background preloader

Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce

Les signes caractéristiques chez l’enfant précoce
Les signes caractéristiques que vous trouverez ci-dessous doivent faire penser à la précocité intellectuelle. Il est rare qu’un enfant présente conjointement toutes les caractéristiques listées, mais il est aussi rare qu’il n’en présente aucune. S’interroger objectivement sur son enfant en ayant cette liste de signes à l’esprit permet de faire le point sur sa personnalité. Il faut cependant éviter de tomber dans le travers qui consisterait à « picorer » dans un inventaire les signes qui pourraient s’appliquer à l’enfant en question et en déduire qu’il est forcément précoce. Nombreux sont les enfants dans la norme qui peuvent présenter une ou plusieurs des caractéristiques énumérées. C’est la concordance avec des faits troublants constatés par ailleurs (apprentissages précoces, maturité du raisonnement..) qui doit amener à envisager avec plus d’attention l’hypothèse d’une éventuelle précocité intellectuelle. La lecture Les facultés d’apprentissage La curiosité Le langage La solitude L’humour

http://www.enfantsprecoces.info/les-signes-caracteristiques-chez-lenfant-precoce/

Related:  Haut potentiel intellectuelEnfants précocesComprendre le haut potentielle Haut Potentiel Intellectuel dans tous ses étatsEnfance

25. Résumé et conclusion : Carole's Blog Automne 2010 J'ai enfin réussi à vaincre mes angoisses et mon agoraphobie grâce à la méthode de Geert. Si je reviens sur mon parcours psychiatrique au cours de ces 15 dernières années, voici ce que ça donne: EIP - Académie Bx Ils représentent 2 à 3 % de la population scolaire tous milieux confondus et un tiers d’entre eux sont en situation d’échec scolaire relatif ou massif. Ils ont des profils variés et singuliers mais présentent des constantes repérables ; savoir repérer ces constantes permet d’améliorer leur prise en charge. L’information sur la précocité intellectuelle, ses signes identifiables et les réponses à apporter, nécessite la mobilisation de toute la communauté scolaire et des familles. ==> Plan de la page

Panorama du QI : L’intelligence en 6 questions et 6 réponses par Nicolas Gauvrit par Nicolas Gauvrit - SPS n° 289, janvier 2010 Qu’est-ce que l’intelligence ? Aucune définition consensuelle de l’intelligence n’a jamais émergé, même parmi les quelques psychologues les plus réputés sur la question. Dans les définitions qu’ils donnent, quelques thèmes reviennent pourtant assez souvent. L’intelligence est souvent définie comme : la capacité à apprendre ;

L’image de soi : une construction plus délicate pour les enfants doués par Arielle Adda Les enfants doués ont souvent une fausse image d'eux-mêmes. Arielle Adda explique la difficile construction d'une bonne représentation de soi. Rien n’est plus difficile pour un enfant doué de se former de lui-même une image conforme à ce qu’il ressent au plus profond de lui. Il passe d’un extrême à l’autre. Le passage adolescent Le « moratoire » adolescent est d'autant plus difficile à vivre que les jeunes sont en permanence sollicités comme acteurs dans le monde de la consommation, et qu'ils doivent parfois piétiner un long moment avant d'acquérir leur indépendance. Ils vivent alors une période d'exaspération, sans cesse sollicités et encore mineurs (quel que soit leur âge). La volonté de s'affranchir de la tutelle des parents, de s'émanciper pleinement en participant à part entière à l'usage des biens de consommation, est contredite par le manque de moyens symboliques et matériels pour accéder pleinement à cette indépendance. Le jeune est loin d'être un enfant et il ne peut se reconnaître pourtant comme adulte à part entière.

Approche Du Fonctionnement Cognitif Chez L'Enfant Surdoué Tous droits réservés.Toute reproduction d’un extrait quelconque de ce mémoire de maîtrise par quelque procédé que ce soit, et notamment par photocopie oumicrofilm est interdite sans autorisation de l’auteur. © ASEP 2004 – Propriété exclusive de Bénédicte Garreau Kernen 3RésuméLes enfants surdoués font aujourd'hui l'objet de grands débats. Ils sont cependant encore très peu compris, car peu étudiés. Dyssynchronies & inhibition intellectuelle Le psychologue Jean-Charles Terrassier a mis en lumière il y a quelques années ce que l'on appelle le syndrome de dyssynchronie (& qui n'a rien d'une maladie ) qui touche de nombreux petits zèbres. Dyssynchronie ? Mais que se cache-t-il derrière ce mot étrange & barbare, me direz-vous La dyssynchronie est tout simplement l'expression d'un décalage dans les différents aspects de la personnalité de l'enfant surdoué.

DOUANCE.org : qu'est-ce qu'un surdoué ? Qu'est-ce qu'un surdoué ? Un enfant est dit surdoué quand il a un rythme de développement intellectuel très supérieur à celui normal de son âge, alors que son développement affectif et relationnel correspondent aux normes de son âge. Cette différence de croissance entre ces composantes de sa personnalité (on parle de "dyssynchronie" depuis que Jean-Charles TERRASSIER a mis ce fait en évidence) le rend très différent des autres enfants, et oblige à des mesures d'éducation adaptées. Cela est sensible dès une avance intellectuelle de 25% par rapport à l'âge réel (on parle de QI = 125 en âge mental, voir ci-après), soit environ 5% des enfants Est-ce grave ?

Le Modèle de Formation de l'Identité du Surdoué par Andrew Mahoney Voici l’un des textes que j’ai trouvé parmi les plus importants au cours de mes recherches sur l’accompagnement : dans deux précédents billets, Andrew Mahoney, expliquait l’importance qu’il y a pour un surdoué à accepter son surdon. Ici, il propose une trame d’accompagnement fondée sur la personnalité de la personne surdouée. Le surdon n’est pas au coeur de tout. Il est pris comme un élément parmi d’autres. Une façon de dédramatiser, tout en montrant l’interaction permanente du surdon avec tous les événements de la vie. Dès 7 mois, les bébés bilingues connaissent la grammaire Des scientifiques ont découvert que les bébés qui évoluent dans un milieu bilingue sont capables, dès l’âge de 7 mois, d’apprendre rapidement la grammaire des deux langues maternelles qu’ils entendent. Si l'on savait que les bébés possédaient certains capacités intellectuelles particulièrement tôt dans leur développement, c'est une nouvelle découverte que viennent de révéler des scientifiques du Laboratoire de Psychologie de la Perception (Université Paris Descartes/CNRS/ENS) et de l’Université de British Columbia. Les bébés qui évoluent dans un milieu bilingue sont capables, dès l’âge de 7 mois, d’apprendre rapidement la grammaire de leurs deux langues maternelles. Avez-vous déjà partagé cet article? Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Related:  sciences