background preloader

Clonezilla - Cloner son système configuré

Clonezilla - Cloner son système configuré
Sauvegarder son système entièrement configuré Clonezilla est un utilitaire gratuit qui vous permet de cloner une ou plusieurs partitions ou même le disque dur entier de votre pc à l'état identique dans lequel il se trouve. L'avantage de cette méthode est de permettre, lors d'un plantage total de votre machine ou de panne de votre disque dur, de les remettre sur pieds très rapidement. Votre système sera alors à nouveau entièrement paramétré et vos programmes déjà installés. Les formats supportés par Clonezilla sont les suivants : ext2, ext3, ext4, reiserfs, xfs, jfs de GNU/Linux, FAT, NTFS de MS Windows et HFS+ de Mac OS. Bien entendu, il vous faudra de quoi stocker cette sauvegarde. Téléchargement et préparation de Clonezilla Téléchargez le fichier .iso de Clonezilla à cette adresseTéléchargez Active iso Burner version portable à iciOuvrez Active Iso burner portable et sélectionnez l'image iso de Clonezilla Cliquez ensuite sur BURN Votre CD est prêt à être utilisé Défi 22 jours - Gratuit

Comment installer Xfce 4.10 dans Debian Wheezy // La Fabrique du Web // HTML et progrès Salut à tous, Petit tutoriel pour installer la nouvelle version de Xfce dans Debian Wheezy, la version stable à l’heure où je vous écris. Premièrement, si ce n’est déjà fait, vous pouvez installer Debian Wheezy en vous procurant une image CD. Choisissez l’architecture qui correspond à votre PC, et le type de CD : Xfce ou netinstall. Wheezy a la version 4.8 de Xfce, mais la version 4.10, qui apporte des améliorations sympathiques, est disponible dans la version testing. On va donc déclarer que la version stable est notre version de prédilection : (en tant que root) : nano /etc/apt/apt.conf.d/local Dans ce fichier, que l’on crée s’il n’existait pas, on ajoute : APT::Default-Release "stable"; Dans le fichier de sources de apt, on va ajouter un ligne pour testing : nano /etc/apt/sources.list On ajoute la ligne : deb testing main On met à jour la base de données de paquets avec : (en tant que root): apt-get -t testing install xfce4 Et voilà le travail : Go Top

PDF2Word Il est tout à fait possible de convertir des fichiers PDF en documents Word afin de les éditer et de les modifier. En principe, ce n’est pas la raison d’être des fichiers au format PDF qui à l’origine est un format destiné uniquement à la lecture et à l’impression. Il permet de diffuser des documents finaux sans que les personnes à qui ils sont destinés aient besoin du logiciel ayant servi à les élaborer. Cette compilation présente les applications de conversion PDF en Word par ordre de performances générales. Cette liste de programmes sera régulièrement mise à jour.

owncloud ownCloud est un logiciel pour créer et utiliser un serveur de stockage et de partage de fichiers en ligne. À la différence de Dropbox ou Google Drive pour ne citer que deux alternatives commerciales, vos fichiers sont sur un serveur que vous contrôlez, soit chez vous, soit hébergé chez un prestataire en qui vous avez confiance. Autre point intéressant, les personnes avec qui vous partagez des données n'ont pas besoin de créer un compte ! Libre à vous de partager sans ou avec mot de passe, idem pour autoriser ou non le dépôt de fichiers. ownCloud utilise le protocole WebDAV qui permet d'accéder au serveur de façon transparente via un "disque réseau" sur Linux, Windows ou Mac. Il existe également des logiciels de synchronisation pour de très nombreuses plateformes (Linux, Mac, Windows, Android, etc) afin de garder une copie locale de vos fichiers et de travailler hors connexion. ownCloud ne s'arrête pas au simple partage de fichiers. Le projet est issu de KDE. Client de synchronisation iOS

Scratch 2.0 : la programmation en ligne facile pour les lycéens et collégiens Développé par le groupe de recherche Lifelong Kindergarten auprès du laboratoire Média du MIT, Scratch est un nouveau langage de programmation qui facilite la création d’histoires interactives, de dessins animés, de jeux, de compositions musicales, de simulations numériques et leurs partage sur le Web. Scratch est une application en ligne conçue pour initier les élèves dès l’âge de 8 ans à des concepts fondamentaux en mathématiques et en informatique. Il repose sur une approche ludique de l’algorithmique, pour les aider à créer, à raisonner et à coopérer. Il favorise également leur partage sur le Web. Quoi de nouveau dans Scratch 2.0 ? Avec Scratch 2.0, vous pouvez créer de nouveaux types de projets, de travailler ensemble dans de nouveaux moyens, et apprendre de nouvelles choses dans le processus. Nuvelles fonctionnalités de Scratch 2.0. Editeur de projets : Utilisation à différents niveaux : • Scratch est dynamique : il permet de modifier le code du programme en cours d’exécution.

HackZone : Installer une ROM custom  Android MT Vive les ROMs customs ! Si vous vous êtes aventuré sur le Net en tapant Android dans la barre de recherche de Google, vous avez certainement croisé les termes Root et ROM. La ROM représente l’ensemble OS et Surcouche utilisateur. C’est, en quelque sorte, une version d’Android. Tous les appareils, lorsqu’ils sont vendus, sont équipés de ROMs dites officielles puisqu’elles émanent généralement du constructeur. Une fois que vous avez obtenu les privilèges du Root, vous pouvez changer cette ROM officielle, pour une ROM dite Custom ou personnalisée. Pourquoi installer une ROM Custom ? Deux raisons principales peuvent pousser les utilisateurs à installer des ROMs Custom. L’autre utilisation consiste à pouvoir installer sur son appareil une version d’Android qui n’est, normalement, pas compatible. Un jeu d’enfant C’est ce besoin qui les a poussés à développer des ROMs alternatives et à les rendre public. ROM, vous avez dit ROM ? 3 ROMs alternatives : Paranoid Android : CyanogenMod :

Correspondance entre logiciels libres et logiciels propriétaires Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Faisant suite à l'article liste de logiciels libres, cet article est une liste d'alternatives libres proposant des fonctionnalités proche de logiciels propriétaires bien établis dans leur domaine d'application. Cette liste est loin d'être exhaustive et n'a pas pour but de mettre en avant des logiciels particuliers mais seulement de présenter différents logiciels (propriétaires ou libres) dans un même domaine d'application. Présentant les logiciels disponibles sur les systèmes Windows, GNU/Linux, Mac OS et BSD, la liste est divisée en plusieurs catégories ainsi qu'en domaines d'application afin de mieux s'y retrouver. Les logiciels[modifier | modifier le code] Vous pourrez en savoir plus sur un logiciel quelconque en suivant son lien. Bureautique[modifier | modifier le code] Graphisme[modifier | modifier le code] Internet[modifier | modifier le code] Loisirs[modifier | modifier le code] Multimédia[modifier | modifier le code]

Récupérer l’utilisation CPU d’un processus sous Linux | Supervision I. Utilisation CPU d’un processus donné A des fins de supervision ou de debuggage, il est très pratique sur un système Linux de savoir récupérer le taux d’utilisation CPU d’un processus particulier. Note : Dans ce tutoriel nous aborderons la récupération de cette information de façon statique en vue de l’intégration de la valeur dans un script, une réponse SNMP ou un outil de métrologie par exemple. II. La commande de supervision « top » qui est présente par défaut sur la plupart des systèmes va ici nous être d’une grande utilité. On va ici chercher à utiliser top de manière statique, plus précisément on va demander à top de nous afficher les valeurs qu’il permet de capturer sur une durée de une seconde, ce qui permettra d’avoir un affichage non dynamique. Sur cette sortie nous allons trier ce que l’on souhaite récupérer en fonction du nom du processus recherché, si l’on souhaite par exemple avoir la consommation CPU de “mysql” : Résultat: top –n1 –b |grep mysql |cut –c42-46 ). III. IV.

Créer un fichier d’une taille définie sous Linux | Système I. Présentation Il est intéressant de savoir créer des fichiers vide ayant une taille définie, vous me direz pourquoi ? Tout simplement, pour effectuer un transfert de fichiers plus ou moins lourd et voir le taux de transfert sur le réseau, voir même pour tester une restriction au niveau des quotas sur une machine. Pour cela, il est possible d’utiliser l’utilitaire « dd » qui permet de nombreuses opérations dont la création de fichiers avec une taille prédéfinie. II. Voyons comment créer un fichier de 100 Mo, nommé « MonFichier » (stocké dans le répertoire courant) et qui sera constitué de 100 000 blocs de 1 Ko. dd if=/dev/zero of=MonFichier bs=1k count=100000 ls -sh Le paramètre « bs » correspond à « block_size » c’est-à-dire la taille d’un bloc et, « count » au nombre de blocs de cette taille qu’on doit créer. Note : Il est possible de remplacer « /dev/zero » par « /dev/urandom » pour remplir le fichier de façon aléatoire à la place de 0.

GitHub - alexylem/jarvis: Jarvis.sh is a dead simple configurable multi-lang jarvis-like bot

Related: