background preloader

Le quatrième choc pétrolier

Le quatrième choc pétrolier
XEnvoyer cet article par e-mail Nouveau ! Pas le temps de lire cet article ? Classez le dans vos favoris en cliquant sur l’étoile. Fermer Energie La flambée du prix de l’essence traitée comme un simple accident de parcours Derrière le prix élevé des carburants qui focalise l’attention des candidats à la présidentielle, il y a la réalité négligée d’un véritable troisième choc pétrolier rampant. Pourtant, la tendance est là : le monde est pendant encore plusieurs décennies extrêmement dépendant des énergies fossiles, avec un rapport tendu entre une offre qui s’appuie sur des ressources de plus en plus coûteuses à extraire et une demande en progression constante. Fait divers ? Choc rampant Pour les spécialistes, c’est le signal avancé d’un mouvement de fond qui devrait rappeler à l’Europe en général, et à la France en particulier, leur condition de pays assujettis à d’autres pour leurs approvisionnements en énergies fossiles. Addition sociale Les conséquences sont profondes. Chiffres cles Related:  énergies fossiles, peak oil / fin du pétrole

Fin du pétrole : quand l'industrie automobile prépare sa reconversion - Transition écologique La fin annoncée du pétrole et l’envolée des prix de l’essence compromettent l’avenir de l’industrie automobile. Au royaume du moteur à combustion, élus, syndicats et entreprises anticipent cette nécessaire transition. Le Bade-Wurtemberg, État-région le plus riche d’Allemagne et capitale européenne de l’automobile, prépare sa mue industrielle. L’enjeu : préserver les emplois et des conditions de travail correctes tout en développant de nouvelles activités. Enquête au pays de Porsche, Audi et Daimler. C’est la patrie de l’automobile et la première région industrielle allemande. Alors, quand un écologiste, Winfried Kretschmann, est arrivé à la tête du gouvernement du Land en 2011, après soixante ans de règne ininterrompu des conservateurs, les dents ont évidemment grincé. Comment prôner la transition au pays du moteur à combustion ? Une certaine anxiété a envahi les ateliers. « Toute la vallée autour de Stuttgart vit du moteur à combustion. Le Land subventionne certaines formations.

Mobiliser la société face au pic pétrolier Les prix du pétrole continuent d'alimenter l'inflation Après une baisse en janvier, les prix ont connu une hausse de +0,4% en février, rapporte l'Insee. En cause notamment, les carburants et les produits frais. L'inflation repart à la hausse. En février, les prix à la consommation ont augmenté de +0,4% en France, après une baisse de même ampleur en janvier, a annoncé l'Insee ce mardi. Ajusté des variations saisonnières, c'est-à-dire des augmentations de tarifs saisonniers, les prix n'ont progressé que de +0,1% sur le mois. Sur un an, l'inflation a progressé de +2,3%. Les prix de l'énergie, tirés par la flambée des cours internationaux du pétrole de près de 16% depuis le début de l'année, ont connu une hausse de +1% sur le seul mois de février. Hausse des prix des hébergements de vacances Comme traditionnellement au mois de février, les prix des services se sont envolés avec l'arrivée de la haute saison des sports d'hiver. Les observateurs soulignent un impact des nouvelles taxes » La facture énergétique atteint un record en France

Combustible fossile On appelle combustible fossile tous les combustibles riches en carbone — essentiellement des hydrocarbures — issus de la méthanisation d'êtres vivants morts et enfouis dans le sol depuis plusieurs millions d’années, jusqu’à parfois 650 millions d’années[1]. Il s’agit du pétrole, du charbon, de la tourbe et du gaz naturel. Parmi ces derniers, le méthane (CH4) présente le rapport H/C le plus élevé, alors que l’anthracite et certaines houilles sont composés de carbone presque pur. Ces sources d'énergie ne sont pas renouvelables car elles demandent des millions d'années pour se constituer et qu'elles sont utilisées beaucoup plus rapidement que le temps nécessaire pour recréer des réserves. Impacts environnementaux[modifier | modifier le code] Ce sont des énergies non renouvelables, au même titre que l’énergie nucléaire, car leur reconstitution naturelle demanderait des millions d’années pour être achevée[2]. Impacts sanitaires[modifier | modifier le code] Réserves[modifier | modifier le code]

Le prix de l'essence atteint un nouveau record La spirale haussière continue. Le litre de super sans plomb 95 (SP95) a atteint 1,6546 euro et le super sans plomb 98 (SP98) s'est hissé à 1,6999 euro, dépassant tous deux leurs précédents records établis une semaine plus tôt (à 1,6506 et 1,6929 euro respectivement), indiquent les relevés hebdomadaires publiés lundi 2 avril par le ministère du Développement durable. Parallèlement, le gazole est au contraire descendu à 1,4429 euro le litre, continuant ainsi à s'éloigner de son sommet historique de 1,4584 euro atteint à la mi-mars. Ces prix de vente à la pompe sont des moyennes nationales calculées par la Direction générale de l'énergie et du climat (DGEC) à partir de données fournies par les stations-services. Ces prix moyens dépassés dans certains points de vente Mais comme le savent bien les automobilistes, les prix des carburants dépassent déjà allègrement ces niveaux dans certains points de vente. Quelles sont les raisons de cette hausse continue depuis la fin 2011 ?

Pic all, pénurie de tout, énergie et minerais Un excellent dossier de Science & Vie, « Alerte à la pénurie »* dont voici un résumé : « Depuis deux siècles, cornucopiens et malthusiens s’affrontent. D’un côté les éternels optimistes de la corne d’abondance qui pensent que sous l’effet de l’économie de marché, de la technologie et du génie humain le spectre du manque sera toujours repoussé. Mais cuivre, phosphore, uranium, or…, des éléments toujours plus nombreux connaissent des signes annonciateurs de pénurie. Nous entrons dans une nouvelle ère, celle des malthusiens. Premier signe annonciateur, la maigre liste des gisements nouvellement découverts. On ne peut pas fabriquer du cuivre. * Science & Vie n° 1136, mai 2012, Cuivre, or, uranium, phosphore… Alerte à la pénurie article complémentaire, demain le peak all : Ce blog s’est donné pour objectif depuis début 2005 de commenter le quotidien Le Monde, le journal qui nous semble le plus « objectif » de la presse française. Cette entrée a été publiée dans épuisement des ressources.

comprendre l'actualité économique Le problème économique : la rareté Respire à l’intérieur de la phrase, mais ne respire pas aux points.Louis Jouvet. L'actualité économique est rarement peuplée de bonnes nouvelles. Les informations font chaque jour état de difficultés économiques diverses : chômage, pauvreté, inégalités, inflation, etc. Les journalistes économiques et les économistes qui s’expriment sur ces sujets s'efforcent d'en expliquer les causes et, souvent, proposent des solutions. Untel dira par exemple que pour résoudre le chômage il faut rendre le travail plus flexible, un autre, manifestement en désaccord avec le premier, affirmera que la solution au chômage passe nécessairement par une hausse des salaires, ou un gigantesque programme de dépenses publiques. On pourrait multiplier les exemples : les problèmes de logement, le prix de l’essence, les impôts, la croissance, etc. Celui qui entend ces messages, ou qui lit la presse, peut s’étonner de l’existence même de certains problèmes. Les ressources sont rares ?

Energie solaire thermique Les rayons du soleil, piégés par des capteurs thermiques vitrés, transmettent leur énergie (energie solaire) à des absorbeurs métalliques - lesquels réchauffent un réseau de tuyaux de cuivre où circule un fluide caloporteur. Cet échangeur chauffe à son tour l’eau stockée dans un cumulus. Un chauffe-eau solaire produit de l’eau chaude sanitaire ou du chauffage généralement diffusé par un "plancher solaire direct". Tous les dispositifs qui agissent comme capteurs solaires thermiques sont de plus en plus intégrés dans les projets d’architecture bioclimatique (maisons solaires, serres, murs capteurs, murs Trombe…). Les capteurs solaires thermiques et les chauffe-eau solaires connaissent une croissance spectaculaire en France. Pour en savoir plus ou télécharger la fiche pédagogique de "l'energie solaire thermique basse température", connectez-vous.

Fuite de gaz en mer du Nord : Total totalement dépassé - Catastrophe environnementale Après le golfe du Mexique, après les côtes de Rio, voici la mer du Nord. La plateforme gazière de Total au large de l’Écosse menace d’exploser à la suite d’une fuite massive et incontrôlée. À chaque fois, ces accidents se déroulent sur des forages de plus en plus profonds. Ou quand les compagnies pétrolières jouent aux apprentis sorciers pour aller chercher les ultimes ressources en hydrocarbures. C’est un mauvais remake de Deepwater Horizon qui se joue actuellement au large de l’Écosse, en mer du Nord (lire nos articles). Car c’est bien le risque d’une explosion qui est redouté. Six mois pour colmater la fuite Cette fuite, située à environ 240 km au large de la ville écossaise d’Aberdeen, est d’ores et déjà considérée comme « le plus gros incident pour Total en mer du Nord depuis au moins dix ans », a reconnu le groupe. Six mois… Pourquoi un tel délai ? Apprentis sorciers Sophie Chapelle

Related: