background preloader

Les réseaux sociaux littéraires ou réseaux sociaux du livre (RSL)

Les réseaux sociaux littéraires ou réseaux sociaux du livre (RSL)
Au milieu de la décennie 2001-2010, dans l’aspiration des réseaux sociaux émergents, comme Facebook, nous avons vu apparaître sur le Web des échanges de vues sur des œuvres culturelles relatives notamment au cinéma et à la littérature. En matière de livres, le monde anglo-saxon fut, comme souvent dans les domaines informatiques, précurseur avec d’une part le géant des librairies en ligne, Amazon, et d’autre part des sites spécifiquement dédiés à ces échanges : Librarything, Goodreads, Shelfari, Visual Bookshelf, Gurulib, etc. À la fin de cette même décennie, le mouvement ne tarda pas à s’étendre au monde littéraire francophone avec une version française de Librarything ainsi que deux nouveaux venus purement francophones : Babelio et Libfly. Nous rencontrons depuis un certain temps déjà, sur le Web, des blogs personnels dont l’auteur critique une série d’œuvres et permet aux internautes de réagir. Certains y sont même exclusivement dédiés. Fonctionnalités et services des RSL

http://mediationdoc.enssib.fr/lire-en-ligne/sommaire/iv-interagir-en-ligne-produire-des-contenus-partager/utiliser-et-integrer-les-reseaux-sociaux-litteraires

Related:  Les réseaux sociaux du livreRéseaux sociaux littérairesCulture numériqueRéseaux sociaux littérairesSociabilité littéraire

Littérature et nouvelles formes de communication : les blogs et les réseaux sociaux Littérature et nouvelles formes de communication : les blogs et les réseaux sociaux Objet du jour : Le Tiers-Livre de F. Bon, L’Autofictif d’E. Edition et fin de parenthèse Gutenberg Voici donc une seconde initiative (après celle-là) qui me rend optimiste. On commence enfin à penser une économie du document renouvelée transformant radicalement les anciennes pratiques, sans vouloir faire du web une nouvelle économie. François Bon a une âme de pionnier et il a mis en place une belle coopérative d'édition numérique, Publie.net. Jusqu'ici il s'agissait d'une expérimentation pleine d'enseignements pour la littérature et la diffusion sur support numérique, soutenue par l'énergie de son promoteur et le tissu de sympathie qu'il avait su bâtir. Sa portée restait limitée du fait d'une économie structurellement précaire. Aujourd'hui, FB, retrouvant le papier en ouvrant son activité à l'impression à la demande, referme paradoxalement à son tour la parenthèse Gutenberg, mais cette fois pour le métier d'éditeur.

LIMINAIRE Intervention à l’enssib pour la journée de formation : Connaître et faire connaître la littérature contemporaine Voici les grandes lignes de mon intervention du jeudi 5 novembre 2015 à l’enssib sur le thème : Connaître et faire connaître la littérature contemporaine. Le réseau social est devenu l’un des enjeux du partage et de l’échange sur Internet. Après l’ère du 2.0, nous sommes aujourd’hui dans celle de la sociabilisation, dans le cadre d’outils spécifiques. Facebook avait ouvert la voie, désormais chaque secteur dispose de sa déclinaison, ses thématiques et ses modalités d’utilisation. Les réseaux sociaux du livre :

Quand les médias sociaux tiennent lieu de catalogues - épisode 1 Le Social Media est le fait d’interagir entre individus ou groupes d’individus qui ainsi conversent, échangent, partagent, collaborent pour créer ensemble du contenu Web. Le contenu partagé et évolutif ainsi généré est appelé UGC pour User Generated Content. L’intelligence collective, dans un esprit de participation en ligne, permet non seulement de créer du contenu, mais aussi de l’organiser, l’indexer, le modifier, le commenter voire le lier aux données personnelles de l’internaute. Dans un article consacré aux bibliothèques à l’heure du web participatif, Heather Lea Moulaison livre que « cette participation en ligne est foncièrement démocratique et la réputation de l’individu joue un rôle important dans le poids accordé par ses pairs à ses commentaires, à ses critiques et à son avis en général »[1].

3 bonnes raisons d’enrichir le web… et de ne surtout pas le pourrir bêtement ! Si vous avez suivi l’actualité récemment (et plus particulièrement l’actualité pédagogique), vous avez sans doute entendu parler de l’affaire du «Pourrisseur du Web», qui a fait le tour de la blogosphère francophone. Pour faire bref : un enseignant décide d’introduire du contenu «bidon» dans Wikipedia, afin de piéger ses élèves et leur démontrer qu’Internet ne peut être utilisé à bon escient pour trouver de l’information de qualité. Pour résumer ma pensée, j’appellerais ça : de la manipulation, avoir un esprit tordu et un manque flagrant de respect pour ses propres élèves et les nombreuses personnes qui enrichissent le web par leurs contributions. Je ne lui ferai pas le plaisir de rajouter un lien direct vers son blog, aussi vous trouverez toutes les informations que vous souhaitez dans ce dossier Scoop.it! : J’ai assez bien hésité à réaliser cet article.

Les Réseaux Sociaux Littéraires – Lequel choisir ? Les réseaux sociaux ont envahi internet, Facebook, Twitter, Google + et j’en passe, le Social Media est devenu très important dans le marketing et dans la communication. Alors qu’on trouve des réseaux sociaux sur tout et n’importe quoi, il en existe également sur le livre, en grande fan de littérature je me suis donc tout naturellement dirigée vers ces sites qui remplissent tous les critères d’un réseau social, mais axé autour du monde du livre, et j’ai décidé de vous en parler aujourd’hui dans cet article. Il existe plusieurs sites de ce genre-là sur internet, j’en utilise certain, d’autre non, c’est par la suite une question de goût et de préférence, je vais donc tenter de vous en présenter plusieurs, et vous donner mon avis sur ceux ou je suis inscrite.

Littérature comparée / Littérature numérique Littérature et nouvelles formes de communication : les blogs et la twittérature L’entrée de la littérature dans les blogs et les réseaux sociaux ces vingt dernières années a permis peu à peu une littérature démocratisée, accessible à tous. En effet, la transmission par les réseaux sociaux entraîne une littérature participative.

Les 5 à 7 en vidéo L'ADBS programme dans ses locaux une fois tous les deux mois des "5 à 7" pour ses adhérents : réunis autour d'un spécialiste, les professionnels apprécient pendant deux heures l'impact d'une technologie nouvelle sur les métiers de l'information-documentation et comprennent comment se l'approprier. Ces courtes présentations sont aussi l'occasion de faire le point sur de nouvelles normes ou sur des textes réglementaires qui touchent l'exercice de nos métiers. Particulièrement adaptés aux disponibilités professionnelles de nos adhérents franciliens (rencontre courte en fin de journée), ces "5 à 7" sont désormais mis à la disposition de l'ensemble de nos adhérents sous la forme de séquences vidéo.Ainsi, sans plus aucune contrainte d'espace ni de temps, il vous est possible de (re)visionner chaque séance à volonté. Cliquez sur la vignette de la session sélectionnée afin d'accéder à sa captation vidéo. mise à jour le 24 octobre 2013 L'ADBS sur les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux littéraires : les exemples de Booknode et Babelio – Monde du Livre Un réseau social est un ensemble d’individus ou d’organisations reliés par des interactions sociales régulières. L’expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale (entre individus ou groupes d’individus), et la création de contenu1. Lorsque l’on parle de réseaux sociaux, nous pensons immédiatement à Facebook, Twitter ou encore Instagram. Mais saviez-vous qu’il existe des réseaux sociaux uniquement dédiés au monde littéraire ? En effet, au cours de la décennie 2001-2010, nous avons vu apparaître une multitude de sites Web consacrés aux livres, à leur contenu, mais également aux avis des lecteurs : ce sont les réseaux sociaux littéraires (ou RSL). Qu’est-ce qu’un RSL ?

La lecture sociale : gros plan sur le site Livraddict <p>Logo de LivrAddict</p> Livraddict est un site qui regroupe une communauté de lecteurs particulièrement actifs. Fondé par des passionnés, le site permet les échanges sur la lecture et les auteurs mais offre bien d’autres possibilités. cdi.ac-montpellier.fr/articles.php?lng=fr&pg=1482 Journée académique de pilotage EVS 2012/2013 20 mars 2013au CRDP de l'académie Montpellier Le défi du numérique dans les pratiques pédagogiques, éducatives et professionnelles - le programme de la journée- les pistes de réflexion - le diaporama de Mathieu Ruffenach, Conseiller TICE du recteur : "Le défi numérique académique"

3 réseaux sociaux dédiés aux amoureux des livres à tester d'urgence Livraddict Citons d'abord l'un des pionniers du genre, lancé en 2009 par quatre bénévoles amoureux de la lecture : Livraddict. Ce qui n'était au départ qu'un simple forum entre lecteurs a rapidement étoffé ses fonctionnalités pour devenir aujourd'hui une véritable bibliothèque virtuelle, Bibliomania, dans laquelle chacun peut chroniquer des ouvrages, indiquer les livres qu'il détient, ceux qu'il a lus, est en train de ou aimerait lire. Comme tout réseau social qui se respecte, Livraddict vous permet également de vous constituer une communauté virtuelle d'amis avec lesquels échanger. L'onglet "prêt" vous propose de lister les livres que vous avez prêtés et à qui, ainsi que ceux que l'on vous a empruntés : une fonction pratique pour toujours garder un oeil sur les pépites de littérature auxquelles on tient.

Libfly, un "échange entre professionnels du livre et les lecteurs" En novembre 2008, en même temps que Booknode, s'ouvre Libfly, un service édité par la société Archimed. L'outil se présente comme une solution de promotion de la lecture, par la mise en relation des lecteurs. S'appuyant sur les datas de TiteLive, les notices des ouvrages sont réalisées par les membres. La mise en réseau des informations, le travail avec les bibliothèques, et des instruments de géolocalisation sont les éléments les plus mis en avant. Que signifie réseau social du livre - et qu'est-ce que cela implique pour vous ?

Related: