background preloader

Mystères - La Conscience dans tous ses états

Mystères - La Conscience dans tous ses états
transe Chez les chamans (ou raveurs de notre époque) l'état de transe est provoqué par le rythme effréné des tambours, des grelots, des sonnailles, ou du didgeridoo. Mêlé à une chorégraphie endiablée - et parfois encouragé par la prise de certaines substances hallucinogènes (tel l'ayahuasca ou encore le peyotl) - le sujet parvient à atteindre un état modifié de sa conscience. Lors de cette entrée en transe, l'Homme passe par des phases d’hyperexcitation et de catalepsie extatique. Mais, et alors qu'il semble "ailleurs", ses sens se trouvent au contraire décuplés et le cours de sa pensée accélérée... A l’origine, les chamans recouraient à l’état de transe dans un but de voyance, de guérison, ou d’accompagnement vers la mort. Extase Ce moment d’extase est vécu comme une véritable fusion avec l’Univers. rêve lucide Alors qu'en temps normal, le monde de l'inconscient l'emporte sur la conscience du rêveur, "le rêve lucide" tend à renverser plus ou moins cette tendance. E.H.C.

http://cosmobranche.free.fr/Mysteres_Conscience.htm

Related:  ondes cérébrales rythmes et fréquencescerveau, mémoire, ...Conscience Non Locale - Articles

Ondes cérébrales - AttitudeZen Vivre au Présent Le cerveau est certes un territoire énigmatique, mais depuis une cinquantaine d'années, la science a élucidé certains de ses mystères. Aujourd'hui, on utilise non seulement des produits pharmaceutiques pour intervenir dans sa chimie, mais aussi diverses technologies pour en modifier les mécanismes physiques. Ainsi, simplement en écoutant des enregistrements conçus à cet effet ou à l'aide de petits appareils émettant des signaux lumineux, semblables à des stroboscopes, on peut accélérer ou ralentir les ondes cérébrales ou encore synchroniser les ondes de l'hémisphère droit avec celles de l'hémisphère gauche. Développer l'attention et la Concentration Descriptif : Proposer aux élèves, tout au long de l'année, des activités simples, ne nécessitant pas de déplacements, dans le but de recentrer l'attention : • par un moment de chant, • par des activités de rythme • en se dégourdissant les jambes (se promener dans la classe quelques minutes) • par des exercices de gymnastique, tout en restant en place, à leur table : rectification de la posture, redressement de la colonne vertébrale, étirement, mouvement de doigts. • par des exercices respiratoires : ouvrir d'abord les fenêtres. Respirer lentement, bouche fermée, pendant cinq secondes, retenir l'air deux secondes dans les poumons, puis expirer lentement, par la bouche, pendant cinq secondes ; garder les poumons vides deux secondes encore avant de reprendre une inspiration, longue de huit secondes.

15/07/14 Esprit et matière : Du quantique plein la tête En physique quantique, les équations décrivent un univers de possibilités latentes qui ne se sont pas encore manifestées dans le monde sensible. Selon l’interprétation la plus consensuelle, les caractéristiques de l’objet réel ne « naissent » qu’une fois réalisées les mesures permettant de les mettre en évidence. Autrement dit, l’objet réel reste suspendu dans un flou de potentialités tant que personne n’a décidé de le voir, le toucher, le mesurer. L’expérience sensible – d’un expérimentateur qui regarde un cadran d’appareil dans un laboratoire, ou de quiconque interagit avec son environnement grâce à ses sens – « force » l’univers, par nature riche de potentialités mais hésitant, à se décider. Généralités sur les ondes Préambule Quelque soient leur nature, leur origine et leur mode propagation, les ondes ont des particularités, des caractéristiques communes.Elles peuvent être transversales ou longitudinales dans le mode de vibration qui les crée.Ex : le son est une onde matérielle longitudinale, les vagues à la surface de l’eau matérialise une onde transversale.On parle d’ondes matérielles lorsqu’un milieu matériel est nécessaire à leur propagation.Ex : L’air ou un gaz pour le son, l’interface eau / air pour les vagues.Toutes les ondes sont sujettes aux phénomènes : de réflexion lorsqu’il y a rupture du milieu de propagation.de réfraction lorsqu’il y a changement dans les propriétés du milieu de propagation.de diffraction lorsque l’onde rencontre un obstacle de taille voisine de sa longueur d’onde.d’interférences lorsqu’il y a cohérence entre des ondes qui se superposent.de polarisation.Il est désormais temps de s’intéresser aux ondes électromagnétiques.

Mémoire & Concentration Si vous éprouvez des difficultés avec votre capacité de mémorisation, demandez-vous s’il n’y a pas un léger problème avec votre « style de vie ». difficultés de concentration,impossibilité d’extraire les points clés d’un document,une capacité moindre pour comprendre et se concentrer sur certaines choses et idées. Si, à l’heure de dormir, trouver le sommeil est votre principal problème, il est quasiment certain que votre esprit ne sera pas disponible pour travailler. Mais il n’y a pas que le manque de sommeil qui provoque des problèmes de mémoire, il y a aussi le manque d’activité physique. Comme vous pouvez le voir, le sommeil et les exercices physiques sont importantes pour maintenir un esprit sain dans un corps sain.

14/04/12 Conscience qd coeur s’arrête? Inree Le 17 mars dernier, le footballeur anglais Fabrice Muamba était victime d’un arrêt cardiaque. 78 minutes se sont écoulées entre le moment où il s’est écroulé sur le terrain et celui où il a repris connaissance. Que devient la conscience durant ce laps de temps, quand le cœur s’arrête brusquement ? Depuis plus de trois siècles, les fondements de la science sont basés sur une approche matérialiste du corps et de l’esprit où pensées, souvenirs, rêves et sensations émaneraient uniquement d’une activité cérébrale mesurable. Lors d’un arrêt cardiaque, l’absence d’afflux sanguin va priver le cerveau d’un apport en glucose et en oxygène, ce qui va entraîner une perte de la fonction neuronale. Si l’on suit la logique de la pensée dominante, aucun souvenir, ni aucune perception n’est alors possible pendant cette cessation d’activité du cœur et du cerveau. Pourtant, ce modèle théorique auquel les scientifiques se réfèrent depuis la fin du 17ème siècle n’a jamais été véritablement démontré.

Le biofeedback et le neurofeedback pour le traitement de l'acouphène - Clinique De l'acouphène de montréal La forme la plus populaire du neurofeedback est également connue sous le nom de biofeedback du cerveau, le biofeedback EEG, ou plus simplement - l'entraînement du cerveau. Il est basé sur le constat scientifique que nous pouvons tous apprendre à changer le fonctionnement de notre cerveau grâce à la rétroaction (feedback) sur l'activité des ondes cérébrales. Les ondes cérébrales sont générées par les fondations de votre cerveau - les cellules individuelles appelées neurones.

Quel type d'intelligence avez-vous ? Test des intelligences multiples Un test qui illustre très bien notre article sur les différents types d'intelligence et a été mis au point par notre partenaire Central Test. Un test pour qui ? 2013 Une médium à l'hôpital Dans une clinique de Toulouse, une médium s’est mise en contact avec des personnes anesthésiées au bloc opératoire. Une première en France. «C’est très frustrant, quand on est anesthésiste réanimateur, de savoir que les gens qui sont dans un coma artificiel peuvent vivre des choses angoissantes et de ne rien pouvoir faire », explique le Dr Jean-Jacques Charbonier, médecin passionné par le fonctionnement de la conscience et ses phénomènes inexpliqués. Rythmes cérébraux, activité électro-encéphalo-graphique L'électro-encéphalographie (EEG) est une technique d'exploration cérébrale généralement non invasive, consistant à mesurer l'activité électrique à la surface ou à l'intérieur du cerveau, à l'aide d'électrodes sensibles aux différences de potentiel électrique. Bien que les différences de potentiel soient extrêmement faibles (amplitude de l'ordre du microvolt à la centaine de microvolts), les données recueillies permettent d'établir des tracés dans le temps de cette activité électrique. Depuis l'invention de l'electro-encéphalographe, les scientifiques ont mis en évidence l'existence de formes périodiques sur les tracés, les rythmes cérébraux. Un rythme cérébral désigne ainsi une oscillation électromagnétique dans une bande de fréquences définie, résultant de l'activité électrique synchrone d'un grand nombre de neurones du cerveau, telle qu'on peut l'observer en électroencéphalographie.

3 mythes sur le cerveau qui influencent possiblement votre façon d’enseigner Le fait de mieux comprendre le cerveau aide-t-il à mieux éduquer? C’est la question à laquelle tentent de répondre certains chercheurs, dont Steve Masson, professeur en neuroéducation à l’Université du Québec à Montréal. La neuroéducation est une nouvelle science qui se veut une approche complémentaire aux recherches déjà existantes en éducation. Ce qui distingue les travaux de M. Masson est qu’il utilise l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) pour étudier les différentes parties du cerveau de l’apprenant. 2/05/13 A quoi se rattache notre conscience ? Les personnes ayant fait des expériences de mort imminente rapportent qu’une partie d’eux-mêmes est sortie de leur corps, a pu voir des choses, penser, se déplacer dans l’espace... Quel est donc le lien entre notre conscience et notre corps ? L’un pourrait-il vivre sans l’autre ? Extrait du livre "Mort ou pas" de Pim van Lommel. © K.

Rythme cérébral Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les caractéristiques des rythmes cérébraux dépendent de l'état psychologique et, le cas échéant, pathologique de la personne chez qui on les enregistre. Ainsi, l'enregistrement de l'activité rythmique cérébrale permet d'étudier les phases du sommeil ou de caractériser des maladies neurologiques, telles que l'épilepsie. Un exemple d'oscillation neurale est celle des félins : une oscillation neurale située proche de l'hypothalamus[1] entraîne la contraction du larynx et par voie de conséquence le ronronnement[2]. Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. 1. Repérer pour quoi on apprend : Pour exprimer des informations sur des notions : leur définition, leur réseau de signification, des exemples, des notations, … Pour exprimer des informations sur les situations et évènements : faits, contexte, chronologie, causes et conséquences. Pour engager des actions : mettre en œuvre des procédures, des démarches, des méthodes … 2.

Related: