background preloader

Histware - Accueil (Page 1)

Histware - Accueil (Page 1)

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

Se Coucher Moins Bête Le top Le studio d'animation Pixar a pour habitude, dans chaque film, de dévoiler un indice sur une de ses prochaines productions. Par exemple, dans Monstres et Compagnie, la petite fille Boo tend un poisson clown au monstre Sully, poisson qui sera le personnage principal dans Nemo. D'ailleurs dans Nemo, le dentiste a une BD "Les Indestructibles". En savoir plus La plupart des hôteliers signalent dans leurs chambres qu'ils ne sont responsables que des objets qui leurs sont confiés. Dans certaines toilettes publiques (salles de concert, boites de nuit), la lumière utilisée pour l'éclairage est bleue. Après avoir épluché des oignons, l'odeur sur les doigts est difficile à faire partir et un simple lavage des mains ne suffit pas. Bien qu'il soit plus connu pour ses découvertes en physique, Newton est aussi l'inventeur de la chatière. Depuis sa création, le site Facebook a toujours été bleu et blanc. Dans la plus grande île des Philippines, Luzon, se trouve le lac Taal.

Les jeux vidéo ont-ils un genre ? Centre Hubertine Auclert Centre francilien de ressources pour l'égalité femmes-hommes Menu d’entête Vous êtes ici Accueil Les jeux vidéo ont-ils un genre ? Conférence d'inauguration du cycle "Hubertine est une geek" Conférence sur le thème : "Les jeux vidéo ont-ils un genre ?" Avec Fanny Lignon, Maîtresse de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles, Université Claude Bernard Lyon I, Mar_Lard, gameuse féministe, auteure de nombreux articles dénonçant le sexisme des jeux vidéos et Usul, chroniqueur de jeux vidéo. La conférence s'est tenue le 19 juin 2013 s'inscrivait dans le cadre du festival Futur en Seine et s'organise en partenariat avec deux autres organismes associés de la région Ile-de-France : la Fonderie et le Lieu du design. Lire le RESUME sur le site de la région Ile-de-FranceVoir les VIDEOS de la conférence divers : Menu principal Les ressources Voir aussi Partagez ! Restons en contact S’abonner à la newsletter Nous suivre Menu de pied de page Centre Hubertine Auclert

Dillicious Les jeux vidéo, culture ou abrutissement Les jeux vidéo font aujourd'hui partie de notre culture quotidienne. Depuis quelques années, leur poids économique dépasse même celui de l'industrie du cinéma. Consacrés comme une forme d'art numérique par les institutions culturelles - à l'image de l'exposition Playtime à la Maison d'Ailleurs et du programme Game Culture de Pro Helvetia - ils n'en continuent pas moins à diviser dans le débat public : d'avantage qu'une culture, certains y voient une source de dépendance et, parfois, une incitation à la violence. Le Parlement suisse a ainsi demandé une interdiction des jeux considérés comme violents. Alors, les jeux vidéo, culture ou abrutissement ? Modération : Yves Gerber, journaliste rts-nouvo Crédit photo : Minerva Studio / Shutterstock.com Niveau : Populaire

High-tech, Internet, Photo, Applications en ligne, musique OICRM : Rockonférence de Dominic Arsenault | OICRM : Observatoire interdisciplinaire de création et de recherche en musique Conférence : Une rocKonférence sur la création et les hybridations historiques, esthétiques et culturelles entre heavy metal et jeu vidéo 15 mars 2013, 13h30, local C-3061, Carrefour des arts et des sciences, Pavillon Lionel-Groulx, Université de Montréal Présentation de l’OICRM dans le cadre des activités du laboratoire de recherche-création La création sonore : cinéma, arts médiatiques, arts du son (direction : Serge Cardinal). Avec Dominic Arsenault, professeur adjoint au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques. Cet article a été publié dans Calendrier, Conférences.

SimplyNoise - The Best Free White Noise Generator on the Internet. Psy et Geek ;-) Harry Potter et le couloir magique : la première fanfiction sur Harry Potter dont vous êtes le héros Merci de faire connaître cette histoire-jeu autour de vous ! Si vous voulez faire un lien sur votre site, voici sa bannière que vous pouvez copier, avec nos remerciements ! Toc, Toc, Toc. Des coups répétés contre la vitre du dortoir. Tu saisis à tâtons ta baguette magique et tu chuchotes : - Lumos... Une faible lueur apparaît au bout de ta baguette, suffisante pour que tu puisses trouver tes lunettes et regarder l’heure à la pendule. - Quoi ! À la fenêtre, Hedwige, ta chouette, bat des ailes. « Cher Harry, J’ai découvert à la bibliothèque un vieux parchemin d’un intérêt fabuleux ! Hermione. » Les cheveux en bataille — comme d’habitude ! - Cette fille est vraiment infatigable ! Que décides-tu ? Tu te rendors dans ton lit bien douilletTu vas secouer Ron qui dort profondément dans le lit voisin

Serge Tisseron Mysterious paper sculptures « Central Station Those of you who don’t keep up with Edinburgh’s literary world through Twitter may have missed the recent spate of mysterious paper sculptures appearing around the city. Guardian article, 3rd March 2011. One day in March, staff at the Scottish Poetry Library came across a wonderful creation, left anonymously on a table in the library. Carved from paper, mounted on a book and with a tag addressed to @byleaveswelive – the library’s Twitter account – reading: It started with your name @byleaveswelive and became a tree.… … We know that a library is so much more than a building full of books… a book is so much more than pages full of words.… This is for you in support of libraries, books, words, ideas….. a gesture (poetic maybe?) Next to the ‘poetree’ sat a paper egg lined with gold and a scatter of words which, when put together, make “A Trace of Wings” by Edwin Morgan. It looked like this was a one-off, a beautiful and delicate piece of art created by a fan of the Poetry Library. The tag?

Technologorrhée | De la gouvernementalité algorithmique à la révolution nécessaire books Assembled from hundreds of cutout plants and animals from repurposed textbooks, artist Andrea Mastrovito created a striking installation where a colony of bats clings to the ceiling, a flight butterflies swarm the gallery walls, and all matter of insects, mamammals and plants intermingle across the floor. The sprawling artwork spans the realms of collage, diorama and trompe-l’œil and was inspired in part by H. G. Wells’ science fiction novel The Island of Doctor Moreau. Titled The Island of Dr. His starting points for this site-specific work are the two most common forms of home recreation—books and television. You can see much more of Mastrovito’s work over on his website.

Related: