background preloader

La cartographie du cerveau : Neurotransmetteurs (adrénaline, dopamine, sérotonine...)

La cartographie du cerveau : Neurotransmetteurs (adrénaline, dopamine, sérotonine...)

http://www.linternaute.com/science/biologie/dossiers/06/0602-cerveau/7.shtml

Related:  anatomie du cerveauCerveauMEDECINE

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! L'information en provenance d'un stimulus externe atteint l'amygdale de deux façons différentes : par une route courte, rapide mais imprécise, directement du thalamus, et par une route longue, lente mais précise, celle qui passe par le cortex. C'est la route courte, plus directe, qui nous permet de commencer à nous préparer à un danger potentiel avant même de savoir exactement ce dont il s'agit. Ces précieuses fractions de secondes peuvent, dans certaines situations, faire la différence pour notre survie. Si le cortex avait toutefois confirmé la présence d'un serpent, vous n'auriez probablement pas simplement sursauté mais déguerpi avec toute la vigueur que les modifications physiologiques enclenchées par l'amygdale permettent. La voie rapide du thalamus à l'amygdale ne prend donc pas de chance et nous alerte de tout ce qui semble représenter un danger. Le cortex corrige par la suite en apaisant les réponses qui s'avèrent inappropriées.

Sophrologie Stress - La Neuro-physiologie du stress Sophrologie Stress 1) Les systèmes nerveux sympathiques (s) et parasympathique (ps) u niveau physiologique, on distingue deux grands systèmes nerveux: le Système Nerveux Volontaire et le Système Nerveux Végétatif. Bien-être mental - Les 6 super-neurotransmetteurs de votre cerveau Pour savoir comment des molécules peuvent agir sur la vigilance, le souvenir, le sentiment de bien-être ou le stress, une petite visite du cerveau s’impose. Pour comprendre pourquoi certaines opérations du cerveau s’émoussent avec le temps, un petit tour au sein des cellules est indispensable. Les neurones Le cerveau est isolé du reste du corps par une enveloppe qu’on appelle barrière hémo-méningée.

Surprenante découverte sur l’origine du système nerveux parasympathique Le système nerveux parasympathique dériverait de cellules gliales immatures qui sont aussi à l’origine de cellules de Schwann. © Benedict Campbell, Wellcome Images, flickr, cc by nc nd 2.0 UK Surprenante découverte sur l’origine du système nerveux parasympathique - 2 Photos Le système nerveux autonome comprend les systèmes nerveux entérique, sympathique et parasympathique (ou vagal) qui contrôlent des fonctions involontaires : la respiration, la digestion, le système cardio-vasculaire… Le neurotransmetteur libéré dans le système nerveux parasympathique est l'acétylcholine. Un arc-en-ciel dans les neurones mercredi, octobre 17, 2012 Karim MADJER 3 comments Un tout petit article aujourd'hui, dans la thématique "Art et Sciences", avant de repasser aux choses sérieuses, et en guise d'introduction, cette superbe image:

Acupuncture sans aiguille, la nutripuncture Acupuncture sans aiguille, la nutripuncture La nutripuncture est le fruit des bienfaits de la médecine traditionnelle chinoise Thérapeute Sciences biologiques - Parutions Comment le cerveau se réorganise-t-il pendant une période de surdité profonde ? Comment s’adapte-t-il de nouveau à l’audition ? Quels mécanismes cérébraux régissent la récupération de la parole chez les personnes sourdes portant un implant cochléaire ? Telles sont les questions sur lesquelles se sont penchés des chercheurs du Centre de recherche cerveau et cognition (CerCo, CNRS/Université Toulouse III – Paul Sabatier), en engageant une étude d’imagerie cérébrale chez des patients sourds implantés cochléaires. Fruits d’une étroite collaboration avec le service ORL de l'hôpital Purpan à Toulouse, ces travaux publiés le 6 mai 2011 dans Human brain mapping révèlent comment les régions du cerveau impliquées dans l’audition ou la vision se réorganisent au fur et à mesure de la récupération. Depuis plus de vingt ans, les implants cochléaires constituent une méthode efficace de récupération des fonctions auditives.

L'anesthésie générale toxique pour le cerveau ? › Santé Ci-dessus, une représentation de l'isoflurane, un composé chimique fréquemment utilisé pour pratiquer les anesthésies générales. Une nouvelle étude renforce l’hypothèse selon laquelle l'anesthésie générale nuirait au cerveau. En cause, les agents anesthésiques utilisés, suspectés de détruire les neurones dans certaines zones du cerveau.

Les troubles de la vésicule biliaire et les hormones – comment faire le grand nettoyage du foie - Santé des Femmes La plupart des gens ne connaissent même pas l’endroit où se situe leur vésicule biliaire, et encore moins son utilité, bien que les troubles de la vésicule biliaire soient la maladie digestive la plus courante aux États-Unis. Elle affecte plus de 20 millions d’américains, avec un million de nouveaux cas diagnostiqués chaque année. La moitié de ces personnes ont eu recours à une chirurgie pour enlever les calculs biliaires ou pour enlever la vésicule biliaire. Neurosciences Peu de gens sont plus qualifiés que Matthieu Ricard pour parler de la collaboration entre science et bouddhisme. Formé à la biologie moléculaire et moine bouddhiste depuis plus de trente-cinq ans, il a énormément contribué au dialogue de plus en plus fécond entre scientifiques et pratiquants bouddhistes et il est fréquemment le sujet d’expériences scientifiques sur la méditation. Il explique ici certaines des découvertes qu’ont permises ces expériences et leurs implications pour l’avenir. En 2000, une rencontre exceptionnelle eut lieu à Dharamsala, en Inde. Quelques-uns des meilleurs spécialistes des émotions, psychologues, chercheurs en neurosciences et philosophes passèrent une semaine entière à discuter avec le Dalaï-Lama dans l’intimité de sa résidence située sur les contreforts de l’Himalaya.

A forte dose, les nanoparticules de dioxyde de titane pourraient endommager le cerveau › Santé <p>Une étude menée par le CEA (Commissariat à l'Energie Atomique) suggère que les nanoparticules de dioxyde de titane (nano-TiO2), utilisées notamment par les crèmes solaires et certaines peintures industrielles, pourraient endommager le cerveau à dose massive. Ci-dessus, des nano-TIO2 observées <em>via</em> microscopie électronique <em>(Crédits : Cirimat / CNRS).</em>. Nota : cette photo n'est pas issue de l'expérience menée par les chercheurs du CEA.</p> Une étude française suggère que des doses massives de nanoparticules de dioxyde de titane seraient capables de rompre la barrière hémato-encéphalique qui protège notre cerveau.

Développer l'attention et la Concentration Descriptif : Proposer aux élèves, tout au long de l'année, des activités simples, ne nécessitant pas de déplacements, dans le but de recentrer l'attention : • par un moment de chant, • par des activités de rythme • en se dégourdissant les jambes (se promener dans la classe quelques minutes) • par des exercices de gymnastique, tout en restant en place, à leur table : rectification de la posture, redressement de la colonne vertébrale, étirement, mouvement de doigts. • par des exercices respiratoires : ouvrir d'abord les fenêtres. Respirer lentement, bouche fermée, pendant cinq secondes, retenir l'air deux secondes dans les poumons, puis expirer lentement, par la bouche, pendant cinq secondes ; garder les poumons vides deux secondes encore avant de reprendre une inspiration, longue de huit secondes. •par des exercices de respiration abdominale : placer la main sur le ventre. Elle bouge au rythme de la respiration tandis que la poitrine ne bouge pas. • Faire des séquences courtes.

Cerveau : news, Définition, photos, vidéos, dossiers, membres Le cerveau est l’organe central de l’anatomie animale, et par extension, de l'anatomie de l’Homme. Il dirige le système nerveux et ses fonctionnalités. Le cerveau regroupe les éléments du système nerveux central qui se trouvent dans la boîte crânienne : le cervelet, le bulbe rachidien, le Pont de Varole, le mésencéphale, le diencéphale et les hémisphères cérébraux.

Related: