background preloader

La linguistique descriptive au 20e siècle

La linguistique descriptive au 20e siècle
Related:  Linguistique et Culioli

Plurilangues - Les langues au carrefour de la cognition Catherine Fuchs Publié le : 5 avril 2011 Mardi 29 mars 2011 Faculté supérieure spécifique à l'espèce humaine, le langage est central pour diverses disciplines engagées dans l'étude du fonctionnement de l' « esprit-cerveau ». Au sein de ce champ, dit des sciences cognitives, la linguistique occupe une place à part : c'est en effet à partir de l'observation des langues dans leur diversité qu'elle tente d'appréhender les propriétés générales du langage. Après quelques définitions permettant de baliser ce terrain et de comprendre les enjeux, on évoquera le « tournant cognitif » de la linguistique apparu il y a plus d'un demi-siècle, ainsi que les deux grands paradigmes épistémologiques dans lesquels s'inscrivent désormais les travaux des linguistes se réclamant d'une « linguistique cognitive ».

Claude Lévi-Strauss - Ethnologie et linguistique - 30/05/1951 Comment les langues forment la pensée - Arts & Spectacles A partir de l'ouvrage de Heinz Wismann, Penser entre les langues (Albin Michel). Avec : - Hervé LE TELLIER - Tobie NATHAN - Ghaleb BENCHEIKH Hervé Le Tellier : « Heinz Wismann est né en 1935, en Allemagne. Wismann, comme le montre le titre magnifique de son livre, est entre le français, l’allemand, et une langue morte, le grec. Pour que le bilinguisme joue son rôle, il faut que les enfants apprennent la langue de leurs parents, et que ces derniers ne se contentent pas de leur enseigner uniquement un français qu’ils maîtrisent parfois mal. Tobie Nathan : « Le questionnement de ce livre est à la fois général et précis. Ghaleb Bencheikh : « L’entre-deux est toujours un espace de liberté. Selon Wismann, il faut s’insurger contre le nivellement mou de l’unification linguistique. Sons diffusés :

Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales Lidil - Revue de linguistique et de didactique des langues Le Parler des jeunes : un danger pour la langue française ? - Le Parler des jeunes : un danger pour la langue française ? - Plateformes Chaque époque connaît ses variations de langue et on ne parlait pas français au XVIIe siècle comme on le parle au XXIe siècle. Ainsi, comme le dit Françoise Gadet, le « bon français » n’est qu’une variété de français. Pourquoi, en 2012, le parler des jeunes est-il souvent jugé comme caricatural et présenté par certains comme une menace pour la langue nationale? Quelles spécificités linguistiques caractérisent les pratiques langagières juvéniles, par rapport à d’autres usages circulant du français? Avec Marie-Madeleine Bertucci, sociolinguiste, professeure à l’Université de Cergy- Pontoise, membre du Centre de Recherche Textes et Francophonie ; Maria Candea, maitre de conférences en sociolinguistique à l'Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et membre de l'équipe Recherches sur le français contemporain ; Françoise Gadet, sociolinguiste, professeure à Paris-X Nanterre au Département des Sciences du langage et Boris Seguin, enseignant. Stendhal Grenoble III.

TEL :: Accueil Théorie des opérations énonciatives : définitions, terminologie, explications Théorie des opérations énonciatives : définitions, terminologie, explications English definitions of key terms in the Theory of Enunciative Operations Rédacteurs Jean Chuquet, Professeur à l'Université de Poitiers Eric Gilbert, Professeur à l'Université de Caen Hélène Chuquet, Professeur à l'Université de Poitiers Traduction anglaise Ronald Flintham, Maître de Conférences à l'Université Paris 7 Hélène Chuquet, Professeur à l'Université de Poitiers Coordination et relecture Janine Bouscaren, Professeur honoraire, Université Paris 7 Construit à partir d’une NOTION, le domaine notionnel permet de structurer la CLASSE D'OCCURRENCES qui est associée à cette dernière. Dans ce modèle inspiré de la topologie, l’extérieur représente donc l’ALTÉRITÉ forte (vraiment pas, rien à voir, tout autre) et la frontière l’ ALTÉRITÉ faible (pas vraiment, à peine, tout juste). Références : Culioli 1991, “Structuration d’une notion et typologie lexicale. Citations : Représentant linguistique d’opération langagiÈre.

Related: