background preloader

Poêle fusée (rocket stove) - On loge à pied…

Poêle fusée (rocket stove) - On loge à pied…
Nous sommes fiers de vous annoncer que nous allons passer l’hiver au chaud, en ne consommant que du bois, et encore assez modérément… car nous avons découvert le Rocket-stove (littéralement « poêle-fusée »). C’est un poêle de masse à auto-construire. Enfin, les puristes me pardonneront, ce n’est pas un « vrai poêle de masse », mais un poêle à inertie. En bref, ce système de chauffage est magique pour les raisons suivantes : la facilité de sa mise en œuvre (3 jours à 3 personnes)son faible coût de construction (pour nous, au total, environ 450€, tubage de la cheminée inclus)l’économie de consommation de bois qu’il permet de faire comme un poêle de masse car il permet de restituer toutes les calories du bois brûlé (les gaz qui sortent son presque froids, et de plus, il permet de valoriser le petit bois et les essences à combustion rapide comme le peuplieril permet de brûler le bois de façon très écologique : à la sortie il n’y a pas de fumée seulement du CO2 et de la vapeur d’eau Le cendrier

http://www.onlogeapied.lautre.net/?p=846

Related:  Comment construire un chauffage Rocket Stove / PrincipesPOELES DE MASSE, ROCKETrocket Stovemelisseomiel

Le Rocket Stove Le poêle fusée (“Rocket Stove” ou “dragon de feu”) Les poêles de masse de type “Rocket” permettent une consommation de bois minimum pour une grande efficacité calorifère. La part des anges peut être réduite au minimum. Cette technique permet une combustion du bois à très haut rendement. Pourquoi le photographe Jason Lanier a quitté Nikon pour Sony ? Une vidéo intéressante pour ceux qui veulent s’équiper et pour les autres aussi ! Le choix du matériel photo est à la fois terriblement compliqué pour les novices, et intrinsèquement simple pour les pros. Car les « pros » gagnent leur vie avec leur matériel, et connaissent exactement les points essentiels et nécessaires qui leur permettront de capturer les images dans les meilleures conditions possibles. cuisiniere, le retour Poêles de masse et cuisinières maçonnésRealises par Lars Helbro Danemark20 ans d’expérience, plus de 500 réalisationstél: 0045 23 23 93 39 (mais il faut parler anglais)contact (en anglais) lars@stenovne.dkcontact (en français comes later, sorry) Workshop in Alsace may 2013 Contact Lars or Jean-Yves Je conçois mes poêles sur-mesure pour qu’ils s’intègrent bien à chaque maison, ainsi qu’aux personnes qui vont vivre avec pour de nombreuses années. Il est possible de combiner divers fonctions (efficacité de combustion, rendement optimum de chauffage, eau-chaude, etc.) tout en ayant un “design” élégant..! Un poêle de masse (ou encore nommé poêle à accumulation ou poêle à inertie) est généralement maintenu en température avec une unique flambée quotidienne, (typiquement dans la soirée, comme excellent remplacement de la télévision). Banc chauffé et chauffant, conduisant les « fumées » à la cheminée

Construction d’une chaudière « TechniStub Introduction Pour chauffer l’atelier ouvert Technistub, nous cherchons un moyen économique ! L’atelier a une zone « bureau » de 60m² qui sera séparé du reste de l’atelier par une cloison isolée et un plafond à 2m50 de haut. Le reste de l’atelier, 100m² et de 5m de hauteur sous plafond, n’est pas isolé. Mais, les murs sont en briques avec une épaisseur de 40 à 50cm, ce qui n’est pas trop mal. Par contre, il y a des baies vitrés en simple vitrage avec des boiseries pourries… La zone « bureau », c’est pour faire de l’électronique, de l’impression 3D, de l’ordi. 100 sites pour consommer sans posséder Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article). Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative !

Rocket Stove et chauffage écologique Encore une longue absence, mais pour une bonne raison (comme toujours… Voilà déjà quelques temps que Cher&tendre et moi avions en projet de remanier et refaire complètement notre séjour-salle à manger, et l’idée de construire notre propre moyen de chauffage a fait son petit chemin aussi… C’est ainsi que, mûs par un instinct de conservation probablement, nous nous sommes empressés de nous mettre à l’œuvre à la fin de l’été, laissant tomber tous nos autres gros projets en cours, pour nous consacrer à la construction d’un poêle à bois de masse, de type « rocket stove », et accessoirement pour refaire complètement à neuf notre salon.

Autoconstruction d'un poêle de masse: mai 2012 Dans la recherche de ma solution de chauffage, je ne me rappelle plus comment je suis tombé sur le "rocket stove". J'aimerais bien me souvenir aujourd'hui quel fut le site internet qui m'a montré le bout du fil d'Ariane du sujet. En tout cas j'ai tout de suite accroché au concept :fait en matériaux de base, locaux, faciles à trouver, pas chersprincipe simple, efficacité scientifiquement prouvéefacilité de mise en oeuvre, même pour un 'bricolo' comme moi Comme tous les poêles efficaces, le "rocket stove" déclenche la post-combustion des fumées pour obtenir la totalité du pouvoir calorifique du combustible. L'air nécessaire à la réaction va être aspiré assez intensément, provoquer un ronronnement et faire partir les flammes à l'horizontal !

Intégration des énergies renouvelables à la ferme - Exemples ATTENTION: Vous utilisez actuellement un navigateur qui est démodé et ne peut pas afficher le contenu du présent site de façon optimale. Il est recommandé de mettre à jour votre navigateur. Un panneau de chauffage solaire à air chaud installé sur un toit au Nouveau-Mexique. Le conduit le plus long que l'on voit est le conduit d'admission d'air et le plus court achemine l'air chaud vers une pièce de la maison. Le système a coûté environ 4 000 $ et a permis de réduire la consommation de gaz utilisé pour le chauffage de la maison de 10 à 20 %.

Vivre en autonomie avec une petite éolienne, témoignage sur une expérience d'électricité éolienne Pourquoi avoir choisi l'autonomie énergétique? Pour être honnête, avant l'installation de notre moulin à vent, je n'étais pas spécialement un militant éolien. Allergique à « l'électricité nucléaire » et à tout ce qui s'y rapporte (propagandes, mensonges, risques importants, pollutions, exploitation de populations liées à l'extraction d'uranium, etc...), ça oui. Mais je n'avais pas encore franchi le cap au point d'investir dans du matériel fournissant de l'électricité propre et renouvelable. Et surtout cette décision est difficile à prendre, du fait de l'investissement financier, lorsque l'on est que locataire, ce qui était notre cas jusqu'en 2006. Cette année là,donc, nous nous sommes installés dans une ancienne ferme isolée et loin de tout réseau (sauf les ondes du téléphone portable qui arrivent péniblement jusqu'à nous).

Vivre libre : mode d’emploi de l’autonomie Attention, il y a déjà de bons articles sur l’autonomie sur le blog, en voici un exceptionnel écrit par « Homme des bois » qui est un habitué du blog. Car c’est bien beau de vouloir se préparer (ou pas) à un éventuel effondrement du système, c’est bien beau de parler d’autonomie énergétique, mais le faire sans réellement savoir par ou commencer rend parfois les choses difficile. Voici donc de bonnes pistes sur le sujet, des liens, des explications qui, j’en reste persuadé, vous serons très utiles le moment venu!

Vivre en autonomie en France : Une réalité Qui n’a jamais rêvé de ne plus recevoir de factures, de s’affranchir du réseau électrique, de ne pas être raccordé à celui de l’eau? Se sentir libre de tous ces fils à la patte et surtout faire beaucoup, beaucoup d’économies tout en contrôlant enfin sa consommation grâce à la prise de conscience de ses besoins réels. Allumer la lumière, c’est aussi facile qu’un clic sur un bouton, pourtant chez Christophe, dans sa chaleureuse petite maison au bord du Vidourle, c’est une autre histoire ! Ici, on est complètement autonome, on se débrouille tout seul pour produire l’électricité dont on a besoin et on pompe l’eau en fonction de sa consommation.

Trièves « THE DODIBLOG SEL : c’est le Système d’Echanges Local, une association de gens du Trièves qui se proposent les uns aux autres, en réseau, des biens ou des services, qu’on s’échange sans argent mais avec une monnaie fictive, les « noix »; ce n’est pas du troc « je te donne et tu me donnes », mais du troc en réseau : Jean donne à Jeanne ses pommes de terre, Jeanne donne à Jules des leçons de violon, Jules aide José à repeindre sa maison, José donne à Jean un ordinateur etc. Chaque membre a un carnet où il note les échanges et le décompte des noix, le prix des échanges est fixé de gré à gré. On fait de temps en temps une journée collective, par exemple pour presser 500 litres de jus de pommes.

Related: