background preloader

L'épigénétique, l'hérédité au-delà de l'ADN

L'épigénétique, l'hérédité au-delà de l'ADN
Des mécanismes ne modifiant pas notre patrimoine génétique jouent un rôle fondamental dans le développement de l'embryon. Ils pourraient expliquer comment l'environnement induit des changements stables de caractères, voire des maladies, éventuellement héritables sur plusieurs générations. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Par Florence Rosier L'épigénétique, c'est d'abord cette idée que tout n'est pas inscrit dans la séquence d'ADN du génome. "C'est un concept qui dément en partie la "fatalité" des gènes", relève Michel Morange, professeur de biologie à l'ENS. Est-ce la fin de l'ère du "tout-ADN", qui a connu son apogée vers l'an 2000 avec les grandes manoeuvres du séquençage du génome humain ? Mais le séquençage des génomes l'a révélé avec éclat : la connaissance seule de la séquence de l'ADN ne suffit pas à expliquer comment les gènes fonctionnent. L'épigénétique répond en partie à cette interrogation - mais elle en soulève de nombreuses autres. Related:  *docs 07ADN

Epigénétique Dossier réalisé en collaboration avec Déborah Bourc'his, unité Inserm 934/CNRS UMR 3215/Université Pierre et Marie Curie, Institut Curie, Paris – février 2015 Alors que la génétique correspond à l’étude des gènes, l’épigénétique s’intéresse à une "couche" d’informations complémentaires qui définit comment ces gènes vont être utilisés par une cellule… ou ne pas l’être. En d’autres termes, l’épigénétique correspond à l’étude des changements dans l’activité des gènes, n’impliquant pas de modification de la séquence d’ADN et pouvant être transmis lors des divisions cellulaires. © Inserm, B. Structure tridimensionnelle d'un fragment d'ADN. Les gènes dans tous leurs étatsActif ou inactif, allumé ou éteint, exprimé ou réprimé : différents champs sémantiques sont couramment utilisés pour définir l’état d’un gène. Des changements liés à l’environnement © Sylvie Dessert Cliquer pour consulter l'infographie complète. © Sylvie Dessert Des marques transmissibles © Inserm, E. Epigénétique et maladies

L’hérédité épigénétique, un changement de paradigme ? (I) Béatrice de Montera, IHPST, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Introduction L’hérédité renvoie de façon intuitive aux notions d’héritage et de transmission. L’héritage de ce qui est profondément ancré en nous et nous vient de nos ascendants. La transmission de ce que nous sommes ou avons acquis à nos descendants. Source : Pixabay L’épigénétique est l’étude de l’ensemble des processus qui président à la régulation de l’expression des gènes sans modifier la séquence d’ADN. – Dans quelle mesure une variation épigénétique affecte-t-elle les caractères écologiques de manière durable ? – Dans quelle mesure un stress biotique ou abiotique[2] induit-il des variations épigénétiques transmissibles ? Notre étude se situe à l’interface de la biologie et de la philosophie de la biologie. Contexte historique et scientifique du sujet Évolution du paradigme de l’hérédité Au tournant du XXe siècle, on assiste à une évolution majeure du concept d’hérédité. Épigénétique écologique

Peut-on déterminer son origine ethnique avec un test ADN? Temps de lecture: 5 min La vidéo a été abondamment partagée dans le monde entier au début du mois de novembre: Craig Cobb, un partisan américain de l'idéologie de la suprématie raciale des blancs, se voit annoncer en direct par l'animatrice de la chaîne de télévision NBC Trisha Goddard le résultat d'un test ADN montrant que son héritage génétique est «à 86% européen et 14% d'Afrique subsaharienne». Apparemment pas convaincu, il rétorque qu'il s'agit de «bruit statistique» et que «l'huile et l'eau ne se mélangent pas». Mais peut-on vraiment déterminer les origines géographiques et ethniques d'une personne avec un simple test ADN? Oui, mais avec une marge d'erreur bien plus importante qu'un simple point de pourcentage et en faisant très attention à ne pas surinterpréter les résultats. Aux Etats-Unis, ces services sont particulièrement prisés des Afro-Américains descendants d'esclaves, qui veulent en savoir plus sur le parcours et les origines africaines de leurs ancêtres. Puces de génotypage

Ressources SVT égalité : enseignement moins normatif Vous sont présentées ici des ressources permettant de réaliser un enseignement plus inclusif, moins normatif, davantage humaniste, - soit parce qu'elles participent à déconstruire des représentations discriminantes (racisme, sexisme, homophobie, validisme, etc.),- soit parce qu'elles permettent de présenter aux élèves des ressources variées quant à leurs auteur-e-s et leur sujet : c'est-à-dire qui ne soit pas uniquement des documents réalisés par, et centrés sur, des "hommes" "blancs" "hétérosexuels" "valides"... Pour toutes remarques sur un document, pour partager ici un document que vous avez créé ou nous signaler la source d'une ressource que vous avez repérée, pour nous préciser quels seraient vos besoins : n'hésitez pas à nous contacter – Document : « Genre et SVT : copie à revoir » – – Activité : Apprentissage, plasticité cérébrale et genre – – Activité Mesurim : cortex F/H – – Documents : Absence de différences innées des cortex F/H et plasticité cérébrale – Télécharger l’activité :

Genetic Ancestry Testing Read our guide Sense About Genetic Ancestry Testing View press coverage Part of a rapidly growing market for genealogy, commercial ‘genetic ancestry tests’ offer people a profile of their genetic history based on a DNA sample for around £200. The test findings tell people that they have links to groups such as Aboriginals or Vikings, to particular migrations of people and sometimes to famous figures such as Napoleon or Cleopatra. But genetics researchers warn that such histories are either so general as to be personally meaningless or they are just speculation from thin evidence. Our guide explains why DNA tests are used in population research and why they do not provide accurate information about an individual’s ancestry: The proliferation of companies obtaining DNA data from people interested in ancestry or disease profiles has raised serious concerns about privacy and openness about the use of these data. Some comments from genetic scientists: Press coverage Which? Blog

3 façons d’illustrer votre blog avec Gallica Vous avez un blog et souhaitez l’illustrer à l’aide de documents trouvés dans Gallica ? Inutile d’enregistrer les fichiers pour les « uploader » sur votre serveur : Gallica vous propose 3 solutions simples et rapides pour partager vos trouvailles. 1- La vignette exportable Cette estampe de Félix Vallotton a retenu votre attention ? La rue : [estampe] / Félix Vallotton Source: Bibliothèque nationale de France 2- Le lecteur exportable Vous avez découvert dans Gallica un recueil de photographies, un livre ou un manuscrit dont vous souhaitez faire profiter vos lecteurs ? 3- Le zoom Vous souhaitez partager un détail repéré sur un document, comme l’une des enluminures qui ornent le manuscrit présenté ci-dessus ? puis sélectionnez la partie de l’image que vous souhaitez exporter avec le bouton sélection . Le zoom et sa fonction export vous permettent également de mettre en valeur vos trouvailles dans la presse numérisée, comme ici avec cet article du Petit Parisien du 7 février 1912 :

L'ADN : Unicité du vivant. Qu'est-ce que l'ADN ? Chaque chromosome du noyau de la cellule contient une longue et unique molécule d’ADN : Acide Désoxyribonucléique. Cette molécule renferme l'ensemble des informations nécessaires au développement et au fonctionnement d'un organisme. Unique pour chacun, elle définie les caractères physiques et physiologiques d’un individu. Structure et composition de l'ADN. L'ADN est une molécule constituée de deux chaînes complémentaires enroulées en double hélice. alternance. Elles se divisent en deux groupes : -Les bases PURIQUES : Guanine (G) ; Adénine (A) -Les bases PYRIMIDIQUES : Cytosine (C) ; Thymine (T) Ces paires sont complémentaires deux à deux (une base purique est reliée à une base pyramidique et inversement). C'est l'association de ces paires de bases qui forme des acides aminés puis des protéines qui déterminent les caractéristiques de chaque individu. L'ADN est donc propre à chacun. Page suivante >>

Créer un schéma Archives Piktochart Piktochart est un logiciel en ligne de création d’infographies. Une infographie illustre schématiquement des informations ou d... PixiClip Un petit dessin vaut mieux qu’un long discours, voilà la promesse de PixiClip. Popplet Popplet est un outil qui permet de réaliser des schémas en quelques clics. Prezi Prezi est la solution de présentation en vogue du moment. a) Où peut-on trouver l'ADN? 1 ) L'ADN sur le lieu d'un crime Les criminels, en commettant leurs délits, peuvent laisser des traces d'ADN . En effet, après une série d'examen sur la scène de crime, la police scientifique découvre très souvent de l'ADN dissimulé dans la salive projetée contre un carreau, dans une traînée de sang au sol , et même dans un cheveu entortillé dans la moquette pourvu qu'il soit bien attaché à son bulbe. Si tous ces indices sont en bon état, ils peuvent largement contribuer à faire avancer l'enquête, voire à la classer définitivement. 2) Les cheveux et les poils Nous perdons tous les jours une soixantaine de cheveux. Si le bulbe fait défaut ou n'est pas présent, les policiers observent le fragment de cheveu au microscope. écailles pour vérifier que le cheveu appartient bien à un homme et non à un animal puis notent sa couleur et son diamètre. Malgré tout, ces techniques ne permettent pas d'identifier à coup sûr le coupable. 3) La salive Le sang 4) Le sperme

« L’utilisation du numérique en classe induit un changement profond de pédagogie » Après notre entretien avec Thierry de Vulpillières, nous sommes allés à la rencontre d’Olivier Quinet, professeur d’Histoire-Géographie au collège Jean Rostand de Montpon-Ménestérol, ville de 5.000 habitants de Dordogne, pour recueillir ses impressions sur le plan numérique pour l’école annoncé début mai par François Hollande. Utilisant déjà les outils numériques dans sa classe, la formation des enseignants et le renouvellement des pratiques pédagogiques lui apparaissent fondamentales pour la réussite des élèves et un meilleur apprentissage. Entretien. RSLN : En tant qu’enseignant, comment utilisez-vous le numérique à l’école ? Olivier Quinet : J’en fais une utilisation quotidienne. Je n’utilise plus de manuel en tant que tel. Comme je travaille aussi en pédagogie différenciée, les groupes les plus autonomes ont une activité de recherche pour compléter le travail sur documents. Qu’est-ce que ces outils apportent de plus par rapport à des pédagogies classiques ? Totalement.

Related: