background preloader

L'Europe au bord du suicide

L'Europe au bord du suicide
En s'obstinant à imposer toujours plus d'austérité à des pays en difficulté comme l'Espagne, les dirigeants européens mènent le continent à sa perte, affirme le Prix Nobel d'économie Paul Krugman. Le 14 avril, The New York Times s'est fait l'écho d'un phénomène qui se développe en Europe : le suicide lié à la crise économique, les gens se donnant la mort par désespoir, après avoir perdu leur emploi ou vu leur entreprise faire faillite. L'article était bouleversant. Mais je suis sûr que je n'ai pas été le seul lecteur, notamment parmi les économistes, à me dire que le problème n'était peut-être pas tant les individus que l'apparente détermination des dirigeants européens à pousser l'ensemble du continent au suicide. Prenons le cas de l'Espagne, qui est aujourd'hui l'épicentre de la crise. Elle n'est pas en récession, mais en pleine dépression, avec un taux de chômage de 23,6% - chiffre comparable à celui des Etats-Unis pendant la crise de 1929 - et de plus de 50% chez les jeunes.

http://www.courrierinternational.com/article/2012/04/19/l-europe-au-bord-du-suicide

Related:  Austerity or growth

La récession terrassée par la rigueur au Royaume-Uni ? Mon œil ! Le premier ministre David Cameron à Birmingham, le 10 octobre 2012 (Ray Tang/Rex Features/REX/SIPA) Le Royaume-Uni aurait-il trouvé la clé, la formule miracle pour sortir de la crise ? Après trois trimestres consécutifs de recul, le PIB du pays a rebondi de 1% cet été, le taux de chômage est revenu sous la barre des 8% et le nombre de fonctionnaires a été réduit de 12% en deux ans, applaudissent Les Echos. Qui admirent « un modèle sans tabou ». Pour le journal économique, c’est la victoire de la rigueur : « Les partisans des réductions des dépenses de l’Etat [...] ont indéniablement marqué un point [...] contre ceux qui pensent que la rigueur étouffe l’activité. » Crise de la zone euro, le retour (Xème épisode) L'Europe ne parvient pas à sortir de la crise, explique Guillaume Duval dans sa chronique pour Radio Nova. La politique monétaire très souple de la BCE ne compense plus l'austérité budgétaire généralisée, qui déprime l'activité économique. C'est la porte ouverte à la spéculation mais aussi à un changement de cap des politiques européennes. La semaine dernière les Bourses européennes ont de nouveau chuté et la spéculation a repris contre les dettes publiques espagnoles et italiennes. On n’en sortira donc jamais ?

Global Voices en Français · L’Europe en crise Emoticon ‘Sad Euro walrus’ Ce que nous faisons : les blogueurs de Global Voices se font l'écho des citoyens qui s'expriment sur les médias sociaux et les blogs de leur pays, en traduisant leurs contributions et en les publiant sur 30 sites Global Voices en langues différentes. Ce dossier souhaite traiter la crise en Europe à travers les voix des citoyens ordinaires qui subissent actuellement les conséquences politiques et économiques de la dette souveraine des pays européens et des mesures d'austérité. Un économiste du FMI dénonce l’incompétence de l'institution C’est ce qu’on appelle une sortie réussie. En posant sa démission 18 juin, le chef de la division pour la Suède, le Danemark et Israël au sein du département européen du FMI n’imaginait sans doute pas que son réquisitoire contre l’institution aurait tant d’écho. Sa lettre de démission envoyée au conseil du FMI et à des cadres dirigeants de l'organisation fait ce lundi le tour du Web. «Après vingt ans de services, j’ai honte d’avoir été associé de quelque façon que ce soit au Fonds», lance-t-il en guise d’introduction, avant de dérouler une longue série de critiques accablantes.

un copié collé de la crise russe des années 90 La démonétarisation de l’économie russe, dans la période 1993-1998, a constitué le phénomène le plus spectaculaire de la première phase de la transition. Pour la première fois on assistait à un développement du troc et des monnaies parallèles alors que l’inflation baissait et que les cadres d’une économie normalisée se mettaient en place. Au fur et à mesure que l’inflation s’est ralentie, les entreprises ont cessé progressivement d’utiliser le rouble pour leurs transactions.

FN, Jobbik, PVV... L'extrême droite gangrène presque toute l'Europe Si les premières estimations lui ont fait toucher les 20%, la réalité est cependant moindre: Marine Le Pen a obtenu au premier tour de l'élection présidentielle 17,9% des suffrages, ce qui représente tout de même un record pour le Front national (16,86% en 2002). Wilders ou les liaisons dangereuses Coïncidence, ce record a pointé son nez la veille de la chute du gouvernement néerlandais.

En Europe, un 1er mai marqué du sceau de l'austérité Les Espagnols ont défilé dans 80 villes dans un pays marqué par la crise, des coupes budgétaires sans précédent et une réforme du travail introduite par le gouvernement conservateur pour tenter de réduire un taux de chômage record. Derrière une grande banderole où l'on pouvait lire "Travail, dignité, droits. Ils veulent tout détruire", des dizaines de milliers de personnes ont parcouru le centre de Madrid en agitant des milliers de petits drapeaux rouges. Malgré la réforme, l'Espagne a pulvérisé vendredi un nouveau record de chômage dans les pays industrialisés, avec un actif sur quatre (24,4%) sans emploi.

Pétition pour obtenir dès maintenant un large débat public et médiatique sur l'erreur mathématique du FMI conduisant à l'austérité « mondialisée », et en demander son arrêt immédiat. L'heure est-elle grave... ? 26 pays dans l'Europe, nous et nos voisins inclus donc, sont en train d'appliquer des mesures de coupes drastiques et austéritaires « tronquées », accroissant chômage et pauvreté, multipliant l'instabilité de l'emploi, pour parvenir à un désendettement radical. Des spéculations mathématiques de projections économiques émanant du FMI et de technocrates européens, sont avérées être complètement fausses. L'absurdité réside dans d’application de restriction de prestations sociales et autres suppressions budgétaires, de « flexibilité » de l'emploi, basées sur l'erreur d'un multiplicateur fiscal au sein d'une équation.... Même si nos politiques et autres experts médiatico-économiques, financiers, ne veulent y voir qu'une finalité unique, elle ne peut être basée sur une erreur et le mensonge la couvrant. La gravité de cette heure n'est pas une fatalité...

Union européenne: Attac décerne un prix Nobel de l'austérité De nombreux chefs d'Etat ou de gouvernement et des représentants des institutions européennes se félicitent du prix Nobel de la paix qui vient d'être décerné à l'Union européenne. Mais Attac ne s'en félicite pas... il est complètement déplacé de récompenser l'Union européenne, alors même que ses institutions imposent de vastes plans d'austérité sociale dans le dos des peuples, renforcent les capacités militaires de l'UE et la chasse aux migrants et mènent une politique commerciale agressive. M.Barroso, président de la Commission européenne, justifie ce prix en déclarant que l'Union européenne porte les valeurs de "liberté, de démocratie, de l'Etat de droit et du respect des droits de l'Homme". Ces valeurs sont pourtant à mille lieues des orientations des traités européens. Comment donner le prix Nobel de la paix à une Union européenne forteresse qui mène une politique de fermeture de ses frontières faisant des milliers de victimes ?

Retour sur les grandes étapes de la construction européenne (Le Parlement européen à Strasbourg - SAUTIER PHILIPPE/SIPA) C’est un livre passionnant qui est sorti à l’automne dernier, écrit par Eric Juillot, titulaire d’un Master d’études politiques sous la direction de Marcel Gauchet. L’auteur propose une analyse de la construction européenne depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. Une crise et pas de feux d'artifice Alors que l’Union célèbre ce 9 mai sa fête, l’intégration européenne bat de l’aile : la crise de l’euro, les soubresauts de l’élargissement et la crise financière sont passés par là. Selon un politologue belge, on ne peut pas faire machine arrière sur le vaisseau Europe, seules des corrections de cap sont possibles. presseurop.eu 9 mai 2012 | Partager : Ce 9 mai, on fête la journée de l’Europe. Enfin, fêter est un grand mot. Les europhiles les plus romantiques suspendent peut-être le drapeau bleu aux étoiles jaunes à leur balcon, mais pour le reste il n’y aura pas beaucoup de spectacle.

Related:  Europe.