background preloader

A third industrial revolution

A third industrial revolution
Related:  A Third Industrial Revolution

Open Design Now | Why design cannot remain exclusive La mort de l’économie et du travail En fait, j’aurais dû voir venir le truc. Dans les années 1980, les prolos ont été violemment déclassés. Nos parents nous ont recommandé de bien faire des études pour ne pas finir comme eux. « Il faut bien travailler à l’école pour avoir un bon métier plus tard. » Ensuite, à partir des années 1990, ce sont les petits fonctionnaires et les salariés pas très éduqués qui ont été basculés dans des structures privées, où ils étaient corvéables à merci, désormais au service des actionnaires et relevant des managers, très vaguement protégés par le droit du travail. Le début du 21e siècle a vu ma génération, même les plus éduqués, basculer à leur tour dans la précarité. Anne et Marine Rambach ont très bien décrit ces « Banlieues de l’intelligentsia » dans Les intellos précaires, il y a déjà plus de dix ans. Education bubble J’avais parlé il y a quelques temps de la bulle spéculative liée à l’enseignement dans les pays anglo-saxons. Mais nous ne sommes pas les derniers. Lights out factories

Imprimante 3D en Kit RapMan 3.2 PREMIER PRIX - Le spécialiste Français des technologies 3D de développement produits Rapman 3,2 kit d'imprimante 3D - Extrême Apportez vos modèles 3D et vos dessins CAO et donnez leur la vie avec le kit d'impression 3D Rapman 3.2. Construisez cette machine vous-même et commencez …à créer des prototypes, maquettes, pièces de RC, jouets ... la liste est interminable! Les imprimantes 3D BFB sont basées sur la méthode de fabrication additive (ALM) par ajout de couches successives. L'imprimante 3D BFB chauffe la matière (des thermoplastiques) à… travers l'extrudeuse (ou tête d'impression). L'extrudeuse pousse alors le fil en plastique très fin qui est appliqué couche par couche en fonction des coordonnées x et y, permettant la construction d'un objet solide en 3D. Une machine parfaite pour les étudiants, les éducateurs et les amateurs. Le premier kit imprimante 3D rentable sur le marché. Assemblage Extrême. Construisez votre propre tête de chauffe (nécessite un fer …à souder non fourni !) Complété par deux logiciels Axon BFB

Groupon, Instagram, et le spectre d'une nouvelle "bulle Internet" Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Damien Leloup Mars 2000 : après plusieurs années de croissance ininterrompue, les valeurs technologiques s'écroulent. L'indice américain de référence, le Nasdaq, plonge, tout un secteur s'effondre, et des géants comme AOL Time Warner ou Vivendi sont obligés de déprécier massivement leurs actifs. Faillites et licenciements se succèdent. Pendant près de dix ans, les valeurs cotées au Nasdaq avaient connu une progression sans faille. Pour certains observateurs, les valorisations atteintes par de nombreuses entreprises Web ces dernières années font craindre un retour de la bulle Internet. Pourtant, contrairement aux années 1990, les cas d'entreprises sans modèle économique qui parviennent à lever des sommes conséquentes ou sont valorisées de manière très importante sont plus rares, Instagram constituant plutôt une exception.

Manufacturing: The third industrial revolution THE first industrial revolution began in Britain in the late 18th century, with the mechanisation of the textile industry. Tasks previously done laboriously by hand in hundreds of weavers' cottages were brought together in a single cotton mill, and the factory was born. The second industrial revolution came in the early 20th century, when Henry Ford mastered the moving assembly line and ushered in the age of mass production. A number of remarkable technologies are converging: clever software, novel materials, more dexterous robots, new processes (notably three-dimensional printing) and a whole range of web-based services. Towards a third dimension The old way of making things involved taking lots of parts and screwing or welding them together. The applications of 3D printing are especially mind-boggling. Other changes are nearly as momentous. Like all revolutions, this one will be disruptive. The revolution will affect not only how things are made, but where. The shock of the new

OKFestival Le modèle "collaboratif" va détruire des emplois La culture collaborative accroît la productivité, et après ? La collaboration est désormais la nouvelle norme de nos sociétés et de nos entreprises. Le processus est en cours d’affinement, mais il est amené à se poursuivre. De plus en plus de gens en perçoivent les bénéfices évidents : il est tout simplement plus facile de collaborer et de coopérer – souvent de façon virtuelle – que d’être enfermé dans des systèmes et hiérarchies. En bref, cela nous permet d’obtenir de réels gains de productivité au niveau de l’individu, de la société et de l’entreprise. Les activités reposant sur l’arbitrage des imperfections du marché vont se réduire. Une partie des postes de cadres moyens vont disparaître. Des emplois rémunérés seront remplacés par des travaux d’amateur disponibles gratuitement ou par des emplois faiblement rémunérés. La rétribution des journalistes et des photographes professionnels devrait sensiblement baisser, certains emplois disparaître.

Build Your Own 3D Scanner: Introduction Pourquoi les entreprises vont devoir multiplier les business model Low cost ou haut de gamme ? Paiement par abonnement ou facturation à l'acte ? Culture de groupe ou entités autonomes ? Air France par exemple réfléchit sérieusement à l'idée de lancer une compagnie aérienne à bas coûts. Air France a certainement peur de perdre son image de marque et de cannibaliser ses offres moyen et haut de gamme. Denis Dauchy explique pourquoi les entreprises vont devoir multiplier les business model pour se développer à l'avenir (une vidéo APM/CHallenges) : L’Association Progrès du Management (APM) regroupe 5.600 chefs d’entreprise en France et dans le monde.

The Third Industrial Revolution - a response to the Economist The Third Revolution by nature of its high mechanisation and non-labour intensity means an ever larger proportion of the general public will be excluded from the production process or remunerated to ever lesser extents. Amid the atonal monotony of crisis that has increasingly sirened from the media during the last several years, it has been very rare to hear of ‘good news’ stories with regards to political economy, manufacturing or industry, particularly within the context of the OECD countries. Equally rare are stories that choose to take a longer term view, that zoom out of the immediate predicament in order to take a more macroscopic view of things. That ask ‘where next?’ This is unsurprising of course. That is why the leader article in this week’s Economist ‘Manufacturing - The Third Industrial Revolution’ stands out. The article itself is clear that this ‘revolution’ will lead to the increased ‘irrelevance’ of the cost of labour in the final costs of production,

Related:  3D printingThird industrial revolutionNews and Interesting articlesKnowledgeThéories et littérature