background preloader

Carrefour éducation

Carrefour éducation

Lycée > <span class="surligne">Seconde</span> > Littérature <span class="surligne">et</span> société Responsable actuel de cette sous-rubrique : Sylvie Contant | Page mise à jour le 9/10/2015 1. Textes officiels et ressources institutionnelles Programme de Littérature et Société en classe de Une clé pour dé Parmi les ressources que le MEN met à disposition des professeurs débutants, certaines concernent l'enseignement d'exploration "Littérature et société": Ressources pour enseigner > Entrées dans les apprentissages > Les domaines d'exploration au Lycée. 2. 2.1. L'engagement litté Dossier d'accompagnement du N°1015 (1er mai 2011) de la revue Textes et documents pour la classe. Victor Hugo et la peine de L'étude de l'argumentation de Victor Hugo est répartie en quarante fichiers assez courts. 2.2. 2.3. 2.4. 2.5. 3.

La bande dessinée de reportage : histoire, actualité et société - Par Laurent Lessous - Editions Sceren CRDP Poitou Charentes Pratiquer l’art de la satire ou de la caricature est une chose, témoigner au plus près du langage journalistique tout en préservant l’émotion du récit en est une autre. En tirant leur inspiration de l’actualité, parfois brûlante, un certain nombre d’auteurs a su donner ses lettres de noblesse à ce qui tent à devenir un genre à part entière. Phénomène qui, depuis une petite vingtaine d’années, se décline avec bonheur de part et d’autre de l’Atlantique (on pense bien évidemment à Joe Sacco, Guy Delisle ou à Davodeau), la BD de reportage connait une vraie reconnaissance. Les raisons de ce succès sont déjà connues. Le talent de ces auteurs va bien au-delà d’un simple engagement éditorial et reste au service d’un graphisme souvent de qualité, qui contribue par ce biais à une juste reconnaissance, aussi bien par les professionnels, les éditeurs (et pas seulement Futuropolis !) Incident au check point de Gaza © Guy Delisle - Chroniques de Jerusalem - Delcourt 2011

Enquête sur la BD et ses lecteurs Le département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS),en collaboration avec la Bibliothèque publique d'information, publie en mars dans la collection « Culture études » une nouvelle enquête de huit pages sur la lecture de bandes dessinées en France. Trois français sur quatre… Avec plus de 16 millions de lecteurs en France, la bande dessinée, longtemps considérée comme un genre mineur, bénéficie désormais d’une large diffusion dans la société française : plus de trois Français sur quatre déclarent avoir déjà lu des bandes dessinées, dont plus d’un quart (29 %) au cours des douze derniers mois. La production éditoriale a bénéficié d’un essor sans précédent depuis les années 1990, le nombre de titres édités est en constante progression, tandis que les genres se diversifient. Le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS).

Un nouveau portail consacré aux métiers du livre La BnF-Bibliothèque de l’Arsenal a mis en ligne un nouveau portail consacré aux métiers du livre.Celui-ci propose une information structurée et à jour sur les ressources : informations pratiques et juridiques, annuaires professionnels, chiffres clefs, vient de paraître... sur les principaux événements : débats, salons, expositions concernant les métiers du livre en France et au-delà. Le portail relaie l’ensemble des annonces disponibles sur les sites des très nombreux acteurs, publics ou non, intervenant dans ce domaine. Sur le site de la BnF : bnf.fr > Collections et services > Aides à la recherche documentaire > Portails et guides thématiques > Portail Métiers du livre Ou à l’adresse suivante : Toutes les informations concernant vos manifestations professionnelles et culturelles (rencontres, conférences, expositions, salons, festivals) seront les bienvenues.

Au côté du manga, les comics creusent leur niche Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Geoffroy Husson L'événement a lieu juste à côté de la Japan Expo, le grand rendez-vous des amateurs de culture populaire japonaise, à Villepinte, près de Paris. Tout un symbole : la Comic Con Paris, qui se déroule durant tout le week-end, est l'une des rares manifestations dédiées aux comics, ou bande dessinée américaine - un genre souvent éclipsé, en termes de ventes, par la BD japonaise. Comme les mangas, les comics ne sont pas non plus un genre monolithique, limité aux super héros. Selon François Hercouët, directeur éditorial d'Urban Comics, le nombre d'"accros" aux comics en France ne s'élèverait qu'à 5 000 contre près de 300 000 aux Etats-Unis. Walter de Marchi, directeur de la publication et de l'édition de Panini Comics, tempère néanmoins : "Passé un certain âge, on assiste à un passage de l'audience du manga vers les comics ou la bande dessinée européenne." Aux Etats-Unis, deux éditeurs trustent le marché de la bande dessinée de super-héros.

histoire de la bande dessinée numérique française La bande dessinée numérique existe en France depuis plus de dix ans, et le temps est venu nous apporter le recul nécessaire pour considérer ses évolutions historiques. L’objectif principal de cette série d’articles est bien de remettre en perspective l’effervescence actuelle dans un temps long, et de porter à la connaissance du public qui découvre la bande dessinée numérique en 2012 l’inventivité que déployaient certains auteurs à la fin des années 1990.Mais cette « histoire de la bande dessinée numérique » a surtout vocation à tracer de grandes lignes et à ouvrir des pistes pour la réflexion à venir. Son auteur ne la conçoit pas comme un travail achevé et définitif, mais plutôt comme une brique première mais indispensable. Il remercie par avance les lecteurs qui voudront bien commenter, corriger, critiquer et enrichir son texte (en cliquant sur « Répondre à cet article » à la fin de chaque partie).Dossier réalisé en collaboration avec phylacterium.fr.

Édition : des métiers toujours à la page - L'Etudiant Secteur en pleine transformation, bouleversé par les nouveaux usages liés au numérique, l'édition suscite toujours autant de vocations. Si pour le métier d'éditeur les élus sont peu nombreux, des opportunités sont à saisir sur d'autres postes moins mis en lumière. On ne peut pas dire qu'en volume le secteur de l'édition soit un important pourvoyeur d'emplois. "La moyenne d'âge est élevée, les départs en retraite déclenchent, quoi qu'il en soit, des embauches", nuance Axelle Chambost. La fabrication, un vivier d'emplois En nombre de recrutements, et donc en termes d'opportunités d'emplois, certains postes sont plus à viser que d'autres ! Appelé technicien de fabrication ou chargé de fabrication en fonction de la taille de l'entreprise, le premier niveau de poste pour intégrer ce métier exige un diplôme de type bac+2. Commercial et marketing en vogue Autre domaine dans lequel les offres d'emploi sont plus importantes en volume, les métiers du commercial. Éditeur, un métier qui évolue

Le vocabulaire de la bande dessinée Une planche de B.D.: une planche : page entière de B.D., composée de plusieurs bandes.une bande : (aussi appelée un “strip”) succession horizontale de plusieurs images.une vignette : (aussi appelée une case) image d’une bande dessinée délimitée par un cadre.une bulle : (aussi appelée un phylactère) forme variable qui, dans une vignette, contient les paroles ou pensées des personnages reproduites au style direct.un appendice relié au personnage : permet d’identifier le locuteur. Dans les bulles : une onomatopée : mot qui imite un son ; les onomatopées constituent le bruitage de la bande dessinée.un idéogramme : icône, symbole ou petit dessin exprimant une pensée ou un sentiment.la typographie : manière dont le texte est imprimé : caractères, forme, épaisseur, disposition...le lettrage : réalisation à l’encre de Chine des textes et dialogues d'une bande dessinée. Plans: Angles de vue : Traduction des mouvements : Procédés d’enchaînement des vignettes :

Bande dessinée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La bande dessinée (communément abrégée BD ou bédé) est une forme d'expression artistique, souvent désignée comme le « neuvième art[Note 1] », utilisant une juxtaposition de dessins (ou d'autres types d'images fixes, mais pas uniquement photographiques), articulés en séquences narratives et le plus souvent accompagnés de textes (narrations, dialogues, onomatopées). Will Eisner l'a définie (avant l'émergence d'Internet) comme « la principale application de l'art séquentiel au support papier[W 1]». Définitions[modifier | modifier le code] Il est de coutume de distinguer « la » bande dessinée et « les » bandes dessinées. Puisque la bande dessinée est un art, il existe deux grandes perceptions de cet art. Si la bande dessinée est « de » l’art, il faut alors que cet art se rattache à toutes les formes picturales qui l’ont précédé. La bande dessinée est un art à la croisée de l’écriture littéraire et de l’écriture graphique[4].

Quelques idées reçues sur la bande dessinée, par Xavier Guilbert Même si, ces derniers temps, des nuages noirs planent sur Angoulême. le Festival international de la bande dessinée (BD) est devenu un rendez-vous annuel obligé pour les médias, qui ne manquent pas de célébrer ce « symbole de la culture populaire », comme le proclame le directeur des éditions Dargaud lui-même, M. Claude de Saint-Vincent. Nul besoin de justification, la BD serait, par essence, populaire. Et destinée dans la foulée aux « jeunes de 7 à 77 ans », selon une formule devenue fameuse. Le journaliste Daniel Couvreur se montre d’ailleurs formel : le slogan du journal Tintin depuis 1948 « reste la plus belle image de [cette] vocation populaire ». Les faits se révèlent, en effet, moins simples. Net désamour, en dépit de la « vague manga » Que la BD touche les couches populaires semble en revanche un inébranlable cliché : pourtant, là encore, le mythe vacille. Taille de l’article complet : 1 846 mots.

Bande dessinée Une bande dessinée (dénomination communément abrégée en BD ou en bédé) est une forme d'expression artistique, souvent désignée comme le « neuvième art », utilisant une juxtaposition de dessins (ou d'autres types d'images fixes, mais pas uniquement photographiques), articulés en séquences narratives et le plus souvent accompagnés de textes (narrations, dialogues, onomatopées). Will Eisner, un des plus grands auteurs de bande dessinée, l'a définie (avant l'émergence d'Internet) comme « la principale application de l'art séquentiel au support papier »[1]. La bande dessinée peut désigner, selon le contexte, la forme d'expression, c'est-à-dire la technique en tant que telle, mais aussi le médium qui supporte la bande dessinée (livres de différentes formes, support numérique). Mangas, bandes dessinées franco-belges, comics et romans graphiques. Les composants d'une planche[modifier | modifier le code] Dans la page[modifier | modifier le code] Dans les vignettes[modifier | modifier le code]

La bande dessinée - Histoire des arts - Éduscol Créée, administrée et financée par le Département de la Charente, l’État (ministère de la Culture et de la Communication), la Ville d’Angoulême et la Région Poitou-Charentes, la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image propose sur son site internet des ressources éducatives exploitables par l'enseignant. Des fiches thématiques abordent la question du lexique d'analyse de planches de bande dessinée. Des dossiers d'accompagnement sont conçus en lien avec les expositions temporaires et abordent ainsi autant l'art de Morris que la ville dans le manga japonais. Un des dossiers, intitulé « Une autre histoire, Bande dessinée, l'œuvre peint » établit des relations entre la bande dessinée et la peinture et revient sur les rapports entre les artistes et ce neuvième art qu'est la bande dessinée. De plus, chaque semaine, la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image propose une planche de bande dessinée qui fait l'objet d'une présentation détaillée.

Related: