background preloader

Réviser le bac avec Twitter?

Réviser le bac avec Twitter?
L’échéance arrive à grands pas pour mes élèves de @derniereannee3 : le BAC on y est presque ! Chaque année depuis 3 ans, j’utilise Twitter pour activer et renforcer les révisions du bac chez mes élèves. Ce n’est que le prolongement et l’aboutissement d’un travail incitatif qui court toute l’année. Les "soyez curieux" que je lance et que mes élèves lancent régulièrement sur nos time-lines incitent à chercher, à "être curieux" vers des émissions, des films, des lectures, à revoir des connaissances, à se les approprier…etc. Depuis quelques jours et à la veille de leur 2ème série de bac blanc , j’ai lancé la balise #réviserlebac . Le principe est simple: poser une question d’histoire, de géographie ou d’éducation civique en rapport avec le programme de terminale bac pro et les élèves y répondent. Le tweet doit comporter la balise #réviserlebac + #hist ou #géo . L’élève, dans sa réponse, reformule la question et donne sa réponse. Quelles plus-values pédagogiques? Voici quelques exemples : Related:  Blog acteurs formation intiaie - enseignement sup

Collège A. Camus de Frontenay Rohan Rohan - Vidéos de l'intervention de Laurence Juin Écrit par M. Pavageau, Mis à jour le lundi 13 mai 2013 A la demande de l'Association des Parents d'Elèves du collège, Laurence Juin est venue le jeudi 12 avril 2012 animer une soirée débat sur le thème : Les réseaux sociaux expliqués aux parents Si vous n'avez pas pu y assister, vous trouverez dans la suite de l'article les vidéos des différentes parties de cette soirée ainsi que quelques liens complémentaires. Présentation 2 min 30 où Laurence Juin se présente et annonce le plan en 3 parties de son intervention Télécharger ou regarder cette partie au format MP4. Partie 1 : Un réseau social... un quoi ? 15 min où, après avoir décrit ce qu'est un réseau social, elle explique ce qu'est Facebook Télécharger ou regarder cette partie au format MP4. Partie 2 : Que fait mon enfant sur FB ? 12 min où, elle nous montre, exemples à l'appui, les pratiques des ados sur ces réseaux sociaux et plus particulièrement sur Facebook Télécharger ou regarder cette partie au format MP4.

5 étapes pour une diffusion efficace de sa veille Si la diffusion parait plus importante que la collecte dans une stratégie de veille, c’est que l’information prend de la valeur par son utilisation (et pas seulement son stockage). Comme les objectifs, la collecte ou l’analyse, la diffusion demande d’être pensée, et les résultats d’être présentés comme des « produits de veille ». Voyons quelques étapes nécessaires à la mise en place d’une stratégie de diffusion. Il y a quelques temps, j’ai donné une formation URFIST-CNRS (avec Maureen Dumans) sur la mise en place d’une stratégie de veille. Comment faire pour être lu ? Voici donc quelques réflexions/méthodes que j’ai partagé lors de cette formation, et que je formalise ici sous la forme de 5 grandes étapes. Première étape : penser communication et pas seulement documentation Il faut donc, de mon point de vue, aborder cette étape comme une stratégie de communication, et prendre en compte certains éléments : ==> Le public visé et ses pratique/attentes Deuxième étape : définir son public

État de la question Description de l’outil Le microblogue est un puissant outil qui allie les fonctionnalités du Web 2.03; il permet de communiquer avec d’autres sites (dont Facebook), il est convivial et disponible en ligne. La croissance de l’utilisation de Twitter ne fait pas de doute : entre février 2008 et février 2009, son nombre d’utilisateurs a crû de 1 382 %. Mais qu’en est-il au Québec? Définition Twitter est un outil de microblogage permettant de partager des réflexions, des commentaires, des liens ou autres dans un maximum de 140 caractères.

Charivari à l'école - Ress. pour les profs des écoles Paroles d'apprenants - de l’autre côté du Twirroir Potentiel Ce soir, je laisse la parole à deux de mes élèves : une de @jevousecris et une de @littlyc qui ont bien voulu écrire quelques mots sur leur expérience "Twitter". Je les en remercie, et leur suis très reconnaissante pour cette aventure commencée avec elles et grâce à elles. 1er témoignage Cette année, et comme chaque année, on nous a enseigné des tas de choses à l’école. Il nous arrive parfois, et c’est même fréquent, de ne pas voir l’intérêt de ce que l’on apprend. Et lorsque notre prof de français, Mme Regnard, a commencé à nous parler de Twitter, on n’a pas vu tout de suite à quoi allait nous servir ce réseau social. Des enseignants d’autres écoles étaient abonnés au compte de notre classe. Utiliser un réseau social n’est pas la moins originale des méthodes pour améliorer son orthographe et apprendre à choisir ses mots. L’année est terminée mais je continue à tweeter. @Ameriquebecoise Mise à jour le 12 octobre : billet d’@Ameriquebecoise sur son blog "Moi, Mélina, 15 ans, j’ai twitté"

La Rochelle : ils révisent le bac avec Twitter l y a trois ans, Laurence Juin était une "utilisatrice lamba d'Internet". Aujourd'hui, cette professeur d'histoire-géo et de français au lycée Pierre Doriole à La Rochelle mène une expérience unique en France : s'appuyer sur Twitter pour encourager et faire réviser le bac à ses 22 élèves en terminale bac pro comptabilité. Le but étant de "les inciter à chercher des réponses, à se replonger dans les cours et aussi à poser des questions". Via le hashtag (balise) #réviserlebac sur Twitter, Laurence Juin interroge ses élèves sur des sujets d'histoire-géo et les reprend en cas de faute d'orthographe. "Avec les dates, Twitter s'y prête bien, car les réponses peuvent être courtes", explique cette professeur qui utilise Twitter en classe depuis 2009. @derniereannee3 #reviserlebacla chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989. :) — MILLOT Coraly (@MillotCoraly) Avril 16, 2012 Une initiative à laquelle chacun est libre de participer ou non pendant son temps libre.

Théorie des intelligences multiples La théorie des intelligences multiples suggère qu'il existe plusieurs types d'intelligence chez l'enfant d'âge scolaire et aussi, par extension, chez l'Homme. Cette théorie fut pour la première fois proposée par Howard Gardner en 1983. L'origine de la théorie Lorsque Howard Gardner publia son livre Frames of Mind: the Theory of Multiple Intelligence en 1983, il introduisit une nouvelle façon de comprendre l'intelligence des enfants en échec scolaire aux États-Unis. Une traduction française de ce livre a été publiée en 1997 sous le titre Les formes de l'intelligence (Odile Jacob). Il y présentait sept catégories d'intelligence. Intelligences multiples et polymathes Selon certains auteurs, l'existence de polymathes invalide cette théorie1. L'intelligence sociale Les diverses catégories d'intelligence pour Howard Gardner L’intelligence logico-mathématique L’intelligence spatiale L'intelligence interpersonnelle L’intelligence corporelle-kinesthésique L'intelligence verbo-linguistique Bibliographie

Zoom sur... - Zoom sur... le micro-blogging en classe Le site de micro-blogging Twitter tend à devenir moins confidentiel. Utilisé par le ministère de l'Éducation nationale (@EducationFrance), par plus d'un tiers des académies, il est cependant rarement utilisé par les établissements, les CDI, les CLEMI académiques, encore plus rarement par les enseignants. Il constitue pourtant un outil simple, gratuit et très puissant de communication, d'échange et de création de contenus. Pour un établissement, comme le dit @lyceeJulesFil, « Twitter est un outil pratique de communication, d'échange, de veille et de constitution de réseau inter-établissements ». Il permet de communiquer rapidement avec l'ensemble de la communauté éducative et ses partenaires, les familles par exemple. Il permet une ouverture de l'école sur le monde extérieur (entreprises, médias, autres établissements). Twitter ouvre de nombreuses pistes pédagogiques, dans toutes les matières. Professeur à l'origine de cette expérimentation : Mme Laurence Juin Utilisation en classe Leviers

Eduveille (PF blogs hypotheses.org) Aujourd’hui, Petite poucette, pour reprendre la formule de Michel Serres [1], fait des études supérieures. Et plusieurs des cours qu’elle suit utilisent une plateforme pédagogique ; certains sont même totalement à distance. Dans sa vie privée, elle a plein d’opportunités pour apprendre, elle communique avec ses proches via le Web, elle investit certains médias en ligne pour partager ses passions avec d’autres. Mais c’est sa vie privée. Elle aime bien que la fac lui facilite la tâche pour utiliser son ordinateur portable dans de bonnes conditions, mais ne souhaite pas que l’institution envahisse les médias sociaux qu’elle réserve à ses amis, sa famille. Pour ses études, elle utilise volontiers l’internet et pratique la recherche d’informations en ligne ; elle apprécie d’avoir accès à des contenus structurés de cours sur la plateforme pédagogique. L’environnement d’études de Petite poucette a beaucoup évolué ces dernières années et les changements à venir sont encore plus importants.

Twitter et les chercheurs, l'exception française ? Le Monde | • Mis à jour le | Par Sylvain Deville (chargé de recherche CNRS au laboratoire de synthèse et fonctionnalisation des céramiques (unité mixte CNRS-Saint-Gobain). Lauréat 2012 de la médaille de bronze du CNRS) Voilà quelques jours, je me demandais sur Twitter pourquoi, en comparaison avec nos collègues anglo-saxons, si peu de chercheurs français se servent de cet outil. A chaque fois que je discute de l’utilisation de Twitter avec des confrères, on me renvoie un regard mi-étonné, mi-méprisant et toujours lourd de préjugés sur les réseaux sociaux. La recherche, c’est du sérieux. Pas de place pour Twitter. Ayant travaillé deux ans en Californie, j’y ai appris beaucoup sur le sujet. En France, la majorité des chercheurs a l’attitude opposée et semble ne pas percevoir l’importance de la communication, ou ne pas en avoir conscience, quand elle ne l'ignore pas avec un snobisme mal placé. La situation évolue toutefois. Communiquer s’apprend.

A La Rochelle, des lyc ens r visent leur bac sur Twitter Une professeur d'histoire-géographie de La Rochelle a expliqué à l'AFP que, depuis le 13 avril, elle fait réviser le baccalauréat professionnel de ses élèves de terminale sur le réseau social Twitter. #réviserlebac En utilisant le hashtag #réviserlebac, les 22 élèves de la filière comptabilité sont invités à répondre en 140 signes à des questions, posées par leur enseignante, qui portent sur leur programme d'histoire-géographie. «Avec les dates, Twitter s'y prête bien car les réponses peuvent être courtes», a indiqué au quotidien Sud-Ouest Laurence Juin, la professeur qui enseigne l'histoire-géographie mais aussi le français. «Un bon complément» «Ces révisions sur Twitter ne suffiront pas pour obtenir le diplôme, mais c'est un bon complément», ajoute Laurence Juin, à l'initiative de ce projet éducatif. Selon elle, l'aspect ludique de l'exercice «permet de faire travailler les élèves sans qu'ils s'en rendent compte». Pédagogie 2.0 «Il y a un rapport de personne à personne.

Related: