background preloader

Les licences creative commons : excellente introduction par l’EPFL sur prezi

Les licences creative commons : excellente introduction par l’EPFL sur prezi
Juste pour partager avec vous cet excellent support de présentation via Prezi sur les licences creative commons, par les bibliothécaires de l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne). Je le trouve particulièrement bien fait, il présente à la fois les licences en français et des astuces pour trouver des contenus sous licences libres. Au fait, saviez vous qu’il existe une alternative libre à Prezi en html5 ? Sur le même thème Licences creative commons et bibliothèques Bon souvent quand je fais des formations j'hésite à mettre dans le dernier Slide que le powerpoint est sous Licence creative commons. 23 juin 2008 Dans "Bibliothèques et cie" Diapason : des ressources éducatives libres pour une communauté d'apprentissage En 2011 je suis allé au Congrès des milieux documentaires au Québec et j'y ai suivi une présentation fort intéressante de Laurie-Anne Gignac de l'Université de Laval sur le projet Diapason. 11 mars 2013

http://www.bibliobsession.net/2012/04/25/les-licences-creative-commons-excellente-introduction-par-lepfl-sur-prezi/

Related:  DROIT à l'image et des images - COPYRIGHTLicences, droits d'auteurs et domaine publicCreative commons

Droit d'auteur Généralités Un enregistrement sonore est protégé par le droit d’auteur, qu’il soit fixé sur un CD, un disque dur d’ordinateur, un serveur, etc. La loi entend par enregistrement sonore « un enregistrement constitué de sons provenant ou non de l’exécution d’une œuvre et fixés sur un support matériel quelconque ». L.R., 1985, ch. C-42 (article 2) Utilisations permises Exposition d’art très libéré Les licences libres elles-mêmes productrices d’œuvres, d'images, d'installations artistiques. Qui n'existeraient pas sans une agrégation, sans un mélange rendu possible par les licences libres. Du vrai art. Comment utiliser les licences creative commons pour diffuser les archives sonores des bibliothèques Alors que beaucoup de bibliothécaires enregistrent (en audio et/ou en vidéo) des évènements qui ont eu lieu dans les bibliothèques, se pose l’épineuse question des droits associés. A cet égard, il m’a semblé intéressant de mettre en avant les pratiques de la Bibliothèque Publique d’Information, la Bpi (où je travaille). J’ai donc proposé une interview à Nathalie Nosny responsable des archives sonores de la Bpi. (merci pour les réponses !)

Le pecha kucha, antidote à l’empoisonnement au PowerPoint?: Service de soutien à la formation Accès rapides UdeS en bref Direction Les études Recherche International ouverture des données: Bar Camp Datapride Bar Camp Datapride Fédérés autour du monde des données, LiberTIC, la Cantine Numérique , Dictanova , Logilab et Zebaz ont créé Datapride , un événement à l’image des rencontres Data Tuesday ou des conférences strata . L’idée est de réunir les acteurs de Nantes et sa région ayant quelques liens avec les données. Le but est d’échanger, de créer une émulation et pourquoi pas de développer un pôle de compétence sur le sujet. La Suisse explique pourquoi elle ne veut pas d'Hadopi - Actu PC INpact Comment endiguer le téléchargement illicite en Suisse ? C’est pour répondre à cette question que le Conseil des États a chargé le Conseil fédéral de rédiger un rapport sur le téléchargement illégal. Celui-ci vient de rendre ses conclusions.

Comment la propriété intellectuelle a transformé les Jeux olympiques en cauchemar cyberpunk A première vue, il y a assez peu de rapports entre les Jeux olympiques de Londres et les univers dystopiques du cyberpunk, tel qu’ils ont été imaginés à partir des années 80 dans les romans de William Gibson ou de Bruce Sterling, à partir des premières intuitions de Philip K. Dick ou de John Brunner. A bien y réfléchir cependant, le dopage – dont le spectre rôde sans surprise toujours sur ces jeux 2012 – est déjà un élément qui fait penser au cyberpunk, où les humains cherchent à s’améliorer artificiellement par le biais d’implants bioniques ou l’absorption de substances chimiques.

Quand bibliothèques et éditeurs financent des contenus sous licence Creative Commons - En janvier 2013, j’avais signalé l’initiative Knowledge Unlachted. J’écrivais alors que, comme le projet Unglue-it qui permet aux internautes de financer la libération juridique d’un titre avec une viabilité économique pour l’éditeur, KU se lançait dans un projet proche, mais pour des corpus scientifiques et avec des bibliothèques! Cette fois ce ne sont plus les internautes mais les bibliothèques qui, par l’achat de corpus, financent la libération pour TOUS de contenus scientifiques. Un programme pilote de 3 ans est lancé, il permettra de déterminer le juste prix et d’affiner le modèle économique. L’idée est bien de trouver un modèle de financement d’un Open Access qui ne soit pas qu’un accès libre mais qui s’appuie sur des droits de réutilisation des contenus tels que le proposent les licences Creative Commons. Les bibliothèques achètent le corpus pour en financer une libération viable économiquement.

Qu’est-ce qu’un usage sur le web ? Lu sur InternetActu un entretien qui fait partie des textes les plus pertinents que j’ai lu sur les usages du numérique. “Les phénomènes d’appropriation ne sont pas toujours habilitants” Le courant dit de l’autonomie sociale, fondé notamment sur une lecture parfois un peu abusive des travaux de Michel de Certeau, a effectivement eu tendance à en déduire l’expression d’une liberté, d’une critique, d’une forme de résistance radicale de l’usager. Dans notre ouvrage collectif, Olivier Voirol dénonce justement cette propension à la valorisation d’un sujet usager qui serait nécessairement accompli, compétent, tacticien, explorateur et doté d’aptitudes interprétatives.

La version 4.0 des licences Creative Commons, encore plus simple à utiliser Cable Green est directeur du projet Global Learning à la fondation Creative Commons. Il participe au projet Européen www.opencourseware.eu et c’est au cours du récent atelier de ce consortium, organisé à Barcelone, qu’il a annoncé la version 4.0 des licences Creative Commons prévue pour décembre prochain et participé à cette entrevue. Cable Green, vous travaillez pour Creative Commons et êtes engagé à ce titre dans le projet européen autour de l’Open Education. Pouvez vous m’expliquer le lien entre CC et l’Open Education ?

Que recouvre la propriété intellectuelle ? Pour les non-initiés, il est souvent difficile de comprendre ce que que recouvre la « propriété intellectuelle » . En vrac, nous savons qu’il y a les brevets, les marques, les modèles, les dessins, les topographies, etc. , mais quelles sont les différences entre ces notions ? Peut-on choisir l’une plutôt qu’une autre ? Voici un petit récapitulatif de ce qu’il faut savoir pour pouvoir (enfin) comprendre ce vaste domaine ! Jeux Olympiques – Mon dieu que c’est sale ! Jeux Olympiques – Mon dieu que c’est sale ! Les Jeux olympiques, c'est super cool ! On se tient la main, les athlètes donnent le meilleur d'eux-mêmes, et l'esprit sportif est omniprésent. e-learning, prof numerique A l'université, le "prof numérique" est un prof comme les autres. Mais pas tout à fait. J'ai déjà souvent évoqué ici ou là le rôle que jouent les outils numériques dans ma pratique d'enseignant à l'université : pour souligner le rôle central de Facebook (Pourquoi je suis "ami" avec mes étudiants)pour pointer les avantages et inconvénients des NTAD (nouvelles technologies de l'attention et de la distraction) et le "pacte de silicone" qu'elles m'ont amené à conclurepour faire part de l'importance du "live-teaching"pour souligner le rôle déterminant et fécond des plateformes de blogs (aussi bien dans l'enseignement que dans la recherche) D'aussi loin que je me souvienne (je suis maître de conférences depuis 6 ans mais j'enseigne à l'université depuis 10 ans), j'ai toujours tenu un "blog des cours" en parallèle du "présentiel". Celui-ci n'est plus maintenu et migre progressivement vers celui-là.

Intégrer une licence Creative Commons à ses publications en ligne Les licences Creative Commons jouissent d'un succès populaire bien mérité. Elles permettent à chaque producteur de définir les conditions d'utilisation des ressources originales mises à disposition sur la toile. Mais il n'est pas toujours simple de choisir parmi les 6 licences Creative Commons existantes. De plus, chaque pays dispose de sa propre juridiction et par conséquent, les termes des licences peuvent varier légèrement d'un pays à l'autre.

Related: