background preloader

Les films issus du concours Scénarios contre les discriminations

Les films issus du concours Scénarios contre les discriminations
Bien dans ma peau (Cure bien-être) (5'53") Réalisé par Blandine Lenoir Avec Axelle Laffont, Zakaria Gouram, Eriko Takeda, Mata Gabin, Lila Redouane, Marie Bertoliatti, Nathalie Guisset Sur une idée originale de Nour-Eddine Maamar Production: Local Films Evidemment Madame Agathe n'est pas raciste puisque son bonheur est de se livrer toute entière aux mains expertes du personnel de toutes origines du spa où elle se rend régulièrement. voir le film télécharger aux formats 3gp / Mpeg4-H264 / WMV (Windows mobile) * Dirty Slapping (5'34") Réalisé par Edouard Molinaro Avec Héléna Noguerra, Tanel Derard, Caroline Portes De Bon, Kevin Coelho, Barthélémy Guillemard, Deborah Ganem Sur une idée originale de Béatrice Guéret Production: Local Films Thomas, jeune adolescent, est confronté à l'homophobie de ses camarades... voir le film télécharger aux formats 3gp / Mpeg4-H264 / WMV (Windows mobile) * Un excellent dossier! Related:  Discriminationégalité filles / garçonsLutte contre les Discriminations.

Enfants et droits humains Partout dans le monde, des enfants sont privés de leur droit à l’éducation, enrôlés de force dans des unités ou des groupes armés, ou soumis à d’autres formes de violences. Les enfants soldats Au niveau mondial, des centaines de milliers d’enfants de moins de dix-huit ans sont impliqués dans des conflits armés, soit au sein des forces régulières de leur pays, soit en tant que membres de groupes armés, d’unités paramilitaires ou de milices, entre autres. Les enfants sont également victimes d’autres formes de violence La violence ne touche pas uniquement les enfants soldats. Le droit à l'éducation Tout le monde a le droit de recevoir une éducation. parce qu’ils sont obligés de travailler;parce qu’ils sont enrôlés dans des forces armées;parce que leur famille n’a pas les moyens de financer leurs études;parce que la discrimination et le racisme les empêchent d’accéder à un enseignement digne de ce nom;parce qu’ils subissent des violences au cours de leurs études. Repères Des raisons d’espérer

Égaux sans ego Observatoire des inégalités Lutte contre les discriminations et promotion de l'égalité Qui peut saisir le Défenseur des droits ? Toute personne physique (un individu) ou morale (une société...) qui s'estime discriminéeSes représentants légaux (parents, représentant d'enfants ou de majeurs protégés)Une association déclarée depuis au moins 5 ans dont les statuts combattent la discrimination conjointement avec la victime ou avec son accordUn parlementaire français et un élu français du Parlement européenUne institution étrangère qui a les mêmes fonctions que le Défenseur des droits Le Défenseur des droits peut également se saisir d'office lorsqu'il estime que son intervention est nécessaire. En droit, une discrimination est un traitement défavorable qui doit généralement remplir deux conditions cumulatives : être fondé sur un critère défini par la loi (sexe, âge, handicap…) ET relever d'une situation visée par la loi (accès à un emploi, un service, un logement…). À ce jour, la loi reconnait plus de 25 critères de discrimination.

La fondation Lilian Thuram - Aides aux victimes Ne pas souffrir en silence Vous n’êtes pas seul. Si vous avez besoin de dénoncer un acte de racisme, de consulter un psychologue ou simplement de vous renseigner sur la loi en matière de protection des droits de la personne, voici une liste de groupes de soutien, d’organisations ou d’associations qui peuvent vous aider. Unissons-nous pour sensibiliser la société aux problèmes liés au racisme.

Lexique de l'égalité La lutte contre les inégalités filles-garçons passe également par une maîtrise du vocabulaire de la thématique. Quelques définitions et exemples illustratifs afin d'outiller au mieux les équipes pédagogiques sur l'égalité. discrimination, n. f. Fait de traiter différemment une personne en fonction de son âge, sexe, origine, état de santé... Exemple : L'inégalité de salaire entre les hommes et les femmes ayant des diplômes ou compétences égales est un exemple de discrimination sexiste. égalité, n. f. Principe selon lequel tous les êtres humains sont traités de la même manière et ont accès aux mêmes droits. Exemple : L’égalité s’oppose à l’inégalité et non à la différence. féminisme, n. m. Mouvement social qui milite en faveur de l’amélioration et de l’extension du rôle et des droits des femmes dans la société. Exemple : Le féminisme s’est développé dans les années 1960 dans les pays occidentaux. genre, n. m. Système social qui différencie ce qui est féminin de ce qui est masculin mixité, n. f

Égalité des filles et des garçons Une politique éducative en faveur de l'égalité à l'école Le code de l'éducation rappelle que la transmission de la valeur d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, se fait dès l'école primaire. Cette politique publique est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et que d'autres modèles de comportement se construisent sans discrimination sexiste ni violence. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel. Les établissements sont invités à inscrire cette problématique dans leur règlement intérieur et à mettre en place, dans le cadre des comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), des actions de sensibilisation et de formation dédiées. Sanctionner plus fortement les agissements sexistes au sein des établissements scolaires Toute parole sexiste et tout acte déplacé fait l’objet d’une sanction. L'égalité dans les contenus d'enseignement par exemple : Agir auprès des élèves

Outils et ressources pédagogiques pour sensibiliser à la lutte contre les discriminations La discrimination est fondée sur l’intolérance et le refus de la différence. Ne pas subir de discrimination est un droit fondamental qu’Amnesty International s’efforce de faire respecter. De nombreuses déclarations ou conventions internationales, à commencer par la Déclaration universelle des droits de l’Homme, condamnent toutes les formes de discriminations. L’éducation aux droits humains est nécessaire pour déconstruire des stéréotypes, combattre des préjugés pour être capable d’identifier les discriminations, à travers l’échange verbal, le débat, la mise en valeur des connaissances et des recherches scientifiques, l’appel à l’adoption d’une attitude responsable fondée sur l’esprit critique et conduisant aussi à la remise en question personnelle. De nombreux outils vous aideront à travailler sur ce thème, auprès de publics de tous âges, dans le cadre scolaire mais pas uniquement. Téléchargez la vidéo ici

Citoyens, effaçons le racisme de nos rues ! Matilda News BUZZONS CONTRE LE SEXISME bande annonce ICI Les vidéos Éducation dans le monde Grec (10’29) Les filles et les garçons recevaient-ils la même éducation à cette époque ? Malheureusement le suspens est court. Rose ou bleu ? Ensemble contre le Cybersexisme (2’44) Cybersexisme sous des airs de manga. Nous contacter Contactez nous directement par email à contact@matilda.education ou utilisez le formulaire de contact ci-après. La semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme L'éducation pour agir contre le racisme et l'antisémitisme Le 21 mars a été proclamé "Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale" en 1966 par l'Assemblée générale des Nations Unies. Faire acquérir à tous les élèves le respect de l’égale dignité des êtres humains, de la liberté de conscience et de la laïcité est une mission de l'École. Il apparaît nécessaire de donner une impulsion nationale forte aux actions éducatives menées dans le champ de la prévention du racisme et de l’antisémitisme, de la défense et de la promotion des Droits de l’Homme et des principes fondamentaux de la République. La Semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme se déroule du 18 au 24 mars 2019. Cette semaine organisée en partenariat avec la Délégation Interministérielle de Lutte Contre le Racisme et l'Antisémitisme constitue un grand temps fédérateur visant à promouvoir les valeurs et les principes fondamentaux de la République. Elles concernent par exemple :

Eric Debarbieux : L'oppression viriliste et la violence scolaire "Il va être question dans ce texte de violence en milieu scolaire, et principalement des violences sexistes, des violences qu'y subissent les filles, mais aussi les garçons qui n'entrent pas dans les normes virilistes, machistes. Il y sera question de la manière dont le « refus du féminin » construit l'inégalité entre les sexes, entre les genres". Dans un nouveau rapport de l'Observatoire européen de la violence à l'école, Eric Debarbieux met en évidence "l'oppression viriliste" qui s'exerce à l'école et qui pour lui est à l'origine de toutes les formes de violence scolaire. Dans un entretien, il interroge le rapport au genre à l'école et met en évidence la détresse des homosexuel.le.s et des bons élèves dans le système éducatif. Appuyée sur des statistiques et une enquête auprès de 47 000 élèves, son travail interroge l'Ecole et invite les équipes à agir. Des lieux marquent cette oppression. François Jarraud L'ouvrage sera disponible très prochainement sur www.gynophobie.org et

Dix injustices scrutées à la loupe La France a l’un des systèmes scolaires les plus inégalitaires des pays de l’OCDE. A gauche comme à droite, personne ne le conteste plus. Des études le pointent régulièrement, statistiques à l’appui. On redouble plus quand on a des parents ouvriers… 20,5% des élèves issus de milieux défavorisés - ayant des parents ouvriers ou chômeurs - ont déjà redoublé au moins une fois lorsqu’ils entrent en sixième, selon une étude de l’Insee parue en septembre. … et quand on vit en zone urbaine sensible L’Insee met aussi en valeur un facteur moins connu : l’impact du lieu d’habitation sur la réussite ou l’échec scolaire. A priori, cela semble logique car la population en ZUS a la plupart du temps des revenus modestes. On réussit moins bien au brevet si on est issu d’un milieu modeste La quasi-totalité des enfants de milieux très favorisés obtiennent le brevet des collèges haut la main (95,6%). Les devoirs aggravent les inégalités Là encore, la France fait figure de mauvaise élève.

Haut Conseil à l'Egalité entre les femmes et les hommes

Related: