background preloader

L'immigration en France

L'immigration en France
Related:  WGC ANNEE 13 - ON VIENT D'OU?Immigration ? (faux problème !)

Mot du jour : sans papiers Depuis trois mois, 5 200 travailleurs sans papiers sont en grève pour obtenir le droit de travailler et de rester en France en toute légalité. L'État a annoncé qu'il voulait sanctionner les entreprises qui emploient illégalement ces travailleurs démunis, car sans droits. Des personnes manifestent pour interpeller les grands groupes de travaux sur la régularisation des travailleurs sans papiers. ( AFP/ Stéphane Desakutin) D'où ça vient ? Un « sans-papiers » est une personne qui réside dans un pays sans avoir les documents qui lui donnent le droit d'y rester : titre de séjour, permis de travail ou pièce d'identité. Ce que dit l'@ctu : 5 200, c'est le nombre de travailleur sans papiers en grève depuis trois mois. 1 800, c'est le nombre d'entreprises qui emploient des sans-papiers. Ils travaillent dans la restauration, sur des chantiers, dans la sécurité ou dans la fabrication de vêtements. Pour les travailleurs sans papiers, c'est une avancée mais elle n'est pas encore suffisante.

Jeune Citoyen : Comment clouer le bec à un ami raciste ? Ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’immigrés et de réfugiés. L’immigration massive, si tant est qu’on puisse y accoler le qualificatif "massive", c’est d’abord et en majorité en direction des pays du sud. Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Il y a des étrangers et Français venant en France, et des étrangers et français quittant la France. L’immigration n’est pas une. Loin s’en faut. J’avais lu, il y a pas si longtemps, que d’après L’INSEE, concernant la composition de la population immigrée, 40% venaient d’Europe, 45% d’Afrique(35% Maghreb, et 11% Afrique subsaharienne) et 15% d’Asie et d’Amérique. Quand les politiques parlent d’entrée, ils omettent parfois de citer les ressortissants de type européen mais bon… Concernant l’immigration, beaucoup confondent l’immigration légale, illégale (estimée à 200 000 ou 400 000 ) et les français d’origine étrangère. Bref Quelques chiffres :

Routes migratoires, cap sur l'Europe ! - Vidéo Vous l’aurez remarqué la question des migrants et des réfugiés occupe le devant de l’actualité. Aujourd’hui, cet afflux aux portes de l’Europe s’explique notamment par la multiplication des conflits, en Syrie et en Afrique notamment, mais aussi par la quête de meilleures conditions économiques, qui ne relève pas du droit d’asile. Selon l’agence européenne Frontex, il existe cinq routes empruntées par les migrants actuellement. La voie terrestre de l’Europe orientale, tout d’abord. Il y a aussi et surtout la Méditerranée, à travers la Méditerranée orientale aujourd’hui en déclin. La Méditerranée centrale, elle, est redevenue la principale route vers les côtes européennes depuis 2016. Enfin, la Méditerranée occidentale, où 13 800 migrants ont accosté en Espagne entre janvier et septembre 2017 contre 10 200 sur l’ensemble de l’année 2016. A cela s’ajoute la route des Canaries par l’Afrique de l’Ouest, empruntée par 671 personnes originaires du Maroc, de Guinée et de Côte d’Ivoire, en 2016.

Faire ses huiles essentielles et ses hydrolats, comment faire soi-même des H.E. Faire ses huiles essentielles et ses hydrolats Pensez à lire (ou relire) les consignes de prudence pour la manipulation des huiles essentielles qui sont des produits merveilleux mais extrêmement puissants. Les différents procédés pour fabriquer des huiles essentielles Une H.E. est une substance liquide d'apparence huileuse, d'une couleur variable selon la plante mise en oeuvre, extrêmement puissante, volatile et odoriférante sécrétée par une plante aromatique que ce soit au niveau de ses parties aériennes (fleurs, feuilles, semences, tiges ou rameaux) ou de ses organes souterrains (racines ou rhizome). Elle s'obtient généralement par distillation à la vapeur d'eau dans un alambic, de végétaux aromatiques (plante entière) ou d'une partie de la plante seulement (les feuilles, l'écorce par ex.) pour en extraire la quintessence de la plante, ce concentré de principes actifs. Plusieurs techniques permettent d'extraire les huiles essentielles de végétaux : La distillation La récolte des plantes

La cité de l'histoire de l'immigration ouvre ses portes Faire connaître et reconnaître tout ce qu'ont apporté les immigrés venus en France à travers l'histoire des deux derniers siècles, tel est le projet de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration. « Cette Cité est un lieu de mémoire, bien sûr, mais aussi un lieu de réflexion, de partage, d'apprentissage et d'échanges sur le rôle considérable des immigrés dans notre histoire », a expliqué Renaud Donnedieu de Vabres, le ministre de la Culture.? À l'occasion de son ouverture, la Cité nationale de l'histoire de l'immigration accueille gratuitement le public pendant cinq jours, du mercredi 10 octobre au dimanche 14 octobre. La Cité nationale de l'histoire de l'immigration rassemblera dans l'enceinte du Palais de la Porte-Dorée un musée national, une médiathèque, des ateliers pédagogiques et un auditorium. Cité nationale de l'histoire de l'immigration, ?

