background preloader

Nous faudra-t-il payer pour préserver notre vie privée sur l’internet

Nous faudra-t-il payer pour préserver notre vie privée sur l’internet
"Dans le business de la publication, les lecteurs sont les produits et les consommateurs sont les publicitaires", affirme Dave Winer, paraphrasant une citation célèbre : "Si vous ne voyez pas le produit, c'est que vous êtes le produit". La bulle des données Path, Facebook, Twitter, Foursquare, Instagram, Foodspotting, Yelp, Gowalla et tant d'autres récupèrent les numéros de téléphone de nos contacts et leurs adresses e-mail sur leurs serveurs pour faciliter les appariements, bien souvent sans même en demander la permission ou en informer les utilisateurs. Pour Uwe Hook, président de la firme de consulting BatesHook, c'est le signe d'un problème majeur. Image : Nous sommes cernés par les bulles de données, expliquait Eli Pariser lors de sa présentation à TED (vidéo). Image extraite de sa présentation. "Le crash des années 2000 n'avait rien à voir avec la technologie" rappelle-t-il. "Or, le plus souvent, beaucoup d'entreprises ne savent pas quoi faire de ces données". Hubert Guillaud Related:  vie privee

Le Parlement crée un mégafichier pour lutter contre l'usurpation d'identité Le Parlement a adopté définitivement, mardi 6 mars, par un vote de l'Assemblée, la proposition de loi visant à lutter contre les usurpations d'identité, en instaurant un mégafichier des données biométriques de tous les Français. Le texte a été adopté par 285 voix pour, celles de l'UMP et du Nouveau Centre, qui défendent un mécanisme "efficace et pragmatique", et 173 voix contre, celles de la gauche, qui dénonce une atteinte aux libertés, se fondant notamment sur les réserves exprimées exprimées par la CNIL (Commission nationale de l'informatique et des libertés) >> Sur le blog de Jean-Marc Manach : "Le 'vrai' visage des 'gens honnêtes'" La nouvelle loi, contre laquelle les socialistes saisiront le Conseil constitutionnel, met en place une carte d'identité biométrique adossée à un fichier centralisé, afin de lutter contre le phénomène d'usurpations d'identité qui touche plusieurs milliers de personnes par an. >> Lire les détails sur le blog de Laurent Mucchielli

Un téléviseur LG soupçonné de surveiller les téléspectateurs C’est une drôle de découverte qu’a fait le blogueur «DoctorBeet». Ce développeur anglais, dont le vrai nom est Jason Huntley, possède une télévision connectée de la marque sud-coréenne LG (une «smart TV»). Sur l’écran d’accueil de l’appareil figurent des publicités. Intrigué, il cherche davantage d’informations au sujet de ces réclames. Il découvre alors, via une page Web consacrée à la «smart TV» de LG, que sa télévision connectée enregistre à son insu sa consommation de programmes télévisés. Plus surprenant encore, LG ne se contentait pas de surveiller quelles étaient ses chaînes de télévision préférées. LG relativise la polémique En trois jours, l’article de «DoctorBeet» a été vu plus de 420.000 fois. Face à la polémique, LG a finalement déclaré qu’il allait permettre à ses utilisateurs de désactiver pour de bon la collecte de données. De son côté, LG entend garantir la «meilleure expérience de télévision possible».

Le « vrai » visage des « gens honnêtes » MaJ, 06/03/2012, 16h56 : par 285 voix pour, 173 contre, sur 458 suffrages exprimés, le fichage des "gens honnêtes" a été adopté à l'Assemblée. Jean-Jacques Urvoas (PS) a déclaré qu'il allait dès demain déposer un recours au Conseil Constitutionnel. La proposition de loi sur la protection de l'identité, qui entraînera la création d'un de fichier de 60M de "gens honnêtes" et qui sera adoptée ce mardi 6 mars 2012 à l'Assemblée, dernier jour de la session parlementaire, permettra aussi de déployer des systèmes de reconnaissance biométrique faciale, alors même que Claude Guéant, entre autres partisans de ce projet, avaient pourtant déclaré avoir interdit cette possibilité. C'est en tout cas l'analyse que fait le Centre d'Etudes sur la Citoyenneté, l'Informatisation et les Libertés (Cecil), créé à l’initiative d’une dizaine d’universitaires spécialistes de ces questions, dans un article au titre explicite. Big Brother takes the Rotterdam tram par tvnportal Comment pirater un texte de loi

Une employée d'Amazon raconte «la peur organisée» Amélie (1), 30 ans, a travaillé quelques semaines au sein de la plateforme d’Amazon à Montélimar (Drôme). Alors que des grèves pour des hausses de salaires se poursuivent en Allemagne, nous avons décidé de publier son témoignage, saisissant, sur les conditions de travail au sein du numéro 1 mondial de la vente en ligne. «Les agences d’intérim de Montélimar recrutent en fin d’année des hordes de salariés sur les quatre postes de travail de la plateforme Amazon, implantée il y a trois ans. «C’est en tant que pickeuse que j’ai découvert l’univers d’Amazon. «Il est temps de picker» «Aux outils de surveillance, il faut ajouter des centaines de caméras, des agents de sécurité qui arpentent les allées toute la journée, et qui peuvent fouiller les salariés au détecteur de métal à la sortie de l’entrepôt. «"Les salariés qui sont aujourd’hui embauchés en CDI ont commencé comme vous, en intérim. «Ne vous couchez pas trop tard» «La pression est énorme, la fatigue difficile à gérer.

Identité numérique (Internet) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'identité numérique ou IID (pour Internet Identity en anglais) peut être définie comme un lien technologique entre une entité réelle (personne, organisme ou entreprise) et des entités virtuelles (sa ou ses représentation(s) numériques). Le développement et l’évolution des moyens de communication, au travers notamment de la multiplication des blogs et des réseaux sociaux, changent le rapport de l’individu à autrui. L’identité déclarative, qui se réfère aux données saisies par l’utilisateur comme son nom, sa date de naissance, ou autres informations personnelles directement renseignées par l’individu[1]:L’identité agissante, qui est indirectement renseignée par les activités de l’utilisateur sur la toileL’identité calculée, qui résulte d’une analyse de l’identité agissante par le système, comme le nombre de communautés virtuelles dans lesquelles l’individu évolue ou bien son nombre d’amis sur les réseaux sociaux

Google vous suit à la trace Une fois activé, le service d'historique de localisation du géant américain mémorise tous vos trajets et peut les reconstituer sur une carte. Savez-vous ce que vous faisiez le 24 novembre dernier? Ou le 12 octobre? Si vous utilisez les services de Google (Gmail, YouTube, Google +, Maps, etc.), rendez-vous sur le savoir. Avec votre accord, bien entendu. À vrai dire, le principe n'est pas nouveau. Invoquant un bug, Apple a corrigé le problème et ajouté une option pour désactiver cette fonction. Si vous souhaitez empêcher votre mobile Android de vous pister, ouvrez l'application Paramètres Google de votre smartphone et appuyez sur Position.

Bug Facebook : le débat sur la protection des données personnelles sur le web est relancé. Panique générale hier après-midi : selon des informations du journal Metro, des messages privés d’utilisateurs Facebook se retrouvaient postés sur leur profil, aux yeux de tous ! La confusion était encore de mise ce matin : oui ou non, y-a-t’il eu une défaillance technique du site communautaire Facebook lundi 24 septembre ? Si de nombreux internautes affirmaient avoir vu sur leur « mur » des messages qui se trouvaient à l’origine dans la boite mail privée du réseau social, le géant américain a lui nié toute faille technique. Selon les ingénieurs Facebook, les « messages privés » que les internautes auraient cru voir sur leur page de profil seraient des anciens posts, publiés normalement sur les profils publics, avant 2009. L’apparence de ces messages n’a plus grand chose à voir avec ceux d’aujourd’hui (que tout le monde peut approuver (« liker ») ou commenter), d’où la méprise de certains usagers.

New photos of 10 'green' 3D-printed houses in Shanghai, built in 24 hours April 14, 2014 In a first, a Chinese company has advanced the science of 3D printing by printing 10 houses entirely out of recycled materials, in just under a day. Earlier this month after we posted "10 completely 3D printed houses appear in Shanghai, built under a day", some commentors are complaining that the 3D printed house looks strange and that isn't real 3D printing. We don't see what their problem is. The parts, such as frame, wall were printed separately. This week the company behind the 3D-printed houses, Shanghai WinSun Decoration Design Engineering Co revealed more photos showing off the concept. 3D printed wall 3D printed frame An enormous 3D printer, measuring 32-meters long, 10-meters wide, and 6.6-meters high, was used to print each of the structural components of the houses. The houses, each covering an area of 200 sq m, in Shanghai's Qingpu district are printed with special "ink" - construction waste, tailings and industrial waste that was recycled.

Vie privée et réseaux sociaux : les bons élèves de la CNIL (et les autres) La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), notamment en charge de la protection de la vie privée sur les réseaux, vient d'apporter son soutien aux réseaux sociaux qui s'engagent pour le respect de la confidentialité des données personnelles. Le communiqué est daté du 10 septembre. Partant du constat que "le fonctionnement de la majorité des réseaux sociaux repose sur la mise à disposition d'un service gratuit en contrepartie d'une collecte d'informations pour une utilisation commerciale," la CNIL met en garde sur le risque pour la vie privée : "Il est difficile de déterminer le devenir de ces informations une fois qu'elles sont sur le réseau." Accompagnement de la CNIL Chacun connait les débats liés à l'utilisation des données personnelles par Facebook ou Twitter, par exemple. Parmi ces réseaux plus vertueux, la CNIL met en avant le réseau familial Famcity, ou encore Diaspora, l'alternative Open Source et décentralisée à Facebook. L'appel du 10 septembre

L'étonnante expérience d'une future mère pour cacher sa grossesse sur Internet Pour échapper au ciblage publicitaire, une sociologue américaine a veillé à ne laisser aucune trace de sa grossesse sur Internet mais aussi dans ses paiements en carte de crédit. Une expérience contraignante mais pleine d'enseignement sur la protection de la vie privée. Une femme peut-elle cacher aux publicitaires qu'elle est enceinte? L'enjeu est de taille pour les entreprises du secteur: une future mère va énormément dépenser au cours des prochaines années pour son bébé et risque de rester fidèle à une marque de lait maternel, de petits pots, de couches, de lingettes, de vêtements ... La sociologue Janet Vertesi, professeur à l'université de Princeton, a refusé de figurer dans les bases de données de ces sociétés et s'est lancé un défi repéré par Mashable: les empêcher de découvrir qu'elle était enceinte. Janet Vertesi a noté au cours de son expérience un phénomène inquiétant: plus elle essayait de se cacher, plus elle devenait suspecte.

Related: