background preloader

Chroniques du début de la fin du pétrole, par Matthieu Auzanneau

Chroniques du début de la fin du pétrole, par Matthieu Auzanneau

Même pas mal Le Blog d'Olivier Berruyer sur les crises actuelles Consommation mondiale de pétrole La consommation mondiale de pétrole Combien de pétrole consomme-t-on dans le monde ? Depuis quelques années, la consommation mondiale de pétrole a dépassé les 80 millions de barils par jour pour atteindre 87,4 millions en 2010. Le baril, qui est l'unité de volume utilisée dans les milieux industriels et financiers, équivaut à environ 159 litres (158,987 litres exactement). Une colonne de 64 000 kilomètres de pétrole...tous les jours Pour se représenter cette dose quotidienne, il faut imaginer le baril tel un petit tonneau de 50 cm de large sur 80 cm de haut. La consommation de pétrole en 2012 Le pétrole est la première source d'énergie dans le monde et permet de satisfaire 32 % des besoins énergétiques. La demande mondiale de pétrole brut Si la croissance économique mondiale atteint 4,5% en 2014, la demande d'or noir sur le globe progressera jusqu'à cette date de 1,4% par an en moyenne et sera pour la première fois majoritairement portée par les pays émergents et les pays en développement.

Scénario négaWatt : emplois et économie Publication de l'étude socio-économique du scénario négaWatt 2011 Dix-huit mois après la publication de son « scénario énergétique 2011-2050 » et un peu plus d’un an après la parution de son Manifeste, l'Association négaWatt a souhaité apporter une nouvelle contribution au Débat National sur la Transition Energétique. Elle porte cette fois-ci sur les résultats d’une étude consacrée à l’impact sur l’emploi et sur l’économie de la mise en œuvre du scénario négaWatt dans les principaux secteurs concernés par la transition énergétique. Afin de garantir la validité de l’approche et la pertinence des résultats, il était indispensable de faire appel à des compétences reconnues dans le domaine de l’analyse économique et sociale : c’est ce qu’a apporté – avec d’autres consultations - l’expertise de Philippe Quirion, chercheur CNRS au laboratoire CIRED à Paris, que nous tenons à remercier pour le temps passé et la minutie des travaux réalisés.

Concepts économie numérique draft « Initiative ISCN ? Concepts économie numérique draft Il y a : Des utilisateursDes "M account managers"Des Service providers, content diffusers, hostersDes ShopsDes éditeurs et créateurs d’œuvres, de services, (sites, films, disques, sites genres static contents ou pas)Utilisation des ISCNs pour toutes les problématiques d’identification (et donc en particulier de tous les numéros GS1, ISBN, ISAN ou autres, pour beaucoup d’œuvres existantes quand ça fait sens) D’autre part : Chaque utilisateur a un (ou quelques) M-accountChaque M-account est "géré", à un instant donné, par une organisation "M account manager"Un M account peut être transféré d’un M account manager à un autreLe M account number est utilisé dans aucune transactionUn utilisateur peut acheter des œuvres ou éditions dans n’importe quel shop, sous forme de licence "à vie" ou d’abonnementUne œuvre ou édition d’oeuvre ou service est à un instant donné hosté par un hoster (cela peut changer)Les accounts managers peuvent être les banques? Like this:

Les événements climatiques extrêmes, nouvelle réalité Sécheresses intenses, pluies diluviennes, tempêtes tropicales et autres ouragans dévastateurs : les coups durs du climat se sont multipliés et intensifiés au cours de la dernière décennie. C'est ce que conclut une étude publiée dans Nature climate change lundi. Mais au-delà des simples courbes et statistiques, la question qui divise la communauté scientifique réside dans l'enjeu de la responsabilité : variabilité naturelle du climat ou effet du changement climatique d'origine anthropique ? Les auteurs de ce nouveau rapport sont catégoriques : il existe un lien entre les activités humaines et l'intensification des événements climatiques extrêmes. Les canicules. Ces chaleurs extrêmes sont de plus en plus fréquentes. Mais ces extrêmes ne concernent pas que les périodes estivales. Les pluies intenses Les ouragans 2004 a vu le plus grand nombre de cyclones jamais comptés dans une année, et le doublement des plus puissants d'entre eux. Audrey Garric

40 years “LIMITS TO GROWTH” Limits to Growth is a study about the future of our planet. On behalf of the Club of Rome, Donnella Meadows, Dennis Meadows, Jorgen Randers and their team worked on systems analysis at Jay W. Forrester’s institute at MIT. They created a computing model which took into account the relations between various global developments and produced computer simulations for alternative scenarios. Part of the modelling were different amounts of possibly available resources, different levels of agricultural productivity, birth control or environmental protection. 12 million copies were distributed in 37 languages. Most scenarios resulted in an ongoing growth of population and of the economy until to a turning point around 2030. Peak Oil "We must leave oil before it leaves us" Fatih Birol, Chief Economist EIA, 2008 Peak Oil represents the point in time when roughly half of the ultimate available oil has already been used. Are there Limits to Growth? Model the Future A safe operating space for humanity

À quelle vitesse la production pétrolière actuelle décroît-elle ? Or donc, le pdg de Shell annonce qu'il faudrait trouver d'ici dix ans l'équivalent de quatre nouvelles Arabies Saoudites, rien que pour maintenir la production mondiale à son niveau présent. Il paraît aujourd'hui très (très) peu vraisemblable que l'industrie soit capable d'accomplir un tel "exploit", ne serait-ce qu'à cause de la (beaucoup) trop faible importance des nouveaux projets d'extraction annoncés jusqu'ici. Mais le pronostic de déclin de la production aujourd'hui existante mis en avant par Shell est-il lui-même vraisemblable ? Shell se fonde sur l'hypothèse d'un taux de déclin de la production pétrolière existante de 5 % par an en moyenne à l'échelle mondiale sur les dix prochaines années ― ce qui donne bien quasiment quatre fois la production de l'Arabie Saoudite, soit... pas loin de la moitié de la production mondiale actuelle de brut à remplacer. Sadad Al Husseini, ex-n°2 de la compagnie pétrolière nationale saoudienne, m'a indiqué : Pendant combien de temps encore ?

L'encyclopédie du développement durable Start a 1-Acre, Self-Sufficient Homestead - Modern Homesteading Everyone will have a different approach to keeping a self-sufficient homestead, and it’s unlikely that any two 1-acre farms will follow the same plan or methods or agree completely on how to homestead. Some people like cows; other people are afraid of them. Some people like goats; other people cannot keep them out of the garden. Some people will not slaughter animals and have to sell their surplus stock off to people who will kill them; others will not sell surplus stock off at all because they know that the animals will be killed; and still others will slaughter their own animals to provide their family with healthy meat. For myself, on a 1-acre farm of good, well-drained land, I would keep a cow and a goat, a few pigs and maybe a dozen hens. Raising a Dairy Cow Cow or no cow? On the other hand, the food that you buy in for this family cow will cost you hundreds of dollars each year. 1-Acre Farm With a Family Cow Grazing Management Intensive Gardening Half-Acre Crop Rotation

Projet Echo des alternatives Sur la route de Cancun (Mexique), prochain sommet International sur les dérèglements climatiques (28 nov – 10 déc), Sophie Chapelle et Maxime Combes, engagés dans le projet Echo des Alternatives, iront à la rencontre d’expériences menées par des associations, collectivités, communautés visant à transformer leur vie, leur mode de consommation, leur habitat, leurs relations sociales de proximité. Mêlant le plus souvent les exigences écologiques aux impératifs démocratiques et sociaux, ces initiatives démontrent que les véritables solutions aux dérèglements climatiques sont déjà là, expérimentées et mises en pratique. Le sommet de Copenhague, malgré l’ultimatum médiatique, n’a pas été à la hauteur des espérances de la société civile et de l’opinion publique. Le projet se déroule en deux temps : Lire la plaquette de présentation complète accessible ici en .pdf. Pour nous soutenir : cliquer ici.

Terre à terre, les archives Les effets d’un prix du pétrole élevé et volatil Patrick Artus, Antoine d’Autume, Philippe Chalmin et Jean-Marie Chevalier Parution : 13.09.2010 Publié le jour anniversaire des cinquante ans de l’OPEP, ce rapport fait le point sur le rôle du pétrole dans l’économie française. Le prix du baril de pétrole a connu ces dernières années des évolutions heurtées : parti de 9 dollars en décembre 1998, il a culminé à 145 dollars en juillet 2008, pour redescendre à 32 dollars en décembre 2008 et remonter à 86 dollars début mai 2010. Confrontée à ce nouvel environnement énergétique, l’économie française doit-elle craindre un prix du pétrole élevé et volatil ? Dans leur réponse à cette question, les auteurs de ce rapport délivrent quatre messages principaux : • la tendance à la hausse du prix du pétrole est inévitable et s’accompagnera d’une volatilité importante qui reflète les incertitudes sur les fondamentaux réels et les mouvements spéculatifs sur le marché pétrolier ; Télécharger le rapport Télécharger le résumé Commander le rapport

Découvrez le vélo-patinette innovant de Philippe Starck > Transport Le mardi 19 février à l'hôtel de ville de Bordeaux, Alain Juppé, maire de Bordeaux, le designer de renom, Philippe Starck et Peugeot Cycles ont présenté le premier prototype du PIBAL, un concept inédit de vélo patinette. Le PIBAL a pour objectif de renouveler le parc cyclable offert en prêt aux habitants de Bordeaux et "renforcer encore" leur mobilité, grâce à une nouvelle ergonomie urbaine proposée par Philippe Starck et développée par Peugeot. C'est à partir des idées des Bordelais, consultés il y a un an via un site internet dédié, que le vélo-patinette urbain a vu le jour : "Ils ont permis de repenser l'ergonomie, la philosophie ainsi que la sécurité des cyclistes." Peugeot Cycles qui a réalisé le développement du PIBAL en assurera également la production en série dans l'usine historique de la marque en France, à Romilly sur Seine. Autour de nombreuses actions pour repenser les déplacements, Bordeaux a vu en parallèle le nombre de cyclistes tripler en 15 ans.

Related:  spiiv