Immigration : les fantasmes à l'épreuve des faits La recrudescence récente de l'immigration clandestine relance le débat sur l'immigration. Pour beaucoup, il y aurait de plus en plus d'immigrés et ils seraient de moins en moins bien intégrés. Des idées reçues qui ne correspondent pas à la réalité. Petite mise au point. Les Français sont de plus en plus intolérants. 1. On entend en effet souvent dire que la France subirait une immigration massive. L'Hexagone délivre en effet chaque année environ 200 000 titres de séjour de plus d'un an, un niveau stable depuis le début des années 2000. Est-ce beaucoup ? Il s'agit là des nouveaux arrivants. Mais qu'en est-il du "stock", c'est-à-dire du nombre d'immigrés présents sur le territoire ? Bref, la France n'est plus aujourd'hui un grand pays d'immigration. D'où vient alors ce fantasme d'une immigration massive ? 2. Sur ce sujet, il règne une assez grande confusion, car l'intégration continue en réalité à mieux fonctionner qu'on ne le croit généralement. Notes auteur Commentaires

Récits de migrants : l'enfer en mer Méditerranée Mathilde Lemaire a recueilli le témoignage d’Abderrahmane, arrivé par la mer au péril de sa vie en Italie, puis à Paris. Une traversée dangereuse, comme le rappelle douloureusement l'actualité. Depuis le début de l'année, le nombre de migrants morts ou disparus en Méditerranée approche les 3.000. Place de la Chapelle, XVIIIe arrondissement de Paris. "On marchait dans la ville quand ils sont venus vers nous. Abderrahmane commence à nourrir de la rancœur contre ces hommes violents qui lui ont pris toutes ses affaires. Le 14 août, à la nuit tombée, ils les suivent. Trois jours en enfer. "De toute façon au Soudan, c'était la mort assurée, alors je ne regrette pas d'être ici à Paris" Cela fait plus de 48 heures qu'Abderrahmane et ses 95 compagnons d'infortune ont quitté les côtes africaines quand les passeurs décident de faire demi-tour, de les laisser là au milieu de la Méditerranée. ►►► À LIRE | Naufrage en Méditerranée : cinq nouveaux survivants retrouvés

Nous sommes au bout du modèle fordiste, il faut passer à un modèle contributif Bernard Stiegler est philosophe, théoricien de l’évolution des systèmes techniques. Il a découvert les modèles du libre de façon presque accidentelle, en tant que Directeur de l’INA. Initiateur et président du groupe de réflexion philosophique Ars industrialis créé en 2005, il dirige également depuis avril 2006 l’Institut de recherche et d’innovation (IRI) qu’il a créé au sein du centre Georges-Pompidou. Les modèles ouverts, contributifs et collaboratifs sont de plus en plus nombreux, la contribution s’étend à de nouveaux territoires, comment interprétez-vous cette évolution ? Avant de répondre, il y a un préalable, reconnaître que tous les modèles ne sont pas équivalents. C’est pour cela que je parle de pharmakon. Aujourd’hui, nous avons besoin d’une typologie des modèles contributifs. Je travaille beaucoup avec des communautés de Hackers : jusqu’à “la crise Snowden” ils ne voyaient pas véritablement le caractère pharmacologique du net. J’ai une vision freudienne de l’économie.

World Migration The GLOBAL MIGRATION FLOWS interactive app tracks migrants around the world. This application is now being hosted by IOM.int. It is endlessly fascinating to explore where we're from. Using the app: Choose whether you want to access information about migrants leaving a country (Outward) or migrants entering a country (Inward). This migration visualization tool is being developed by Locus Insight in collaboration with IOM. Note re web browser requirements: To view the migration app you will require a modern web browser. Sources: United Nations, Department of Economic and Social Affairs (2015).

CE que les médias ne vous diront jamais sur l’immigration ( à partager autour de vous ) Le débat sur l’immigration est un débat sensible dans ce pays. Très sensible. De ce que j’ai pu observer, certains partisans comme les opposants (militants, citoyens comme hommes politiques) font parfois preuve d’ignorance sur le sujet. il est concevable qu’on puisse être opposé à l’immigration pour des raisons idéologiques, mais point n’est besoin de fantasmer ou d’user de contre-vérités sur le sujet. Ayant eu à faire du bénévolat dans deux associations et au gré de mes lectures et rencontres, j’ai quelques connaissances (modestes ) sur le sujet mais pour mieux développer le sujet, j’ai effectué quelques recherches supplémentaires. Tout d’abord, il serait plus que temps de ne plus croire en ce mythe moderne. Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Ensuite, l’immigration n’est pas une. Quand les politiques parlent d’entrée, ils omettent parfois de citer les ressortissants de type européen mais bon… Bref J'aime :

Circuit court : la culture s'y met aussi ! On connaît plutôt bien les circuits courts en matière d’alimentation, vous savez, la vente directe dans les fermes, les paniers bio, les magasins de coopératives de producteurs… Ce que l’on sait peut être moins, c’est que les circuits courts existent dans bien d’autres domaines : habitat, finance, éducation, santé, etc. Le circuit court, partie intégrante de la nouvelle consommation privilégie le lien direct entre producteur et consommateur. Ce lien se construit sur la proximité géographique et la participation active du consommateur. La culture ne fait pas exception et se met à la portée de tous, grâce aux circuits courts qui sont un moyen de la démocratiser. Comment faire en sorte de rapprocher la culture du public ? La culture et sa diversité sont la base même de toute civilisation. L’une des conséquences peut être ce que l’on appelle la « fracture sociale de la culture ». C’est en partant de ces constats qu’Olivier Lanoë a fondé la première AMACCA en 2009. Photo : logisneuf.com

Two Billion Miles: interactive video story

Related: