background preloader

La pose longue

La pose longue
Sur l’article consacré aux couchers de soleil, je vous montrais une photo d’Écosse prise en pose longue. L’article d’aujourd’hui va donc évoquer cette technique, et surtout, ce qu’on peut en faire lorsqu’on voyage léger. Commençons d’abord par une petite explication de ce que l’on considère comme pose longue. Le terme est assez vague, et laissé à l’appréciation de chacun. En fait « longue » n’étant pas une durée très précise, cela va concerner toutes les photos où le temps de pose sera supérieur à la normale. Prenons deux images en exemple : cliquez pour agrandir A gauche, c’est une photo de notre dernier week-end en bateau sur la Mayenne, et à droite c’est le Strip de Las Vegas. Ainsi, la définition du terme « pose longue » est à géométrie variable. Idéalement, pour faire des poses longues, il faut un peu de matériel : Un trépied : le moindre tremblement se verra sur l’image finale. Je vais reprendre ma photo d’Écosse et vous expliquer comment se sont déroulées les opérations. Related:  PhotographierPhotographieCiel et Astre et Météo

Quels réglages : les modes Après une première partie consacrée à la théorie, attaquons nous maintenant à son application. Je vais prendre quelques exemples et vous expliquer pourquoi j’ai choisi tel ou tel réglage, mais je vous préviens tout de suite : ces choix restent totalement personnels et correspondent à une image précise. Le but n’est pas de systématiquement reprendre les mêmes réglages, mais bien de comprendre comment tout cela fonctionne. Sur tous les reflexs, on va retrouver principalement 4 modes. Selon les marques, ils ne porteront pas le même nom, mais fonctionnent de la même manière. On retrouve donc : Programme : en général appelé « P » sur la molettePriorité Ouverture : « Av », pour Aperture Value chez Canon et Pentax, « A » chez NikonPriorité Vitesse : « Tv » pour Time Value chez les uns, « S » pour Speed chez celui qui se la joue différentManuel : bah « M », tout simplement Le mode Programme Le mode Priorité Ouverture Pour illustrer cela, prenons quelques exemples. Le mode Priorité Vitesse

La photographie de paysage Mars 2014 La photo de paysage Présentation La photo de paysage est la représentation d'un vaste espace naturel ou d'une partie d'un pays. Technique de la photo de paysage Composition : la règle des tiers donne au photographe une première base solide pour composer son image. Accessoires : le trépied en pose longue est indispensable, ainsi qu'une télécommande afin de minimiser les vibrations lors du déclenchement. Techniques avancées L'hyperfocale : elle consiste à augmenter au maximum la profondeur de champ grâce à une petite ouverture du diaphragme (f/22 par exemple). Les différents sujets La campagne La montagne La forêt Le désert La ville : monuments, rues... A voir également Communautés d'assistance et de conseils.

Comment photographier des nuages la nuit Vous arrive-t-il de prendre des photos la nuit ? Par « nuit » j’entends quand le soleil s’est couché depuis belle lurette et que les humains en ont fait de même. Ça m’arrive et l’autre jour j’en ai profité pour faire d’une pierre deux coups : photographier au clair de lune et photographier le mouvement des nuages. « Mais la nuit il fait sombre, on n’y voit rien !!! Oui il fait sombre, on n’y voit souvent pas grand chose (quoiqu’à la pleine lune…) mais avec un trépied tout est possible. Car le trépied (ou une surface stable sur laquelle poser votre apn) c’est obligatoire pour obtenir une photo nette dans de telles conditions. La photographie de nuages… de nuit ! Cette nuit-là, j’ai posé mon appareil photo sur mon trépied et j’ai opté pour une pose très longue (30 secondes) afin d’obtenir sur ma photo finale un filé de nuages. Le principe est exactement le même que dans les tutoriels : Comment photographier des nuages la nuit Et chez vous, c’est la saison des nuages ? A lire également :

Quels réglages : les bases Aujourd’hui, je vous propose un article destiné aux débutants. Vous êtes nombreux à me demander quel mode choisir sur votre reflex pour faire tel ou tel type de photo et je vais essayer ici de répondre à vos questions, le plus simplement possible. Avant d’aborder la partie purement pratique, je vais me concentrer sur la théorie. Il me paraît important de comprendre comment agissent les paramètres, sans rentrer dans les principes physiques ni dans les calculs mathématiques, pour ensuite pouvoir être en mesure de choisir la manière dont ils influenceront la photo. La bonne exposition : ISO + ouverture + vitesse Une exposition parfaite, c’est quand on arrive à faire ce que l’on veut, et dans 90% des cas, il s’agira d’avoir une photo ni trop claire ni trop sombre. Pour ce faire, nous allons jouer sur trois paramètres : l’ouverture, la vitesse et les ISO. Voici ce qui se passe si je ne change ni mon ouverture, ni ma vitesse, mais que j’augmente progressivement les ISO : Comprendre l’ouverture

La photo de nuit pas à pas Que tu ais un simple compact ou un reflex, et si on profitait de l’hiver et de la nuit qui tombe tôt pour aller faire des photos de la ville éclairée? Un petit rappel technique avant de nous lancer. Pour faire une photo, l’appareil a besoin d’avoir assez de lumière qui atteint son capteur. La quantité de lumière qui passe va être fonction de: - l’ouverture du diaphragme : plus il est ouvert (=plus le chiffre est petit) plus la lumière passe (et inversement plus il est fermé= plus le chiffre est grand, moins elle passe) - la vitesse d’obturation : plus elle est lente, plus la lumière passe (et inversement) Si la lumière passe déjà suffisamment grâce à l’ouverture du diaphragme, la vitesse peut être rapide. En résumé: plus le diaphragme est fermé, plus la vitesse est lente – plus le diaphragme est ouvert, plus la vitesse peut être rapide. Un dernier point. Bon, on se couvre bien et on y va. Tu n’as pas de trépied et/ou tu veux rester en « tout automatique » - désactive le flash - déclenche

créativité avec le contre-jour La prise de vue en contre-jour est un exercice difficile et ne donnant pas toujours les résultats escomptés : sujets peu détaillés, lumières dures… Mais il est possible d’utiliser à bon escient cette situation en vue d’obtenir des images plus créatives, et de retourner le problème afin de travailler avec les silhouettes des végétaux, animaux ou paysages : explications. Cet article s’inscrit dans le cadre de la première édition de la Boîte à Photo : un concept nouveau qui réunit les (principaux ?) blogueurs photographes autour d’une thématique unique à chaque édition, et sur laquelle chaque blogueur va présenter son point de vue Le thème de cette édition est la créativité : j’ai donc choisi (pour changer !) une approche technique et pratique, basée sur l’utilisation des contre-jours pour justement apporter une touche de créativité à vos images ! N’hésitez pas à suivre la Boîte à photo sur Twitter ou à vous abonner à la page Facebook pour être tenu informé des prochaines publications

Découvrez les fonctionnalités de votre appareil Ces conseils vous aideront à exploiter au mieux ces fonctionnalités. • Définition de l'exposition • Modes de mesure • Correction d’exposition • Verrouillage automatique de l'exposition (AEL, Auto Exposure Lock) • Modes de prise de vue Définition de l'exposition Lorsque vous prenez une photo, un capteur situé à l'intérieur de l'appareil est exposé à la lumière. L'exposition dépend de trois éléments : l'intensité de la lumière, la durée d'exposition pendant laquelle la lumière peut agir sur le capteur et la sensibilité de ce capteur. L'ouverture du diaphragme contrôle l'intensité de la lumière. La sensibilité du capteur est contrôlée par le réglage ISO. Vous vous dites peut-être que le meilleur réglage ISO est le plus élevé. Les appareils photo EOS actuels fonctionnent avec une plage ISO très large.

Les filtres dégradés neutres gris : à quoi ça sert ? Qui dit court séjour en Bretagne, dit forcément longues poses sur le bord de mer, des paysages de mer ou seascape, et si possible avec le soleil qui se couche, tel était mon objectif cette année. J’aime ce type de photos, et surtout, j’aime les réaliser. Outre le résultat, c’est aussi se retrouver face à l’océan, au calme, en train d’admirer le panorama qui s’offre à soi. Sans compter que je suis d’un tempérament solitaire (parfois), et me poser avec mon matériel, dans la nature, procure beaucoup de sérénité, loin du monde. Une sortie pour un coucher de soleil ou sunset, c’est préparer son matériel, tel un rituel avant toute sortie, ce que je prends dans ma besace : Ce qui nous intéresse ici, c’est le filtre dégradé, qui se présente sous forme rectangulaire, séparé en deux, une zone sombre et une normal. Exemple d’une prise de vue avec le filtre mis à moitié, ce que je voyais était comme la partie gauche : à gauche : avec le filtre, à droite : sans Lunear I Tropique Serenity

Photographier un orage La photographie d’orages selon Daniel Verschueren (Juin 2005) Préambule: Ce chapitre n’a pas pour vocation d’être « LA SOLUTION » aux prises de vues des phénomènes orageux, mais plutôt une voie à suivre lors de nos expéditions sur le terrain. L’exercice est bien plus délicat de jour que de nuit, car la lumière ambiante empêche les longues poses et oblige dès lors une toute autre approche des prises de vues. Même si la photographie d’orages est excitante, restez prudents ! Avant de partir à la chasse, organisez-vous, préparer votre matériel avec minutie et ne négligez aucun détail, même si cela gronde de tous côtés. 1. 1.1 Numérique VS argentique : Que l’on soit en argentique ou numérique, rien ne change point de vue réglage. 1.1.1 Le numérique : + Capacité de changer la sensibilité instantanément+ Visualiser le résultat immédiatement + Effacer au grès les mauvais clichés sur le terrain… + Nombre de prises de vues quasi illimitées+ Faible coût d’exploitation. 1.1.2 L’argentique : Remarques :

Décomposition d’une photo n°2 Cet article a été écrit à l’avance et programmé. Je me trouve actuellement quelque part au Mali. Pour chaque semaine d’absence, j’ai sélectionné une photo que je vais « démonter » devant vous, en vous parlant des conditions de prise de vue, de mes intentions, de mes erreurs, du post-traitement. Cette fois-ci, direction la Mayenne. C’est quoi ? C’est où ? Il doit être 7h quand je sors du bateau. Si j’ai choisis cette image pour cette deuxième décomposition, c’est qu’elle ressemble sur beaucoup de points à la première, tout en bénéficiant d’un traitement très différent. Pour rappel, si vous n’êtes pas familier avec le vocabulaire photographique, vous pouvez trouver le glossaire, mais également deux articles expliquant les bases de la photographie (1 et 2). Là où les deux images vont différer, c’est dans le traitement que je vais apporter, et c’est en cela qu’il me semblait intéressant de vous montrer les deux. Voici donc l’image brute, sortie de l’appareil :

L’ouverture Bienvenue sur Apprendre la Photo !Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute lire mon guide qui répond aux 5 problèmes courants des débutants : Cliquez ici pour télécharger le guide gratuitement !Merci de votre visite, et à bientôt sur Apprendre la Photo ! 🙂 A la suite de l’article sur l’exposition, comme promis, il y aura un article sur chaque « angle » du triangle de l’exposition. Je commencerai donc par l’ouverture : ce n’est pas le plus facile à appréhender parmi ces éléments, mais une fois que vous aurez compris cette partie, le reste vous paraîtra plus facile. Note : plus récemment, j’ai réalisé une vidéo courte pour vous expliquer l’ouverture. Comme ça va sans dire mais que ça va toujours mieux en le disant, un rapide rappel. L’ouverture se mesure en « nombre f« . plus le nombre f est grand, plus l’ouverture est petiteplus le nombre f est petit, plus l’ouverture est grande C’est contre-intuitif, mais c’est comme ça ! Le mode manuel (M) En quoi cela nous concerne-t-il ?

Comment régler son reflex numérique en cas de faible lumière Le sujet de la photo par faible lumière revient souvent dans les discussions sur notre forum, aussi nous avons pris le temps de compiler les différentes informations fournies par ceux de nos membres qui maîtrisent le sujet afin de vous proposer ce tutoriel collectif. Après « la prise de vue en meeting aérien« , premier tutoriel du genre, voici donc quelques conseils pour photographier lorsque la lumière à votre disposition est faible. Quel mode utiliser lorsque vous devez faire de la photo « reportage » par faible luminosité ? La plupart des sondés répondent : le mode A, ouverture moyenne f/8 Mais si toutefois, en adoptant ce réglage, on se retrouve avec une faible vitesse comme le 1/40ème de sec., que faire ? : ouvrir plus le diaphragme toujours en mode A ou bloquer une vitesse en mode S ? Une possibilité offerte par les reflex numériques est de passer en mode ISO auto. Le réglage ISO Auto Méthode de réglage Résultat Précautions De même, ISO auto et flash ne font pas bon ménage.

Related: