background preloader

Hacking Democracy - (La démocratie piratée)

Démocratie Vote par internet pour les Français de l'étranger: un désastre! Française installée aux Etats-Unis depuis 32 ans, ne m'étant jamais abstenue à aucune élection, membre de l'association Français du Monde ADFE, je suis scandalisée par le système de vote par internet mis à la disposition des Français en Amérique du nord. Problèmes techniques de toutes sortes, mots de passe reçus après la fermeture du scrutin électronique, et failles de sécurité détectée. Voilà la démocratie bien appliquée! Le bulletin électronique du magazine France-Amérique décrit très bien la situation fâcheuse. S'il vous plait, réagissez! Brigitte

Truth Ratés techniques pour le vote par Internet des Français de l'étranger Au lendemain de sa mise en place, mercredi 23 mai, le vote par Internet des Français de l'étranger pour les législatives connaît d'importants problèmes techniques, un très grand nombre d'ordinateurs ne permettant pas aux électeurs de participer à ce scrutin numérique inédit. Lire aussi : Les Français de l'étranger peuvent voter par Internet Sur un million d'électeurs résidant hors de France et appelés à désigner onze députés, quelque 700 000 ayant fourni aux autorités leur adresse électronique peuvent théoriquement voter par Internet, au lieu de recourir aux moyens classiques également disponibles (bureaux de vote ouverts les 2 ou 3 juin selon les régions, vote par correspondance ou par procuration). Mais cela est en fait impossible pour tous les internautes dont l'ordinateur est équipé de la dernière version du langage de programmation Java, langage qui équipe plus de 800 millions de PC à travers le monde, selon son fabricant.

Inconnu ? Le Parti Pirate privé du droit de contrôler le scrutin pour 700 000 électeurs Ce mercredi 23 mai, le premier bureau de vote électronique à distance ouvrira ses portes pour les Français de l'étranger qui ont choisi de voter par internet aux élections législatives de 2012. Dans l'indifférence quasi générale, 700 000 électeurs sont appelés à glisser leur bulletin dans une urne virtuelle qu'aucun citoyen ne pourra contrôler, pour élire 11 représentants à l'Assemblée Nationale. Le Bureau de vote électronique (BVE) recueillera à lui seul les votes des 700 000 électeurs de l'étranger qui ont choisi ce mode de scrutin, alors que pour les bureaux de vote physiques, selon les propres instructions du ministère de l'intérieur, "il est préconisé de ne pas excéder le nombre de 800 à 1 000 électeurs inscrits par bureau". Pour "tenter", car la réalité les en empêche. Les délégués ont eu vendredi dernier leur première réunion du BVE, et le compte-rendu du Parti Pirate n'a rien de rassurant, bien au contraire :

Ignorance is a choise. Le vote par internet en France : risques de fraudes ! | HardKor Voici une analyse du dispositif de vote électronique prévu pour les législatives de 2012 publiée en association avec le collectif des désobéissants et des agents de Telecomix ( ). La diffusion de ce document autour de vous et, plus généralement, l’ de la population sur les risques de ce dispositif est une première étape vers son refus au niveau de l’état. Pensez-y ! Les élections sont un moment essentiel de la vie démocratique d’un pays. Aux élections législatives de 2012, les citoyens français expatriés se verront proposer une nouvelle modalité de vote : le vote par internet. Le document suivant se propose de synthétiser les différents points qui conduisent à mettre en cause le vote par internet prévu en mai et juin prochain. Document 1 : Plaquette de présentation du dispositif « Pnyx Government » Document 2 : L’analyse du système Pnyx par l’université d’État de Floride Document 3 : Un rapport présenté au Congrès des États-Unis par l’U.S. Comment ça marche ? Implémentation douteuse .

Accueil - Dédale - un fil vers la démocratie Présidentielles : enquête sur l'incroyable opacité du vote électronique Mise à jour : nous avons réalisé une application pour déclarer et localiser les bureaux de vote électronique. Depuis 2008, les communes françaises ne peuvent plus s'équiper en machines à voter électroniques. Mais 64 communes de plus de 3 500 habitants, déjà équipées auparavant, imposent aux personnes inscrites sur leurs listes électorales de voter sur des machines dont le fonctionnement est d'une redoutable opacité. Tout semble fait pour entretenir le manque de transparence autour du du vote électronique, jusqu'à tenir secrète la liste des communes concernées. Et aucun recours juridique ne semble pouvoir empêcher l'utilisation du vote électronique. Alors que des pays comme les Etats-Unis, le Brésil ou l'Inde votent (exclusivement pour l'Inde) par des machines à voter, d'autres plus proches de nous reviennent en arrière. Mais en France, malgré un moratoire prononcé de fait en 2008, le vote électronique se prépare à une nouvelle révolution plus dangereuse encore : le vote par internet.

Oligarchie Election 2012 : préparez vous à la fraude massive La démocratie est aujourd'hui considérée comme un acquis inaliénable dans les pays occidentaux. A tel point que l'inconscient collectif refoule toute une série d'événements qui nous démontrent que nos démocraties, aussi imparfaites soient elles, sont en danger. Une tricherie lors de l'élection présidentielle française ne peut pas être exclue d'un revers de main. En France aussi le vote électronique sera massivement utilisé en 2012. 1 Millions de métropolitains l'utiliseront, et 1,5 Millions d'expatriés, soit en tout 2,5 Millions de votants. Or, en 2007, l'écart entre Marie-Ségolène Royale et Nicolas Paul Stéphane Sarközy de Nagy-Bocsa était très importante : 53 ,06% pour Sarközy de Nagy-Bosca contre 46,94% pour Royale. D'ailleurs, le nombre d'expatriés inscrits sur les listes électorales a mystérieusement explosé. C'est Claude Guéant, ministre de l'intérieur, qui est chargé de la sécurité du vote électronique.

Related: