background preloader

L'immigration en France

L'immigration en France

http://www.youtube.com/watch?v=uILOE9ofHe0

Related:  WGC ANNEE 13 - ON VIENT D'OU?Immigration ? (faux problème !)

Mot du jour : sans papiers Depuis trois mois, 5 200 travailleurs sans papiers sont en grève pour obtenir le droit de travailler et de rester en France en toute légalité. L'État a annoncé qu'il voulait sanctionner les entreprises qui emploient illégalement ces travailleurs démunis, car sans droits. Des personnes manifestent pour interpeller les grands groupes de travaux sur la régularisation des travailleurs sans papiers. ( AFP/ Stéphane Desakutin) D'où ça vient ? Un « sans-papiers » est une personne qui réside dans un pays sans avoir les documents qui lui donnent le droit d'y rester : titre de séjour, permis de travail ou pièce d'identité.

Jeune Citoyen : Comment clouer le bec à un ami raciste ? Ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’immigrés et de réfugiés. L’immigration massive, si tant est qu’on puisse y accoler le qualificatif "massive", c’est d’abord et en majorité en direction des pays du sud. Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Il y a des étrangers et Français venant en France, et des étrangers et français quittant la France. L’immigration n’est pas une. Loin s’en faut. La cité de l'histoire de l'immigration ouvre ses portes Faire connaître et reconnaître tout ce qu'ont apporté les immigrés venus en France à travers l'histoire des deux derniers siècles, tel est le projet de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. « Cette Cité est un lieu de mémoire, bien sûr, mais aussi un lieu de réflexion, de partage, d'apprentissage et d'échanges sur le rôle considérable des immigrés dans notre histoire », a expliqué Renaud Donnedieu de Vabres, le ministre de la Culture.? À l'occasion de son ouverture, la Cité nationale de l'histoire de l'immigration accueille gratuitement le public pendant cinq jours, du mercredi 10 octobre au dimanche 14 octobre.

Immigration : les fantasmes à l'épreuve des faits La recrudescence récente de l'immigration clandestine relance le débat sur l'immigration. Pour beaucoup, il y aurait de plus en plus d'immigrés et ils seraient de moins en moins bien intégrés. Des idées reçues qui ne correspondent pas à la réalité. Petite mise au point. CE que les médias ne vous diront jamais sur l’immigration ( à partager autour de vous ) Le débat sur l’immigration est un débat sensible dans ce pays. Très sensible. De ce que j’ai pu observer, certains partisans comme les opposants (militants, citoyens comme hommes politiques) font parfois preuve d’ignorance sur le sujet. il est concevable qu’on puisse être opposé à l’immigration pour des raisons idéologiques, mais point n’est besoin de fantasmer ou d’user de contre-vérités sur le sujet. Ayant eu à faire du bénévolat dans deux associations et au gré de mes lectures et rencontres, j’ai quelques connaissances (modestes ) sur le sujet mais pour mieux développer le sujet, j’ai effectué quelques recherches supplémentaires. Tout d’abord, il serait plus que temps de ne plus croire en ce mythe moderne.

« Ces gens-là sont morts, ce ne sont plus des migrants », par Jean-Marc Manach Le 3 octobre 2013, un chalutier transportant cinq cent réfugiés venant pour majorité de l’Erythrée et de la Somalie tombait en panne à deux kilomètres de l’île italienne de Lampedusa. Espérant alerter les secours, un passager mit le feu à une couverture. Le bateau s’embrasa, certains passagers sautèrent dans l’eau, d’autres se ruèrent sur l’un des côtés du navire, qui se retourna. Cette tragédie, qui fit plus de trois cent soixante morts, fut largement relayée dans les médias. Jamais on n’avait autant parlé des risques pris – et des drame vécus – par tous ces réfugiés qui cherchent à gagner l’Europe au péril de leur vie.

Quand l'Algérie était une “terre de tourisme” à la mode Elle a longtemps été surnommée la Californie africaine. Pendant plus d’un siècle, du débarquement des troupes de Charles X en 1830 à l’indépendance en 1962, l’Algérie coloniale, le plus vaste territoire du continent noir, avec ses montagnes enneigées et ses côtes maritimes plantées de ruines romaines, a été une terre de tourisme. C’est cette histoire méconnue que raconte Colette Zytnicki, professeur à l’Université Toulouse-Jean Jaurès et spécialiste du Maghreb. Dès la conquête achevée, gouverneurs généraux, milieux d’affaires locaux et militaires tentent de faire de l’Algérie devenue française une destination pour riches excursionnistes. La mode de l’Orient se répand déjà en Europe depuis le XVIIIème siècle.

Les idées fausses, ça suffit ! ATD Quart Monde vous offre un an d’abonnement à Feuille de Route, le mensuel d’actualités contre la misère. Pour bénéficier de cet abonnement d’un an, cliquez ici Commandez le livre "En finir avec les idées reçues sur les pauvres et la pauvreté" Nous vous invitons à déconstruire des préjugés et des stéréotypes répandus sur la pauvreté et les pauvres, afin que ceux-ci cessent d’être les boucs émissaires des maux de nos sociétés et qu’ils deviennent au contraire des partenaires à part entière dans la construction d’un monde plus juste. Voici quelques-unes de ces idées reçues. À Marseille, un lycée est intransigeant sur la laïcité Au lycée Saint-Exupéry de Marseille, dans les quartiers Nord de la ville, on ne transige pas avec la laïcité. Marie-France Debras, conseillère principale d'éducation, demande à tous les jeunes de se découvrir, que ce soit une capuche ou un voile. Un miroir a même été installé pour les adolescentes qui doivent retirer leur voile. Elles sont donc 5 %, 80 élèves, à suivre le même protocole chaque jour avant de pénétrer dans l'établissement.

Pauvreté, immigration, assistanat, fraude... : cassons les idées reçues Les personnes en situation de pauvreté et les personnes étrangères sont devenues un enjeu des derniers débats de notre campagne électorale. Comme elles n’ont guère de droit de réponse, de nombreuses idées fausses sur elles s’installent sans être corrigées. Contribuons à ce que l’opinion publique ne se construise pas des représentations erronées qui mettraient en danger durablement le respect de l’égale dignité de chacun, l’estime que nous nous devons les uns aux autres et notre capacité à vivre ensemble [1]. Non, les pauvres ne font pas des enfants pour les allocations

Ardennes : une adolescente exclue de son collège en raison du "caractère religieux manifeste" de sa jupe Une longueur de jupe polémique. Sarah K., âgée de 15 ans, s'est vu refuser l'accès à son collège Léo-Lagrange de Charleville-Mézières (Ardennes), les 16 et 25 avril, car sa jupe était jugée trop longue, rapporte L'Ardennais (article payant), mardi 28 avril. Selon le quotidien, la principale de l'établissement aurait affirmé que la longueur de ce vêtement ne respectait pas la loi sur la laïcité à l'école datant de 2004.

Comment clouer le bec à un ami raciste ? Tout d’abord, ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’immigrés et de réfugiés. L’immigration massive, si tant est qu’on puisse qualifier y accoler le qualificatif "massive", c’est d’abord et en majorité en direction des pays du sud. Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Il y a des étrangers et Français venant en France, et des étrangers et français quittant la France. Ensuite, l’immigration n’est pas une.

Related: