background preloader

Médias, culture et cognition : entretien avec le philosophe Pierre Lévy

Médias, culture et cognition : entretien avec le philosophe Pierre Lévy
Entretien avec Pierre Lévy (découvrez également son site Internet, ainsi que son compte Twitter). Retranscription intégrale d'une heure d'échanges avec le philosophe. « Pierre Lévy est un philosophe qui a consacré sa vie professionnelle à la compréhension des implications culturelles et cognitives des technologies numériques, à promouvoir leurs meilleurs usages sociaux et à étudier le phénomène de l’intelligence collective humaine. Il a publié sur ces sujets une douzaine de livres qui ont été traduits dans plus de douze langues et qui sont étudiés dans de nombreuses universités de par le monde. Il enseigne aujourd’hui au département de communication de l’Université d’Ottawa (Canada) où il est titulaire d’une Chaire de Recherche en Intelligence Collective » (Source : le site de l'IEML). Pierre Lévy est entre autres l’auteur des ouvrages suivants : Les technologies de l’intelligence (1990), L’intelligence collective (1994), Qu’est-ce que le virtuel ? Tout cela, on l’a déjà.

http://julien.lecomte.over-blog.com/article-medias-culture-et-cognition-entretien-avec-le-philosophe-pierre-levy-103876764.html

« Pour l'intelligence collective » M. François Montaigu, des Grangettes, réagit vivement à l’article de Pierre Lévy, "Cyberespace et démocratie : Pour l’intelligence collective", paru dans le numéro d’octobre 1995. Les propos de cet auteur sont tout à fait représentatifs d’un certain discours sociologique actuel qui, réduisant au préalable les faits sociaux à des données techniques, n’en propose par conséquent qu’un débat technique. Pierre Lévy se situe d’emblée dans une conception cybernétique des rapports humains, qui s’imposerait comme axiome et n’est donc jamais discutée. D’après cette (...) Taille de l’article complet : 283 mots. Une science de l’intelligence collective ? L’intelligence collective peut-elle constituer un projet scientifique et si oui lequel ? C’est l’entreprise qui occupe Pierre Lévy depuis plusieurs années. Son dernier article mérite donc un examen particulier au-delà des clichés dont il est souvent victime. L’intelligence collective peut-elle constituer un projet scientifique et si oui lequel.

Loi de Baumol Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La loi de Baumol, ou loi de la fatalité des coûts croissants, sous-tend la théorie économique formulée par les chercheurs américains William Baumol et William Bowen. La théorie se propose de dénouer le problème du financement public dans l'industrie du spectacle vivant. En 1965, les deux auteurs sont mandatés par la Fondation Ford de produire un diagnostic sur la santé et le fonctionnement économiques des théâtres de New York. Pour l'intelligence collective, par Pierre Lévy FACE à l’irruption des nouvelles technologies de la communication et de l’information, certains penseurs mettent en garde contre les dérives et les dangers que cela suppose pour la démocratie. D’autres, comme l’auteur de l’article ci-dessous, y voient, au contraire, l’occasion d’un nouvel élan pour la participation civique des citoyens. Sa thèse, en particulier, de « l’intelligence collective » est séduisante qui annonce, grâce aux performances du multimédia, une nouvelle étape du projet républicain garantissant « l’accès de tous au savoir ». par Pierre Lévy, octobre 1995 Aperçu L’intelligence collective est le projet d’une intelligence variée, partout distribuée, toujours valorisée et mise en synergie en temps réel.

UNE LECTURE MÉMÉTIQUE DE CET AUTEUR Samedi 14 mai 2011 6 14 /05 /Mai /2011 11:38 Voici un texte que je vous demande de lire avec un regard de méméticien c'est à dire en ne considérant que l'espace du savoir, son évolution, ses mutations et son devenir dans une perspective d'écologie cognitive... Les objets de connaissance privilégiés de l’Espace du savoir sont les intellectuels collectifs et leurs mondes. Droit d’auteur et corruption de la démocratie Il y a bien longtemps que les questions relatives au droit d’auteur ne peuvent plus être abordées en France avec la sérénité nécessaire à un vrai débat démocratique. Les remous provoqués par la consultation lancée par la Commission européenne à propos de la réforme du droit d’auteur constituent une nouvelle illustration de la dégradation de la situation. A cette occasion, l’attitude des représentants des titulaires de droits se révèle particulièrement critiquable, mais instructive sur leur conception de la démocratie et la morgue avec laquelle ils considèrent les citoyens…

Médias, culture et cognition : entretien avec le philosophe Pierre Lévy Entretien avec Pierre Lévy (découvrez également son site Internet, ainsi que son compte Twitter). Retranscription intégrale d'une heure d'échanges avec le philosophe. « Pierre Lévy est un philosophe qui a consacré sa vie professionnelle à la compréhension des implications culturelles et cognitives des technologies numériques, à promouvoir leurs meilleurs usages sociaux et à étudier le phénomène de l’intelligence collective humaine. Il a publié sur ces sujets une douzaine de livres qui ont été traduits dans plus de douze langues et qui sont étudiés dans de nombreuses universités de par le monde. Il enseigne aujourd’hui au département de communication de l’Université d’Ottawa (Canada) où il est titulaire d’une Chaire de Recherche en Intelligence Collective » (Source : le site de l'IEML).

Interview : Pierre Lévy JDN. Depuis plusieurs années, vous cherchez à mettre au point des dispositifs, des langages informatiques, qui permettent de manipuler des connaissances. Avec un peu de recul aujourd'hui, quel est le sens de cette recherche ? La leçon de communication de Woody Allen Pas glorieuse mais efficace. Le célèbre réalisateur est accusé par sa fille adoptive, Dylan, d’abus sexuel commis en 1992 alors qu’elle avait sept ans. Elle a notamment porté cette charge dans The New York Times la semaine dernière. Woody Allen vient de répondre, toujours dans le quotidien new yorkais, en niant les accusations d’inceste et en attaquant son ex-compagne, Mia Farrow, mère adoptive de Dylan. Essai sur la cyberculture : l'universel sans totalité La forme canonique de la cyberculture est le monde virtuel. N'entendons pas ce terme au sens étroit de la simulation informatique d'un univers tridimensionnel exploré par l'intermédiaire d'un casque stéréoscopique et de gants de données. Appréhendons plutôt le concept plus général d'une réserve numérique de virtualités sensorielles et informationnelles qui ne s'actualisent que dans l'interaction avec des êtres humains.

Le problème de la gauche avec l’internet David Golumbia (@dgolumbia), auteur de La logique culturelle de l’informatique, publie une intéressante tribune dans Jacobin, le magazine socialiste américain. Comment expliquer, questionne-t-il, que si la révolution numérique produit de la démocratie, déstabilise les hiérarchies, décentralise ce qui était centralisé… bref, favorise les valeurs de gauche, celle-ci semble alors plus dispersée que jamais, et même en voie de disparition dans les démocraties les plus avancées ? Image : l’intérieur d’un ordinateur en 3D par Fidelis. Quelle est la nature libératoire de l’informatique ? Pour David Golumbia, la raison est à chercher dans le cyber-libertarianisme. Ce terme introduit dans les années 90 par les théoriciens des médias Richard Barbrook et Andy Cameron, auteurs de “l’idéologie californienne” (Wikipédia, voir sa traduction en français), l’ont utilisé pour décrire le fonctionnement de la Silicon Valley.

IEML (Information Economy Meta Langage) Présentation du langage par son créateur, Pierre Levy Denis Failly – « Pierre Levy, vous lancez le site consacré à IEML(Information Economy Meta Language), pourriez vous nous expliquer en quelques mots ce qu’est ce langage » ? Pierre Levy - « Dans mon esprit, IEML est la langue de l’intelligence collective ou « surlangue » dont je parlais dans l’introduction de mon livre intitulé L’Intelligence collective (La Découverte, 1994), et cela pour au moins trois raisons : Le monde du livre sur Internet / Fondation littéraire Fleur de Lys. Centre d'information sur l'édition en ligne (numérique, impression à la demande, ebook,...) Initiation à l'édition en ligne «La nouvelle responsabilité des intellectuels» par le philosophe du cyberespace Pierre Lévy 21 août 2007

L'horizon des années 2000 aperçu par Arthur C Clarke en 1964 À l'occasion de l'Exposition universelle de 1964, sur le stand de l'optimiste constructeur automobile General Motors, était dressée une maquette décrivant à quoi aurait pu ressembler le monde des années 2000. Celui-ci était imaginé à travers le prisme des observations scientifiques de l'époque, sans tenir compte des changements climatiques ou autres crises économiques à venir. La BBC en a profité pour réaliser un documentaire avec la contribution de l'auteur de 2001 : L'Odysée de l'espace.

Related: