background preloader

La naissance de l’Ordre des Templiers (1/3) La genèse

Related:  TempliersTempliers

The Secret Maps of the Knights Templar and Holy Grail in America For more on this subject and others see my new book “Axis Mundi.” For secure book sales click here: Book also available on my blog Survivalcell.blogspot.com This video represents my theory regarding the Grail Myths of North America. Using the work of Louis Buff Parry and Scott Wolter a spatial analysis of the sites involved in the mystery revealed some startling facts and suggestions. The Newport Tower, Jefferson’s Poplar Forest, The octagonal Powder Magazine of Colonial Williamsburg, The Kensington Runestone, as well as the Georgia Guidestones are all secret directional devices meant to lead one to the conclusion that the Knights Templar came to America as least as early as the 1362 date on the Kensington Runestone. Along the way possible solutions to the Bacon’s Vault mystery of Williamsburg as well as a solution to the Beale Treasure mystery may become obvious.

Les templiers - La fin des templiers Jacques de Molay, avec ses grands prieurs, était toujours en prison. Ayant rétracté les aveux que leur avaient arraché les supplices, Jacques de Molay et le « Prince Dauphin » sont déclarés, par Philippe le Bel, relaps. Et le même jour, 11 mars 1314, ils montent sur un bûcher dressé dans l'île de la Cité, à l'endroit même où se trouve aujourd'hui sur le terre-plein du Pont Neuf, la statue de Henri IV. On raconta que le Grand Maître, en ce moment suprême, assigna le roi et le pape à comparaître dans l'année devant le tribunal de Dieu. Le fait est que Philippe et Clément moururent avant la fin de 1314. Mais peut-être l' « assignation » de Molay ne fut-elle imaginée que plus tard, à cause, précisément, de ces morts rapides. Il faut ajouter qu'une autre tradition veut que, dans la nuit qui suivit l'exécution du Grand Maître, sept Templiers déguisés en maçons, se glissèrent jusqu'au bûcher et recueillirent pieusement les cendres du supplicié.

A History of the Knights Templar and Their Involvement with the Priory of Sion By Tracy R. Twyman Originally written for Dagobert’s Revenge Magazine, Copyright 1998 (Does not necessarily represent author’s current viewpoint.) According to chroniclers of their early years, the Knights Templar were founded in 1188 by Hughes de Payen, a vassal of the Count of Champagne. This occurred after they had presented themselves to Baldwin I, King of Jerusalem, whose older brother, Godfroi de Bouillon had led the crusaders to victory in the Holy Land almost twenty years previous. They proposed themselves as a order of fighting monks, who would protect the roadways for pious pilgrims journeying to Jerusalem. For the next nine years they admitted no new members to their order — strange since the nine founding members hardly seem like they would have provided an adequate number of staff to protect all of the roads to the Holy Land. to suspect that he had been silenced by the royal muzzle to cover up for the Templars’ actual activities — excavating the Temple Mount.

Compilhistoire - Les Templiers. L'Ordre du Temple Le Templier : moine, bâtisseur et chevalier (dessin de Viollet-Leduc). A la Saint-Jean d’hiver de l’an 1118, Hugues de Payns et Godefroy de Saint-Omer fondent à Jérusalem une milice pour protéger les pèlerins affluant d'Occident depuis la reconquête de Jérusalem : la Milice des Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon, une communauté qui va pendant 3 siècles gérer une grande partie des richesses de l'Europe. C’est d’abord un groupe de 9 chevaliers ("miles Christi" = soldat du Christ), installé par Baudouin II (couronné roi de Jérusalem, à Noël, dans l’église de Bethléem) dans la partie méridionale du Temple de Salomon : Hugues de Payns (ou Payens) de la Maison des comtes de Champagne (chevalier du Saint-Sépulcre), Godefroy de Saint-Omer, André de Montbard (oncle de saint Bernard), Payen de Montdidier, Geoffroy Bissol, Archambault de Saint-Amand, Rolland, Gondemare et Roral. Le patron des Chevaliers du Temple est saint Georges. 1140 : les Templiers s’installent à Paris.

L’affaire des Templiers Les Templiers L’ordre des Templiers est fondé au début du XIIe siècle, après la première croisade, par deux chevaliers français : Hugues de Payns et Geoffroy de Saint-Omer. L’ordre du Temple est à l’origine destiné à recruter une garde de chevaliers pour la protection des lieux saints et notamment le Temple de Jérusalem, mais aussi des pèlerins. Les Templiers sont des moines-soldats, soumis à une règle monastique, voués à l’abstinence pour conserver leur aptitude au combat. Implantés en Orient, ils amassent de nombreuses richesses, obtenues par donations ou concessions (terres, commanderies, rentes). Pendant plus d’un siècle, de Philippe-Auguste à Philippe IV Le Bel, le trésor du Temple est un véritable centre financier. Cependant, l’ordre devient de plus en plus la cible des critiques et des attaques de toutes parts. L’affaire des Templiers fit trembler le royaume de France, et anima la lutte ouverte entre le roi et le Pape. par Cyra

Les Templiers - Histoire du Monde TEMPLIERS (ordre des) sceau du temple L’ordre du Temple était un ordre religieux et militaire international issu de la chevalerie chrétienne du Moyen-Âge. Il fut créé le 13 janvier 1129 à partir d’une milice appelée les Pauvres Chevaliers du Christ et du Temple de Salomon. Il œuvra pendant les XIIe et XIIIe siècles à l’accompagnement et à la protection des pèlerins pour Jérusalem dans le contexte de la guerre sainte et des croisades. templiers Légendes autour de l’ordre du Temple Il est nécessaire de commencer par un avertissement aux lecteurs : les légendes diverses et variées nées autour de l’ordre du Temple sont apparues après sa dissolution et n’ont pas de rapport avec l’histoire de l’ordre, mais avec l’histoire des mythes (voir l’article sur les légendes au sujet des Templiers). Comme le dit l’historien Alain Demurger : « La bibliographie du Temple est surabondante mais scientifiquement douteuse. La fondation de l’Ordre du Temple La naissance Le concile de Troyes (13 Janvier 1129)

Histoire des templiers Près de sept cents ans se sont écoulés depuis que les bûchers allumés par le Pape Clément V, ont dévoré le premier ordre militaire que la Religion eût institué pour la conservation de ses plus chers, de ses plus augustes monuments. Dans ce long intervalle de temps, la vérité a été obscurcie, étouffée, et la voix des siècles est restée muette dans la crainte d'offenser de grands noms et un grand pouvoir, mais enfin leur innocence, attestée par les actes même ; de leur procès, n'est plus un problème et la Tragédie qui vient de consacrer ce grand événement par un grand spectacle, sera tout-à-la-fois un moment précieux pour la vertu opprimée et honorable pour les lettres. Comment se fait-il que des hommes instruits puissent avancer aujourd'hui que la destruction de l'Ordre des Templiers est l'un des plus obscurs évènements de l'histoire moderne ? Et que par une assertion semblable ils remettent pour ainsi-dire en question l'innocence de tant d'illustres victimes ? C'est, dit St.

L'ORDRE DU TEMPLE: les 10 années clés Nous l'avons vu dans la présentation générale, l'ordre du Temple est officiellement né en Terre Sainte en 1118. Néanmoins, nous allons constater que la reconnaissance officielle de l'Ordre en 1118 n'est que le prolongement d'une "mission" ou d'une "enquête" commencée près de 10 ans plus tôt... Il a été démontré et accepté par tous les historiens que Hugues de Payns a effectué au moins deux voyages en Orient au lendemain de la première Croisade, en 1104-1105 et en 1114-1115, les deux fois en compagnie du Comte Hugues de Champagne. Il convient de s'arrêter un instant sur le personnage du Comte de Champagne. Il est un des principaux feudataires du royaume, environ 4 à 5 fois plus riche que le Roi de France! Très influencé par un certain mysticisme religieux, ses liens avec Etienne Harding, l'Abbé de Citeaux qui réforma la pensée Bénédictine pour former le mouvement Cistercien, sont plus qu'étroits. Récapitulons brièvement la chronologie: 1114-1115: Les deux Hugues repartent en Orient.

MEMODOC, Les Chevaliers hospitaliers du Temple de Jérusalem, ou ordre des Templiers Les templiers prirent ce nom à cause de leur établissement qui se fit proche du Temple de Jérusalem l'an 1118 du temps du roi Baudouin. Leur emploi était de défendre les pèlerins et de rendre les chemins sûrs contre les courses des infidèles. Quelques-uns veulent que les premiers fondements de l'ordre des Templiers furent jetés l'an 1096 par Hugues de Payens et par Godefroy de Saint-Omer du pays d'Artois, qui reçurent du pape Honoré III et d'Etienne patriarche de Jérusalem, leur règle et leur habit, qui étaient de couleur blanche avec une croix rouge, pour signifier l'innocence et le martyre, comme dit Aubert le Mire, leur titre était de Notre-Dame. Ils avaient trois ordres parmi eux, les grands-croix, les simples chevaliers et les servants qui portaient une demie croix. Guillaume de Tyr et récemment MM. du Puy, ont fait des Traités des Templiers, qui représentent leurs crimes et leurs erreurs.

La fondation de l'ordre des Templiers (13 janvier 1129) La Première croisade a permis la prise de Jérusalem par les Croisés en 1099. Mais le pèlerinage guerrier achevé, beaucoup de combattants s'en sont retournés chez eux. Il fallait pourtant veiller sur les Etats latins, nouvellement créés, et surtout sur les Lieux Saints récupérés pour relancer le pèlerinage vers la Ville Sainte en toute sécurité. Plusieurs ordres sont créés après la Croisade, d’abord par l’initiative de l’Avoué du Saint-Sépulcre Godefroy de Bouillon, qui met en place l’Ordre des chanoines du Saint-Sépulcre. Puis c’est au tour des Hospitaliers en 1113 (même si ses véritables origines datent d’avant la Croisade). Aucun n’est cependant encore ouvertement un ordre religieux militaire. La naissance des Templiers L’origine de l’Ordre du Temple est relativement incertaine et provoque encore beaucoup de débats. Un rôle central et « légendaire » Ils n’empêcheront cependant pas la chute des Etats latins, et ils devront quitter la Terre Sainte. Pour aller plus loin : - A. - A. - M.

1ère encyclopedie interactive sur l'Ordre des Templiers

Related: