background preloader

Les films issus du concours Scénarios contre les discriminations

Les films issus du concours Scénarios contre les discriminations
Bien dans ma peau (Cure bien-être) (5'53") Réalisé par Blandine Lenoir Avec Axelle Laffont, Zakaria Gouram, Eriko Takeda, Mata Gabin, Lila Redouane, Marie Bertoliatti, Nathalie Guisset Sur une idée originale de Nour-Eddine Maamar Production: Local Films Evidemment Madame Agathe n'est pas raciste puisque son bonheur est de se livrer toute entière aux mains expertes du personnel de toutes origines du spa où elle se rend régulièrement. voir le film télécharger aux formats 3gp / Mpeg4-H264 / WMV (Windows mobile) * Dirty Slapping (5'34") Réalisé par Edouard Molinaro Avec Héléna Noguerra, Tanel Derard, Caroline Portes De Bon, Kevin Coelho, Barthélémy Guillemard, Deborah Ganem Sur une idée originale de Béatrice Guéret Production: Local Films Thomas, jeune adolescent, est confronté à l'homophobie de ses camarades... voir le film télécharger aux formats 3gp / Mpeg4-H264 / WMV (Windows mobile) * Un excellent dossier! Related:  Discrimination

Enfants et droits humains Partout dans le monde, des enfants sont privés de leur droit à l’éducation, enrôlés de force dans des unités ou des groupes armés, ou soumis à d’autres formes de violences. Les enfants soldats Au niveau mondial, des centaines de milliers d’enfants de moins de dix-huit ans sont impliqués dans des conflits armés, soit au sein des forces régulières de leur pays, soit en tant que membres de groupes armés, d’unités paramilitaires ou de milices, entre autres. Les enfants sont également victimes d’autres formes de violence La violence ne touche pas uniquement les enfants soldats. Le droit à l'éducation Tout le monde a le droit de recevoir une éducation. parce qu’ils sont obligés de travailler;parce qu’ils sont enrôlés dans des forces armées;parce que leur famille n’a pas les moyens de financer leurs études;parce que la discrimination et le racisme les empêchent d’accéder à un enseignement digne de ce nom;parce qu’ils subissent des violences au cours de leurs études. Repères Des raisons d’espérer

Bienvenue Observatoire des inégalités Éducation : Un jeune homme se raconte dans un film sur l'intimidation | Montréal Entrevue avec le producteur et réalisateur du film, Dominic Bouffard. Un jeune, victime d'intimidation et de violence à l'école, lancera en novembre un film inspiré de son histoire : Période infernale. Adam Tanguay, un ancien étudiant de l'école secondaire de la Cité-des-Jeunes, située à Vaudreuil-Dorion, vient de terminer le tournage de son moyen métrage. Le jeune homme, qui a décroché de l'école en 2005 et raccroché depuis, a rédigé le scénario avec l'aide de Michel Dubé, un intervenant de l'éducation aux adultes. L'équipe, qui disposait d'un budget de 30 000$, a dû recruter des volontaires. Pour eux, comme pour Adam Tanguay, cette expérience a été une occasion de s'initier au cinéma. « J'ai fait des sacrifices pour me rendre là. Avec son film, Adam Tanguay souhaite sensibiliser la population au phénomène de l'intimidation et de la violence à l'école.

The Roland Collection of Films on Art Over 400 free film clips Age range recommendations All films in English 90 reviews 125 awards Annual subscriptions for institutions a living museum worlds first art museum presented in film form. cultural leap forward in providing art appreciation for all. unique amalgam of international talent. inspiring survey of some of Man's greatest achievments assembled with exquisite taste and perception. fresh aspects of art capable of discussion and evaluation by students and school classes. imaginative experience, invaluable to the training of deeper responses to art. masterly films which can bear endless repetition, each time yielding something fresh and valuable to the spirit. the best of all possible things to buy and see..

La Défense des droits de l'enfant Témoignages d'ados sur SortirEnsemble : première fois, expériences vécues. Bonjour à tous, je témoigne pour vous ce soir après avoir prit mon courage à deux mains. En effet, je vais vous parler de la plus grande partie de ma vie pour que les gens qui étaient ou sont dans mon cas sachent s'en sortir, et pour que ceux qui ne sont pas dans ce genre de cas ne fassent pas les mêmes erreurs que moi. Commençons. Lorsque j'avais 5 ans, j'ai perdu une des personnes qui m'étaient le plus cher, une personne qui m'apportait toute la tendresse dont un enfant avait besoin, a qui je pouvais parler et avec qui je pouvais rire. Malheureusement, le destin a décidé de me séparer de cette personne. Choc psychologique grave, je tombe dans une grave insomnie (dans laquelle je suis toujours), des traitements se sont enchaînés, les uns après les autres, et impossible de dormir. La liste d'effet secondaire est telle, que encore maintenant, des fois, je pleure en la regardant, je pleure de me souvenir de la merde qui m'a pourri la vie et qui me la pourri encore maintenant.

Égalité des filles et des garçons Une politique éducative en faveur de l'égalité à l'école Le code de l'éducation rappelle que la transmission de la valeur d'égalité entre les filles et les garçons, les femmes et les hommes, se fait dès l'école primaire. Cette politique publique est une condition nécessaire pour que, progressivement, les stéréotypes s'estompent et que d'autres modèles de comportement se construisent sans discrimination sexiste ni violence. Elle a pour finalité la constitution d'une culture de l'égalité et du respect mutuel. Les établissements sont invités à inscrire cette problématique dans leur règlement intérieur et à mettre en place, dans le cadre des comités d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC), des actions de sensibilisation et de formation dédiées. Sanctionner plus fortement les agissements sexistes au sein des établissements scolaires Toute parole sexiste et tout acte déplacé fait l’objet d’une sanction. L'égalité dans les contenus d'enseignement par exemple : Agir auprès des élèves

Combien d’esclaves travaillent pour vous? C’est ce que vous permet de calculer un nouveau site Web, à partir de vos habitudes de consommation. Lancé le 22 septembre dernier, le site Slaveryfootprint.org veut sensibiliser les consommateurs à l’influence que chacun détient sur l’esclavagisme moderne. Créé par le Fair Trade Fund, un organisme sans but lucratif établi en Californie, ce site a pu voir le jour grâce à une subvention de 200 000 $ du département d’État américain. Slavery Footprint définit un esclave comme «toute personne qui est forcée de travailler sans être payée, ou qui est économiquement exploitée, sans avoir la possibilité de refuser». 55 esclaves pour chaque consommateur Le Slavery Footprint donne à l’utilisateur un pointage correspondant au nombre d’esclaves «qui travaillent pour lui». Changer les choses Sur le site, on peut lire plusieurs énoncés chocs sur le travail forcé, comme: «En Chine, un travailleur qui fabrique un ballon de soccer travaille jusqu’à 21 heures par jour durant un mois entier.

Accueil Pour France Télévisions, le respect de votre vie privée est une priorité Vous pouvez exprimer votre consentement à ces traceurs en cliquant sur le bouton « tout accepter », les refuser en fermant cette fenêtre à l’aide de la croix « continuer sans accepter », ou vous informer sur le détail de chaque finalité et exprimer votre choix pour chacune d’entre elles en cliquant sur « paramétrer ». Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Gérer mes traceurs » en bas des pages de ce site. Vous pouvez aussi consulter notre politique de gestion des traceurs pour plus d’informations. La fondation Lilian Thuram - Aides aux victimes Ne pas souffrir en silence Vous n’êtes pas seul. Si vous avez besoin de dénoncer un acte de racisme, de consulter un psychologue ou simplement de vous renseigner sur la loi en matière de protection des droits de la personne, voici une liste de groupes de soutien, d’organisations ou d’associations qui peuvent vous aider. Unissons-nous pour sensibiliser la société aux problèmes liés au racisme.

Respectons les droits des adolescents ! « Les enfants ne devraient pas avoir peur ou se sentir en danger chez eux ou à l’école ». À elle seule, cette phrase de Victor, un garçon de 11 ans qui vit au Mexique, donne un aperçu des injustices que subissent encore de nombreux adolescents à travers la planète. Ces 20 dernières années ont été marquées par la baisse du nombre de décès parmi les enfants de moins de 5 ans, passant de 34 000 en 1990 à 22 000 en 2009. Une progression qu’il faut saluer, sans pour autant en rester là. Dans de nombreux contextes, ce sont eux, les ados, qui sont exposés aux plus grands risques : violences, mariages forcés, grossesses précoces, exploitation, esclavage sexuel... Investir dans l’adolescence : un impératif ! À travers l’édition 2011 du rapport "La Situation des Enfants dans le Monde", l’Unicef met en avant les points sur lesquels il faut travailler pour mieux protéger les jeunes de 10 à 19 ans. Les adolescents, un potentiel positif

La semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme L'éducation pour agir contre le racisme et l'antisémitisme Le 21 mars a été proclamé "Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale" en 1966 par l'Assemblée générale des Nations Unies. Faire acquérir à tous les élèves le respect de l’égale dignité des êtres humains, de la liberté de conscience et de la laïcité est une mission de l'École. Il apparaît nécessaire de donner une impulsion nationale forte aux actions éducatives menées dans le champ de la prévention du racisme et de l’antisémitisme, de la défense et de la promotion des Droits de l’Homme et des principes fondamentaux de la République. La Semaine d'éducation contre le racisme et l'antisémitisme se déroule du 18 au 24 mars 2019. Cette semaine organisée en partenariat avec la Délégation Interministérielle de Lutte Contre le Racisme et l'Antisémitisme constitue un grand temps fédérateur visant à promouvoir les valeurs et les principes fondamentaux de la République. Elles concernent par exemple :

 3444 - Rapport d'information de Mme Bérengère Poletti déposé par la délégation de l'Assemblée nationale aux droits des femmes et à l'égalité des chances entre les hommes et les femmes sur la contraception des mineures Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 17 mai 2011. AU NOM DE LA DÉLÉGATION AUX DROITS DES FEMMES ET À L’ÉGALITÉ DES CHANCES ENTRE LES HOMMES ET LES FEMMES SUR la contraception des mineures, PAR Mme BÉrengÈre POLETTI, Députée. La Délégation aux droits des femmes et à l’égalité des chances entre les hommes et les femmes est composée de : Mme Marie-Jo ZIMMERMANN, présidente ; Mmes Danielle BOUSQUET, Claude GREFF, Geneviève LEVY, Bérengère POLETTI, vice-présidentes ; Mme Martine BILLARD, M. 1. a) Les programmes scolaires 7 b) Les heures d’éducation à la sexualité 8 2. 3. 1. 2. 3. 1. 2. 3. 1. 2. 3. a) Les centres de planification et d’éducation familiale 22 b) Les maisons des adolescents 23 c) Les dispositifs régionaux d’une contraception anonyme et gratuite à destination des mineurs 24 1. a) La délivrance par les pharmaciens 26 b) La délivrance par les infirmiers scolaires 28 2. a) Des données statistiques lacunaires 29 b) Un droit dont l’application reste complexe 31 1. 2. 3. 1. 2. 3.

Related: