background preloader

De bonnes idées ne suffisent pas pour écrire un roman, découvrez 3 secrets de la réussite !

De bonnes idées ne suffisent pas pour écrire un roman, découvrez 3 secrets de la réussite !
La semaine dernière, je vous ai révélé Les six secrets pour trouver votre idée de roman. A l’issue d’une première réflexion, il s’agit pour vous de poursuivre le travail. Voici trois conseils pour avancer de façon efficace. Prendre le temps Vous voici avec un carnet rempli d’images, de scènes précises, de citations ou de pensées. Trois situations sont maintenant possibles pour vous : Une idée phare s’impose à votre esprit sans que vous puissiez en décrocher.Rien ne sort du lot, ou rien ne vous passionne dans ce que vous avez écrit jusqu’à présent.Vous avez trop d’idées et vous ne savez pas laquelle choisir. Dans chacun des cas évoqués, le maître mot est « patience » ! Effectuer des recherches documentaires Sur ce point, la quantité de travail variera selon le type de roman que vous écrivez. Il est entendu que, plus vous voulez encrer votre récit dans un contexte réel (passé ou présent), plus vous devrez être précis dans vos recherches. Planifier son travail Crédit photo : Nico&CO

10 conseils pour écrire un roman Conseil n°1 : Éprouvez votre motivation. Un concours de romans ne s'aborde pas comme un concours de nouvelles. Il ne s'agit pas ici de rendre un texte de quelques pages mais bien de produire à terme un ouvrage complet d'une centaine de pages au minimum. Pour le concours Flammarion par exemple, la limite est en soi affreuse et complètement déplacée par rapport à l'objet : un synopsis de 5000 signes maximum, ainsi qu'un démarrage de 7500 signes maximum. 7500 signes, ce n'est rien ou pas grand-chose, le premier chapitre, 8 à 10 pages en interligne double, autant dire une tête d'épingle dans un projet romanesque. Avant de vous engager, et parce qu'on a rappelé les statistiques en ce domaine (beaucoup de velléitaires, de vantards et peu de personnes qui vont au bout), reposez-vous la question : est-ce que j'ai envie d'écrire ou juste de prétendre que je suis écrivain ? Conseil n°2 : Restez modeste. Conseil n°3 : Instaurez une routine (hygiène) de travail. Conseil n°5 : Fichez vos personnages.

www.cetteadressecomportecinquantesignes.com/V2004.htm Conseils #1 à un jeune auteur Conseils L’idée des « Conseils à un jeune auteur » est souvent attribuée à William Safire qui en publia une trentaine en 1990 dans son livre Fumblerules. Il semble pourtant que l’on doive en rétrocéder la paternité à George L. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20. .d’une manière générale, vos phrases seront délimitées par une majuscule et un poinT 21. 22. 23. 24. 25. 26. 27. 28. « Je déteste les citations », disait Ralph Waldo Emerson : imitez-le. 29. 30. 31. 32. 33. 34. 35. 36. 37. 38. 39. 40. 41. 43. 43. 44. 45. 46. 47. 48. 49. 50. 51. 52. Conseils #2 53. 54. 55. 56. 57. « Évitez l’accumulation de "guillemets de rang supérieur dits ‘anglais’" ». 58. 59. 60. 61. 62. 63. 64. 65. 66. 67. 68. 69. 70. 71. 72. 73. 74. 75. 76. 77. 78. 79. 80. 81. 82. 83. 84. 85. 86. 87. 88. 89. 90. 91. 92. 93. 94. 95. 96. 97. 98. 99. 100. 101. 102. 103. 104. 105. Conseils #3 106. 107. 108. 109. 110. 111. 112. 113. 114. 115. 116. 117. 118. 119. 120. pas à

10 erreurs à ne PAS commettre quand vous écrivez un roman Vendredi 16 août 2013 Pen­dant les vacances, j’ai lu un livre et j’aimerai vous expli­quer pourquoi je ne l’ai pas fini. Il s’agit d’un livre autop­ub­lié et disponible gra­tu­ite­ment sur inter­net sur le site des édi­tions 999 (site d’autopublication décou­vert en juil­let, j’ai pris quelques livres au pif, his­toire d’avoir la sur­prise, j’en ai eu une belle mais ce n’est pas de celle-là dont je vous par­lerai aujourd’hui). Ce livre, dont je tairais le titre par respect pour l’auteur, a tous les défauts d’un livre autop­ub­lié. Pour être hon­nête, de ce livre, je n’ai lu que le pro­logue sans pou­voir aller plus loin. Evidem­ment, il ne s’agit pas de règles absolues ! En accès rapide, la liste des défauts (car l’article est très très long) Défaut n°1 : Oublier que les mots ont une force Quand vous écrivez, il faut peser vos mots. “Emportée par l’ouragan impétueux de mes som­bres pen­sées, je m’effondrai comme une ser­pil­lère amor­phe sur le dur sol de la réal­ité” c’est trop.

Comment débuter l’écriture d’un histoire Quand on rêve de devenir auteur, on déborde en général d’idées «super innovantes de la mort qui tue que tellement elles sont originales qu’elles vont révolutionner (rayer la mention inutile) le monde de l’édition, le grand ou le petit écran ». Le jeune auteur se rue avidement sur son ordinateur, ou un bloc de papier, afin de noter les premiers détails de ce(s) sujet(s) en or. Il y passe quelques heures avant de décrocher son téléphone, fébrile, afin de colporter la bonne nouvelle à son entourage: c’est décidé, il se lance dans l’écriture! C’est en général juste après ce moment que les choses se gâtent… Ce qui turlupine nombre d’auteurs aspirants, vraisemblablement, ce n’est pas tant de savoir comment on devient un professionnel de l’écriture que comment on fait « pour trouver des idées ». Je ne pense pas qu’il existe une recette toute faite mais je vais (roulements de tambour) vous livrer la mienne… Voilà donc ce que je fais lorsque je commence à travailler sur un projet. 1. 2. 3. 4. 5.

A PROPOS D ECRITURE.com - Le blog des passionnés d'écriture

Related: