mettront un éclairage sur ces questionnements et partageront avec nous leurs expériences et opinions. Date: JEUDI 10 avril 2014Endroit: Coop Ecto (880 rue Roy Est, espace 300 - Montréal H2L 1E6) Métro SherbrookeHeure: 18h30 Si vous voulez être commanditaire communiquez avec nous, il nous ferait plaisir de vous donner une visibilité intéressante. Revenez nous voir ou abonnez vous a notre page Facebook ou ci-dessous a notre service de nouvelles par courriel pour être informé du prochain sujet. Le formulaire suivant est pour ajouter votre nom a notre liste d’invitation de MONTRÉAL

Related: