background preloader

Le manuel du vrai mec

Le manuel du vrai mec
A tous les faux mec de ma vie: je vous aime les mecs ! Le vrai mec est un drôle d’animal. Au niveau évolutif, on pourrait le classer comme chaînon manquant entre le chien en rut et l’amibe, si ça ne faisait pas autant plaisir aux créationnistes. Et ce serait oublier son petit côté robotisé qui fait de lui un animal pas tout à fait organique. Mais tellement fonctionnel ! Mais qu’est-ce qu’un vrai mec? Le vrai mec promène donc son patrimoine génétique et le distribue fièrement et avec une grande prodigalité, sans forcément regarder sur qui ou sur quoi il saute. Car oui, sous ses dehors d’androïde priapique, le vrai mec ressent quelque chose: l’envie de baiser, et il ne faudrait pas voir à l’en priver. La pire chose qu’il puisse arriver au vrai mec, c’est d’être castré. Attention Mesdames et Mesdemoiselles, n’oubliez pas le caractère monofonctionnel du vrai mec. Faire la cuisine, y compris chauffer des pâtes. Attention, le vrai mec peut être dangereux. Le monde va à vau-l’eau. Related:  Violences faites aux femmes (et parfois aussi aux hommes)TFE

J’ai subi la « bonne baise» (viol) selon SeductionByKamal Sur le site Seduction By Kamal (SBK), un article intitulé "Comment Bien Baiser" encourage les hommes à violer les femmes. L’auteur, Jean-Baptiste Marsille, y accumule des mythes sur le viol et l’absence de valeur du consentement, ainsi que des amalgames toxiques entre sexualité et violence érotisée. Il se fait ainsi l’avocat des violeurs et encourage d’autres hommes à le devenir. Voici à présent le point de vue des violées : témoignage et analyse d’une femme qui a subi un viol dans ces conditions. Elle dénonce aussi l’industrie des pick up artists, mais aussi des sites de rencontre, qui exploitent et promeuvent la culture du viol à des fins mercantiles. [Edit - 10-09-13 : ce texte est la propriété de la personne qui l'a écrit. Mon violeur est un jeune homme de 26 ans, doctorant en électronique et ingénieur diplômé d’une grande école. C’est arrivé il y a juste quelques mois. Au milieu de la conversation, il m’a soudainement embrassée. Comment aurai-je vécu ça, il y a quelques années ?

La fabrique du « masculin » À intervalle régulier, quelques observateurs pressés des médias pronostiquent l’émergence d’une « nouvelle presse masculine », rompant avec l’imaginaire machiste qui préside de longue date aux choix éditoriaux des magazines prétendant s’adresser aux hommes, satisfaire leurs aspirations spécifiques et répondre aux questions qu’ils se posent. Qu’en est-il, si l’on prend la peine de consulter et de lire attentivement les titres qui composent cette presse ? Disons-le d’emblée : à y regarder de près, la prophétie paraît bien illusoire. Presse masculine, miroir inversé de la presse féminine ? Cette inertie dans le changement apparaît avec d’autant plus de clarté quand on compare la presse masculine à ce que l’on a pu écrire récemment à propos de la presse féminine, et notamment du magazine Elle [1]. La femme-objet Tous les magazines pour hommes ne sont pas identiques. Le corps masculin comme objet de culte médiatique « Bien parler à son patron », ou comment devenir entrepreneur de soi-même

Sarkozy-Hollande : deux types de virilités bien différentes François Hollande et Nicolas Sarkozy le 6 mai 2012 à Paris (G. Julien/E.Feferberg/AFP) La défaite de Nicolas Sarkozy était annoncée depuis longtemps, et elle s’est produite sans surprise. Des hommes, toujours des hommes La Ve République est une affaire d’hommes. Il n’existe pas une seule représentation de la virilité. Des mots pas si doux Cette brutalité s’est exprimée à travers le vocabulaire et dans l’esprit de division et de stigmatisation. Au Salon de l’agriculture, en février 2008, le président de la République lâcha un "casse-toi, pauvre con" à un visiteur qui faisait savoir qu’il ne voulait pas lui serrer la main. Quelques jours avant le débat devant opposer les deux candidats encore en lice, il prétendit qu’il allait "exploser" son adversaire, alors qu’il avait déjà dit de lui qu’il était "nul", raison pour laquelle il allait, voulait-il croire, être réélu. Un homme, un vrai... peu importe les chemins empruntés La carte Hollande : métamorphose d'un candidat

Mon corps m'appartient Hello all, Comme vous l’avez sûrement remarqué, la galerie Mon corps m’appartient a vécu un standby monstrueux de plusieurs moi. Les raisons en sont multiples, la principale étant que je n’ai pas du tout eu le temps d’ouvrir Tumblr pendant des mois (alors que j’y étais auparavant assez accro), et que j’ai dû me concentrer sur d’autres projets personnels urgents et très importants. Ayant repris des études à la rentrée et ayant vraiment envie que ça se passe pour le mieux, j’ai décidé de demander à ma meilleure amie, du Tumblr misandre-radicale de m’aider pour tout ce qui est modération des nouvelles photos. La galerie reprend donc du service et c’est 100% grâce à ma super copine, donc un gigantesque merci à elle, en qui j’ai toute confiance et qui a déjà commencé à s’occuper du chantier que j’ai laissé, avec efficacité et bienveillance.

[French] La Vraie Fille Féminine Pour toi lecteur, j’ai mené une enquête fastidieuse. J’ai ressorti mes agendas du lycée. J’ai fouillé dans la cave chez mes parents pour ressortir mes vieilles barbies. J’ai regardé des photos de mariage. J’ai observé scrupuleusement la couverture d’un magazine Elle (bon, je l’ai pas ouvert, il faut pas pousser) et j’ai vaguement écouté la télévision en faisant des cakes. Je me souviens, quand j’étais ado, aux mariages et aux bar-mitzva, j’étais sommée de reléguer mon jean au placard pour enfiler une robe achetée pour l’occasion, et montée sur une paire de talons sur lesquels je ne savais pas marcher, je me maquillais à la truelle. De toutes façons, quelque chose en moi savait que je ne pouvais que donner l’impression d’être une Vraie Fille Féminine, mais que je n’en serai jamais vraiment une. Mais pourquoi être une Vraie Fille Féminine? La Vraie Fille Féminine est la plus belle créature de Dieu. La Vraie Fille Féminine n’aime pas la solitude.

Le genre étudié par le prisme historique : la virilité Des mouvements d'opposants au mariage pour tous, naissent de curieuses théories à propos du genre, surnommé "théorie du gender". Autant je peux comprendre certaines divergences idéologiques, autant j'ai le plus grand mal à admettre qu'on nie la réalité d'un concept. Prenons un autre terme : le capitalisme. Vous y trouvez en page 191 du tome 1 de l'édition Seuil cette phrase "en transposant la formule de Simone de Beauvoir, un homme n'est pas né homme, il le devient, la virilité n’apparaît pas comme un effet commandé par le corps. Qu'est ce que le genre ? C'est la façon dont une société éduque les hommes et les femmes qui la composent pour qu'ils deviennent, justement, des hommes et des femmes. (source : Ainsi à Sparte, la cité décide, chez les nouveaux nés mâles, qui doit vivre ou mourir selon la constitution robuste ou non de l'enfant. La virilité chez les Barbares comparée à celles des romains est très différente.

« Illusions of the Body », des clichés qui célèbrent le(s) corps humain(s) Illusions of the Body est une série de photos par Gracie Hagen, dans laquelle elle déconstruit les canons de beauté en présentant les mêmes corps dans diverses postures. C'est une évidence : certaines postures sont plus flatteuses que d'autres. Aux femmes, par exemple, on apprend à redresser la tête gracieusement, à rejeter les épaules en arrière pour faire ressortir la poitrine, à cambrer les reins, à porter des talons qui galbent les fesses et affinent les jambes... Gracie Hagen, dans sa très belle série de photos Illusions of the Body (Les illusions du corps), s'est penchée sur ce sujet en immortalisant deux fois ses modèles : une première fois dans une pose flatteuse, une seconde dans une posture moins gracieuse. La différence saute aux yeux. Elle explique sa démarche ainsi : « Illusions of the Body s'attaque aux normes régissant ce à quoi on pense que nos corps doivent ressembler. Un bien beau message délivré via des photos assez frappantes.

Genre, sexe, orientation sexuelle, les députés UMP confondent tout des cupcakes sur lesquels sont inscrits les mots boy (garçon) et girl (fille) (Kristin_A/Flick/CC). Quatre-vingts parlementaires, dont les fondateurs de la Droite populaire, ont demandé le 30 août 2011 au ministre de l’Education nationale le retrait de manuels scolaires accréditant l’idée que l’identité sexuelle est autant le fruit de l’environnement socioculturel que de la biologie. Cette demande fait suite à plusieurs interpellations du ministre sur cette question au mois de juillet dernier. Les députés se targuent d’être du côté de la science Ces parlementaires dénoncent l’idée de genre comme construction sociale de l’identité de sexe. Autrement dit, l’identité de sexe est tout entière contenue dans le biologique. Les députés se targuent d’être du côté de la science, a contrario de ce qu’ils appellent la « théorie du genre sexuel », rejetée comme « théorie philosophique et sociologique ». Glissement de l’identité sexuelle à l’orientation sexuelle Naturalisme biologique contre culturalisme

Related: