background preloader

Centres de connaissances et de culture : quelle dimension politique ?

Centres de connaissances et de culture : quelle dimension politique ?
Les réactions suscitées sur une liste professionnelle des professeurs-documentalistes par mon récent billet sur l’expérimentation proposée d’évolution des centres de documentation et d’information (CDI) en centres de connaissances et de culture[1] me conduisent à revenir sur la dimension politique de cette orientation. La loi d’orientation pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005 stipule dans son article 2 qu’«outre la transmission des connaissances, la nation fixe comme mission première à l’école de faire partager aux élèves les valeurs de la République». Elle réaffirme ainsi on ne peut plus clairement : - la place essentielle des savoirs dans la formation scolaire - la dimension politique de la mission de l’école ; le code de l’éducation rappelle, dans son article L 111.1, que « dans l’exercice de leurs missions, les personnels mettent en œuvre ces valeurs ». On le sait aussi, notre enseignement secondaire a du mal à tenir les deux bouts de cette chaîne.

CRDP-Académie d'Amiens Le CRDP et l’IPR EVS de l’académie d’Amiens ont organisé le 19 octobre 2011 une journée académique des documentalistes autour de la thématique : « Le professeur-documentaliste : évolutions du métier et de ses missions à l’heure des learning centres ». Jean-Louis Durpaire, IGEN EVS, en charge du dossier au niveau national, est intervenu pendant la matinée. Les missions du documentaliste dans le cadre du développement des technologies nouvelles, au cœur des réformes (l’école du socle et des lycées) ont été abordé sous différentes formes (exposés, témoignages, échanges). Le programme de la journée est téléchargeable ici. Accédez à l’intégralité de l’intervention de Jean-Louis Durpaire, IGEN EVS, en vidéo, ci-dessous : Introduction : le point de vue de l’expert Qu’est-ce qu’un CDI en 2011 Le CDI : un espace à repenser parmi d’autres espaces Retour sur les origines et la naissance des CDI Le CDI des années 2000 : entre multipolarité et virtualité Etat de la recherche.

Davidolib Centre de connaissances et de culture : vous avez dit « culture »? En choisissant de proposer une appellation française pour ce que les anglo-américains appellent learning centre, le ministère de l’éducation nationale a fait des choix de nombre. Les connaissances sont au pluriel, la culture au singulier. Si on imagine une appellation utilisant seulement le singulier – centre de connaissance et de culture- ou le pluriel – centre de connaissances et de cultures-, ou, pourquoi pas, une inversion du choix des nombres – centre de connaissance et de cultures, on voit bien que la signification s’en trouve modifiée. Il nous paraît intéressant de lire dans ces choix la confirmation de ce que nous avons écrit dans nos précédents billets du mois d’avril portant sur le modèle politique d’éducation en oeuvre[1], sur le sens politique[2] des centres de connaissances et de culture, mais aussi sur un autre aspect de la circulaire de préparation de la rentrée 2012 qui les promeut, touchant à la laïcité[3]. Mais la difficulté est bien plus grande encore.

Centre de connaissances et culture - Les centres de connaissances et de culture Télécharger la vidéo " Du CDI au centre de connaissances et de culture " La transcription du clip Les centres de connaissances et de culture, dits "3C", sont des projets éducatifs et pédagogiques à part entière. Ils s'appuient sur les compétences du professeur-documentaliste, qui peuvent s'appuyer sur les CRDP. Les 3C font cohabiter le livre et le numérique. Ils proposent une approche centrée sur la maîtrise de la langue, en tant qu'appui indispensable aux autres apprentissages. Les centres de connaissances et de culture répondent aux changements qu'ont induit les évolutions technologiques dans l'accès à l'information et aux connaissances. Les centres de connaissances et de culture permettent aussi de décloisonner espaces et temps scolaires, pour donner aux élèves plus d'autonomie dans leur parcours et plus d'occasions de collaborer entre eux. Un centre de connaissances et de culture est un lieu d'accueil.

Expresso du 4 Mai 2012 Par François Jarraud Présidentielle : Avec Hollande, un nouveau souffle pour l'Ecole ? Présidentielle : Sarkozy : Mener à son terme la politique engagée depuis 2007 Présidentielle : Hollande - Sarkozy : Le texte du débat du 2 mai sur l'éducation Le changement ? Une semaine d'actualité en une seule page A Grenoble, un Prix Nobel à la rencontre des lycéens l JIES : Faut-il jouer pour devenir enseignant ? Sortir :" Circuler-quand nos mouvements façonnent les villes" l Job Dating à Lyon. Orthographe : La circulaire au B.O. l Accès aux CPGE... Ecole pour tous, Ecole pour chacun… Grille de compétences pour l'épreuve d'ISN l Sciences de l'ingénieur : Grilles d'évaluation l Histoire-géo : Ressources pour les terminales L et ES. Présidentielle : Avec Hollande, un nouveau souffle pour l'Ecole ? Il a mis l’éducation en tête de son programme électoral. "Refondation", "redressement moral et intellectuel", A Orléans, François Hollande a placé l'enjeu de la reforme scolaire très haut. Lisez la suite Le programme

Bibliothèques et écoles à l’ère numérique : quelles convergences ? Pour un observateur du monde de l’éducation, la journée d’étude consacrée le 31 mai, à Bordeaux, aux Politiques documentaires jeunesse à l’heure du numérique[1] ne manquait pas d’intérêt. Elle a permis en effet de mettre en lumière les changements en cours dans les bibliothèques. L’essor du numérique n’est pas un simple ajout à la typologie des supports documentaires. Il constitue, comme l’a dit, en ouverture de cette journée, Benoît Tuleu[2], « un vrai changement de paradigme ». Il se manifeste notamment par la création de bibliothèques sans livres imprimés ou presque, comme Sophie Danis[3] l’a montré en présentant l’atelier numérique de Versailles. Comment ne pas reconnaître à travers ces constats, ces questionnements, des enjeux communs, partagés par les professionnels des bibliothèques et ceux des établissements scolaires ? D’une part, le contexte concurrentiel est bien présent aussi pour l’école. Il serait vain de vouloir se livrer à un exercice prospectif à long terme.

Learning center et CDI Le futur CDI vu par l’institution Education Nationale (On attend toujours une circulaire de mission pour remplacer celle de 1986) est depuis peu associé au concept de Learning center jusque là appliqué aux bibliothèques universitaires. Ainsi un séminaire "du CDI au learning center" est-il prévu du mercredi 23 au vendredi 25 mars 2011 à l’ESEN pour creuser le sujet. Quelques professeurs documentalistes y ont été conviés. Déjà Le sigle ECDI utilisé par J.L Durpaire annonçait le glissement d’un CDI, centre d’apprentissage et de formation avec un enseignant documentaliste, vers un CDI, service ouvert de façon maximale à un public plus "autonome" organisant lui même son apprentissage à l’aide de nouveaux supports. Si tout n’est pas à rejeter dans cette vision futuriste (et anglophone ?) idéalement conçue comme un lieu de savoir, on sent cependant venir la dérive d’une économie de moyens et de personnels qualifiés, compensée par une technicité accrue. En savoir plus Learning center… purée !

FADBEN Article paru en Octobre 2009 dans le n°3 de Médiadoc. Les avatars du CDI La métaphore du corps a souvent été utilisée pour localiser le CDI dans l’établissement : « Un centre documentaire […] est quelque chose autour d’un cœur et d’un système nerveux et il ne vit que par eux » [1] « Installer le CDI au cœur de l’établissement » [2] « le CDI comme appendice de la classe » [3] « Le CDI "poumon du lycée" » [4] Représentations et regards croisés sur le lieu soulignent la richesse et la variété de ses fonctions. « Carrefour de la vie éducative et de l’activité pédagogique » (rapport Tallon, 1974), le CDI est vu comme une garderie, un sanctuaire, un supermarché, un tremplin pour l’innovation (1987), « comme catalyseur de l’action » [5], « université sans professeurs » [6]. « outil qui questionne » et « partenaire pédagogique » [7] . CDI et professeur documentaliste dans les instructions officielles et les programmes Dans les rapports officiels

Infogramme - Architecture de l’information 15 septembre 2009 Classé dans Architecture de l'information , Expérience utilisateur , IDEA09 , Web En sociologie, il existe la notion de « troisièmes lieux », qui, après la résidence et le lieu de travail, caractérisent notre environnement et jouent un rôle essentiel autant dans nos vies que nos sociétés. Le café du coin, le centre commercial, le devant de l’église, la bibliothèque, le parc où on promène son chien, peuvent être caractérisés de troisièmes lieux. Pour le sociologue Ray Oldenburg , ces lieux sont essentiels à la démocratie et à la participation citoyenne. Ils permettent aux membres d’une communauté de tisser des liens, d’échanger de l’information et des points de vue et de s’organiser pour éventuellement mener des actions citoyennes. « Third places, then, are « anchors » of community life and facilitate and foster broader, more creative interaction. Le Web serait-il devenu le nouveau troisième lieu dominant de nos sociétés? C’est une question de taille. 18 juillet 2009

Actualité - Learning center et CDI (suite) Toujours d’actualité, la conception de l’évolution du CDI en learning center voulue par l’inspection générale que nous avions signalée dans une brève : Learning center et CDI, est au coeur du débat qui anime la profession. Certains éléments peuvent éclairer les différents points de vue en présence. D’un côté la "démarche de ré-invention du CDI" avec la prise de position de la hiérarchie tout d’abord exposée pendant le (colloque de l’Esen sur les Learning Center ), puis représentée par la vision de l’avenir des CDI et des espaces scolaires développée dans un entretien de Jean-Louis Durpaire Inspecteur général de l’éducation nationale depuis 2002, président des Capes de documentation et celui de Jean-Pierre Veran IPR, vive-président du jury des CAPES externes et du concours de recrutement des CPE : Les CDI tardent-ils à entrer dans le monde du web 2.0 ? Vive le learning center ! "Bas les masques" ou comment on tente de « reprofiler » une profession sans décision réglementaire !

Culture de l'information 2012 Former les élèves à la maitrise de l’information, leur donner les méthodes pour accéder aux savoirs sont des objectifs majeurs de l’école. Un des piliers du socle commun des compétences indispensables est d’ailleurs la maitrise des techniques usuelles de l’information et de la communication. Ce document est une sélection de textes officiels. Il met en évidence la place occupée dans les programmes et les documents d’accompagnement par la question documentaire et montre son caractère transdisciplinaire depuis l’école primaire jusqu’à la fin du lycée. "Culture de l’information et disciplines d’enseignement" constitue un outil à destination des enseignant(e)s documentalistes et de l’ensemble de la communauté éducative lors de ce travail de mise en place et de mise en œuvre. Pour feuilleter le document, cliquer sur l’icône Télécharger le document Culture de l’information et disciplines d’enseignement Édition 2012

Related: