background preloader

Hanging porcelaine et en cuir vertical Jardinières

Hanging porcelaine et en cuir vertical Jardinières
March 26, 2012 by Robin Plaskoff Horton Brooklyn’s Farrah Sit fires up some cool porcelain hanging planters stringing three together using a leather strap with brass detail. Hang them from your wall placing inside your favorite plants or herbs or use it for storage for pencils or notions. The hand-sanded bisque exterior is smooth, while the interior is finished with a clear glaze. Each individual container measures 4″ high x 3.75″ wide. Related:  jardin et conseil

Un mini-potager pour balcon-terrasse ou jardin Quelques conseils à suivre - votre balcon ou terrasse doit être exposé quelques heures par jour au soleil pour que vos récoltes soient généreuses, - toujours percer à l'aide d'une perceuse votre contenant si ce n'est déjà pas fait pour faire des trous d'écoulement des eaux de pluie et d'arrosage, - tapisser les contours intérieurs du pot avec un plastique percé au fond en fonction de la matière (bois, zinc, etc.) afin de ne pas le dégrader trop vite, - mettre une couche de graviers ou de billes d'argile au fond pour favoriser le drainage, - pensez à mettre des soucoupes sous les contenants pour éviter d'arroser les passants lors d'arrosages ou de pluies. - en ce qui concerne l'arrosage, faites attention car l'évaporation de l'eau est plus rapide en pot qu'en pleine terre. Dans un bac Achetez un bac à fleurs que vous allez percer dans le fond et tapissez avec un grand morceau de plastique positionné (tout autour et dans le fond). Dans un bac en zinc Entre 4 planches Dans un coin mi-ombragé

Un jardin potager... à l'intérieur de ma maison Écohabitation : - Qu’est-ce qu’on peut y faire pousser ? Julien Yensen Martin : - Il faut garder à l’esprit que les cultures que l’on fera (herbes fraiches, feuilles de salade, etc.) seront davantage pour agrémenter les plats plutôt que pour remplacer l’épicerie. Il sera ainsi possible de faire pousser de la roquette, des bettes à carde, de la coriandre, du kale, de la ciboulette, des oignons verts, du thym, de la menthe, du basilic, du persil, de la laitue, du romarin, du chou frisé, de la camomille, de l’aneth, du cresson, des pois, de la sauge, des tomates cerise ou encore … des fraises! Il est difficile de donner la productivité de telle ou telle plante. Écohabitation : - Quelles sont les conditions nécessaires à une installation? Julien Yensen Martin : - Il faut tout d’abord avoir une fenêtre avec suffisamment d’ensoleillement, et avoir de la surface disponible. Les colonnes sont accrochées par leur tête au mur ou au plafond. Écohabitation : - Comment entretenir ce jardin? Biocité

des trucs pour chaque légume Le chou a besoin d'un sol ferme, ne pas trop bêcher avant la plantation et Borner les plants lors du repiquage Pour prévenir la hernie du chou, assurez une rotation des cultures, ne jamais planter les choux deux années de suite au même endroit. Ne jetez pas les déchets de chou au compost et apportez un amendement calcaire; la hernie du chou est moins fréquente dans les sols alcalins. De plus, en sol acide, les choux restent petits et pomment mal. Planter des oignons , du céleri , des tomates à coté des choux. Protéger les choux des altises en les plantant près des salades Planter quelques soucis entre les rangées de choux pour limiter les attaques de la mouche blanche Planter à proximité, absinthe, aneth, camomille, céleri, chanvre, hysope, mélisse, menthe, romarin, sauge, thym, qui ont une action insecticide.

10 écogestes insolites pour un potager qui a la patate Extrait de Néoplanète 29 On connaît déjà toutes les astuces classiques pour un jardin respectueux de l’environnement. Mais si on se lâchait un peu, cette année ? Je superpose des couches de morceaux de carton mouillé à des couches de compost sur la surface du potager. Ainsi, adieu la corvée de bêchage au printemps ! Des semences de pommes de terre fragiles à conserver ? On peut attirer les animaux dans son jardin de plusieurs façons, sans acheter des boules de graines ou des abris en kit. Fini les inondations et le gaspillage de l’eau en utilisant un modèle classique, adieu les corvées d’arrosoir et les épaules douloureuses, les jours sans pluie ! … Mais aussi des tomates noires, des carottes à la peau violette…Bref, je m’amuse en jardinant ! Injustement appelées mauvaises herbes, ces plantes sont délicieuses, faciles à cultiver et bénéfiques pour notre santé. Qui a dit qu’il fallait séparer jardin d’agrément et potager ? Article(s) sur le même sujet Les plantes ont du flair

Comment faire pousser du gingembre chez soi Vous connaissez déjà sûrement les grandes propriétés curatives du merveilleux gingembre. Peu de plantes médicinales possèdent un passé thérapeutique aussi fourni que cette racine au goût de citron piquant, si agréable au palais. Vous aimeriez cultiver votre propre gingembre chez vous ? Nous allons vous expliquer comment faire ! Pourquoi est-il intéressant de cultiver son propre gingembre ? 1. Vous faites peut-être partie des gens qui pensent que le gingembre est une plante exotique qui pousse uniquement en Orient. 2. Le gingembre est un grand anti-inflammatoire, idéal par exemple pour le syndrome pré-menstruel. Comment cultiver du gingembre chez soi ? 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. Sources:WikiHowTropical Permaculture

Réveillez vos graines et noyaux Maintenant que le froid est installé, il est temps de penser à faire germer les noyaux des arbres fruitiers. Une méthode simple et efficace consiste à les sortir de leur sommeil en leur faisant subir le froid hivernal : c'est la stratification ou le réveil de la dormance par le froid. La stratifi-quoi? Si certains noyaux sont protégés par une coque incassable, c'est pour qu'ils ne germent pas pendant la saison chaude, une fois la fructification passée. Cela évite aux jeunes pousses de se retrouver toutes nues, la tige à l'air, une fois que le froid est bien là. Les graines et noyaux concernés par cette méthode sont, de manière non exhaustive, les noyaux de pêche, de nectarine, de brugnon, d'abricot, de cerise, d'amande, de noix et noisette, de châtaigne (sans la bogue !)... Comment faire ? La méthode la plus simple consiste à installer ces graines en strates dans un substrat de sable humide (ou 50/50 terreau et sable). Le pot doit être ensuite disposé près d'un mur au nord. Au frigo !

Légumes perpétuels : présentation, intérêt et conseils de culture Economiques et sans histoires, les légumes perpétuels cumulent les avantages des plantes vivaces. Ils restent en place d'une année sur l'autre au potager et assurent des récoltes régulières avec un minimum de soins. Découvrez comment les cultiver, et donnez-leur la place qu'ils méritent ! Des légumes qui durent Les légumes dits « perpétuels » restent en place dans le potager durant plusieurs années, sans que le jardinier n'ait à intervenir (ou presque !). Pas la peine, donc, d'acheter des plants ou des semences chaque année : voilà une économie qui ne peut laisser le jardinier indifférent (lire aussi : Jardiner sans se ruiner) ! Les plantes vivaces et rustiques, dont le cycle de vie s'étale sur plusieurs années, supportant les rigueurs hivernales comme les chaleurs et sécheresses estivales.Les plantes qui se multiplient par leurs bulbes, tubercules ou semis spontanés. Selon les légumes cultivés, le pied produit pendant 5 à 10 ans. Une culture simplifiée Qui sont-ils ? Les vivaces Tubercules

Gingembre : comment en faire pousser à la maison Cette racine venue d'Asie et à qui l'on confère toutes sortes de pouvoirs aphrodisiaques, fait partie des indispensables d'un potager chinois digne de ce nom. Conseils de plantation et de culture de cette racine aux milles vertus. Une racine pour démarrer Pas besoin de courir chez l'épicier chinois à l'autre bout de la ville pour choisir sa racine de gingembre destinée à la plantation. Plantation et culture Comme pour la plantation de l'ananas, il y a deux écoles. Pour mettre toutes les chances de son côté et être sûr de pouvoir profiter des qualités gustatives de son gingembre, prévoir un terreau léger et très bien drainé. Cette plante tropicale vivace adore la chaleur (25°C) et une humidité constante. Récolte et dégustation 9 à 10 mois après plantation, lorsque les parties vertes se dessèchent, on peut déterrer une partie des rhizomes et les employer à la consommation. Le gingembre se conserve assez longtemps mais sa saveur diminue avec le temps pour gagner en piquant.

Related: