background preloader

Et si l'on écrivait à plusieurs ?

Et si l'on écrivait à plusieurs ?
Related:  Écritures collaboratives

Enseigner l’écriture collaborative dans le secondaire Le projet PRECIP est un projet sur l’enseignement de l’écriture numérique, porté par l’UTC et financé par la Région Picardie. Le projet s’intéresse moins aux pratiques numériques pour l’enseignement qu’à l’écriture numérique comme objet d’enseignement. L’écriture numérique est l’écriture sur un support et avec des outils numériques. Cette écriture peut être multimédia, interactive ou encore collaborative. Nous avons – d’un point de vue théorique – proposé un modèle pour appréhender l’écriture numérique.

Canopé direction territoriale, académies de Besançon et de Dijon: Écriture collaborative #1 Ces dossiers thématiques sont archivés, nous attirons votre attention sur leur date de mise à jour. Etherpad, Typewith.me, Framapad, des outils à utiliser avec les élèves pour créer du texte à plusieurs, écrire, partager, commenter…en ligne, sans installer de fichier ou d'application sur les ordinateurs d’une salle multimédia, pas d’inscription nécessaire…mais il faut une bonne connexion Internet… La possibilité d'écrire à plusieurs de manière spontanée, aussi facilement qu'avec le papier crayon, est un atout, d'autant plus que l'on peut imaginer une utilisation sur des supports (ordinateurs, tablettes, smartphone) dans et hors des établissements scolaires. Mise en œuvre Etherpad est un éditeur de texte collaboratif en temps réel qui ne requiert aucune installation, ni aucune inscription. Il suffit d'avoir une connexion à Internet et un navigateur web, et on peut se lancer : Fonctionne avec et tous ces navigateurs Description et explications Un outil simple et rudimentaire mais très efficace

EcritureCollaborative Conçu comme un support à la construction d'un savoir collectif, le Web 2.0 a profondément amené à concevoir l'information de manière différente. Libérant l'écriture de l'univers clos du support imprimé, il a engendré une profonde modification dans ce domaine. Il est désormais possible d’écrire à plusieurs sur le même document et en même temps ! Le succès rencontré par l'Encyclopédie Wikipédia, l'un des sites les plus consultés au monde, a ouvert la voie à de nouvelles pratiques d'écriture. Co-écrire, un processus difficile La réalisation d'un écrit collaboratif est le fruit d'un processus souvent jugé complexe et difficile. Ceux-ci correspondent à trois questions que pose l'écriture collaborative : 1. La dynamique de groupe : la clé de voûte de l'écriture collaborative L'écriture collaborative peut en effet générer des conflits socio-affectifs (points de vue divergents, sentiment d'être jugé etc.) qui peuvent s'avérer difficiles à dépasser. 1. 2. 3. Pour aller plus loin

Une nouvelle dynamique de lecture et d’écriture Le numérique selon Serge Bouchardon Les pratiques traditionnelles de la lecture et de l’écriture sont individuelles : le livre, un objet qui se replie sur lui-même, invite au repli sur soi, dans sa conception comme dans sa réception. Et si le numérique changeait la donne, favorisant des pratiques d’écriture collaboratives et des pratiques de lecture interactives ? Qu’est-ce que le PRECIP ? Le projet PRECIP, qui se terminera fin 2013, est financé par la Région Picardie. D’un point de vue théorique, nous avons proposé un modèle pour appréhender l’écriture numérique. Pouvez-vous donner des exemples précis d’activités pédagogiques utilisant le numérique de façon collaborative ? Parmi les modules pédagogiques du projet PRECIP, il y a un module sur l’écriture collaborative. « La première activité consiste à faire écrire les élèves de façon collaborative. Chaque élève dispose d’un poste informatique et rédige les arguments leur semblant pertinents pour répondre au sujet. Le projet PRECIP :

101 idées de consignes d'écriture pour un rituel de rédaction Je remonte ce vieil article de 2015 pour dépanner (ou décider) ceux d’entre vous qui auraient noté dans leurs résolutions 2018 « faire plus écrire mes élèves ». L’idée, c’est de mettre en place un jogging d’écriture, dans sa classe, soit un rituel de courte rédaction quotidienne. Jogging d’écriture ? Le principe du jogging, c’est de l’entrainement court mais répété. Comment ça marche ? C’est la première chose qu’ils font en s’installant à leur place, après l’atelier du matin. Je corrige toutes les rédactions le soir (juste en soulignant les erreurs avec un code de correction) mais ils ne font pas de deuxième jet, sauf quand je vois qu’une difficulté générale s’est présentée (par exemple quand j’ai travaillé le passé simple, j’ai donné des débuts de contes à poursuivre en alternant imparfait et passé simple, et là ils ont repris le mardi leur texte du lundi, pour le corriger ou l’améliorer). Le fait de travailler en un seul jet leur semble moins fastidieux. Pour parler de soi Pour réfléchir

lettres.sorbonne-universite.fr/Mme-REBOURS-SIMILOWSKI-Kathy-L Jeudi 30 novembre 2017à 14 heures ESPE de ParisSalle des Actes10 rue Molitor 75016 Paris Mme REBOURS SIMILOWSKI Kathy soutient sa thèse de doctorat : L’écriture entre imitation et invention à l’école primaire. Ecrire des épisodes de robinsonnades au cycle 3 En présence du jury : M. Résumé : Cette thèse décrit une recherche qui s’inscrit dans le cadre de l’apprentissage de la rédaction en fin d’école primaire. L’analyse conjugue deux perspectives. Summary : This thesis describes a research conducted within the frame of the learning of writing at the end of primary school. Lire la position de thèse

Usages pédagogiques des TIC : de la consommation à la cocréation participative Margarida ROMERO et Thérèse LAFERRIÈRE du Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) de l'Université Laval analysent les limites des approches techno-centrées. L’intégration des technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation a engendré des espoirs infondés et donné lieu à certaines innovations technologiques sans fondement pédagogique. Si certains usages pédagogiques des TIC permettent un apprentissage amélioré par la technologie (Laferrière et al, 2014), d’autres placent la personne apprenante dans une situation de consommation passive ou guère interactive. Dans cet article, nous analysons les limites des approches techno-centrées dans le processus d’intégration des TIC et introduisons une démarche réflexive basée sur une approche qui vise l’amélioration des apprentissages. Cinq niveaux d'usage des TIC (Romero, 2015) Introduction Ni les TIC (ni la craie, ni les crayons) ne sont des révolutions éducatives Discussion

Enseigner l’activité « écriture collaborative » 1La question de l’éducation à la collaboration numérique est-elle mineure par rapport à l’étude du pouvoir industriel qui la rend possible ? Nous pensons que ces deux types d’études ne s’opposent pas, mais relèvent d’un même effort de critique et d’information face aux industries et aux politiques de la collaboration actuelles. Ces dernières années, le développement des grandes industries du Web que sont Facebook ou Google ont suscité l’attention des sciences de l’information et de la communication qui ont pointé les risques de l’industrie du traçage (Arnaud et Merzeau, 2009). Ce développement va de pair avec le déploiement du Web dit « social » ou « 2.0 ») supposé « exploiter l’intelligence collective » (harnessing collective intelligence) (OReilly, 2007). Bien que cette exploitation industrielle des collaborations entraîne une idéologie enthousiaste autour des nouvelles technologies, celle-ci est susceptible de masquer les risques qu’elle comporte aux dépens des usagers. Contexte

Écrits intermédiaires : comment favoriser les apprentissages des élèves Lors d’un déplacement au lycée Albert Camus de Nantes, qui fait partie du réseau des Léa (lieux d’éducation associé), j’ai été amené parler des « travaux intermédiaires » des élèves. La commande initiale concernait les brouillons et les cartes heuristiques. Je retrace ci-dessous les grandes lignes de ce que j’ai présenté. Historiquement, l’apparition de l’écrit (et plus tard de l’imprimerie) a participé à la transformation du fonctionnement cognitif de l’homme en lui permettant de réorganiser sa mémoire. Cette dernière s’en est remise à l’écrit pour se libérer et être plus disponible pour d’autres activités. Il m’a semblé important d’inscrire ces « travaux intermédiaires » dans un continuum dont la finalité est de rendre un texte écrit (peu importe le type de texte), qui est d’ailleurs le propre de tout travail scolaire. De même, l’écrit n’a pas de valeur en soi, on n’écrit pas pour rien mais toujours à partir d’un échange, pour retranscrire sa pensée. Un objet paradoxal

Ludifier une activité pour enseigner la collaboration | Let Learn Collaborer s'apprend. Mais l'enseigne-t-on ? Nous demandons régulièrement à nos élèves de travailler ensemble, le plus souvent en petits groupes. Nous attribuons à chacun un rôle spécifique et nous intervenons lorsque nous l'estimons nécessaire. Et si nous tentions de laisser les élèves apprendre à collaborer par eux-même, sans intervention enseignante, à l'échelle de la classe ? Pour réussir cela, le cadre doit être bien défini. les consignes sont clairesle but pour gagner est clairement défini tous les moyens pour réussir sont donnésla difficulté est ajustéeles règles ne sont pas négociables et s'appliquent également à tous les joueursle défi est motivantla collaboration est favorisée L'exemple que je propose est tirée d'une séquence sur le thème d'une campagne électorale. Les cinq phrases sont disponibles ici en VO, phonétiques et VF : Télécharger “Obama speech” obama-speech-extract.pdf – Téléchargé 519 fois – 56 KB Définir avec précision les règles du jeu est essentiel

Related: