background preloader

La linguistique descriptive au 20e siècle

La linguistique descriptive au 20e siècle

Comment les langues forment la pensée - Arts & Spectacles A partir de l'ouvrage de Heinz Wismann, Penser entre les langues (Albin Michel). Avec : - Hervé LE TELLIER - Tobie NATHAN - Ghaleb BENCHEIKH Hervé Le Tellier : « Heinz Wismann est né en 1935, en Allemagne. Wismann, comme le montre le titre magnifique de son livre, est entre le français, l’allemand, et une langue morte, le grec. Pour que le bilinguisme joue son rôle, il faut que les enfants apprennent la langue de leurs parents, et que ces derniers ne se contentent pas de leur enseigner uniquement un français qu’ils maîtrisent parfois mal. Tobie Nathan : « Le questionnement de ce livre est à la fois général et précis. Ghaleb Bencheikh : « L’entre-deux est toujours un espace de liberté. Selon Wismann, il faut s’insurger contre le nivellement mou de l’unification linguistique. Sons diffusés :

Le Parler des jeunes : un danger pour la langue française ? - Le Parler des jeunes : un danger pour la langue française ? - Plateformes Chaque époque connaît ses variations de langue et on ne parlait pas français au XVIIe siècle comme on le parle au XXIe siècle. Ainsi, comme le dit Françoise Gadet, le « bon français » n’est qu’une variété de français. Pourquoi, en 2012, le parler des jeunes est-il souvent jugé comme caricatural et présenté par certains comme une menace pour la langue nationale? Quelles spécificités linguistiques caractérisent les pratiques langagières juvéniles, par rapport à d’autres usages circulant du français? Avec Marie-Madeleine Bertucci, sociolinguiste, professeure à l’Université de Cergy- Pontoise, membre du Centre de Recherche Textes et Francophonie ; Maria Candea, maitre de conférences en sociolinguistique à l'Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 et membre de l'équipe Recherches sur le français contemporain ; Françoise Gadet, sociolinguiste, professeure à Paris-X Nanterre au Département des Sciences du langage et Boris Seguin, enseignant. Stendhal Grenoble III.

WebTV Université Lyon 2 - Monique Slodzian - Rationalisation des langues Aller à la navigation Aller à la recherche Vous êtes ici : Accueil » Recherche » De la mesure dans les termes - Colloque Hommage à Philippe Thoiron 26 sep Mots-clés : aucun L’état de la question entre les années 30 et 50 ou pourquoi les positions d’Ogden et de Voloshinov sont inconciliables Colloque du 23 au 25 septembre 2004 - Université Lumière Lyon 2 Monique Slodzian (INALCO Paris) : Rationalisation des langues : l’état de la question entre les années trente et cinquante ou pourquoi les positions d’Ogden et de Voloshinov sont inconciliables Entre une vision mécaniste de la sociologie marxiste soviétique (Marr) et l’idéalisme anglo-saxon qui voit dans la langue un outil de communication indifférencié (Ogden), une approche plus nuancée de la manière dont la différence sociale se réfracte sur les pratiques langagières est proposée par Voloshinov au début des années 30. Envoyer cet article par mail

Plurilangues - Les langues au carrefour de la cognition Catherine Fuchs Publié le : 5 avril 2011 Mardi 29 mars 2011 Faculté supérieure spécifique à l'espèce humaine, le langage est central pour diverses disciplines engagées dans l'étude du fonctionnement de l' « esprit-cerveau ». Au sein de ce champ, dit des sciences cognitives, la linguistique occupe une place à part : c'est en effet à partir de l'observation des langues dans leur diversité qu'elle tente d'appréhender les propriétés générales du langage. Après quelques définitions permettant de baliser ce terrain et de comprendre les enjeux, on évoquera le « tournant cognitif » de la linguistique apparu il y a plus d'un demi-siècle, ainsi que les deux grands paradigmes épistémologiques dans lesquels s'inscrivent désormais les travaux des linguistes se réclamant d'une « linguistique cognitive ».

L’analyse du discours politique : au-delà de la langue de bois | Université Ouverte Julien Longhi, maître de conférences en sciences du langage, présente différentes approches de l’analyse du discours politique, qui permettent de saisir les enjeux de l’argumentation politicienne. Il aborde, dans un esprit descriptif et non-polémique, l’analyse du discours présidentiel sous la Ve République, le débat sur l’identité nationale, les récits dans le discours politique (storytelling), la circulation des discours et la stéréotypie, ou encore la médiatisation du discours politique. 1. Julien Longhi explique que, à la différence d’autres disciplines telles que le journalisme, par exemple, qui abordent le discours politique par leur contenu, les sciences du langage ont une approche des discours par les formes linguistiques utilisées, leur sens et leur fonctionnement. 2 – Noam Chomsky et l’analyse de la propagande Pour commencer, Julien Longhi prend l’exemple tiré de l’oeuvre Noam Chomsky, et de son étude de la propagande. 3- Le discours présidentiel sous la Ve République

ABC de la sociologie des organisations - Cours de théorie des organisations La sociologie des organisations s'intéresse aux entités particulières que sont les organisations – définies comme un ensemble de personnes, de dispositifs techniques et de pratiques sociales en interaction - et applique des méthodes sociologiques à leur description. Elle étudie par exemple comment les acteurs construisent et coordonnent des activités organisées, l'identité au travail, la culture d'entreprise, l'histoire des formes d'organisation et la genèse des règles qui les régissent. On parle également de théorie des organisations, voire de sciences des organisations pour désigner l'ensemble des disciplines concernées (la sociologie, mais aussi l'économie, la gestion, les sciences politiques etc.). Dans le cadre d'un internet qui devient "massivement relationnel" elle s'intéresse à l'étude des réseaux sociaux et aux questions de l'identité numérique ou des identités numériques… Ces cours en diapositives animées, vidéo, pptx, pdf sont distribués sous licence Creative Commons 1. 2. 3.

Sorbonne Nouvelle TV - Visioconférence «Bien vivre : vers une sagesse de notre temps» Il a développé une œuvre philosophique riche de plus d'une vingtaine d'ouvrages dont certains, par leur accessibilité, ont rencontré un succès phénoménal auprès du grand public : le Petit traité des grandes vertus (Presses Universitaires de France, 1995) s'est vendu à plus de 300 000 exemplaires en France et a été traduit dans plus de vingt langues, dont le japonais langue dans laquelle il a été publié en 1999 (Editions Kinokuniya Shoten). Qu'il s'agisse d'ouvrages pour le grand public ou de textes académiques, André Comte-Sponville a tenté tout au long de son œuvre de développer une «sagesse pour notre temps» à la rencontre d'une métaphysique matérialiste, d'une éthique humaniste et d'une spiritualité sans Dieu. Dans l'avant propos du Traité du désespoir et de la béatitude (Presses Universitaires de France 1984), il écrivait : «Mon problème, s'il faut le dire d'une phrase, est de savoir si l'idée de sagesse aujourd'hui garde un sens, et lequel».

Related: