background preloader

La société idéale peut-elle naître dans le cyberespace ?

La société idéale peut-elle naître dans le cyberespace ?
Qu'est-ce qui change dans un monde où l'espace disparait ? C’est la question posée par Nils Aziosmanoff, président du Cube, à l’occasion du lancement du second numéro de la revue du centre de création numérique d’Issy les Moulineaux. Organisé autour de la notion de territoires numériques, cet échange co-animé par le journaliste et écrivain Pierre de la Coste réunissait le physicien, philosophe et informaticien Jean-Gabriel Ganascia, l’anthropologue Jacques Lombard et l’artiste numérique Hugo Verlinde. Au cœur des débats, l’idée selon laquelle Internet a ouvert une nouvelle dimension du réel : le cyberespace, qui véhicule un idéal de cité où tout le monde peut communiquer avec tout le monde. Est-ce là un nouveau lieu de l’utopie ? La société idéale peut-elle naître dans le cyberespace ? En examinant quatre utopies et autant de contre-utopies, les intervenants nous livrent leurs visions de cet espace d'un nouveau genre. > L’utopie de l’« infosphère » > L’utopie de la transparence Un exemple ?

http://www.rslnmag.fr/post/2012/04/16/La-societe-ideale-peut-elle-naitre-dans-le-cyberespace-.aspx

Related:  Le monde qui vientPlace du numérique, ProspectiveMonde Numérique

Les données, puissance du futur LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Grumbach, Stéphane Frénot Nous vivons une période de rupture, celle de la numérisation de tout : l'homme, la société, les organisations, le savoir, les interactions, le corps biologique de chacun, etc. Tout devient donnée numérique, et par là même a vocation à une existence dans le monde virtuel en émergence. L'écart entre le monde des données et le monde réel, bien anticipé par Jorge Luis Borges dans sa nouvelle visionnaire De la rigueur de la science, évoluera pour devenir de plus en plus subtil. Il y a un avant et il y a un après-numérisation. Il nous est aussi difficile d'imaginer les évolutions de la société de l'information qu'il l'était de prévoir au milieu du XIXe siècle les possibilités permises par l'électricité.

L’innovation, la formule incantatoire Alors que la crise exige des solutions, il est temps de s’interroger sur le sens caché du discours positif du pouvoir, sur le symbole que porte un mot passe-partout : «innovation». Qu’est-ce à dire ? Comment un processus lent et complexe, résultant pour une bonne part de la recherche fondamentale, et donc du hasard, de l’expérimentation et de l’incertitude, peut-il être élevé au rang de principe général de gouvernance ?

Utilisation d'Internet et relations sociales 1Comme le point de départ de cette recherche est la polarisation des discours sur l'Internet, nous avons d'abord essayé de dégager, des multiples opinions émises, de quelques résultats d'enquêtes les principaux enjeux de l'effet du réseau des réseaux sur le social. Le discours pessimiste 2Le discours pessimiste insiste sur le fait que les technologies de la communication sont à la source d'une idéologie centrale qui conduit à la désinformation des citoyens et qui est, de surcroît, « probablement devenue la grande superstition de notre temps » (Ramonet, 1997 : 7). A la couture des mondes… Transarchitecture et hypersurfaces : une introduction Auteur : Marion Roussel_ La réponse architecturale et artistique habituelle ne suffit plus; les objets et les formes ordinaires apparaissent comme réactionnaires et inadéquats pour traiter les défis transarchitecturaux auxquels fait face une population mondiale emportée dans une transition frénétique, d’une société de l’information « cablée » à une société de la virtualité globale sans fil [1] » Marcos Novak, WarpMap4D, 2001 © Marcos Novak. Recherche de système de représentation propre à l’espace de l’information : processus de création d’espaces et de de concepts spatiaux par l’utilisation d’algorithmes (« data-driven space »).

Classe renversée Ce matin j’e ntreprends ma deuxième semaine de classe renversée (en anglais, la flip classroom). Plusieurs mises au point ont déjà été faites depuis l’annonce du concept aux élèves la semaine dernière. Mais mettre en place ce concept pédagogique a nécessité quelques semaines de préparation. J’ai opté pour la transition, faire de petits changements qui ont pu sembler, au cours de ces semaines, anodins pour mes élèves et qui placé bout à bout nous ont conduit là où l’on désirait être. Internet, c’est un truc de hippies Conçu en pleine période Flower Power par des barbus libertaires, Internet n'a jamais perdu – malgré les tentatives de récupération politiques et commerciales – son esprit profondément lié au partage. Cette prise de conscience doit perdurer et produire un acte de résistance face à la tentative forcenée de nivellement du monde par les inconscients qui nous gouvernent. Je suis souvent présenté comme un dinosaure d’Internet, mais c’est faux : même si je suis trop vieux pour faire partie de la génération “digital-native”, j’étais trop jeune quand Internet est né, trop jeune pour pouvoir vivre une époque à laquelle toutes les utopies étaient encore imaginables. Ça n’a jamais empêché personne de me considérer comme un utopiste libertaire (par exemple, dans ce billet qui aligne un nombre d’idées fausses assez stupéfiant), vous êtes prévenus. Et je voudrais, pour replacer mon propos dans son contexte historique, revenir quelques instants sur ce monde dans lequel Internet est né. Les voleurs 2.0

Simulation numérique des conflits sociaux, par Pablo Jensen Gouverner l’avenir par la science et la technologie : telle est l’ambition du mégaprojet de recherche FuturICT (pour « information, communication, technologies »). « Un grand nombre des problèmes actuels, la crise financière, les instabilités sociales et économiques, les guerres, les épidémies, sont liés aux comportements humains, argumentent les chercheurs qui le pilotent. Mais il y a un sérieux manque de compréhension de la manière dont la société et l’économie fonctionnent (1). » FuturICT avait été présélectionné dans le cadre du plus grand programme de soutien à la recherche jamais lancé par l’Union européenne. Si, au final, il n’a pas été retenu pour un financement de 1 milliard d’euros — l’Union lui a préféré le projet Cerveau humain (Human Brain Project), qui vise à simuler un cerveau, ainsi qu’une étude des applications du graphène dans l’électronique, les communications, etc. —, les questions posées par FuturICT restent à l’ordre du jour.

La voix, cet obscur objet du désir Elle trouve son articulation au cœur d'une exposition à la Villette, est l'objet de recherches scientifiques ou source d'inspiration artistique… La voix compte de plus en plus dans notre société. Simple phénomène télévisuel? Pas seulement. «La voix a rarement été aussi présente dans notre société, concède le psychanalyste et écrivain Michel Schneider.

S'informer à l'ère numérique Comment s’informer sur Internet (au sens : acquérir des connaissances vraies et pertinentes) ? La question devrait être résolue depuis longtemps tant il existe de sociétés, consultants, logiciels, qui proposent de nous initier aux délices de la veille sociétale ou stratégique, avec bases de données, cartographie sémantique, knowledge management, crawling, data mining, curation et autres techniques qui mériteraient un bon benchmarking… Ou une bonne explication pour le commun des mortels Par ailleurs, qui n’a un jour suivi une formation sur l’emploi des métamoteurs et des agents intelligents, qui n’a au moins lu un texte sur les opérateurs booléens (qui relient plusieurs des mots d’une requête par des termes comme et, ou, sauf, etc) ? Parmi ceux qui liront ces lignes, il y a sans doute quelques uns des milliers de professionnels de la quête d’information, et au minimum des lecteurs qui passent plusieurs heures par semaine à veiller face à un écran.

Bientôt, les devoirs seront notés par des machines Recevez nos newsletters : Harvard et le MIT ont inventé un logiciel capable d’évaluer des dissertations qui sera distribué gratuitement aux établissements qui en feront la demande. Des doutes subsistent pourtant sur son efficacité. On connaissait les machines capables de corriger automatiquement les QCM ou les exercices mathématiques, mais les dissertations ou les questions nécessitant des réponses «écrites» résistaient pour l’instant aux ordinateurs. [Édito] Internet, vers la fin des bouleversements et le début de la maturité ? Après les chamboulements liés à son enfance et son adolescence, nous dirigeons-nous vers une forme de maturité sur internet, avec des services et des acteurs stables ? La question peut sérieusement se poser, alors que ces dernières dizaines d'années ont été extrêmement mouvementées. Auteur : Xiaowei (CC BY 3.0).

L'amour virtuel est-il un leurre ? Avec la démocratisation d’internet — et des sites de rencontres —, trouver l’amour sur toile est devenu monnaie courante. Même ma grand-mère s’y met. Pourtant, il y a une marge entre utiliser les différents médias du Net (sites de rencontres, forum, Facebook, Twitter) pour aborder un partenaire potentiel et tomber réellement et profondément amoureux de quelqu’un que nous n’avons jamais vu en 3D. (Skype ne compte pas.) Peut-on vraiment développer des sentiments forts et réciproques à travers un écran ? Quelles sont les particularités de ce type de relation ?

Related: