background preloader

Les étapes de la mémorisation

Les étapes de la mémorisation
La mémoire permet l'établissement des fonctions primaires (vue, ouïe, par exemple) et secondaires (langage, communication etc...). Leur mémorisation, processus d'intégration et de fixation de l'information, est progressive et s'effectue toujours dans le même ordre, à des époques données. Tout d'abord, au premier jour de la vie, la mémorisation s'attache aux centres primaires (les 5 sens). Prenons l'exemple d'un animal dont le cerveau est mature à la naissance (contrairement à celui de l'Homme). S'il est directement plongé, dès son premier jour de vie, dans l'obscurité pendant une certaine période, il sera aveugle et le restera. Cela s'explique par le fait que le centre visuel, n'ayant jamais mémorisé aucune image, n'a pas pu apprendre à voir. Après, et à partir de cette première phase seulement, s'effectue la mémorisation fonctionnelle (reconnaissance des visages, langage etc...).

http://www.linternaute.com/science/biologie/dossiers/06/0608-memoire/1.shtml

Related:  Développement CognitifTPELa mémoire

Mémoire (psychologie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mémoire. Les formes et fonctions de la mémoire en sciences. En psychologie, la mémoire est la faculté de l'esprit permettant de stocker, conserver et rappeler les expériences passées, des informations ou encore des gestes. C'est un domaine qui est traité par différentes approches : cognitivistes, comportementaliste, psychanalytique et en neuropsychologie. Pyramide des 5 systèmes de mémoires

Les amnésies et paramnésies La mémoire est sujette à de très nombreux troubles parmi lesquels dominent les amnésies. Beaucoup plus rares sont les paramnésies et hypermnésies. L'amnésie Comment fonctionne la mémoire Je me répète: la science prend du temps, je publie quand je peux, le mieux est de me suivre sur Twitter, Facebook ou Google Plus. Un grand merci à Stefania De Vito, chercheuse en sciences cognitives à l'ICM, Hôpital de la Salpêtrière. Elle publie dans plusieurs revues scientifiques (cfr. liens) : “Images of the future drawn from the past”, dans “The Psychologist”, la revue della British Psychological Society: “Clic! Si ricorda”:

En savoir plus sur la mémoire Alzheimer en quelques chiffres 1906 : Première description de la maladie par son découvreur, le psychiatre et neuropathologiste Aloïs Alzheimer. La maladie est donc connue depuis un siècle. Apprendre à retenir, à mieux mémoriser Repères pour aider les élèves à retenir A. Pour bien retenir une leçon, s’assurer de ce qu’on comprend. Mémoire : définition de la memoire La mémoire est une activité biologique et psychique qui permet d'emmagasiner, de conserver et de restituer des informations selon la définition du Larousse. On lui attribue comme synonyme : la réminiscence ou le souvenir. À l'opposé, son contraire est l'oubli et c'est pour contrecarrer ce dernier que nous allons voir comment entretenir ce fabuleux outil qu'est la mémoire. Comment mémorisons-nous ?

LE CERVEAU À TOUS LES NIVEAUX! D'un point de vue clinique et physiologique, plusieurs observations nous incitent à penser que la mémoire à long terme engloberait différents types de mémoire. Par exemple, certaines amnésies affectent certains types de souvenirs et pas d'autres. De même, on a découvert que différentes structures cérébrales étaient spécialisées dans le traitement de différents types de souvenirs. L'une de ces distinctions qui apparaissent comme des plus fondamentales est celle que l'on fait entre les mémoires explicites (ou déclaratives) et celles qui sont implicites (ou non-déclaratives), selon que l'on peut ou non en exprimer verbalement le contenu. Mémoire Dossier réalisé en collaboration avec le Pr. Francis Eustache, Directeur de l'unité Inserm-EPHE-UCBN U1077 "Neuropsychologie et neuroanatomie fonctionnelle de la mémoire humaine" – Octobre 2014 La mémoire repose sur cinq systèmes de mémoire © Inserm, G. Auzias/S.

13 exercices pour apprendre à parler en public Penser à son public et à ce qui l'intéresse avant de construire son intervention. Noter quelques idées claires, concises et imagées. Et surtout, être soi-même. Voilà, idéalement, comment on devrait se préparer avant chaque prise de parole en public. Mais, plus précisément, que faire pour se sentir prêt ? L'épisode de la madeleine de Proust n'est pas ce que vous croyez «Proust neurologue»: c’est ainsi que Jean-Yves Tadié, grand spécialiste de la Recherche, intitulait la première partie de son article «Nouvelles recherches sur la mémoire proustienne», présenté devant l’Académie des Sciences morales et politiques dans sa séance du 9 novembre 1998. C’est à cette époque que le prix Goncourt 1919 a commencé à être associé aux neurosciences. Depuis, toute une littérature s’est développée faisant de Proust un exemple idéal pour les chercheurs essayant d'expliquer la mémoire involontaire. Vous vouliez expliquer ce qui se passe quand, sans vous y attendre, après avoir goûté à une assiette de semoule un peu dégueu, vous repensiez aux maux de ventre du dimanche soir devant Disney Channel? Vous disiez: «C’est comme une madeleine de Proust, mais en pas terrible.» D’ailleurs, même pas besoin d’avoir lu Proust pour le dire.

Related: