background preloader

Contes de Hans Christian ANDERSEN

Contes de Hans Christian ANDERSEN
Hans Christian Andersen (1805-1875) est un écrivain danois, qui, grâce à ses Contes pour enfants, incarne le génie populaire nordique. Il est né à Odense le 2 avril 1805, au sein d'une famille pauvre. Son père est cordonnier et meurt lorsqu'il a onze ans. Il part seul à quatorze ans chercher fortune à Copenhague. Il est tenté par le chant, le théâtre puis la danse et travaille quelque temps pour le directeur du Théâtre Royal, qui financera plus tard ses études. Dès 1822, Andersen commence à publier ses premiers textes: un récit fantastique inspiré par E.T.A.Hoffmann, Promenade du canal de Holmen à la pointe orientale d'Amagre (1830). Entre 1832 et 1842, il publie en brochures ses premiers courts récits merveilleux, Contes pour enfants (1835), qu'il ne destine pas uniquement à un public enfantin. Parmi ses contes, les plus célèbres sont «le Vilain Petit Canard», «la Reine des neiges», «les Habits neufs de l'empereur», «les Cygnes sauvages» et «la Petite Sirène». Related:  Bibliothèques numériques

AUX ORIGINES DU MONDE, CONTES ET LEGENDES RROMS Mardi 18 février 2014 2 18 /02 /Fév /2014 05:06 Un recueil de contes et légendes tirées semble-t-il de la collection de textes rroms établie par Heinrich von Wislocki qui, au détour d’un voyage à travers la Hongrie, en 1883, décida de consigner tout ce qu’il pouvait recueillir des traces orales d’un peuple qu’il découvrait avec passion. Dès 1888, une société américaine, la Gypsy Lore Society, se mit à publier ces textes traduits du rromani, en langue anglaise. La sélection que nous présentent les éditions Flies couvre un vaste périmètre, avec tout de même pour cœur de ce corpus les textes en provenance d’Europe Centrale. Aux origines du monde, Contes et légendes tziganes, éditions Flies, réunis par Galina Kabakova, traduits par Galina Kabakova et Anna Stroeva, oct. 2010, 204 pages, 20 euros, isbn : 978-2-910272-67-8. Partager l'article ! inShare Par texte critique - Publié dans : en lisant, en relisant -Communauté : le texte voyageur 0

FRAGMENTS de Claude Simon parus en revues... retour "Babel", Les Lettres nouvelles, 31, oct.1955, p.391-413. (Non repris). "Le Cheval", Les Lettres nouvelles, 57, fév.1958, p.169-189. (Repris dans La Route des Flandres). "Le Candidat", Arts, 698, nov.1958, p.3. "Cendre", Revue de Paris, mars 1959, p.79-82. "Mot à mot", Les Lettres nouvelles, nlle série, 6-8, avr.1959, p.6-10. "La Poursuite", Tel Quel, printemps 1960, p.49-60. "Comme du sang délayé", Les Lettres françaises, 52, 1-7 dec.1960, p.1-5. "Matériaux de construction", Les Lettres nouvelles, 9, déc. 1960, p.112-122. "Sous le Kimono", Les Lettres françaises, 59, 19-25 jan.1961, p.5. "Funérailles d'un révolutionnaire assassiné", Médiations, 4, hiver 1961-62, p.11-24. "Inventaire", Les Lettres nouvelles, 22, fév.1962, p.50-58. "L'Attentat", Nouvelle Revue Française, 111, mars1962, p.431-452. "Des Roches striées vert pâle parsemées de points noirs", Les Lettres nouvelles, juin-août 1964, p.53-68. "La Statue", Mercure de France, 1213, nov. 1964, p.393-409. Samuel BECKETT. ‑ Non.

Des contes et légendes Contes et légendes slave Les contes et légendes populaires slaves et plus particulièrement russes constituent un recueil des plus importants du patrimoine culturel européen, tout à fait comparable à l'oeuvre des frères Grimm mais toutefois moins bien connu en europe occidentale. Cette oeuvre est avant tout celle d' Alexandre Nikolaieivitch Afanassiev (1826-1871) qui fut un historien et un ethnographe de la civilisation et de la littérature russes. Vassilissa arrive chez la Baba Yaga Les douze mois Maria Morevna Sadko, le ménestrel Snégourotchka Vassilissa la magique et la Baba-Yaga Sur son lit de mort, la maman de Vassilissa confie à sa fille une petite poupée censée la protéger.

Bibliothèque numérique mondiale Contes et Légendes Comme son nom l’indique cette rubrique de l’Histoire en Ligne contient les légendes et parfois les croyances transmises au cours des siècles. L’âme du premier violon En ce douzième jour de septembre de l’an 1516, on fêtait à Fontainebleau l’anniversaire de la naissance du roi François 1er. La broche de M. d’Artagnan Les deux adversaires se mesuraient du regard. La croix Catelan Dans l’île de la Cité, exactement à l’emplacement qu’occupe actuellement le Palais de Justice, s’élevait jadis le palais des rois de France... La cuisinière de M. de Beaumarchais L’homme au madras est en effet Pierre Augustin Caron dit de Beaumarchais, conseiller et secrétaire du Roi... La geôlière de Latude Une querelle entre les grands de la terre peut parfois être mise à profit par des esprits ingénieux, c’est du moins ce que pensa un jeune homme nommé Henri Jean Danry ou encore Masers et qui se faisait appeler M. de Latude. Légendes de la Seine Un des plus beaux ornements de Paris est son fleuve à la noble allure...

Analyse de Zenkaï l'assassin Du meurtre à l'ouverture d'un passage vers l'autre 1. Chez Zenkaï, le jeune Samouraï, la force de mort n'a pas encore structuré le désir 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 17. 18. 19. 20 L'assassin du père est devenu le maître du fils 21. 22. Bibliothèque numérique romande - Association Les Bourlapapey

Related: