background preloader

Indre 1914-1918 - Les 68, 90, 268 et 290e RI

Indre 1914-1918 - Les 68, 90, 268 et 290e RI
Related:  1914-19181914-1918Histoire_régiments_14-18

Le 125ème RI régiment de POITIERS 1914/1918 Comment interpréter une fiche du site Mémoire des Hommes (2e partie) Les circonstances du décès : Selon Stéphane Audoin-Rouzeau « Il y eut au total 86 % de décès sur le champ de bataille, contre 14 % par maladie ou en captivité ». Les causes de décès transcrites sur les fiches des soldats « Morts pour la France » confirment ces pourcentages. Ainsi, la raison invoquée le plus souvent est bien celle de la mort sur le champ de batailles et notamment dans les tranchées (mort violente aux combats) : elle s’exprime sous des appellations diverses : « Tué à l’ennemi », ou par un laconique « tué ». L’historien Stéphane Audoin-Rouzeau, dans le numéro 21 des collections de L’Histoire (page 41), précise au sujet des causes de la mortalité que « Beaucoup de soldats auraient pu survivre si leur évacuation était intervenue à temps, suivie de soins rapides. A noter : Les noms des mutins du Chemin des Dames, fusillés pour l’exemple en 1917, et qui ont été réhabilités en 1998, ne figurent pas dans le fichier des « Morts pour la France ». Roland Garros (coll. part.) Une FAQ.

Blog - BLEU HORIZON - 74e R.I. © 174e REGIMENT D'INFANTERIE 1915-1919 Morts pour la France de la Première Guerre mondiale Plus de 1,3 million de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu la mention "Mort pour la France" figurent dans cette base de données. A l’occasion du 11 novembre 2014 et dans le cadre du centenaire du conflit, la direction des Patrimoines, de la Mémoire et des Archives met également à disposition les 95 000 fiches des soldats n’ayant pas obtenu la mention et composant le reste du fichier général. Ces fiches correspondent en partie à des cas non instruits pour l’obtention de la mention. Cette base a été constituée par la numérisation et l’indexation des fiches élaborées au lendemain de la Première Guerre mondiale par l’administration des anciens combattants et aujourd’hui conservées par le ministère de la Défense. La mention "Mort pour la France" est accordée, suivant certaines conditions, en vertu des articles L488 à L492bis du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre.

des Normands dans la Grande Guerre: Les invités du 36e : Michel Rouger et Léon Vivien. L’homme de Meaux et l’homme de mots Un mois et demi après le lancement de la page Facebook de Léon Vivien - ce poilu de fiction qui raconte quotidiennement son expérience du front en direct des années 1914-1915 -, Michel Rouger, directeur du musée de la Grande Guerre de Meaux , revient sur la genèse et les intentions du projet. Comment est née l’opération Léon Vivien ? A l’occasion de notre premier anniversaire [novembre 2012, NDR], l’agence de publicité française DDB, dans le cadre d’un mécénat, nous avait offert une campagne de communication , déclinée en huit visuels, basée sur des photos de la collection du Musée de Meaux. En 2013, l’agence a récidivé et nous a proposé de faire un “Facebook 1914”. Quelle dimension du conflit souhaitiez-vous transmettre ? Plus qu’une “dimension” du conflit, notre but principal était de parler du conflit au plus grand nombre, d’avoir une approche sensible de la Première Guerre mondiale, à hauteur d’homme. Combien de personnes ont travaillé sur cette opération ? C'était délibéré. Non.

Généalogie militaire J'ai contacté Yves Buffetaut pour lui parler de mon projet, et il a tout de suite accepté de m'aider, en m'indiquant comment procéder en ce qui concerne les archives. Petit à petit, j'ai commencé à me sentir à l'aise, et mes recherches ont avancé assez rapidement. Au bout de quelques mois, j'étais capable de retracer le parcours d'un soldat, depuis sa mobilisation jusqu'à son décès. Si je ne pouvais pas vraiment mettre un visage sur chaque soldat tué, il m'était quand même possible de mettre une histoire derrière chaque nom. A force de parler de mes recherches autour de moi, dans la famille et auprès de mes collègues, on a commencé à me demander : " peux tu voir si tu ne pourrais pas trouver quelque chose sur mon grand-père (ou arrière grand-père ou autre parent) ". Grâce à sa date de naissance, je savais qu'il était de la classe 1904, et j'orientais mes recherches en ce sens. Marcel Victor Devin est né à Elbeuf, le 26 avril 1884. La montée en ligne : l'offensive en Artois

Blog - Béthune- les 73e RI - 273e RI - le 6e RIT Un régiment spinalien dans la Grande Guerre. Les croquis du lieutenant Laurentin - Indre 1914-1918 - Les 68, 90, 268 et 290e RI Au travers de ce blog, j'essaye de retrouver toutes sortes de traces concernant les combattants des régiments indriens. Parmi les plus touchants se trouvent les témoignages de combattant. Maintenant que les soldats ont disparus, il ne nous reste que des photos, des lettres et des livres. Parmi ces livres, un me tient particulièrement à cœur. Sources JMO Mémoires des Hommes . En parallèle à ses obligations militaires, Maurice Laurentin tient à jour son journal personnel. Blairville, la corne du bois, le 25 septembre 1915 Voici la version "Témoignage" QG, le .... Voici comment Maurice Laurentin reporte le résultat de cette triste journée:"On ne savait pas encore derrière nous que tout était perdu. QG, le ....

4eregimentdezouaves La Marne 14-18 - Un siècle de mémoire

url perlée pour la 1e fois le 27 avril 2012 by pixis Apr 27

Related: